Covid-19 : le voile commence à se déchirer

15 juin 2021 | 11 Commentaires 

Afin que le feuille­ton Covid-19 ne s’étiole pas et puisse nous offrir une troi­sième sai­son plus dra­ma­tur­gique que les deux pré­cé­dentes, l’exécutif a man­da­té le pro­fes­seur Jean-François Delfraissy, pré­sident du conseil scien­ti­fique, pour tenir les assiettes au chaud. Celui-ci s’est donc invi­té dans la mati­nale de RTL, mar­di der­nier 8 juin. Pour quelle annonce majeure ? Et bien, l’arrivée du variant indien, par­di, qui sur­classe désor­mais le variant anglais ! C’est pré­vu pour la ren­trée, nous dit-il, « à l’horizon de sep­tembre-octobre ». Le décor est plan­té, les acteurs sont prêts, on attend les trois coups du brigadier…

À moins, à moins, sou­ligne notre émis­saire du gou­ver­ne­ment, « que le niveau de vac­ci­na­tion des Français soit très éle­vé ». Nous y voi­là ! Et de pré­dire que la vague à venir sera dif­fé­rente « car on aura la vac­ci­na­tion ». Ben voyons ! Le méchant variant indien est bien plus viru­lent que ses com­parses mais « il va trou­ver en face de lui une popu­la­tion avec des vac­cins qui vont la pro­té­ger en par­tie ». Nous voi­là donc ras­su­rés… À condi­tion de croire à l’efficacité des vac­cins contre les dif­fé­rents variants, qui vont se mul­ti­plier, et à l’absence d’effets secon­daires – tous ces vac­cins étant expé­ri­men­taux jusqu’en 2023, faut-il le rap­pe­ler -. D’où la res­tric­tion du pro­fes­seur Delfraissy, sans doute.

Tout ça pour­quoi ? Pour appuyer l’annonce faite par le pré­sident de la République concer­nant le port du masque « qu’il sera très dif­fi­cile de gar­der après le 30 juin ». Tout le monde avait fort bien com­pris que nous serions déli­vrés de la muse­lière durant l’été, était-il néces­saire de nous mettre les points sur le « i » ? Affirmatif : il fal­lait don­ner des gages de plus pour que les les Français vaquent sans sou­ci et, sur­tout, pour que le tou­risme puisse tour­ner à plein régime. Alors, allez‑y allè­gre­ment, bonnes gens, faites cir­cu­ler les virus afin que l’on puisse vous ser­vir, à l’automne, un psy­cho­drame plus angois­sant que les précédents.

Dans le même temps, comme dirait l’autre, on découvre que la pré­ten­due pan­dé­mie a per­mis de mon­ter une spec­ta­cu­laire opé­ra­tion de dés­in­for­ma­tion et d’intoxication pour sou­mettre les gou­ver­ne­ments et anes­thé­sier les peuples. Quand tout à com­men­cé à Wuhan, il était très poli­ti­que­ment incor­rect d’insinuer que le virus avait pour ori­gine une erreur de mani­pu­la­tion en labo­ra­toire. Quant à se hasar­der à soup­çon­ner une opé­ra­tion pro­gram­mée, c’était direct le pilo­ri pour conspi­ra­ton­nisme. Aujourd’hui le voile com­mence à se déchirer.

Anthony Fauci - White House

Le Dr Anthony Fauci, lors d’une confé­rence de presse à la Maison Blanche

Aux USA, le doc­teur Anthony Fauci, direc­teur du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (une des 27 agences du minis­tère de la Santé), est l’homme qui est par­ve­nu à s’imposer outre-Atlantique comme le ges­tion­naire en chef de la pré­ten­due pandémie.

Cet agent paten­té du glo­ba­lisme avait pour mis­sion de pro­té­ger la Chine en mar­te­lant que l’origine du virus était natu­relle, mais aus­si de trau­ma­ti­ser les popu­la­tions par des infor­ma­tions anxio­gènes et de dra­ma­ti­ser sys­té­ma­ti­que­ment la situa­tion pour jus­ti­fier le confi­ne­ment dur ain­si que l’emprise de l’État sur la vie des gens.

