Pourquoi les agroglyphes font-ils peur ?

par | 7 juin 2019 | 8 Commentaires 

Note pré­li­mi­naire : nous pri­vi­lé­gie­rons l’ap­pel­la­tion agro­glyphe à « crop circle » puisque notre texte est écrit en fran­çais. Agro-glyphe signi­fie écri­ture (glyphe que l’on retrouve dans hié­ro­glyphe) sur la terre (agro).

Commençons par les faits.

Aéroclub Les Ailerons Enghien Moisselles - Agroglyphes
Un grand des­sin appa­raît le 1er juin 2019 dans un champ situé dans le Val d’Oise, à Baillet-en-France (30 km au nord de Paris). Plusieurs cli­chés sont pris par le pilote d’un avion de l’aé­ro­drome voi­sin d’Enghien-Moisselles qui le publie sur le compte Facebook du club (illus­tra­tion ci-des­sus).
Ce phé­no­mène se pro­duit régu­liè­re­ment en Angleterre (d’où le nom anglais) et un peu par­tout ailleurs dans le monde. Il est plu­tôt rare en France.
S’il lui est impos­sible de nier l’exis­tence de ces des­sins, la pen­sée domi­nante est bien embar­ras­sée par ces faits qui n’ont pas d’ex­pli­ca­tions com­pa­tibles avec la doc­trine com­mune. La presse reste dis­crète. La science dénigre. Le peuple ne doit pas s’en préoccuper.

La position de la science

La science est embar­ras­sée par ce phé­no­mène pour­tant fac­tuel et pal­pable car elle n’a pas les expli­ca­tions sur la cause et le mode opé­ra­toire de ces mar­quages.
Cette pos­ture est omni­pré­sente sur le site UFO-Scepticisme. Ce site se posi­tionne du côté des scep­tiques et nous explique :

Je suis prêt à parier qu’au moins un membre de l’é­quipe des circle makers à l’o­ri­gine de cette figure emprunte très régu­liè­re­ment la D301 ou tra­vaille dans une entre­prise située sur la petite butte. Le plus fort serait que l’un d’eux habite car­ré­ment l’une des mai­sons, mais ça a plu­tôt l’air d’être un vil­lage expo. En plus, du par­king, on a une vue sym­pa sur le champ, et donc sur le crop.
A signa­ler, et ça peut avoir son impor­tance : le grand bâti­ment blanc qu’on voit sur l’ho­ri­zon Nord-Est est la jar­di­ne­rie Truffaut. Un endroit idéal pour trou­ver tout le maté­riel à l’é­la­bo­ra­tion d’un crop circle : cordes, planches, rouleaux… Laughing

Il y a même des res­tos sym­pas pour man­ger tran­quille en soi­rée, avant d’al­ler tra­cer la figure.Autre point impor­tant : j’é­vo­quais aus­si les recou­vre­ments qui per­mettent de retra­cer la chro­no­lo­gie de construc­tion, mais…

J’ignore si c’est fait exprès (à mon avis, ça l’est) : il n’y a aucun recou­vre­ment d’une figure sur une autre ! Chaque élé­ments est sépa­ré ou bien imbri­qué dans l’autre, ce qui ne néces­site aucun recou­vre­ment. Il aurait pu y en avoir au niveau des 2 grands crois­sants, mais aucun cercle n’est tra­cé au centre de ces figures : ils ont été construits d’un bloc, après tra­çage des contours. Or, les recou­vre­ments sont un élé­ments majeurs en faveur de l’o­ri­gine humaine, d’a­près le rap­port VECA : on ne peut pas les évi­ter en che­vau­chant diverses figures. Sauf que là, la confi­gu­ra­tion du crop fait qu’au­cun recou­vre­ment n’est néces­saire. Voilà donc pour­quoi je pense que c’est fait exprès, et que les auteurs ont lu le rap­port VECAVery Happy

Le pro­blème avec ce type d’ex­pli­ca­tion, c’est qu’elle n’a rien de scien­ti­fique ! Elle fait réfé­rence au « rap­port VECA » alors qu’il est obso­lète et aban­don­né depuis long­temps.
Cette pos­ture, à la limite de l’ar­ro­gance, est l’op­po­sé même de la démarche scien­ti­fique.
Ces scep­tiques nous expliquent avec l’a­plomb que pro­cure la science qu’ils pensent déte­nir que ces des­sins sont réa­li­sés par des humains sans jamais :

  1. qu’au­cun groupe humain n’ait été capable de repro­duire la plu­part des agro­glyphes, ce qui consti­tue le fon­de­ment de la démarche expé­ri­men­tale et donc scientifique,
  2. qu’au­cun groupe humain n’ait été sur­pris en train de des­si­ner ces gigan­tesques signes alors qu’ils devraient requé­rir plu­sieurs per­sonnes par­fai­te­ment entraî­nées pen­dant des heures en pleine nuit.

