La Covid pour faire oublier le terrorisme

25 octobre 2020 | 12 Commentaires 

Et voi­là, le tour est joué ! Le drame de l’effroyable assas­si­nat d’un ensei­gnant était venu mettre un peu trop en dan­ger le ron-ron de la vie des Français pla­cés sous per­fu­sion de vivre-ensemble – et des aides sociales – qui, d’un seul coup, avaient réa­li­sé que le monde de bisou­nours qu’on leur vante tous les jours dans la « petite lucarne » était un leurre.

Alors, on a redon­né au méchant virus un peu plus de poten­tiel ter­ro­riste : la deuxième vague est là (lire Covid : alors… elle vient cette deuxième vague ? du 10 sep­tembre 2020) gémit-on par­tout et à toute heure… C’est même un tsu­na­mi ! Les super­la­tifs sont de rigueur. On ins­taure aus­si­tôt un couvre-feu qui fait fré­mir dans les chau­mières : mon dieu, cette « chose » fait autant de dégâts que la Werhmacht ? Tous aux abris !

Il fal­lait, bien sûr, faire retom­ber très vite le vent de révolte qui avait souf­flé sur le peuple réveillé en sur­saut. Tartarin de Tarascon, alias Emmanuel Macron, s’était déjà employé à faire s’effondrer la mayon­naise en nous gavant de « valeurs répu­bli­caines » jusqu’à la nau­sée (lire De la République, encore de la République, tou­jours de la République du 22 octobre 2020) dans une gran­diose veillée où il a théâ­tra­le­ment refou­lé un san­glot pour appa­raître humain. Ce qui était faire affront aux cen­taines de vic­times qui ont payé un lourd tri­bu à sa lâche­té et à celle de tous nos gou­ver­nants depuis de Gaulle, le der­nier homme d’État fran­çais digne de ce nom. Macron, ce n’est que de la pos­ture : après celle du maso­chisme natio­nal voi­là qu’il nous sort celle du lepénisme !

Alors, on nous rap­pelle que le virus tueur de vieux en sur­sis est tou­jours là. Encore plus méchant qu’en mars der­nier. Très com­mode celui-là pour mettre la France sous l’étouffoir. On recon­fine donc sans avoir l’air de le faire : ce sera extinc­tion des feux à 21 heures et pas bou­ger jusqu’au len­de­main 6 heures. La ter­rible bes­tiole, telle les vam­pires, sort la nuit pour chas­ser ses vic­times et retourne se plan­quer dans son petit cer­cueil dès les pre­mières lueurs du jour pour attendre, repus, la nuit sui­vante. Inutile de pré­tendre se pro­té­ger avec un cru­ci­fix à la main ou une tresse d’ail en ban­dou­lière. C’est ins­tau­ré, il faut s’y plier !Cercueil - Vampire

Samuel Paty est déjà oublié. Le nou­veau sujet de pré­oc­cu­pa­tion des Français est deve­nu : com­ment occu­per ses soi­rées ? C’est là que le ser­vice audio­vi­suel public inter­vient. Tout est bien rôdé : « Il y en a un qui coupe les oignons et l’autre qui pleure » comme disait le regret­té Coluche. France 2, chaîne – payée par nos impôts – nous offre, de 23 heures à minuit, « 6 à la mai­son » un « diver­tis­se­ment cultu­rel » pour noc­tam­bules pri­vés de sortie. France 2 - 6 maison

Cette émis­sion « à la fois sérieuse et légère autour de la culture et de l’actualité, dans une ambiance cha­leu­reuse et moderne », nous dit-on. Ah, si c’est « moderne », alors… Reste quand-même à trou­ver quoi faire entre 21 heure et le début de cette niai­se­rie – que je n’ai pas regar­dée mais dont les médias ont par­lé assez sévè­re­ment -. Vous me direz, avec Patrick Cohen et Élisabeth Lemoine pour diri­ger les débats, ça ne risque pas d’être éblouissant.

