Passeport vaccinal, les Français disent clairement : « NON ! »

18 mars 2021 | 2 Commentaires 

Du 17 février au 7 mars 2021, le CESE (Conseil Économique Social et Environnemental) a entre­pris une consul­ta­tion des Français sur le « pas­se­port vac­ci­nal » via son site inter­net. La ques­tion posée était la suivante :

« Que pensez-vous du passeport vaccinal, dans le cadre d’une utilisation en France notamment pour accéder aux lieux aujourd’hui fermés (restaurants, cinémas, stades, musées…) ? »

110 507 per­sonnes ont par­ti­ci­pé à cette consul­ta­tion pour expri­mer leur sen­ti­ment. Le résul­tat est sans appel : plus de 7 contri­bu­teurs sur 10 ont dit « NON ! »

Sondage mars 2021 - Passeport vaccinal

Ceux qui se sont décla­rés favo­rables au pas­se­port vac­ci­nal sont majo­ri­tai­re­ment impa­tients de voir rou­vrir les lieux fer­més, de pou­voir voya­ger ou, très para­doxa­le­ment, de « retrou­ver leurs libertés ».

Moins égoïstes et plus méfiants, ceux qui se sont décla­rés défa­vo­rables à ce pas­se­port dénoncent prin­ci­pa­le­ment l’atteinte aux liber­tés pri­vées et la dis­cri­mi­na­tion entre les citoyens créée par ce dis­po­si­tif. Ils expriment éga­le­ment leur incer­ti­tude concer­nant l’efficacité et la sûre­té des vaccins.

Les com­men­taires asso­ciés illus­trent bien ces posi­tions allant de l’intérêt per­son­nel à la conscience col­lec­tive. En voi­ci quelques exemples (syn­taxe et ortho­graphe inchangées) :

de don­ner à réflé­chir. »

Les « pour » :
• Pour me pro­té­ger.
• Vu mon âge (80ans) je n’ai plus de temps à perdre.
• Cela assu­re­ra un accrois­se­ment de la sécu­ri­té sani­taire.
• Pour que les réfrac­taires aux vac­cins ne péna­lisent pas la majo­ri­té favo­rable.
• Oui, oui oui, pour sor­tir de la crise, vivre et voyager.

Les « contre » :
• La liber­té entra­vée par la créa­tion de citoyens de seconde zone + renie­ment d’une pro­messe pré­si­den­tielle.
• Pourquoi impo­ser un vac­cin en test sans aucun recul sur les effets, lais­sez nous vivre libre­ment et lâchez nous avec ce COVID !
• C’est une atteinte à nos liber­tés et ça laisse place à une nou­velle forme de dis­cri­mi­na­tion. Je suis très cho­qué de voir l’évolution de la nature humaine, c’est bien triste.
• C’est une intru­sion trop impor­tante dans la vie pri­vée des gens.
• Ça me fait pen­ser à l’étoile jaune !
• Amusez-vous à ça et ce pays part à la guerre civile !
• Liberté, éga­li­té et fra­ter­ni­té, des mots à se rap­pe­ler.
• L’histoire nous montre que c’est une vraie mau­vaise idée. Ce pas­se­port sera uti­li­sé comme un moyen d’asservissement.
• C’est une très claire atteinte à la liber­té ! Non vac­ci­né devient paria pour les res­tau­rants, spec­tacles, voyages en avion.. etc… Ou com­ment mar­gi­na­li­ser ceux qui ne sont pas obéissants !

En théorie, les enquêtes du CESE et leurs synthèses sont transmises aux pouvoirs publics, afin d’éclairer les décisions publiques

Nous allons savoir très vite si le gou­ver­ne­ment Castex et Jupiter s’en sont nour­ris car, pour le moment, l’idée d’un pas­se­port vac­ci­nal trotte de plus en plus dans leur tête, sui­vant la Commission euro­péenne qui envi­sage sérieu­se­ment d’introduire un « Pass vert numé­rique » devant per­mettre l’ouverture sûre de l’Europe, selon le vice-pré­sident de la Commission Margaritis Schinas qui pré­cise : « Tout en pré­ser­vant les sacri­fices faits jusqu’à pré­sent ».

Margaritis Schinas - Vice-président Commission européenne

Margaritis Schinas – Vice-pré­sident de la Commission européenne

Cette mesure a été pré­sen­tée ce mer­cre­di 17 mars lors d’un som­met euro­péen axé sur les voyages et la mobi­li­té ain­si que la levée des restrictions.

Affaire à suivre donc.

Charles ANDRÉ

« L’important n’est pas de convaincre mais de don­ner à réflé­chir. »

2 Commentaires 

  1. Au moins une excel­lente nou­velle ! 72% com­­men­­ce­­raient-ils à s’é­veiller et com­prendre que tous les sub­ter­fuges uti­li­sés : virus, variants, vac­cins pour­ris, pas­se­port pour la pri­son sont les outils pour mettre en place le Grand Reset. Rien ne les arrê­te­ra sauf la Vérité qu’ils nous faut trans­mettre par­tout à ceux qui dorment ou se sou­mettent par peur ou lâche­té.
    L’heure du choix est là : Liberté ou esclavage !

    Répondre
  2. Voilà bien LA ques­tion : Macron doit mettre en place le pas­se­port sani­taire (gen­ti­ment appe­lé « pass vert ») car cela fait par­tie de ses enga­ge­ments, non pas envers le peuple qui l’au­rait élu, mais envers les forces finan­cières qui l’ont mis en place.
    On com­prend alors mieux sa ges­tion des évé­ne­ments : son objec­tif n’est pas de soi­gner les Français. Son objec­tif est de nous four­guer ce mis­ti­gri dont on ne veut pas, et pour cause puisque nous com­pre­nons bien que ce n’est qu’une embrouille pour anéan­tir toutes nos liber­tés de dépla­ce­ment, et de mani­fes­ta­tion donc.
    Macron ne pense plus qu’à ça : com­ment faire ava­ler cette pilule amère puis­qu’il s’y est enga­gé, tout en pré­ser­vant ses chances de réélec­tion. Mais il peut y arri­ver.
    Tout ce que nous allons vivre doré­na­vant se com­pren­dra mieux si on l’a­na­lyse en fonc­tion de cette embrouille.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

 + 15 = 17