Agroglyphe

On attend que des humains fassent la démons­tra­tion qu’ils sont capables de repro­duire de telles marques en pleine nuit et en quelques minutes

Mais à l’inverse, certains adeptes de ces signes y voient des messages mystiques.

Puisque les scien­ti­fiques ne sont pas capables d’ap­por­ter d’ex­pli­ca­tions, le phé­no­mène est acca­pa­ré par les cré­dules qui y voient des mes­sages en rela­tion avec l’Apocalypse, d’au­tant que l’a­gro­plyphe de Baillit-en-France est proche d’une croix des­si­née par une plan­ta­tion d’arbres, bien humaine :

Agroglyphe Baillit-en-France croix

Il n’a pas fal­lu long­temps à cer­tains pour y voir un signal divin en rela­tion avec l’in­cen­die de Notre-Dame.

Il est toutefois possible d’avoir une réelle démarche scientifique sur les agroglyphes.

Plusieurs scien­ti­fiques hon­nêtes se sont pen­chés sur ce phé­no­mène et concluent tous qu’il n’est pas d’o­ri­gine humaine, même si plu­sieurs agro­glyphes sont des pro­duc­tions d’o­ri­gine objec­ti­ve­ment humaine.

Il est alors intéressant de se poser la question : quel est le but de ces humains à vouloir troubler la démarche scientifique ? (cliquer sur la flèche à droite)

Nous retrou­vons la même démarche per­tur­ba­trice avec les OVNIs où des humains s’a­musent à per­tur­ber la démarche scien­ti­fique en géné­rant des canulars.

Pourquoi ? Dans quel but ?

Cela doit être mis en rela­tion avec l’in­fil­tra­tion aujourd’­hui avé­rée d’as­so­cia­tions ufo­lo­gistes par des élé­ments de la CIA, au moment de l’af­faire Rockwell, dont la mis­sion consis­tait à décré­di­bi­li­ser ces asso­cia­tions par des témoi­gnages exces­sifs. Cela ne peut que démon­trer que le gou­ver­ne­ment amé­ri­cain avait inté­rêt à dis­qua­li­fier ces associations.

On peut donc ima­gi­ner que les per­sonnes qui se donnent du mal pour des­si­ner tant bien que mal des agro­glyphes ont pour objec­tif de décré­di­bi­li­ser les enquê­teurs honnêtes.

Daniel HarranDaniel Harran — doc­teur ès Sciences et Maître de confé­rence en phy­sique — fait par­tie de ces cher­cheurs qui se penchent sur le pro­blème avec une réelle démarche scien­ti­fique. Des années de recherche lui font avan­cer que ces agro­glyphes « sont le lan­gage de la Nature, qui s’ex­prime ain­si grâce à des êtres élé­men­taires atta­chés à la Terre, pour invi­ter l’Homme à élar­gir sa conscience. »

Il est l’au­teur de plu­sieurs ouvrages sur les agro­glyphes et sur d’autres phé­no­mènes que la science moderne ne par­vient pas à expli­quer tant qu’elle reste confi­née dans ses pos­tures dog­ma­tiques, contraires — encore une fois — à la recherche expérimentale.

Vous pou­vez très faci­le­ment prendre connais­sance du résul­tat de ses recherches ori­gi­nales dans ses livres bien sûr, mais éga­le­ment sur son site inter­net : Écoute la Terre.

Concluons par cette ques­tion que seul Nietzsche sait poser de cette manière : « Quelle dose de véri­té sommes-nous prêts à sup­por­ter ? »

Georges Gourdin

Les articles du même auteur

Georges Gourdin

8 Commentaires 

  1. Extraordinaire

    Répondre
  2. Je suis l’être de Lumière qui pénètre dans l’es­prit des humains pour leur faire fabri­quer des crop circles. Mes frères et sœurs et moi n’a­vons trou­vé cela que depuis les années 90. Avant ce n’é­tait que des verses ou du fau­chage. Pourquoi leur fait on faire des crop circles ? C’est pour aver­tir les humains qu’ils pol­luent trop la terre. Pourquoi puisque tout le monde le sait par la radio, la télé, la presse et ses propres constats ? Parce que nous savons que les humains ne font plus confiance aux infos du monde entier par contre aux Êtres de Lumière oui. Pourquoi puisque nous pou­vons leur faire faire des crop circles n’en­voyons nous pas un mes­sage clair télé­pa­thique à l’hu­ma­ni­té ? C’est quan­tique vous com­pren­drez plus tard. Si D Harran sort de son domaine de com­pé­tences c’est qu’il est urgent qu’il nous fasse connaître à ses pairs et que nous sommes asso­ciés au petit peuple de la forêt pol­luée. Oui l’homme tue les arbres mais aus­si les far­fa­dets ! C’est un crime contre la gno­mi­tude et l’hu­main en est tenu pour responsable.