On a habi­le­ment rem­pla­cé le sen­ti­ment d’indignation et de révolte par la maxi-trouille. Celle qui rata­tine, réduit au silence et pro­voque l’enfouissement.

Et le tour est joué. Il est 21 heures, bonnes gens, dormez, tout va bien !

Charles André

Bonus :

12 Commentaires 

  1. Bonsoir,
    juste des chiffres remis en pers­pec­tive pour arrê­ter la mani­pu­la­tion men­tale. Nous sommes 66 mil­lions. Tous les ans il meurt envi­ron 600 000 per­sonnes en France soit en moyenne 1645 par jour ! Jusqu’au 15 mars cela n’é­mou­vait pas la télé­vi­sion, ni per­sonne d’ailleurs hor­mis les proches de ces morts… Dans le même temps il en nait envi­ron 800 000 ; qu’on se réjouisse ! J’ai fait mon petit cal­cul les 600 000 morts ne repré­sentent même pas 1% de la popu­la­tion… Voilà pas de quoi fouet­ter un chat comme on dit… Un peu de séré­ni­té ne ferait de mal à per­sonne… sauf aux ven­deurs de trouille.
    NB. Perso j’ai eu le covid ; pas de quoi en faire tout ce foin ! En même temps je n’ai pas 85 ans, qui est recon­nais­sons le un âge res­pec­table pour mou­rir… d’ailleurs c’est quoi déjà l’es­pé­rance de vie en France ? Ah oui 83 à 85 ans… tiens donc ??

    Répondre
  2. Un grand mer­ci Madeleine, vous avez bien du cou­rage de deman­der aux mani­pu­lés de BFM WC de réfléchir .

    Répondre
  3. Pas trou­vé de trai­te­ment pour la Covid ? Et l’hy­droxi­chlo­ro­quine, c’est quoi ? Ça a très bien mar­ché à Marseille, je ne com­prends pas que le gou­ver­ne­ment inter­dise son uti­li­sa­tion par­tout ailleurs et l’in­ter­dise à tout méde­cin. C’est trop facile et bon mar­ché. Ou plu­tôt je com­prends très bien : Big Pharma est der­rière. Ouvrez les yeux ! On vous bas­sine, on vous fait peur et vous croyez tout ça ?

    Répondre
  4. Madeleine vous sem­blez sourde et aveugle comme l’auteur de l’article. Rien que lun­di il y a eu 258 morts … pour vous ça ne compte pas ? Voici un bilan et réflé­chis­sez et ayez de la com­pas­sion svp pour les familles endeuillées :
    En France, le der­nier bilan four­ni par les auto­ri­tés sani­taires concer­nant la pan­dé­mie de COVID-19, fait état d’au moins 1.165.278 cas confir­més (+26.771) et de 35.018 morts au total. On recense ce lun­di 26 octobre, 258 morts au total. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 11.126 décès au total. Le nombre total de décès en milieu hos­pi­ta­lier est lui de 23.892 (+258 en 24h).
    Autre article :
    Coronavirus : 100.000 cas par jour pour le Conseil scientifique -
    https://lasanteauquotidien.com/coronavirus-covid-19/coronavirus-100–000-cas-par-jour-pour-le-conseil-scientifique/
    C’est très grave, trop grave !

    Répondre
    • Réponse à Rim :
      A vrai dire vous me faites de la peine.
      J’éprouve de la com­pas­sion pour les vic­times défuntes de la mala­die (258 morts au total, c’est vous qui le dites). Bien que les sta­tis­tiques soient aus­si mani­pu­lées car je sais (j’ai des preuves) que les auto­ri­tés incitent à décla­rer des morts à la Covid. A quelle fin ? Pour gon­fler les sta­tis­tiques qui ne montent pas assez vite ? Et puis « 258 morts en tout », c’est ça une PANDEMIE ?
      Et j’é­prouve de la peine pour vous qui avez besoin de vous faire peur. Si, si ! Vous avez besoin de vous faire peur et vous en faites plus encore que nos diri­geants mani­pu­la­teurs car vous confon­dez « morts » et « cas ». De sur­croît il est démon­tré que ces tests ne sont pas fiables.
      Si on tes­tait le QI avec autant d’ar­deur que l’on teste la Covid, on ver­rait éga­le­ment le taux des imbé­ciles grim­per en flèche.

