La nouvelle carte d’identité, pour vous filocher aussi

4 août 2021 | 3 Commentaires 

Depuis la pre­mière grande mani­fes­ta­tion anti-pass du 24 juillet, le bras de fer est enga­gé entre le Gouvernement fran­çais et sa « popu­lace » rebelle.

Savamment dégui­sé en pass-sani­taire dans un but pré­ten­du de san­té publique, le pass nazi­taire ne dupe pas les Gaulois réfrac­taires qui ont bien com­pris l’en­tour­loupe : il s’a­git d’une étape cru­ciale à vali­der pour la suite du fichage géné­ra­li­sé de ceux qui ne sont rien.

Nulle question de santé là-dedans, mais bien de Big Brother is watching you

Big Brother 1984

Mais ce n’est pas tout

Ni vu ni connu, j’t’embrouille, à l’a­bri d’une actua­li­té entiè­re­ment foca­li­sée sur le « pour ou contre la vac­ci­na­tion », un nou­veau-né numé­rique a pous­sé son pre­mier cri : à par­tir du 2 août 2021, la CNI, carte natio­nale d’i­den­ti­té, fait peau neuve au pays des Droits de l’Homme. C’est un règle­ment euro­péen de juin 2019 — encore l’Europe ! — qui impose la géné­ra­li­sa­tion de cette carte d’i­den­ti­té pour ceux qui ont des papiers. Elle est désor­mais obli­ga­toire, dans tous les États de l’Union.

Voilà donc, la der­nière moder­ni­té de notre iden­ti­té éta­lée à tous vents doré­na­vant.
Ici, le faire-part de nais­sance : La nou­velle carte d’i­den­ti­té géné­ra­li­sée sur tout le territoire
Nouvelle carte identité nationale

Cette nou­velle carte, for­mat carte Vitale à puce Moreno, rejoint la taille de vos cartes de cré­dit, le QR-code et l’ho­lo­gramme en plus, moder­ni­té 2.0 oblige.

Cette carte est évi­dem­ment pré­sen­tée comme « plus mieux » : plus sécu­ri­sée, plus infal­si­fiable, plus garante de votre inté­gri­té, plus pra­tique, plus, plus, plus… Sauf que… lors­qu’on lit entre les lignes la com­mu­ni­ca­tion gouv.fr, cette carte devra être pré­sen­tée :
• pour le pas­sage des fron­tières : quelles fron­tières, puis­qu’il n’y en a plus ?
• pour les contrôles par les forces de l’ordre : dans quelles cir­cons­tances ?
• d’autres usages pour­ront s’ajouter, per­met­tant par exemple aux titu­laires de par­ta­ger avec des tiers pri­vés ou publics cer­taines don­nées figu­rant dans la puce.

Qui peut croire que les don­nées figu­rant sur cette puce se bor­ne­ront à vos empruntes, votre adresse et votre date de nais­sance ? Demain, tou­jours pour de bonnes rai­sons, on pour­ra éga­le­ment trou­ver à l’in­fi­ni tout ce qui vous concerne : la dré­pa­no­cy­tose, la vérole, la cir­con­ci­sion, le per­mis de pêche, la taille du bon­net, le QI, etc.

Qui peut croire qu’elle res­te­ra invio­lable ? D’ailleurs, tout un cha­cun pour­ra décryp­ter votre carte pour un lec­teur à quelques euros, déjà en vente pour tous les foui­neurs de votre iden­ti­té. Du res­tau­ra­teur au mari jaloux.
Lecteur carte à puce

Remarque : au moment où les Français sont fichés, filo­chés jus­qu’au moindre geste, les sans-papiers res­tent tou­jours bien­ve­nus. Allez com­prendre… C’est peut-être l’exemple à suivre ?

À tous, ren­dez-vous dans les rues, same­di pro­chain contre ce monde trans­hu­ma­niste et inhu­main, robo­ti­sé et lobo­to­mi­sé, que nos diri­geants nous concoctent dans notre dos.

Michel Lebon

3 Commentaires 

  1. 4 secondes dans le micro-ondes et hop elle devient muette. Pas plus

    Répondre
    • Enfin ! voi­là une vraie rai­son d’a­che­ter un micro-ondes

    • Est-ce vrai ? Si oui je le fais immédiatement !!

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

2 + 1 =