    Répondre
    • Bin, on dirait que ça ne marche pas trop votre truc. Les humains dont vous péné­trez l’es­prit pour leur faire des­si­ner ces crop circles (selon vous) feraient mieux de trou­ver autre chose de plus probant.

      Répondre
  3. Ces scep­tiques qui se drapent dans la science me rap­pellent les dévots qui ont condam­né Galilée. Ce sont des adeptes de la terre plate !
    Au pré­texte que leurs sens ne per­çoivent pas que la terre est ronde ou que ces des­sins sont EXTRA-ordi­­naires, ils se rat­tachent à ce que leurs sens leur com­mandent.
    Ils en arrivent à des pos­tures cré­dules et oppo­sées à la démarche scien­ti­fique : pour ces pseu­­do-scien­­ti­­fiques ces des­sins sont l’œuvre de mys­té­rieux « circle makers » que cer­tains ont même ren­con­trés ! « C’était à pré­voir, après l’ap­pel d’Astronogeek il y a quelques semaines à faire des crop circles un peu par­tout en France. D’ailleurs, quel­qu’un a presque ven­du la méche ».
    Circulez, y a rien à voir ! Moi j’ai tout com­pris !
    Ces plai­san­tins sont des mal­fai­sants qui nuisent à la recherche de la véri­té. Ils se font les com­plices de l’obs­cu­ran­tisme et leurs adeptes avec.

    Répondre
    • Bonjour.
      Il me semble, mais vous allez me détrom­per rapi­dem­ment que la ré-écri­­ture de l’Histoire (Galilée par exemple) n’est pas un argu­ment de poids. (lire Serge Cosseron « Galilée 22 juin 1633 – la science en ques­tion chez Acropole)
      L’emploi du vocable « pseu­do » en par­lant de scep­tiques n’a­mène aucun argu­ment non plus sinon un non sens ici. mais ne chi­po­tons pas non plus.
      Votre dia­tribe aurait été construc­tif si, en lieu et place de pon­cifs accu­sa­teurs écu­lées, vous y aviez pla­cé autant d’éner­gie (je n’ose dire Bovis) en une démons­tra­tion même peu aca­dé­mique. Je vous pro­pose, si le sujet vous tiens réél­le­ment à coeur, de par­ti­ci­per, pour le pro­chain crop, à son étude avec VECA. Si vous avez rai­son dans vos cri­tiques je rem­bourse le moindre frais sinon c’est vous qui payé ! Chiche ? Je me fais fort de vous démon­trer le bien fon­dé des élé­ments de ce rap­port, loin d’être obso­lète sauf dans les esprits cha­grins, que pro­po­sez vous en échange comme outils ?
      Vous ver­rez rien de dou­lou­reux (sauf peut-être pour sa croyance et ses cer­ti­tudes ?) mais dia­ble­ment effi­cace cepen­dant car la méthode , si nous ne sommes pas scien­ti­fiques et cela est une véri­té, elle, est rigoureuse.

      Répondre
    • Monsieur, je par­tage entiè­re­ment votre point de vue et appré­cie qu’il soit expri­mé en Français et non en nov­langue ou en cha­ra­bia comme c’est si sou­vent le cas.

