13 000 décès attribués à l’épidémie de grippe

Le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire de Santé Publique annonce :

Santé Publique - Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire
L’épidémie a été d’intensité modé­rée en méde­cine ambu­la­toire mais elle a été carac­té­ri­sée par un nombre éle­vé d’hospitalisations après recours aux urgences pour syn­drome grip­pal (> 9 700) et de cas graves admis en réani­ma­tion (> 2 900).
Cette épi­dé­mie a éga­le­ment été mar­quée par une sur­mor­ta­li­té impor­tante, avec 13 000 décès attri­bués à la grippe.

Alerte ! Allez tous vous faire injecter la potion magique qui vous protègera de la mort annoncée !

Pas si vite…

Ce bul­le­tin de Santé Publique date du 18 octobre 2018 [source], il y a à peine 3 ans. Mais il y a 3 ans :
• pas de « vac­ci­na­tion » pour tous, enfants com­pris,
• pas de masque obli­ga­toire,
• pas même de gestes bar­rière,
• pas de confi­ne­ment dégui­sé,
• pas de casse de l’é­co­no­mie,
pas d’emmerdements !

Que s’est-il pas­sé en 3 ans ?


NDLR : notre illus­tra­tion à la une : image d’ar­chive rela­tive à la grippe espa­gnole de 1918

5 Commentaires 

  1. C’est évident !

    Répondre
  2. C’est beau­coup plus simple que ça. Les gros sous et le pou­voir ! Conflit d’intérêt et plou­to­cra­tie. Avec Von der Leyen à la manoeuvre. Elle et le PDG de Pfizer s’entendent sur le dos des vac­ci­nés. Et ce benêt de Macron fait le job. Comme Biden, Trudeau et quelques autres.

    Répondre
    • Bien dit une mascarade

  3. En 2017 c’est 600.000 morts en France de la grippe sai­son­nière d’a­près le jour­nal les Échos.….…. et sans res­tric­tions ni inquié­tude ni pré­oc­cu­pa­tion pour la san­té du Peuple du gou­ver­ne­ment de cette époque !
    Il faut se poser les bonnes ques­tions, à savoir : si ce vac­cin ne vac­cine pas, s’il ne gué­rit pas de la mala­die, s’il n’empêche pas d’être conta­mi­né et s’il n’empêche pas la mort en réani­ma­tion des vac­ci­nés eux-mêmes (il y a eu des vac­ci­nés en réani­ma­tion ) sans par­ler des effets secon­daires dont on n’ose pas évo­quer les dan­gers à court ou long terme.….…alors que reste-t-il pour que Macron et les autres diri­geants veuillent abso­lu­ment en faire pro­fi­ter toute l’hu­ma­ni­té de l’en­fant en bas âge à l’a­dulte vieillissant ?
    Qu’y a t il de si pré­cieux à l’in­té­rieur de cette fiole qui contient ce pro­duit miracle que mëme Macron lui même ne s’est pas fait injec­ter ? y aurait t il autre chose dans ce liquide que des sub­stances médi­ci­nales ? Apparemment cer­tains affirment que oui, je sais on les sur­nomme des com­plo­tistes, mais s’il y a des com­plo­tistes c’est qu’il y a des com­plo­teurs car il ne faut pas confondre, d’a­près le dic­tion­naire le com­plo­teur est celui qui pré­pare ou qui fait le com­plot et de tous temps il y en a eu. Quant aux com­plo­tistes leur rôle est de dénon­cer les com­plots ! Alors ? y a‑t‑il vrai­ment des com­plo­teurs dans cette affaire de vac­cins ? Et si c’est le cas, ce que je pense, comme l’af­faire est bien pro­té­gée, nous en connaî­trons l’a­bou­tis­se­ment dans 20 ans, lorsque notre géné­ra­tion aura disparu !

    Répondre
  4. Que de veu­le­rie depuis !

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *