Un bon journaliste doit savoir « copier-coller »

23 novembre 2020 | 3 Commentaires 

Lorsque ce tweet de François Asselineau a été publié, nous avons pen­sé à une infox, ou encore un gag, tel­le­ment cela paraît excessif :

Toute la presse publie le même titre qua­si­ment mot pour mot : Macron a reçu Pompeo mais regarde déjà vers Biden.

Cela est invrai­sem­blable. Nous n’en sommes tout de même pas là. Non, pas en France, le pays des Droits de l’Homme et de la liber­té de pensée !

Faisons donc un contrôle sur Google avec les mots clés : macron reçoit pom­peo regarde biden. Et là, c’est la catas­trophe ! C’est pire encore que le tableau de François Asselineau :

Macron reçoit Pompeo regarde Biden

Et ça conti­nue ain­si sur plu­sieurs pages. Toute la presse, à l’u­nis­son presque par­fait, ânonne la même litanie.

Le mes­sage est clair : la presse fran­çaise s’est sou­mise à la presse amé­ri­caine qui a dési­gné le futur pré­sident des États-Unis. Donc si Macron reçoit, hors micros et camé­ras, le chef de la diplo­ma­tie des États-Unis, c’est pour lui dire adieu. Du reste L’Express avance : L’étrange tour­née de Mike Pompeo, entre adieux, sym­boles et déni. Copier-col­ler avec Le Point : L’étrange tour­née de Mike Pompeo, entre adieux, sym­boles et déni. Même dis­cours sur Le Monde : La tour­née d’adieu de Mike Pompeo sus­cite des inter­ro­ga­tions sur l’Iran.

Si la presse fran­çaise fai­sait son tra­vail, elle sau­rait que :
• Mike Pompeo est secré­taire d’État au moins jus­qu’à ce que le nou­veau pré­sident des États-Unis soit dési­gné par les auto­ri­tés amé­ri­caines, puis si celles-ci dési­gnent Joe Biden, jus­qu’à la pas­sa­tion de Pouvoir en jan­vier 2021.
• Joe Biden est bien loin d’a­voir empor­té ces élec­tions qui sont enta­chées d’é­normes fraudes élec­to­rales que la jus­tice amé­ri­caine est en train d’a­na­ly­ser. De nom­breuses sources amé­ri­caines avancent que Trump a empor­té lar­ge­ment cette élection.

La diplo­ma­tie la plus élé­men­taire consiste à attendre la déci­sion de la Cour suprême.

Tout esprit un tant soit peu éclai­ré en déduit aisé­ment que :
• La presse fran­çaise sub­ven­tion­née n’offre plus aucune diver­si­té : elle reçoit des sub­sides pour s’a­li­gner sur LE dis­cours d’État. Les jour­na­listes ne font plus leur tra­vail, si ce n’est [CTL][C] – [CTL][V], ce qui s’ap­prend aisé­ment.
• Par suite on peut s’in­ter­ro­ger sur l’in­té­rêt d’en­tre­te­nir à grands frais toute cette presse puisque l’AFP suf­fit très bien. Ou bien alors récréer une Pravda à la fran­çaise, cela coû­te­ra moins cher.Pravda Lénine

Mais les Français com­prennent aus­si que :
• Leur presse est inféo­dée à la presse américaine.

Heureusement il existe une presse dis­si­dente, voire résis­tante, dans laquelle Nice Provence Info prend toute sa place depuis plus de 6 ans.

Georges Gourdin

3 Commentaires 

  1. Les « énormes fraudes élec­to­rales » sont tel­le­ment énormes qu’au­cun avo­cat de Trump n’a réus­si à appor­ter le début d’un com­men­ce­ment de preuve, que même fox­news (chaine gau­chiste, c’est connu) a admis la vic­toire de Biden. Donc non, pas de com­plo­tisme mais deman­der aux médias d’in­for­ma­tion fran­çais de dire le contraire de la véri­té c’est sim­ple­ment leur deman­der de mentir.

    Répondre
  2. Comme le dit Alain Soral : « Il y a deux sortes de jour­na­listes : les chô­meurs et les putes ».

    Répondre
  3. On peut ajou­ter que les médias télé ont per­çu 2 mil­liards volés au Peuple et le tor­chon de presse écrite 666 mil­lions d’eu­ros. Aide sup­plé­men­taire spé­ciale Coronamoncul soit presque 3 MILLIARDS pour nous pondre des copier-col­­ler et du men­songe en masse ! Votez braves gens !

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

 − 5 = 3