      Répondre
  4. Le rap­port VECA est tou­jours d’ac­tua­li­té quoi qu’en disent les croyants en des hypo­thèses exo­tiques. Il n’a jamais été démen­ti, avec argu­ments et débat contra­dic­toire. L’expérience dite de Sarraltroff a mis en défaut TOUS les croyants en des hypo­thèses exo­tiques qui se sont ren­dus sur les lieux et qui avec leurs pen­dules et autres « preuves » ont affir­mé que l’a­gro­glyphe n’a­vait pas été réa­li­sé par des humains. Les seules per­sonnes qui ne se soient pas lais­sées avoir sont celles qui ont étu­dié la figure selon les prin­cipes du rap­port VECA. Les faits sont têtus beau­coup plus que les hypo­thèses déli­rantes.
    Monsieur HARRAN ne doit pas bien connaître le dos­sier des crop-circles et a du se faire son opi­nion en lisant et écou­tant le pire de ce qui est pro­duit à ce sujet. C’est inquié­tant pour un scien­ti­fique ! La croyance est mau­vaise conseillère, le recou­pe­ment des sources et sur­tout appré­hen­der celles qui divergent de la dite croyance est essen­tiel. Le pro­blème est qu’il me semble que Monsieur HARRAN use de son titre de scien­ti­fique comme argu­ment d’au­to­ri­té et influen­ceur de celles et ceux qui se laissent abu­ser par ce biais. Regrettable ! La perte de confiance qui est consta­tée dans la popu­la­tion en France et ailleurs, envers la science et les scien­ti­fiques ne peut qu’aug­men­ter à la lec­ture de tels articles empreints d’er­reurs d’au­tant qu’elles sont assé­nées avec une telle assu­rance et je dirais même une telle vin­dicte à l’é­gard de ceux qui ne sont pas dans l’ex­tra­or­di­naire et qui jus­ti­fient leurs positions.

    Répondre
  5. Obsolètes ? Allons donc.
    Voyons donc :

    - http://cnegu.forumactif.org/t68-gongelfang-57-par-gilles-munsch-et-raoul-robe
    http://cnegu.forumactif.org/t69-les-principes-du-rapport-veca-a-nouveau-verifies-a-hesse-57-par-francine-cordier-seray-gilles-munsch-et-patrice-seray
    http://cnegu.forumactif.org/t70-crop-circle-a-brouviller-57-par-francine-cordier-seray-et-patrice-seray
    http://cnegu.forumactif.org/t71-crop-circle-le-signe-de-checy-45-par-francine-cordier-seray-patrice-seray-et-gilles-munsch
    http://cnegu.forumactif.org/t72-analyse-du-crop-circle-de-rauwiller-67-par-olivier-decker
    http://cnegu.forumactif.org/t87-crop-circle-de-vieux-lixheim-par-olivier-decker-et-gilles-munsch
    http://cnegu.forumactif.org/t89-crop-circle-a-sarraltroff-57-en-juin-2018-par-gilles-munsch

    Pour ce der­nier l’au­teur du rap­port VECA n’é­tait pas au cou­rant de l’expérience.

    Toujours obso­lète VECA ?
    Voyons encore :

    C’est une expé­rience en aveugle du sujet fait par des you­tu­beur qui pra­tique l’es­prit critique 

    Le sujet des CROP CIRCLES est un bon pré­texte pour réflé­chir un peu sur la notion de « spé­ci­fi­ci­té » d’une methode.

    ▶️ Hygiène Mentale N°27 : Crop Circles
    https://youtu.be/iB6gcSyl6Fs

    ▶️ Astronogeek :
    https://youtu.be/XtO_KLxb2Mk

    ▶️ Un Monde Riant :
    https://youtu.be/VrXnZsNcLuI

    ▶️ Defakator :
    https://youtu.be/XYKs5HxhHRQ

    ▶️ La Tronche en Biais :
    https://youtu.be/-CK4pLMn8‑s

    Un article du Républicain Lorrain sur le sujet :
    https://www.republicain-lorrain.fr/…/le-crop-circle-etait‑l…

    Plein d’autres res­sources sont en des­crip­tion de la vidéo.

    #CropCircleSarraltroff #Zététique

    Bref la science comande de la repro­duc­tion, du fal­sai­fiable et ne se contente pas d’ar­gu­ment d’au­to­ri­té ou de pon­cifs écu­lés à la pelle. Alors OUI le rap­port VECA n’est pas un rap­port scien­ti­fique et l’au­teur lui-même s’en défend à chaque fois que cette inep­tie resort ça et là. Non VECA n’est pas scien­ti­fique et aucun scep­tique ne se retranche der­rière ça. En revanche les méthodes elles le sont ! Nuance séman­tique que nul de devrait ignorer.

    Enfin, pour ceux qui refuse la véri­té et jus­qu’à preuve du contraire nous l’a­vons mis en lumière (les CC sont d’o­ri­gine humaine), pre­nez vous en main, inva­li­dé VECA et ses prin­cipes et faites une publi­ca­tion aus­si docu­men­tées et argu­men­tées. Nous ne refu­se­rons pas les évi­dences si elles sont dûment étayées. Bien au contraire.
    Enfin pour conclure (il y a tans à dire) : Non non n’a­vons pas cette cos­mo­trouille qui nous col­le­rais aux fesses (ou ailleurs), bien au contraire. Nous ten­tons de com­prendre mais pas au point de gober une dia­tribe indigeste.

    Merci
    SERAY

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *