La Côte d’Azur, laboratoire de la dictature sanitaire

24 février 2021 | 9 Commentaires 

Ne croyez surtout pas que « la pandémie de Covid » soit mal gérée par nos dirigeants !

Elle est au contraire très bien gérée.

Cela a com­men­cé dès jan­vier 2020 en inter­di­sant la vente de l’hy­droxy­chlo­ro­quine car le but de nos diri­geants n’a jamais été de soi­gner mais d’a­peu­rer (lire Michel Maffesoli : « La stra­té­gie de la peur » du 13 mai 2020).

Tandis que les par­tis d’op­po­si­tion ergotent sur l’op­por­tu­ni­té des masques, ou du confi­ne­ment, ou du couvre-feu, ou des délais dans les appro­vi­sion­ne­ments en doses de « vac­cin », le gou­ver­ne­ment suit rigou­reu­se­ment sa feuille de route. Il fait le job ! Nous l’é­cri­vions déjà en mai 2020 : Détrompez vous : Macron gère TRÈS BIEN la crise (publié le 11 mai 2020).

Depuis cet article, le gou­ver­ne­ment a :
• ache­té des mil­lions de doses de potion génique ARN aux labo­ra­toires, leur ver­sant ain­si des mil­liards d’argent public tan­dis qu’il fer­mait des lits d’hô­pi­tal pour faire des éco­no­mies,
• asser­vi les res­tau­ra­teurs et les artistes et d’une manière géné­rale les petites et moyennes entre­prises, ouvrant grand les portes aux groupes mon­dia­li­sés tels Amazon ou McDo,
• pré­pa­ré l’o­pi­nion à l’i­dée d’un pas­se­port vac­ci­nal, etc.
Pendant ce temps là aus­si, les dépu­tés aug­men­taient de 15% leur dota­tion maté­rielle.

L’opposition, ou du moins ce que l’on désigne ainsi dans le décor politico-médiatique, se trompe complètement de combat.

Gilets Jaunes Rond-point de la Victoire Cannes 16 novembre 2019

Pancarte affi­chée par les Gilets Jaunes au rond-point de Cannes – La Victoire

Tandis que le gou­ver­ne­ment asser­vit, l »«oppo­si­tion » négo­cie le poids des chaînes.

Ce n’est qu’à cette aune que l’on com­prend les véri­tables agis­se­ments de nos diri­geants. Ceux-ci savent bien que :
• il n’y a jamais eu de pan­dé­mie
• les masques ne servent pas à se pro­té­ger mais à sou­mettre et régi­men­ter
• le confi­ne­ment, le couvre-feu ne sont pas mis en place pour des rai­sons sanitaires.

Nos diri­geants mènent notre peuple vers l’as­ser­vis­se­ment et pro­cèdent de manière très métho­dique. Ils lancent des sondes, observent les réac­tions, mani­pulent les chiffres avec l’ap­pui d’une myriade d’or­ga­nismes qu’ils contrôlent : médias, syn­di­cats, par­tis poli­tiques, orga­nismes publics, etc. Et ça se passe plu­tôt bien : les Français portent le masque et ferment leur gueule. On les ruine, on les enferme, on les tue, et ils ferment leur gueule.

C’est ain­si qu’il faut com­prendre l’é­tape sui­vante dont la Côte d’Azur doit ser­vir de cobaye : après le couvre-feu, le confi­ne­ment, mais le confi­ne­ment le week-end. Pourquoi le week-end ? Parce qu’ils veulent « tes­ter le week-end ». Et si ça passe sans trop d’en­combre, ils pas­se­ront au cran suivant.

Caricature Chappatte - Covid - Économie

Caricature de Chappatte [source]

De plus en plus d’au­to­ri­tés médi­cales de renom avancent que l’é­pi­dé­mie de Covid est en régres­sion. Même les relais média­tiques du Pouvoir com­mencent à dou­ter de l’exis­tence d’une pan­dé­mie. Même LCI s’in­ter­roge, c’est dire :

Nice-Matin aus­si qui nous dit qu’au­cune per­sonne, aucune, de moins de 46 ans n’est morte en 2020 au CHU de Nice.

Nice-Matin 17 février 2021 - Stats Covid

Nice Matin, 17 février 2021

Alors pour­quoi por­ter un masque si l’on a moins de 46 ans ? Pourquoi inter­dire d’al­ler au res­tau­rant si l’on a moins de 46 ans ? puis­qu’on ne meurt pas de la Covid en des­sous de 46 ans !

Même l’OMS confirme une nette baisse du nombre de nou­veaux cas dans le monde ! [source]

Qu’importe, le plan doit se dérouler.

Une machine infer­nale est lan­cée et il semble que nul ne puisse l’arrêter.