Toutefois, ce sup­pôt de Biden n’a pas su empê­cher que des petits curieux mettent leur nez dans ses affaires. Et ces foui­neurs sont tom­bés sur 3 000 pages de cour­riels révé­lant son rôle d’avocat du par­ti com­mu­niste chi­nois et l’avalanche de men­songes qui en est résul­tée. Les séna­teurs Marsha Blackburn et Marco Rubio ain­si que le dépu­té Kevin Mc Carthy accusent désor­mais à Fauci d’être à l’origine du rejet ferme et défi­ni­tif de toute enquête sur le fameux labo­ra­toire chi­nois de Wuhan. Ils lui reprochent en outre d’avoir gros­siè­re­ment sur­es­ti­mé le taux de léta­li­té du Covid-19, d’avoir étouf­fé toute infor­ma­tion sur les remèdes effi­caces – qui auraient pu sau­ver 85 % des vic­times – et d’avoir condam­né le gou­ver­neur de Floride, pre­mier État à s’être libé­ré des contraintes sanitaires.

Pourquoi Fauci a‑t-il déployé ces efforts déme­su­rés pour inno­cen­ter la Chine ? Tout sim­ple­ment parce que le « Deep State » sait que la Chine est incon­tour­nable, voire indis­pen­sable, dans la logique du Nouvel Ordre mon­dial. Fauci a donc bataillé ferme – et conti­nue à le faire – pour sor­tir l’Empire du Milieu d’un très mau­vais pas. Selon Sir Richard Dearlove, ex-chef des ser­vices de ren­sei­gne­ments bri­tan­niques, les preuves irré­fu­tables qui met­traient la Chine au banc des nations ont été détruites dans les jours qui ont sui­vi la machi­na­tion. En inno­cen­tant la Chine, Fauci se pré­mu­nit aus­si d’accusations de com­pli­ci­té dans le finan­ce­ment du labo­ra­toire de Wuhan par les contri­buables amé­ri­cains car, si ce der­nier s’avérait être la cause de la mort de plu­sieurs cen­taines de mil­liers de conci­toyens, ce serait, aux yeux des Yankees, abso­lu­ment impardonnable.

Pour l’instant, Fauci béné­fi­cie du sou­tien de son pré­sident Joe Biden. Mais pour com­bien de temps encore ? L’étau se referme sur lui. Cet agent du bol­cho-glo­ba­lisme, maître des manœuvres, des mots à double sens, des annonces à tiroirs, des décla­ra­tions « fadées », affir­mant tout et son contraire avec aplomb, est désor­mais dans le col­li­ma­teur des Républicains qui exigent des expli­ca­tions, une audi­tion devant le Congrès et sa démis­sion. D’autant que le scep­ti­cisme à son égard a gagné les rangs démo­crates. Affaire à suivre de très près, donc.

Ceux qui s’imaginent que cette affaire amé­ri­caine ne nous concerne guère, ou de très loin, font gra­ve­ment erreur. Cette affaire remet en cause la ges­tion de la crise sani­taire par l’Europe, et la France en par­ti­cu­lier, résul­tant d’une atti­tude, a mini­ma sui­viste, au pire com­plice, dont les dégâts dans tous les domaines, mais sur­tout éco­no­miques et psy­cho­lo­giques, sont consi­dé­rables. Les stra­tèges inter­na­tio­naux du bol­cho-glo­ba­lisme sont à la manœuvre avec les vieilles méthodes d’intoxication des­ti­nées à per­tur­ber les esprits pour mieux les sou­mettre. Les Français devraient se méfier au lieu de se bous­cu­ler dans les vaccinodrômes.

Charles ANDRÉ

« L’important n’est pas de convaincre mais de don­ner à réflé­chir. »

[NDLR] Notre illus­tra­tion à la une : « Le déchi­re­ment du voile » (1869), tableau de William Bell Scott (1811−1890)

11 Commentaires 

  1. Bien enten­du ce qui se passe aux USA me donne beau­coup d’es­poir mais je reste mal­gré tout sur mes gardes. J’attends la suite avec impa­tience. Va-t-on enfin sor­tir de cette igno­mi­nie et faire tom­ber tous ces monstres sans âme qui veulent nous réduire à de la valeur mar­chande ? Qu’ils payent et très cher pour tous leurs crimes !

    Répondre
  2. Article très inté­res­sant. Le but de cette fausse pan­dé­mie était de ren­ver­ser Donald Trump, de l’empêcher à être réélu et à lui voler sa réélec­tion en orga­ni­sant une fraude mas­sive, ce qui n’é­tait sans doute jamais arri­vé dans une élec­tion. Celà a eu des réper­cus­sions au niveau mon­dial. Ce canu­lar a été orches­tré afin d’ins­tau­rer une tyran­nie mon­diale, une sur­veillance tota­li­taire au niveau mon­dial et, donc, d’or­ga­ni­ser une fraude mas­sive à l’é­lec­tion 2020. Aujourd’hui, Anthony Fauci, déjà der­rière l’im­pos­ture du SIDA, se retrouve mêlé à une sombre machi­na­tion mon­diale. Il est le pre­mier domi­no qui fera tom­ber tous les autres au niveau sani­taire, tan­dis que l’au­dit médi­­co-légal de l’Arizona est le pre­mier domi­no qui fera tom­ber tous les autres au niveau électoral.

