Ma semaine d’observation de l’info (7 mars 2021)

7 mars 2021 | 3 Commentaires 

Dimanche 28 février 2021

Ceci repré­sente t‑il les « valeurs de la République » dont on nous rebat les oreilles à lon­gueur d’an­née et d’an­tennes ?
Le 28 février et le 1er mars 1794, le petit vil­lage des Lucs-sur-Boulogne, en Vendée, près de la Roche sur Yon, fut le théâtre d’un mas­sacre qui res­semble beau­coup à celui d’Oradour sur Glane en 1944, mais qui est beau­coup moins cité et beau­coup moins com­men­té.
La Vendée était alors par­cou­rue par les « colonnes infer­nales » du Général Turreau, char­gées de sou­meettre ce dépar­te­ment qui résis­tait d’une manière inad­mis­sible aux idées de la Révolution fran­çaise.
Le Général Cordelier en par­ti­cu­lier se dis­tingue par de nom­breux mas­sacres sur la popu­la­tion civile : « J’ai ponc­tuel­le­ment exé­cu­té ton ordre de pur­ger, par le fer et le feu, tous les endroits que j’ai ren­con­trés sur ma route. Car indé­pen­dam­ment que tout brûle encore, j’ai fait pas­ser der­rière la haie envi­ron six cents par­ti­cu­liers des deux sexes » écrit-il à Turreau.
Le 28 février, les troupes répu­bli­caines se dis­persent en petits groupes et com­mencent à incen­dier les fermes sur leur pas­sage et à fusiller les habi­tants qu’ils ren­contrent. L’opération mili­taire dégé­nère en mas­sacre géné­ral au cours duquel des cen­taines d’hommes, de femmes et d’en­fants sont mis à mort. S’il y a peu de témoi­gnages sur ce fait d’armes, un sol­dat répu­bli­cain, nom­mé François Pelereau, écrit que les volon­taires « ont avan­cé pour lors dans le bois en fusillant hommes, femmes et enfants qui se trou­vèrent à leur ren­contre ». Le mas­sacre des Lucs sur Boulogne a fait offi­ciel­le­ment 564 morts dont 110 enfants.Vitrail génécide vendéen

Lundi 1er mars 2021

La pré­si­dente de la Commission euro­péenne Ursula von der Layen, a abor­dé la ques­tion d’un pas­se­port vac­ci­nal. Ce pro­jet est por­té par plu­sieurs pays euro­péens à l’ins­tar d’Israël qui sem­ble­rait avoir de l’a­vance.
Lors d’une visio­con­fé­rence avec des élus conser­va­teurs alle­mands, elle fut priée de dire à quoi pour­rait res­sem­bler ce pas­se­port numé­rique. Sa décla­ra­tion fut pour le moins laco­nique : « Nous pré­sen­te­rons une pro­po­si­tion légis­la­tive en mars ».
La Grèce et l’Espagne se montrent les pays les plus pres­sants pour l’a­dop­tion rapide d’un pas­se­port vac­ci­nal valable dans l’ensemble de l’UE. Ceci afin de per­mettre à nou­veau les voyages entre les pays membres et relan­cer le tou­risme.
Nous devrions donc savoir sous peu à quelle sauce nous allons être par­qués dans nos pays res­pec­tifs, et de quelle manière. Pour faire recu­ler le virus, fai­sons avan­cer la dictature.Passeport sanitaire

Mardi 2 mars 2021

Coup de ton­nerre dans la classe poli­tique : Nicolas Sarkozy est condam­né à trois ans de pri­son dont un ferme, suite à l’af­faire des « écoutes ».

Sarkozy - Rolex - condamnation

Dessin du cari­ca­tu­riste Chappatte [source]

C’est un évé­ne­ment sans pré­cé­dent sous la Ve République, la pre­mière fois qu’un ancien pré­sident est condam­né à de la pri­son ferme. Il y a peut-être un peu de règle­ment de compte entre la Magistrature et Nicolas Sarkozy, qui ne l’a­vait jamais épar­gnée lors­qu’il était aux affaires, il n’empêche que l’an­cien pré­sident tire bien d’autres boulets :

