Ma semaine d’observation de l’info (9 janvier 2022)

par | 9 jan­vier 2022 | 4 Commentaires 

Dimanche 2 janvier 2022

Si tout cela ne méri­tait pas la Légion d’Honneur, que faut-il pour la mériter ?

Comme l’a dit avec jus­tesse Maître Collard : « Elle les a fait piquer, il est nor­mal qu’elle se fasse épin­gler ! »

Lundi 3 janvier 2022

Polémique sur le dra­peau euro­péen rem­pla­çant le dra­peau fran­çais sous l’Arc de Triomphe à Paris. L’opposition est vent debout contre cette déci­sion de Macron, esti­mant que c’est le dra­peau fran­çais qui doit flot­ter à cette place, et aucun autre !
La der­nière fois, qu’on l’a rem­pla­cé… c’é­tait en 1940 ! L’Élysée a pré­ci­pi­tam­ment faire reti­rer l’emblème étoi­lé mal venu.

Drapeau nazi - Arc Triomphe Drapeau européen - Arc Triomphe

Mardi 4 janvier 2022

Maître Gims, à pré­sent Gims tout court (de son vrai nom Ghandi Djuna) est venu de son Congo natal pous­ser la chan­son­nette en France il y a déjà quelques années. La reli­gion catho­lique qui le sui­vait depuis sa nais­sance a vite été aban­don­née, au pro­fit d’un islam de rigueur quand on pré­tend à deve­nir rap­peur.
Aujourd’hui il croule sous l’argent, et se per­met de don­ner des leçons à ses core­li­gion­naires :
• il leur reproche notam­ment de lui fêter son anni­ver­saire, ça ne se fait pas quand on est « mus­lim » ;
• ils ne devraient pas non plus fêter Noël, ça ne se fait pas quand on est « mus­lim » ;
• au fait, la bonne année ? Quelle année ? Dans le calen­drier « mus­lim », nous sommes en l’an 1443, et le nou­vel an se fête­ra dans le calen­drier kouf­far (incroyants) le 30 juillet pro­chain. Alors pour­quoi aller faire la fête, brû­ler des voi­tures et cas­ser du maté­riel s’il n’y a rien à fêter le soir de la Saint Sylvestre ? C’est vrai­ment se mon­trer mau­vais croyant. Nul doute que l’an pro­chain, ses frères « mus­lims » écou­te­ront ses conseils et res­te­ront sage­ment chez eux à réci­ter des sou­rates après avoir renon­cé dans la plus pure hon­nê­te­té à la prime de Noël que le gou­ver­ne­ment avait accor­dée à la plu­part d’entre eux ;
• quant aux femmes dont il s’en­toure, il n’est pas cer­tain que ses frères « mus­lims » adorent leur tenue, ni qu’ils accep­te­raient d’é­cou­ter sa musique…
À moins que Valérie Pécresse, si elle est élue, si elle est émue du sou­tien du rap­peur, ne conti­nue selon les dires d’un Gims lui-même « recon­nais­sant » à le sou­te­nir finan­ciè­re­ment et logis­ti­que­ment à tra­vers la Région qu’elle préside…Gims polygame

Mercredi 5 janvier 2022

À la fin de la semaine vous aurez tout enten­du sur le pro­gramme macro­nien pour les non-vac­ci­nés. Vous sau­rez tous qu’il veut les emmer­der jus­qu’au bout…
Message qui a pro­vo­qué quelques fré­mis­se­ments dans les oppo­si­tions ou les médias, sans com­mune mesure avec un jeu de mot même très mau­vais de Jean-Marie Le Pen dont on aurait par­lé pen­dant un mois.
Pourtant le pro­pos est grave. Depuis son élec­tion, Macron n’a eu que mépris pour les Français, citer toutes ses petites phrases pren­drait du temps. On sait qu’il ne les aime pas, que ses allo­cu­tions offi­cielles doivent lui coû­ter. Macron est un euro­péa­niste, un mon­dia­liste à la solde de la for­tune ano­nyme et vaga­bonde. Pas de com­pas­sion pour les petits, pour les « sans dents » aurait dit son pré­dé­ces­seur. Tout ce qui fait peuple lui fait hor­reur, une bonne part des Français en sont aujourd’­hui per­sua­dés.
Malheureusement, il res­te­ra tou­jours une bonne tranche des « boo­mers » comme disent les jeunes, de ceux qui ont « fait » mai 68, qui ont depuis, joui sans entrave, après avoir imi­té ceux qu’ils com­bat­taient, pour le sou­te­nir. Jouissez sans entraves - Mai 68 - Henri Cartier-BressonCe n’est pas eux qu’il veut emmer­der, ceux-là sont vac­ci­nés depuis long­temps, pas par peur sani­taire, mais par peur socié­tale de ne plus aller au res­tau, à la salle de gym, au théâtre.
N’en dou­tons pas, ceux-là nous emmerdent autant que leur pré­sident.
En plus de nous emmer­der il sous entend que nous ne sommes pas des « citoyens », terme révo­lu­tion­naire rame­nant aux pro­cès dignes de Fouquier Tinville. La déchéance de natio­na­li­té qu’il refu­sa pour les ter­ro­ristes, il l’ac­cep­te­rait donc pour les non-vaccinés ?

Jeudi 6 janvier 2022

Pour ceux qui l’ont connu, l’his­toire sui­vante aurait fait se plier de rire un Pierre Bonte à la grande époque du « Petit rap­por­teur » de Jacques Martin.
On se sou­vient de cette émis­sion tour­née dans le vil­lage de Montcuq, dans le Lot, où l’a­ni­ma­teur arri­vait à faire dire toutes sortes de phrases hila­rantes, plus ou moins spon­ta­nées, aux habi­tants du lieu…
Il ne faut pas croire que Rokhaya Diallo, est allée traî­ner ses san­dales du côté de la Charente Maritime, et qu’elle aurait ain­si décou­vert un petit hameau de la com­mune de Verteuil sur Charente qui s’ap­pelle… Les Nègres. C’est beau­coup trop loin de la capi­tale…
Son sang ne fit qu’un tour quand elle apprit qu’un élu « éco­lo­giste » était aupa­ra­vant allé tour­ner un film sur cet épou­van­table topo­ny­mie. Celui-ci décla­ra que cet endroit gar­dait « le sym­bole de l’histoire de l’esclavage, de la traite des noirs et du racisme en France », il pose donc stu­pi­de­ment la ques­tion : « Peut-on conti­nuer de gar­der bête­ment, sot­te­ment, des appel­la­tions dégra­dantes et humi­liantes pour notre huma­ni­té com­mune ? »
C’est là qu’in­ter­vient la pas­sio­na­ria des décons­truc­teurs, qui depuis en fait tout un plat. Pourtant, un peu de jugeotte, un tout petit peu, l’au­rait pous­sée à se ren­sei­gner. Ce nom de « Les Nègres » a une ori­gine occi­tane, « noir », se disant « nere ». Les Verteuillais ayant d’ailleurs par réfé­ren­dum, déci­dé de gar­der ce nom.
Si la cor­rec­tion des noms de vil­lage lui tient à cœur, on ne peut que lui sug­gé­rer d’al­ler dans la France pro­fonde (quelle hor­reur !) pour visi­ter Anus (Yonne), Le Fion (Haute-Savoie), Trécon (Marne), Sallespisse (Pyrénées-Atlantiques), La Trique (Deux-Sèvres), ou Sainte-Verge (Deux-Sèvres).
Les habi­tants sau­ront l’accueillir…Villages français