    Répondre
  3. En réflé­chis­sant un tant soit peu, il est évident que nous sommes en pleine MASCARADE. S’ils n’ont pas créé ce virus, per­son­nel­le­ment j’en doute, ils l’u­ti­lisent à tout va. Comme depuis 50 ans, tout bord confon­du, on nous amène au fond du trou et on ne bouge pas, on ne fait rien, on laisse faire et on accepte tout, il semble donc tout à fait nor­mal qu’on puisse nous prendre pour des attar­dés… D’où leur com­por­te­ment, ils en usent, en abusent et se figurent qu’ils vont atteindre très faci­le­ment leur but : faire de nous des esclaves, SAUF QUE, ils oublient qu’un pour­cen­tage suf­fi­sant de rebelles les attend tran­quille­ment. On ne veut pas DE L’ORDRE MONDIAL.

    Qui sont ils ?
    Ces gens qui nous gou­vernent, à la botte des mil­liar­daires style Bill GATES, BIG PHARMA, L’OMS, les ”Merdias” ne sont pas 1% et NOUS, le PEUPLE, nous sommes plus de 99%… Nonobstant ceux qui acceptent de deve­nir esclaves nous serons suf­fi­sam­ment nom­breux pour nous occu­per d’eux, au « NOM DU PEUPLE » !

    Répondre
  4. Lisez la lettre éma­nant du site « Reinfocovid.fr » sur l’INGÉNIERIE SOCIALE, MANIPULATION ET CONSENTEMENT. Tout est dit et vous com­pren­drez ce qui se passe.

    Répondre
  5. Le pire dans tout ce cirque c’est que Astrazeneca a annon­cé ce mar­di 15 juin que le trai­te­ment contre le coro­na­vi­rus qu’il déve­loppe actuel­le­ment n’a pas prou­vé son effi­ca­ci­té sur les per­sonnes expo­sées au virus. Mais les essais sur vous les cobayes vont cepen­dant se pour­suivre, vous n’a­vez pas l’im­pres­sion d’être pris pour des pigeons ? 🤔

    Répondre
    • Effectivement ceux qui ont accep­té, entre-autres, Astra Zenica, ont été pris pour des pigeons. Ne dit-on pas que les voyages forment la jeu­nesse.? Mais ceux à venir seront catas­tro­phiques, sans retour. Ces fous furieux qui dictent le « « mode de vie » » qu’ils sou­haitent et imposent aux peuples parce qu’ils ont le pou­voir et sur­tout l’argent à volonté.

  6. Nous sommes en pleine rea­lite de la science-fic­­tion. Defendons au plus vite nos libertes bafouees…
    Aux armes citoyens…

    Répondre
  7. Il faut remon­ter à la source de cette mani­pu­la­tion pla­né­taire. Le petit Fauci n’est qu’un pion, une marion­nette — comme le petit Macron, et tant d’autres — qui avait pour mis­sion de mettre en œuvre, pour sa part et dans son domaine, le Grand Reset qui passe par le fichage de toutes les popu­la­tions.
    D’où Fauci tenait-il ses ordres ?
    Et de même, d’où Macron tient-il ses ordres ?
    D’où l’Europe de Bruxelles tient-elle ses ordres ?
    L’enquête doit remon­ter jus­qu’à la source du Mal.

    Répondre
    • C’était tel­le­ment évident !!! Et on ose trai­ter les gens de com­plo­tistes ! Il est grand temps que le monde se réveille et que tout éclate. Ils nous aurons prou­vé qu’ils pou­vaient mani­pu­ler le monde. Guerre bactériologique.

  8. La véri­té arrive par l’es­ca­lier jus­qu’au 666ème étage de la pyra­mide franc-maçonne et sata­niste. Rothschild patron du par­ti com­mu­niste chi­nois et de NOTRE FRANCE entre autres, tes marion­nettes com­mencent à se faire CRAMER. La véri­té sera impla­cable comme les pour­suites sur ce groupe de mafieux dégé­né­rés et tous ces ser­vi­teurs cri­mi­nels.
    La vic­toire est acquise, et la date de la libé­ra­tion se précise !

    Répondre
  9. ça veut dire que le vac­cin n’est pas bien pour notre corps humain.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

44 +  = 47