Estrosi, figure de proue du Totalitarisme en Marche

par | 28 juin 2022 | 4 Commentaires 

Rappelez vous : le 13 jan­vier der­nier, Christian Estrosi, maire de Nice, pro­po­sait de sup­pri­mer les allo­ca­tions chô­mage aux per­sonnes non-vaccinées :

Alors qu’il ne fait plus de doute sur le fait que la vac­ci­na­tion ne pro­tège en aucune manière du virus, Estrosi ose — oui, on sait : « Les cons, ça ose tout. C’est à ça qu’on les recon­naît »(1) — Estrosi ose envi­sa­ger de sup­pri­mer les allo­ca­tions chô­mage aux per­sonnes les plus dému­nies qui ne veulent pas se faire injec­ter une potion qui ne sert à rien. Il faut être maire de Nice pour sor­tir une si hon­teuse menace.

Les Européens doivent être tous fichés et tracés numériquement

Cliquet

Clic, clac. Clic, clac. Clic, clac.

Ursula von der Leyen à Bruxelles, Macron à Paris et Estrosi à Nice, tous pilo­tés par l’o­li­gar­chie finan­cière et son délé­gué pour l’Europe, Klaus Schwab, veulent éta­blir un pas­se­port numé­rique pour tous. C’est déci­dé. C’est dans les car­tons. Et le pro­ces­sus se met en place, irréversiblement.

Le scé­na­rio, savam­ment orches­tré par les maîtres d’œuvre du grand Complot mon­dial, pré­voit :
• d’a­bord une pan­dé­mie, puis
• un vac­cin miracle, que l’on fera payer par ceux-là mêmes qui se feront piquer, puis
• un passe vac­ci­nal obli­ga­toire pour tous, puis
• un passe numé­rique obli­ga­toire pour tous.

Mais cela ne se déroule pas comme pré­vu par Schwab & Cie :
• la pan­dé­mie n’en est pas une, et n’a pas fait plus de morts qu’une grippe sai­son­nière,
• le vac­cin n’en est pas un et il fait plus de vic­times qu’il ne gué­rit,
• les gens ne se sont pas pré­ci­pi­tés pour se faire injec­ter cette potion pour le moins inquié­tante ; il a fal­lu des contraintes ignobles pour les obli­ger à le faire, notam­ment les infir­mières — une honte qui res­te­ra dans l’Histoire de la Macronie — et notre pétu­lant Estrosi ne vou­lant pas être en reste, a osé pro­po­ser, mais en vain, de sucrer les allo­ca­tions chô­mage,
• le passe numé­rique prend du retard sur le calendrier.

Rien n’y fait : les Français ne veulent pas de passe sanitaire ou numérique

En déses­poir de cause, nos diri­geants retors et per­vers, enne­mis du Peuple, ont lan­cé une nou­velle pan­dé­mie : la variole du singeC’était tel­le­ment gro­tesque que cette mani­pu­la­tion a tout de suite été révé­lée et que tout le monde a pris cela pour un gag.

Mais Klaus Schwab est obstiné. Il veut son Grand Reset.

Il a donc tan­cé ses man­da­taires euro­péens lors du der­nier Forum Économique, fin mai à Davos.

Et comme par enchantement le virus Covid 19 réapparait

NIce-Matin - 24 juin - Épidémie repart - 4e dose

Vous avez bien lu : une qua­trième dose de la potion mira­cu­leuse qui ne marche tou­jours pas après trois doses. Mais on conti­nue. Il faut bien écou­ler les stocks de fioles ache­tées à Big Pharma et qui traînent dans les fri­gos. Et puis sur­tout, il faut impo­ser de gré ou de force ce pas­se­port numérique.

Estrosi entre alors en scène à peine deux jours plus tard : « Le passe vac­ci­nal pour­rait être réac­ti­vé dès le 1er août », annonce t‑il en conseil métro­po­li­tain. Pourquoi le 1er août ? Devinez !

Sur ce, bonnes vacances !

Massimo Luce

(1) Selon Michel Audiard


Postface : Estrosi se rêve tou­jours en figure de proue de la Macronie. Figure de proue

Il a une place à prendre comme lea­der d’une grande coa­li­tion por­teuse d’un com­pro­mis afin d’of­frir à Emmanuel Macron une majo­ri­té stable que les Français n’ont pas vou­lu lui offrir. Autrement dit le maire de Nice sou­haite détruire à tra­vers ses réseaux maçon­niques ce que le peuple de France a expri­mé à tra­vers les urnes. Du moins la mino­ri­té de Français qui s’est expri­mée par un bul­le­tin de vote.
Liste de la soixan­taine de maires qui appellent à ce com­pro­mis. On y trouve sans sur­prise Louis Nègre, maire de Cagnes-sur-Mer, David Varonne, maire d’Andon, Georges Botella, maire de Théoule, Joseph Ségura, maire de St Laurent-du-Var, Jean-Bernard Mion, maire de La Colle-sur-Loup, Éric Mèle, maire de Gourdon.
Liste des signa­taires de l’ap­pel des maires com­pro­mis : 60 maires et 3 pré­si­dents de Région