Mercredi 3 mars 2021

Gérard Darmanin s’est dépê­ché d’ap­por­ter son total sou­tien à Nicolas Sarkozy, après sa condam­na­tion à un an de pri­son ferme, dans l’af­faire des « écoutes » : « Je ne com­mente par défi­ni­tion jamais des déci­sions de jus­tice, mais cha­cun sait l’affection, le res­pect que j’ai pour Nicolas Sarkozy, qui a été un grand pré­sident de la République, qui en ces temps dif­fi­ciles a évi­dem­ment mon sou­tien, mon sou­tien ami­cal ».
Dans le même temps, Gérard Darmanin a fini par dis­soudre Génération Identitaire après ses deux relaxes par la jus­tice.
On voit donc bien de quel côté le ministre de l’Intérieur penche. Plutôt vers les condam­nés que vers les relaxés. Il fau­dra s’en sou­ve­nir en temps utiles.
Cette dis­so­lu­tion rejoint celle du « bas­tion social » par François Hollande, déjà pour le motif « d’in­ci­ta­tion à la dis­cri­mi­na­tion envers des indi­vi­dus en rai­son de leur ori­gine ». Aucun délit si ce n’est un délit d’o­pi­nion. Autrement dit, aujourd’­hui en France, il est for­mel­le­ment inter­dit de cri­ti­quer tout ce qui touche à l’im­mi­gra­tion.
Cependant, si l’on regarde les son­dages à ce sujet, ceux-ci montrent que par­mi les Français (télé­char­geable ici) :
78% pensent qu’il faut pas­ser d’une immi­gra­tion subie à une immi­gra­tion choi­sie
64% pensent qu’on en fait plus pour les immigrés que pour les Français
mais 37% seule­ment pensent que l’immigration est une chance pour la France
et seuls 32% que les pou­voirs publics luttent effi­ca­ce­ment contre l’immigration clan­des­tine.
C’est exac­te­ment ce que démontre paci­fi­que­ment depuis des années Génération Identitaire dont le rôle de lan­ceur d’a­lerte a été par­fai­te­ment joué.
Darmanin a beau dis­soudre, l’a­lerte est don­née, les Français connaissent aujourd’­hui Génération Identitaire qui défend ce qu’ils pensent.
La par­tie n’est donc pas tota­le­ment perdue…Thaïs d'Escufon - Jérémie Piano - Génération Identitaire

Jeudi 4 mars 2021

Vous n’a­vez pas vu de repor­tage à ce sujet sur BFMTV, et pour cause… Il a fal­lu comp­ter avec le « Canard enchaî­né » pour que les Français soient au cou­rant. Eux qui sont punis de sor­tie depuis bien­tôt un an, eux qu’on empêche d’al­ler man­ger au res­tau­rant, voir des films ou des concerts, doivent savoir que ceux qui tra­vaillent sur les chaînes qui vous donnent des leçons de civisme face à la Covid, en fai­sant inter­ve­nir des « consul­tants » sans doute bien payés, qui vous démontrent que vous n’êtes qu’un assas­sin en puis­sance, s’af­fran­chissent eux, de tous ces tra­cas !
Il y a une semaine, le 24 février der­nier, peu avant minuit, des poli­ciers ont effec­tué un contrôle dans un res­tau­rant clan­des­tin, le très chic « Aux Trois Présidents » situé à proxi­mi­té du siège de la chaîne BFMTV, à Paris. Le « Canard » indique ain­si que des jour­na­listes de la chaîne (sans les nom­mer tou­te­fois), étaient pré­sents, accom­pa­gnés « de cadors de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris et un gra­dé de la bri­gade des sapeurs-pom­piers de Paris, tous consul­tants san­té de la chaîne ».BFMTV
Comprenons nous bien ! Je ne cri­tique pas le fait qu’on aille au res­tau­rant clan­des­ti­ne­ment avec des connais­sances. On n’en devient pas meur­trier pour autant, et je connais plu­sieurs per­sonnes qui le font régu­liè­re­ment sans pour autant créer des « clus­ters » dans leur quar­tier ou leur famille chaque fois ! Idem pour les récal­ci­trants qui refusent de por­ter un masque à l’ex­té­rieur (dont je fais par­tie), ils tracent sim­ple­ment la limite du peu de liber­tés qu’il nous reste.
Mais que l’on soit cohé­rent : on ne peut pas pas­ser son temps à faire la morale, à deman­der plus de contraintes, plus de sanc­tions et à accu­ser son pro­chain, tout en s’af­fran­chis­sant soi-même de ces règles et de ces contraintes. C’est un prin­cipe d’hon­nê­te­té avant tout. Il est vrai que les conseilleurs ne sont pas tou­jours les payeurs

Vendredi 5 mars 2021

Pendant qu’en France on dis­sout Génération Identitaire, la jus­tice ita­lienne, elle, veut tra­duire en jus­tice Médecins sans Frontières (MSF) et deux autres ONG, accu­sées de col­lu­sion avec des tra­fi­quants de migrants et que jus­te­ment GI avait dénon­cées en son temps.
L’enquête porte sur des opé­ra­tions de secours aux migrants menées en 2016 et 2017 par MSF, Save the Children et Iuventa, qui se sont coor­don­nées avec des tra­fi­quants de migrants pour fixer des points de ren­dez-vous en mer, et éteindre leur sys­tème de loca­li­sa­tion par satel­lite pour dis­si­mu­ler leurs mou­ve­ments.
Une autre ONG, Mediterranean Saving Humans, est pour­sui­vie pour avoir reçu de l’argent du géant danois du trans­port mari­time AP Moeller-Maersk après avoir recueilli des migrants blo­qués à bord d’un de ses car­gos.
Rappelons qu’en mai 2017, Génération Identitaire, dans une opé­ra­tion bap­ti­sée « Defend Europe », avait affré­té un bateau, le C‑Star pour aller à la ren­contre de ces tra­fi­quants de migrants.
« Les ONG sont les com­plices directs des pas­seurs », assé­nait à l’é­poque Pierre Larti, l’un des porte-parole de Génération Identitaire en France, esti­mant que les asso­cia­tions pre­naient le relais des tra­fi­quants d’êtres humains pour aider les migrants à rejoindre les côtes du Vieux conti­nent.
Une fois encore, c’est la jus­tice qui leur donne raison.Immigration_clandestine_passeurs