Vendredi 7 janvier 2022

L’apartheid, c’est bien par­ti…
À l’heure où les dépu­tés refusent de voter un amen­de­ment exi­geant le passe vac­ci­nal à l’Assemblée natio­nale, Ruth Elkrief, la ser­vante de Macron, rece­vant le séna­teur RN Stéphane Ravier, lui a tout bon­ne­ment deman­dé de s’as­seoir… plus loin, loin des autres invi­tés de son émis­sion sur LCI mer­cre­di…
« Parce que je suis non vac­ci­né, je suis pla­cé à l’écart des autres ! Mais ce sont les vac­ci­nés qui sont un dan­ger pour moi vu que je me suis fait tes­ter. Cela fait quatre ans qu’Emmanuel Macron nous emmerde, aujourd’hui il veut trai­ter les non vac­ci­nés en pes­ti­fé­rés » a rétor­qué le séna­teur des Bouches du Rhône, repro­chant à son inter­lo­cu­trice de devan­cer ce qu’Emmanuel Macron est en train de pré­pa­rer pour les Français.
Déjà qu’au­pa­ra­vant on trai­tait les élus RN comme des pes­ti­fé­rés, si en plus ils ne sont pas vaccinés…

Samedi 8 janvier 2022

Le Premier ministre bri­tan­nique Boris Johnson s’im­misce dans le débat en publiant des sta­tis­tiques sur les hos­pi­ta­li­sa­tions liées au COVID, dont bien sûr vous n’en­ten­drez pas par­ler en France : il admet que 90 % des patients des uni­tés de soins inten­sifs sont dou­ble­ment vac­ci­nés.
En essayant d’u­ti­li­ser cette sta­tis­tique comme un appel public à ceux qui n’ont pas encore reçu leur vac­cin de rap­pel, tout ce qu’il a accom­pli a été de mon­trer encore plus l’i­nef­fi­ca­ci­té du vac­cin.
Le Dr Robert Malone, l’in­ven­teur de la tech­no­lo­gie ARNm (ARN mes­sa­ger), uti­li­sée pour les­dits « vac­cins COVID-19 », a décla­ré qu’en ce qui concerne le nou­veau coro­na­vi­rus, il a été « mul­ti­di­men­sion­nel­le­ment pilule rouge », une réfé­rence à la fran­chise ciné­ma­to­gra­phique « Matrix », dans laquelle une pilule rouge repré­sente le désir d’une per­sonne d’ap­prendre la véri­té tan­dis qu’une pilule bleue repré­sente le désir de conti­nuer à vivre un men­songe dans l’obs­cu­ri­té.
Un peu de patience, la véri­té fini­ra par triompher…Pillule bleue - Pillule rouge