    • Vous per­sis­tez à confondre « cas » et « malades ». La pro­pa­gande qui joue sur les mots fait du bon bou­lot.
      Et puis, après tout, tant pis pour quelques vieux qui vont mou­rir un peu plus tôt que pré­vu (peut-être moi puisque j’ai 76 ans), on ne va pas sacri­fier un pays, une jeu­nesse, une éco­no­mie pour eux !
      Ce qui est grave, ce sont les gens comme vous qui sont prêts à le faire.
      Pauvre France ! Elle est bien dans la m**** ! Entre le ter­ro­risme et les para­noïaques, elle est au bord du gouffre.

  5. Ne mini­mi­sez pas les ravages dans le pays à cause du Covid l’heure est très grave nous sommes en péril. On a déjà déver­sé des tonnes PTDR paroles et d’articles comme le votre. On peut conti­nuer à se lamen­ter conti­nuel­le­ment sur pauvre pro­fes­seur assas­si­né ça ne le res­sus­ci­te­ra pas mal­heu­reu­se­ment. On a besoin de prendre des mesures adé­quates et effi­caces sans faute de tin­ta­marre per­ma­nent et sans s’en prendre injus­te­ment à une com­mu­nau­té qui ne demande qu’à vivre en paix sans être mon­trée du doigt à chaque acte crime iso­lé. De même qu’on n’ac­cable pas ceux qui par­tagent la foi de Fourniret, ce pédo­cri­mi­nel aux plus de 70 viols et assas­si­nats, même s’il avait l’habitude d’aller dans les églises ado­rer la Vierge. L’heure est grave le Covid a fait plus de 35000 morts il en meurt des cen­taines chaque jour des hos­pi­ta­li­sa­tions par mil­liers par jour et des cen­taines de mil­liers sont conta­mi­nés. Nous ris­quons d’être déci­més sans par­ler de l’effondrement de l’économie, les licen­cie­ments, le chô­mage. On est au bord du gouffre finan­cier. Alors oui par­lons du Covid ! Soyons soli­daires car ce virus peut nous pul­vé­ri­ser quels que soient le pré­sident ou le gou­ver­ne­ment. C’est trop grave pour ce genre de cri­tiques. Le corps médi­cal s’épuise et il est dému­ni n’ayant tou­jours pas trou­vé de traitement.

    Répondre
    • Réponse à Rime :
      Mais ouvrez les yeux et regar­dez autour de vous ! Affrontez la VÉRITÉ !
      Où avez vous vu vos « 35 000 morts » ?
      Où voyez-vous qu”« il en meurt des cen­taines chaque jour » ?
      Où voyez-vous « des hos­pi­ta­li­sa­tions par mil­liers par jour » ?
      Toutes les sta­tis­tiques sérieuses (INSEE, ARS) montrent sans ambigüi­té qu’il n’y a pas plus de morts cette année que l’an­née der­nière. Ne confon­dez pas : « morts » avec « por­teurs du virus » comme la pro­pa­gande d’État veut nous le faire ava­ler.
      Vous avez besoin de vous faire peur, ou quoi ?
      Vous êtes encore plus fré­né­tique que les boni­men­teurs du gouvernement.

    • Cher(e) Rime, vous êtes l’exemple même du Français moyen qui ne s’informe qu’au bibe­ron de la télé (BFM pro­ba­ble­ment). Vous faites par­tie des lobotomisé(e) qui gobent tout ce qu’on raconte et fous faites l’amalgame entre vic­times de la Covid et dépis­tés posi­tifs. Mathématiquement, plus on fait de tests, plus on trouve de cas posi­tifs et en plus ce n’est pas fiable.
      Vous ver­rez, quand on fera mas­si­ve­ment des test de QI, on trou­ve­ra un pic énorme de cré­tins !
      Pour ce qui est de cette « com­mu­nau­té qui ne demande qu’à vivre en paix sans être mon­trée du doigt », vous nous pre­nez pour des c*** ! Si tous les membres de cette com­mu­nau­té ne sont pas des assas­sins, tous les ter­ro­ristes appar­tiennent à cette communauté !!!