Samedi 6 mars 2021

Rappelez-vous la céré­mo­nie d’in­ves­ti­ture de Joe Biden à la Maison Blanche. Une jeune poète noire, Amanda Gorman avait paraît-il sub­ju­gué l’Amérique en réci­tant The Hill We Climb, un poème ins­pi­ré par l’at­taque du Capitole amé­ri­cain et dans lequel elle déclare que la démo­cra­tie « ne peut jamais être vain­cue défi­ni­ti­ve­ment ».

Amanda Gorman

Amanda Gorman

Marieke Lucas Rijneveld est une jeune roman­cière hol­lan­daise de 29 ans, plus jeune lau­réate du prix inter­na­tio­nal Booker pour son roman L’inconfort du soir.
C’est à ce titre qu’elle a été choi­sie comme tra­duc­trice de l’oeuvre d’Amanda Gorman. Elle avait été choi­sie pour cet emploi de tra­duc­teur par l’é­di­teur néer­lan­dais Meulenhoff.
Mais après des cri­tiques dans son propre pays, elle a démis­sion­né de son poste, parce qu’on ne com­pre­nait pas qu’une blanche puisse être choi­sie pour tra­duire l’es­prit d’une noire. La mili­tante noire Janice Deul, a décla­ré qu’il s’a­gis­sait « d’un choix incom­pré­hen­sible », ajou­tant com­prendre les per­sonnes « qui ont expri­mé leur dou­leur, leur frus­tra­tion, leur colère et leur décep­tion sur les médias sociaux ».
Si l’on com­pare cette affaire aux cri­tiques qui ont accom­pa­gné en France, le choix d’Omar Sy pour inter­pré­ter Arsène Lupin, on peut légi­ti­me­ment pen­ser que les deux mondes ne sont pas inter­pé­né­trables, ce que les deux com­mu­nau­tés gardent tout à fait à l’es­prit. Pourquoi donc s’obs­ti­ner à cho­quer, à pro­vo­quer. Chacun sa culture, plu­tôt qu’un désas­treux mélange des genres que l’on subit déjà à lon­gueur d’an­née en musique par exemple. Et quoi qu’en disent les com­men­ta­teurs zélés du mon­dia­lisme, la diver­si­té n’ap­porte rien de posi­tif.
Et que l’on nous passe le refrain du « pri­vi­lège blanc » qui exis­te­rait un peu par­tout dans les médias. Cette jeune fille amé­ri­caines démontre par­fai­te­ment qu’il n’existe pas (vidéo sur Facebook ici).Nick Conrad tue bébés blancs

Bonne semaine à tous, et à dimanche prochain.…

Patrice LEMAÎTRE

3 Commentaires 

  1. Le manque de dis­cer­ne­ment de notre nabot de ser­vice de dis­soudre un groupe de jeunes patriotes aux motifs qu’ils montrent osten­si­ble­ment leur appar­te­nance et leur amour à leur chère patrie c’est cra­cher, toutes consi­dé­ra­tions poli­ti­cardes mises à part, sur ses propres frères. Mais où est la nation française ????????

    Répondre
  2. Pourquoi contra­rier la nature et le cli­mat qui modi­fient la mor­pho­lo­gie des êtres humains et par­fois aus­si leur phy­sio­lo­gie mieux adap­tée au cli­mat local. Pourquoi vou­loir obli­ga­toi­re­ment défier les lois de la nature en obli­geant l’es­pèce humaine à vivre dans un milieu d’une culture dif­fé­rente, d’un cli­mat dif­fé­rent jus­qu’au moment où aura lieu une confron­ta­tion idéo­lo­gique sur des dif­fé­rences trop impor­tantes qui rendent une assi­mi­la­tion impos­sible. Est ce vrai­ment un com­por­te­ment éco­lo­gique qui prône que chaque espèce doit vivre dans son milieu ? Arrive-t-on à mélan­ger l’eau et l’huile ?

    Répondre
  3. C’est bien connu mais peu ensei­gné : la République s’est impo­sée dans le sang. Massacre des Vendéens et pra­tique de « la ter­reur ».
    Aujourd’hui, avec le Covid, elle se sou­vient que ces méthodes sont les plus effi­caces pour sou­mettre le peuple. Elle ne se livre plus à des mas­sacres mais use et abuse de la terreur.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

57 − 50 =