Nice : mobilisation historique contre le passeport numérique

25 juillet 2021 | 6 Commentaires 

Deux per­sonnes de notre équipe ont mesu­ré le nombre de mani­fes­tants avec des méthodes rigou­reuses. Leurs résul­tats sont par­fai­te­ment cohé­rents et s’é­ta­blissent tous deux dans une four­chette de 22 000 à 24 000.

Un immense cortège s’élance du Palais Acropolis en direction de la Promenade des Anglais

« Guest star » incontestée : Alexandra Henrion-Caude

Une véritable marée humaine, pacifique, bon enfant et déterminée

De grandes pancartes…

… et des plus petites

Dans certains cas, une paire de jumelles était nécessaire

C’est dit !

Le cortège s’étire sur presque deux kilomètres

Cette affiche sonne comme une provocation

En couleur

À bon entendeur…

Le personnel soignant en première ligne du projet de pass numérique

Tiens ? Une affiche des Patriotes qui n’a pas encore été arrachée

Les familles très présentes tout au long du cortège

Pas encore libéré

Bien vu !

Appel au boycott des lieux qui exigeront le QR Code

La détermination derrière le sourire

Le plaisir de disposer de toute la Prom’ !

Le Palais de la Méditerranée et au loin le Négresco n’ont JAMAIS vu défiler autant de monde

Le conseiller municipal Guillaume Aral pas peu fier

Le personnel soignant très présent dans le cortège

Les forces de l’ordre sur-équipées cantonnées où ? Devant l’Hôtel de Ville ! 

Et puis aus­si cette vidéo : 

On se demande vrai­ment com­ment Nice Matin n’a vu que… 6 000 mani­fes­tants ! Le pré­po­sé au comp­tage a dû s’as­sou­pir, à moins que notre quo­ti­dien régio­nal sub­ven­tion­né n’ait reçu ses chiffres direc­te­ment depuis Paris.
Cela explique pour­quoi les chiffres de vac­ci­nés, de malades, de gué­ris, de morts suite au vac­cin, etc. n’ont plus aucune cré­di­bi­li­té.
« Ce qui me désole, ce n’est pas que tu m’aies men­ti. C’est que doré­na­vant je ne pour­rai plus te croire », nous pré­vient Nietzsche.

Massimo Luce

6 Commentaires 

  1. Merci pour votre article et mer­ci à Alexandra Henrion Caude pour sa présence.

    Répondre
  2. Merci pour votre infor­ma­tion,
    Les dif­fé­rentes pho­tos choi­sies repré­sentent bien ce que nous y avons vécu.

    Répondre
  3. Mobilisation excep­tion­nelle, en effet, mais 24 000 mani­fes­tants, c’est très sur­es­ti­mé.
    Le cor­tège s’étalait (j’y étais) du palais Acropolis jusqu’au niveau du Ruhl Méridien soit 2 Km au grand max. 24 000 per­sonnes sur cette dis­tance, ça ferait 12 mar­cheurs tous les mètres, sans espaces ! C’était loin d’être le cas.
    7 à 8 000 est plus proche de la vérité.

    Répondre
    • Cher lec­teur atten­tif,
      nous sommes d’ac­cord pour éva­luer la lon­gueur du cor­tège à envi­ron 2 km, soit 2 000 m.
      Il faut prendre en compte le nombre de per­sonnes sur un mètre linéaire sur toute la lar­geur de la chaus­sée, soit une moyenne de 10 m de large. On a donc 2 000 tranches de 1 m X 10 m. La chaus­sée est par­fois bien plus large, comme on le voit bien sur les pho­tos. Au début du par­cours les mani­fes­tants sont 30 par tranche ! Parfois plus encore. Retenir une moyenne de 12 mani­fes­tants par tranches de 1 m de cor­tège est un chiffre très rai­son­nable.
      2 000 tranches X 12 per­sonnes, on tourne autour des 24 000 per­sonnes.
      À l’in­verse Nice Matin annonce 6 000 mani­fes­tants, ce qui ferait 3 per­sonnes par tranches de 1 m. C’est contraire à ce que nous avons vu.
      L’un de nos col­la­bo­ra­teurs a uti­li­sé un comp­tage plus clas­sique : le nombre de per­sonnes qui passent devant lui toutes les secondes. Là aus­si on monte à 40 par­fois, mais aus­si à 4 ou 5. Il a rete­nu d’a­près ses obser­va­tions une moyenne de 12 per­sonnes par seconde. Le cor­tège de 2 km a mis 30 bonnes minutes pour s’é­cou­ler, ce qui est cor­res­pond avec une vitesse de dépla­ce­ment de 4 km/​h (dans les faits encore moins, ce qui allonge la durée du défi­le­ment com­plet du cor­tège). On arrive par cette approche éga­le­ment à 12 per­sonnes X 60 secondes X 30 minutes = 21 600. Et là aus­si le chiffre « offi­ciel » de 6 000 per­sonnes conduit à un pas­sage de 3 per­sonnes à la seconde, ce qui n’est pas ce que nous avons vu.
      Avec les deux approches, le chiffre dépasse les 20 000.

    • Réponse à Ardisson :
      Moi aus­si j’é­tais dans le cor­tège et je n’en voyais ni la tête ni la fin. Je suis inca­pable d’en appré­cier la lon­gueur. Je n’ai jamais vu ça à NIce !
      Vous avan­cez que le cor­tège fai­sait 2 km de long. Soit.
      J’ai vu que nous étions bien sou­vent — pas tou­jours — plus de 1 per­sonne par m2, ce qui se voit bien sur toutes les vidéos publiées.
      Le cor­tège devait occu­per une sur­face au sol de 2 000 m (lon­gueur) X 12 m (lar­geur), soit 24 000 m² (esti­ma­tion rai­son­nable). 6 000 per­sonnes comme l’an­nonce Nice Matin, ça fait 14 de per­sonnes par m2 ou 1 per­sonne tous les 4 m² !
      L’estimation de Nice Matin ne tient donc pas la route. Cela peut se com­prendre puisque le jour­nal est char­gé de rap­por­ter les consignes gouvernementales.

    • Réponse à Ardisson :
      Mais si, les mani­fes­tant étaient bien une dizaine par mètre ! Souvent bien plus, jus­qu’à 30 par moment.
      Votre éva­lua­tion de 8 000 mani­fes­tants induit qu’ils étaient 4 par mètre sur les 2 kilo­mètres de lon­gueur du cor­tège, ce qui est contraire à la réa­li­té obser­vée.
      Il suf­fit de regar­der les vidéos et les pho­tos.
      Je pense que l’é­va­lua­tion pro­po­sée par Nice Provence Info est beau­coup plus rigou­reuse.
      En tout cas, celle de Nice Matin est déli­bé­ré­ment bidon­née, mais ça, on s’en doute bien.

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

 + 82 = 86