Bonne semaine à tous, et à dimanche prochain…
Patrice LEMAÎTRE

Les articles du même auteur

Patrice Lemaître

4 Commentaires 

  1. En com­plé­ment du dimanche 2 jan­vier concer­nant la ques­tion : Mais que faut-il faire pour méri­ter la Légion d’honneur ?
    un élé­ment de réponse qui va inté­res­ser les curieux.
    Il ne s’a­git sur­tout pas de reve­nir sur la mas­ca­rade de la dis­tri­bu­tion de bon­bons orga­ni­sée par le (ou les) gou­ver­ne­ment en place. Non seule­ment parce qu’ils font tous la même chose. Mais en plus parce que l’ou­ver­ture de cette déco­ra­tion aux monde civil est vou­lue depuis sa créa­tion. il s’a­git de « récom­pen­ser » ou plu­tôt d’acti­ver le levier de la recon­nais­sance qui per­met la sou­mis­sion. Les mots pro­non­cés par Napoléon dès les pre­mières remises don­naient les limites pour la déco­ra­tion de : « ses sol­dats et ses savants ». Il est clair que lors­qu’on observe l’é­crou­le­ment du niveau de « culture savante » en France, le mot savant a per­du de sa pro­fon­deur.
    Mais là n’est pas le but de mon pro­pos. il s’a­git de don­ner une nou­velle dimen­sion à cette attri­bu­tion de récom­pense qui s’est élar­gie à l’in­ter­na­tio­nal depuis quelques années (Napoléon est donc pris de tour­nis à force des se retour­ner sur place). En effet, la récom­pense d’une action pour le rayon­ne­ment de la France est déjà dépas­sée, sans par­ler de cette « évo­lu­tion » de 2017 impo­sant la pari­té dans les attri­bu­tions annuelles (heu­reu­se­ment dotée aujourd’­hui d’un maxi­mum fixé par de Gaule), pour les per­son­nels civils.
    Non mon pro­pos de ce jour est « d’a­ler­ter » sur les dérives éco­no­miques et fal­la­cieuses qui sous-tendent aux attri­bu­tion d’au­jourd’­hui. Pour cela, je ne signa­le­rai qu’un cas (il y en a beau­coup d’autres ! soyez curieux!) qui concerne l’at­tri­bu­tion de Grand croix (décembre 2020) au Maréchal Abdel Fattah al Sissi. Ce Monsieur a eu l’a­ma­bi­li­té de nous ache­ter pour 4 mil­liards, 30 avions Rafales. Cela semble être une rai­son suf­fi­sante pour nos gou­ver­nants de fer­mer les yeux sur les assas­si­nats du régime égyp­tien. L’argument fal­la­cieux pour que la France ferme les yeux est la lutte anti ter­ro­riste. Sauf que ce n’est pas la prio­ri­té des Égyptiens. La mis­sion SIRLI (tou­jours en cours) apporte une aide pré­cieuse à ses assas­si­nats en sur­vo­lant le désert égyp­tien (grand comme la France) et en signa­lant les dépla­ce­ments de véhi­cules. Bien enten­du les mili­taires et auto­ri­tés mili­taires ser­vant cette mis­sion ont fait remon­ter l’in­for­ma­tion et les doutes quant à l’ef­fi­ca­ci­té pour la lutte anti ter­ro­riste. Mais l’État fait la sourde oreille et s’ac­com­mode bien de la dic­ta­ture égyp­tienne. Les dérives de l’ac­tion poli­­ti­­co-mili­­taire fran­çaise nom­mée « inté­rêts supé­rieurs de l’État » nous mettent une nou­velle fois en face de la réa­li­té. Sans en réfé­rer au peuple, sans débat et sans expli­ca­tion, nous sommes bien dans un régime auto­cra­tique ou la déses­pé­rante absence de contrôle de l’exé­cu­tif (réa­li­sée grâce aux mani­pu­la­tions poli­ti­ciennes) nous fait glis­ser vers un ave­nir qui n’est pas joli joli. Maintenant, je dis ça, je dis rien !

    Répondre
  2. Au ser­vice de Macron, il n’y a pas que l’infâme Ruth Elkrief.
    Dans le genre, il y a l’abject Michel Cymes qui enfonce la tête sous l’eau des non-vac­ci­nés :
    – ils occupent 85% des lits de réa,
    – de fait, ils obligent à dépro­gram­mer des opé­ra­tions cau­sant pro­ba­ble­ment la mort de nom­breux malades,
    – ils coûtent cher à l’assurance mala­die,
    – ils ne devraient plus être pris en charge,
    – ils devraient signer une direc­tive anti­ci­pée pour non achar­ne­ment en réani­ma­tion !
    On atteint des som­mets dans l’ignoble !!!

    Répondre
    • Bonjour
      Une petite rec­ti­fi­ca­tion :
      Non, tous les baby-boo­­mers ne sont pas des bénis-oui-oui de Macron. J’en suis une et j’en connais bien d’autres qui sont de toutes les mani­fes­ta­tions depuis des mois, par tous les temps, pour sou­te­nir les « com­plo­tistes » comme ils nous appellent et, quelle hor­reur, pas vac­ci­nés !
      Manifestations sans gestes bar­rière, d’ailleurs sans masque, dans la fra­ter­ni­té et l’amitié.
      Mais où sont donc les clus­ters, depuis le temps que nous sommes dans la rue ?
      Sinon, mer­ci pour votre site et votre engagement.

    • LE DOCTEUR MENGELE A FAIT DES ÉMULES MAIS IL A FALLU DU TEMPS POUR QUELLES RESSORTENT

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

quatre-vingts trois −  = quatre-vingts