Christian Estrosi, maire de Nice
François Rebsamen, maire de Dijon
Caroline Cayeux, maire de Beauvais
Arnaud Péricard, maire de St Germain en Laye
Arnaud Robinet, maire de Reims
Hubert Falco, maire de Toulon
Franck Louvrier, maire de La Baule
Karl Olive, maire de Roissy
Joaquim Pueyo, maire d’Alençon
Xavier Bonnefont, maire d’Angoulême
Émile Roger Lombertie, maire de Limoges
Michèle Lutz, maire de Mulhouse
Delphine Bürkli, maire du 9eme arron­dis­se­ment de Paris
Frédéric Valletoux, maire de Fontainebleau
Olivier Klein, maire de Clichy sous bois
Luc Bouard, maire de La Roche sur Yon
Frédéric Leturque, maire d’Arras
Dénis Thuriot, maire de Nevers
Louis Vogel, maire de Melun
Alain Chrétien, maire de Vesoul
Jean Dionis du Séjour, maire d’Agen
Cécile Gallien, maire de Vorey sur Arzon
Franck Leroy, maire d’Epernay
Vincent Chauvet, maire d’Autun
Ludovic Rochette, maire de Brognon
Yannick Borde, maire de Saint Berthevin
Fabrice Loher, maire de Lorient
Sébastien Eugene, maire de Château Thierry
Ronan Loas, maire Ploemeur
Benoît Vuillemin, maire de Saône
François Bouchart, maire de Roissy en Brie
David Valence, maire de Saint Dié des Vosges
Jean Jacques Guillet, maire de Chaville
Nicolas Meary, maire de Bretigny sur Orge
Nathalie Nieson, maire de Bourg de Péage
Louis Negre, maire de Cagnes sur mer
Nicolas Criaud, maire de Guérande
Julien Aguin, maire de Périgny sur yerres
David Varrone, maire d’Andon
Georges Botella, maire de Théoule
Pascal Ragot, maire de Bonnieux
Chantal Eymeoud, maire d’Embrun
Samy Benoudiz, maire d’Aigremont
Joseph Ségura, maire de St Laurent du Var
Sylvain Launay, maire de Lonrai
Teddy Regnier, maire de Châteaubourg
Philippe Nolland, maire de Pithiviers
Gilles Quinquenel, maire de Thèreval
Patrick Theodon, maire de ghy­velde
Thierry Simelière, maire de Saint Quay Portrieux
Jean Bernard Mion, maire de La Colle sur Loup
Éric Mèle, maire de Gourdon
Jean Michel Beauger, maire de Tharoiseau
Marie Agnès Poussier, maire de Fecamp
Pascale Requenna, maire d’Hagetmau
Yves Bleunven, maire de Grand Champ
Thierry Le Bihan, maire de Mordelles
Nicolas Evrard, maire de Servoz
Paul Loup Tronquoy, maire de Bergues
Franck Poquin, maire de Saint Léger de Linières
Christophe Choserot, maire de Maxéville
Frédérique Lardet, pré­si­dente du grand Annecy
Dominique Faure, maire de Saint-Orens de Gameville
Patrice Vergriete, maire de Dunkerque
Pierre Breteau, maire de Saint Grégoire
Dominique Baert, maire de Wattrelos
Louis Biscarrat, maire de Jonquières
Olivier Lepick, maire de Carnac
Tribune sou­te­nue par :
Renaud Muselier, pré­sident de la Région Sud
Jean Rottner, pré­sident de la Région Grand Est
Christelle Morançais, pré­si­dente de la Région Pays de la Loire.

Les articles du même auteur

Massimo Luce

4 Commentaires 

  1. « Très juste, et le gars étant Talmud, voi­ci : Info puis comm : Résistance répu­bli­caine. Macron fait venir en France, 35 enfants de dji­ha­distes et 16 mères des camps syriens. »
    Merci de l’in­fo et de votre écrit. Depuis le 20 mai 2022, la ministre de « l’Europe et des affaires étran­gères » est Catherine Colonna, née en 1956. Elle a été porte-parole de la pré­si­dence de la répu­blique de Jacques Chirac de 1995 à 2004, puis ministre délé­guée aux affaires euro­péennes, gou­ver­ne­ment Villepin, de 2005 à 2007, plu­sieurs fois ambas­sa­drice de France, à l’Unesco, puis en Italie et à Londres. Voici i24 News, 26 juin 2022 à 10:08 :
    « Le ministre israé­lien des affaires étran­gères Yaïr Lapid a évo­qué la menace ira­nienne et la lutte contre l’antisémitisme avec son homo­logue fran­çaise Catherine Colonna lors d’un entre­tien télé­pho­nique same­di soir. Sur twit­ter, Yaïr Lapid, qui va deve­nir pre­mier ministre dans le cou­rant dans la semaine après la dis­so­lu­tion pré­vue de la Knesset, a remer­cié la ministre fran­çaise pour les récents pro­pos forts du pré­sident Emmanuel Macron contre l’antisémitisme et l’antisionisme »
    TOUT SE FAIT CHAQUE JOUR PLUS CLAIR, LE PB EST BIEN PLUS LE TALMUD QUE LE CORAN ! Dix rab­bins ont fait des vidéos pour dire que L’ISLAM est le BALAI D’ISRAEL pour abattre la CHRÉTIENTÉ. , CELA SE VOIT!!
    Mille mer­cis à Nice-Provence de publier Massimo Luce!! Salutations à tous !!

    Répondre
  2. Finalement, ce sont les Niçois qui appré­cient ce per­son­nage poli­tique aux mul­tiples facettes ! 

    Répondre
  3. Belle ana­lyse Massimo. Merci

    Répondre
  4. Estrosi, l’é­tron régio­nal — allez… même natio­nal ! 0151 oublie une chose impor­tante : Poutine fait le ménage dans toute cette salo­pe­rie mon­dia­liste et bien­tôt ce petit traître à la Nation et tous ses frères et sœurs de la secte sata­niste seront pris au piège de la Vérité et la sen­tence sera lourde. Estrosi, le Peuple, les Peuples se réveillent et BFM chiottes devient obsolète.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

trente cinq −  = trente trois