    • Ou quand la mani­pu­la­tion de masse est à l’oeuvre !! ou la stu­pi­di­té !
      Le pro­blème est aus­si le rap­port à la mort dans notre socié­té : que l’on ait de la peine d’a­voir per­du un proche âgé c’est nor­mal … mais la mort nous attend tous – je n’ai pour ma part aucune envie de vivre jus­qu’à 100 ans et être un fan­tôme dans un EPHAD, infan­ti­li­sé par les soi­gnants de façon gro­tesque, être obje­ti­sé car ne m’ap­par­te­nant plus (dépen­dant des déci­sions d’au­trui et dépen­dant tout court). À quand un vac­cin pour l’im­mor­ta­li­té pen­dant qu’on y est ??? Ce monde est fou. Mettre un pays à terre, sacri­fier autant de per­sonnes qui vont vivre de quoi ?? Faire faillite et peut-être ne jamais s’en remettre – pour des per­sonnes très âgées qui de toute façon seraient mortes dans un an ou deux natu­rel­le­ment, nous ren­seigne bien sur l’é­vo­lu­tion de notre socié­té et son rap­port à la mort qu’elle n’ac­cepte plus. Alors que ceci para­doxa­le­ment fait par­tie de la Vie aus­si : soit ne pas être éter­nel et mou­rir pour une rai­son ou une autre y com­pris d’un virus. Que dire de cette dic­ta­ture sani­taire entre­te­nue par les médias com­plai­sants qui affolent le qui­dam pas très regar­dant et pas très intel­li­gent qui aime — ouh ! — se faire peur !!! Si vous avez peur de la mort, allez voir un psy d’ur­gence. Pour ma part, vu mon âge et ma san­té, je pré­fère mou­rir libre si tel es mon des­tin que de vivre en cage. Pendant encore com­bien de temps ??? Quant aux hôpi­taux s’ils ne peuvent faire face c’est que les gou­ver­ne­ments suc­ces­sifs ont fait en sorte que cela soit le cas. Et je ne vois pas en quoi je devrai en payer le prix.

  6. Ne mini­mi­sez pas les ravages dans le pays à cause du Covid l’heure est très grave nous sommes en péril. On a déjà déver­sé des tonnes ptdr paroles et d’articles comme le votre. On peut conti­nuer à se lamen­ter conti­nuel­le­ment sur pauvre pro­fes­seur assas­si­né ça ne le res­sus­ci­te­ra pas mal­heu­reu­se­ment. On a besoin de prendre des mesure de adé­quates et effi­caces sans faute de tin­ta­marre per­ma­nent et sans s’en prendre injus­te­ment à une com­mu­nau­té qui ne demande qu’à vivre en paix sans être mon­trée du doigt à chaque acte crime iso­lé. De même qu’on accable pas ceux qui par­tage la foi de Fourniret ce pédo­cri­mi­nel au plus de 70 viols et assas­si­nats meme s’il avait l’habitude d’aller dans les églises ado­rer la Vierge. L’heure est grave le Covid a fait plus de 35000 morts il en meurent des cen­taines chaque jour des hos­pi­ta­li­sa­tions par mil­liers par jour et des cen­taines de mil­liers sont conta­mi­nés. Nous ris­quons d’être déci­més sans par­ler de l’effondrement de l’économie les licen­cie­ments le chô­mage on est au bord du gouffre finan­cier. Alors oui par­lons du Covid soyons soli­daires car ce virus peut nous pul­vé­ri­ser quel que soit le pré­sident ou le gou­ver­ne­ment. C’est trop grave pour ce genre de cri­tiques. Le corps médi­cal s’épuise et il est dému­ni n’ayons tou­jours pas trou­ver de traitement.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

5 + 3 =