Toujours Nice Matin, le relais régio­nal de la presse Bien Pensante, pro­prié­té de Xavier Niel, proche de Bernard Arnault et d’Emmanuel Macron, s’interroge :

Nice-Matin - 22 février 2021 - Nerfs à vif

La une de Nice-Matin du lun­di 22 février 2021

Qu’est-ce qu »« on » nous concocte dans les arcanes du Pouvoir ? C’est qui « on » ? Les Niçois et les Français n’ont qu’à attendre qu » « on » leur signi­fie de quelles liber­tés ils seront pri­vés. Cela fait par­tie de la dra­ma­tur­gie. Le scé­na­rio est bien rôdé : « on » fait d’a­bord très peur afin de ter­ro­ri­ser le peuple qui s’at­tend au pire, puis « on » annonce une res­tric­tion des liber­tés fon­da­men­tales légè­re­ment infé­rieure à ce qui était annon­cé, et ain­si ça passe. Quelques semaines plus tard, nou­vel épi­sode, nou­velle res­tric­tion des liber­tés. Il n’y a pas de retour aux liber­tés mal­gré des chiffres qui montrent que l’é­pi­dé­mie s’é­teint peu à peu et que le nombre de morts diminue.Cliquet

Jusqu’à pré­sent, ça passe. Après le banc d’es­sai de Nice, voi­ci le banc d’es­sai de… Dunkerque ! Pourquoi Nice ? Pourquoi Dunkerque ? Cela n’a rien à voir avec la san­té.

C’est ain­si que les der­nières res­tric­tions doivent être com­prises : les Français ne sont pas prêts à encais­ser le couvre-feu et le confi­ne­ment. Alors « on » va tes­ter un retour du confi­ne­ment sur une région et en mode week-end. À l’is­sue de ces tests gran­deur nature, « on » éten­dra le couvre-feu et le confi­ne­ment aux autres jours de la semaine et aux autres régions.

« On » vous pro­po­se­ra d’é­chap­per à cet enfer­me­ment si vous vous faites ino­cu­ler plu­sieurs doses de potion génique ARN. Car le but à atteindre, c’est bien cela : ver­ser des mil­liards aux grands labos et impo­ser le pas­se­port sani­taire.

Nous y sommes… presque. Macron fait le job. C’est ain­si qu’il faut com­prendre cette période folle que nous vivons.

Georges Gourdin

9 Commentaires 

  1. Les gou­vernent sont mis au pou­voir par l’argent de la grande finance et ne sont plus que des pan­tins : ils obéissent aux ordres. la solu­tion peut être une loi pour la gra­tui­té des cam­pagnes élec­to­rales, le pas­sage sur les médias est suf­fi­sant pour défi­nir son pro­gramme donc plus besoin de beau­coup d’argent pour être candidat.

    Répondre
  2. mer­ci pour cet article
    c’est ce que je pres­sens depuis le début

    Répondre
  3. Excellent article et excellent com­men­taire. Bravo et merci !

    Répondre
    • Très bien expri­mé, je trans­fère vers les mou­tons et zombies

  4. L’un des effets de la démo­cra­tie c’est le drame de cette bana­li­sa­tion de notre quo­ti­dien, cette tolé­rance extrême pour toutes ces anor­ma­li­tés qui désor­mais, en se mul­ti­pliant et en se jux­ta­po­sant, sont arri­vées à créer une atmo­sphère chaque fois plus irres­pi­rable, du fait même de leur pro­pen­sion à « pom­per l’oxy­gène » néces­saire à toute coha­bi­ta­tion sociale.
    La démo­cra­tie est en réa­li­té le vête­ment dont se pare le pou­voir sous le pré­texte qu’existe une repré­sen­ta­tion popu­laire, alors que tout est sous contrôle et l’in­fluence, et de manière assez évi­dente, des puis­sances d’argent.
    Le véri­table pou­voir aujourd’­hui n’est pas à recher­cher dans l’ap­pa­rence des arcanes poli­tiques, il se cache der­rière l’a­no­ny­mat des capi­taux et dans les para­dis fis­caux. Le véri­table pou­voir aux­quelles sont sou­mises les popu­la­tions, main­te­nues dans la naï­ve­té et l’in­cons­cience, est éco­no­mique : il appar­tient aux prin­ci­paux déten­teurs de capi­taux de la pla­nète ; les­quels ont tant et si bien œuvrés depuis des cen­taines d’an­nées qu’ils sont deve­nus pro­prié­taires directs et/​ou indi­rects de la majeure par­tie des actifs tan­gibles de ce monde. Depuis le XVIIIème siècle, les prin­ci­paux ban­quiers sont étroi­te­ment inter­con­nec­tés entre eux et ont des inté­rêts com­muns et liés. Les acti­vi­tés de ces ban­quiers sont struc­tu­rel­le­ment inter­na­tio­nales, leurs inté­rêts pou­vant être qua­li­fiés d’apatrides, ou plus exac­te­ment de supra­na­tio­naux, en ce sens qu’ils n’ont aucun rap­port avec un quel­conque « inté­rêt natio­nal » au sens cultu­rel et géo­gra­phique du terme « natio­nal ».
    Aussi, la France (comme les USA et tous ses alliés) n’est plus depuis le début du XXème siècle (au bas mot) gou­ver­nés par ce qu’on appelle un phé­no­mène poli­tique qui repré­sente l’intérêt com­mun, mais par un car­tel d’entreprises diri­gé par les prin­ci­pales banques glo­bales d’investissement qui ont leur quar­tier géné­ral, depuis Oliver Cromwell, à la City de Londres. En réa­li­té, les Etats occi­den­taux n’existent plus car ils ont été pri­va­ti­sés lorsque le contrôle de leurs mon­naies est tom­bé dans les mains des ban­quiers pri­vés, ce qui explique, en Europe, l’apparition des ins­ti­tu­tions euro­péennes, qui ne sont que la for­ma­li­sa­tion poli­tique (trai­tés de Maastricht et Lisbonne) de cette cap­ture des règles d’organisation des peuples par des inté­rêts pri­vés.
    Ainsi, le contrôle de la mon­naie par cette oli­gar­chie, et son sys­tème de la dette, conju­guée au prin­cipe de l’entreprise ano­nyme, sont les armes du ser­vage d’aujourd’hui au même titre que l’épée et la lance étaient celles du ser­vage d’hier.
    Aussi, dans l’ob­jec­tif de hâter sa pro­chaine dis­pa­ri­tion volon­taire, les auto­ri­tés poli­tiques en charge de la France relaient avec zèle, voire même anti­cipent, l’a­gen­da mon­dia­liste consis­tant à appau­vrir maté­riel­le­ment, phy­si­que­ment et mora­le­ment la plus grande masse des gens peu­plant la pla­nète au pro­fit de quelques usur­pa­teurs, véri­tables escrocs éco­no­miques qui ont, aujourd’­hui, pris l’as­cen­dant sur les pou­voirs poli­tiques des États. La poli­tique géné­reu­se­ment appli­quée sur le ter­ri­toire fran­çais est « glo­ba­liste » ; elle fait, à ce titre, fort peu de cas des petites gens et des petites et moyennes entre­prises pour, au contraire, lais­ser la part du lion aux mul­ti­na­tio­nales et à leurs pro­prié­taires ano­nymes. En conclu­sion, la France qui n’a aucune poli­tique, et encore moins de poli­tique socia­liste, dans le sens « social » du terme, est en revanche l’un des prin­ci­paux fers de lance de l’a­gen­da glo­ba­liste, lequel pros­père sur le déve­lop­pe­ment de la misère humaine.
    Il faut refu­ser de regar­der plus long­temps l’in­nom­mable et « tour­ner la bride à Rossinante »
    BLOG : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

    Répondre
    • tout a fait d« accord avec cette decla­ra­tion ci des­sus „la france ne s’ap­par­tient plus du tout„ elle est sous la coupe des gros MILLIARDAIRES de ce monde de dingues que sont ces « « gros richards » » qui se gavent des mal­heurs des pays qui ne peuvent sub­ve­nir a leurs besoins fon­da­men­taux pour y sur­vivre„,
      Comment des pays comme la fran­çe ont pu tom­ber dans ce piege de l’en­tour­lou­pette ? je me pose la ques­tion, il a suf­fi d’un fre­lu­quet sans cer­velle pour se lais­ser prendre a ce gros jeu de frics.….… CAR seul l’argent est roi dans toutes ses manoeuvres orga­ni­sées par la gente « « MILLIARDAIRE » » qui se gave de plai­sir de voir enfin les nations de cer­tains pays péri­cli­ter et dis­pa­raitre par leurs vices!! vous pen­sez ils se frottent les mains de joie, ils applau­dissent a rompre le silence mor­tel qu’ils engendrent de par leurs actions mor­ti­feres, je l’a­per­çois dejà ce per­sonn­qage qui met­tra le pays a sac„
      son regard en dit long sur sa trai­trise ‚il le veut„ et fait tout pour y arri­ver„ com­ment peut on vivre avec un far­deau pareil sur ses epaules ?!!!!

    • Tout à fait juste et gra­vis­sime mais que pou­vons nous faire nous petites four­mis ouvrières ? Comment ren­ver­ser ce sys­tème ? Nous avons le nombre certes je suis allée mani­fes­ter et vais conti­nuer à le faire.… beau­coup de mes connais­sances ont bien conscience mais… En tout cas mer­ci pour cette bonne ana­lyse Il y a heu­reu­se­ment beau­coup d éveillés

    • Très juste. Il s’a­git de muse­ler les étu­diants pour évi­ter un mai 2022 et faire acquies­cer les membres du gou­ver­ne­ment en dou­blant leurs émo­lu­ments. Comment vivre avec 500 € par mois ? Indécent.

    • Vous avez entiè­re­ment rai­son de bout en bout.
      Et le pire, c’est que les « gens » ne réagissent pas.
      Notre Macron imma­ture autant qu’irresponsable jubile de cette apa­thie digne de la drôle de guerre…

Rétroliens/​Pings

  1. Florian Philippot s’é­rige en oppo­sant fon­da­men­tal à la dic­ta­ture sani­taire – Nice Provence Info – […] par le gou­ver­ne­ment comme région pilote pour tes­ter le retour au confi­ne­ment (lire La Côte d’Azur, labo­ra­toire de la… 

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *