Ma semaine d’observation de l’info (4 juillet 2021)

4 juillet 2021 | 1 com­men­taire

Dimanche 27 juin 2021

En 2015, les pois­sons des rivières de France avaient été quelque peu épar­gnés pour cette jour­née. Cette année, finie la tran­quilli­té, on a dénom­bré presque 17% de pêcheurs à la ligne en plus. Pour autant, les ten­dances pour les années à venir ne vont pas s’a­mé­lio­rer, loin s’en faut.Santon pêcheur

Lundi 28 juin 2021

C’est dans la nuit de dimanche à lun­di que deux col­lec­tifs de sou­tien à Éric Zemmour ont déclen­ché une cam­pagne d’af­fi­chage en faveur de la can­di­da­ture à la pré­si­den­tielle du chro­ni­queur vedette de CNews.
Vu le désastre élec­to­ral du RN, une place semble bonne à prendre à droite, et les mili­tants de Génération Z n’ont pas atten­du pour la reven­di­quer.
D’après le maga­zine « Valeurs actuelles » les affiches ont été col­lées dans 86 dépar­te­ments, ce qui laisse ima­gi­ner une déjà solide orga­ni­sa­tion. L’écrivain jour­na­liste ne semble pour­tant pas à l’o­ri­gine de l’ac­tion, et les affiches auraient été payées par les mili­tants eux-mêmes. On sait que Jacques Bompard, maire d’Orange dans le Vaucluse, est lui-même à l’o­ri­gine de la pro­po­si­tion de can­di­da­ture, dès le mois d’a­vril avec le mou­ve­ment « Les amis d’Éric Zemmour ».
L’intéressé, lui, ne fait aucun com­men­taire, gar­dant sa déci­sion pour le mois de novembre. Il uti­lise pour­tant la tech­nique des « cartes pos­tales » à la Sarkozy, en allant à la ren­contre des Français ou en se ren­dant sur la tombe du Général de Gaulle, son idole avec Napoléon.
Marine Le Pen réagit en le décri­vant comme trop radi­cal, sans doute parce que lui, ose par­ler sou­ve­rai­nisme, iden­ti­té, islam et immi­gra­tion, ce qu’elle a aban­don­né depuis long­temps lui aban­don­nant ain­si la place.Zemmour Président - Premières affiches - Juin 2021

Mardi 29 juin 2021

L’équipe de France de foot­ball avait été plus que déce­vante dans les poules de qua­li­fi­ca­tions des groupes, en récol­tant le plus mau­vais score des lea­ders des 6 groupes en lice. Une seule vic­toire (contre l’Allemagne qui a mar­qué contre son camp…) et deux matches nuls, soit 5 petits points récol­tés. Elle n’a dû sa qua­li­fi­ca­tion que grâce à des résul­tats favo­rables dans les autres groupes ! Un comble pour l’é­quipe favo­rite du tour­noi.
Hier soir c’é­tait le match de trop, et la Suisse a pro­pre­ment ren­voyé chez elle cette équipe un peu pré­ten­tieuse qui se voyait déjà en finale et pour­quoi pas cham­pionne d’Europe. Je ne fais pas de com­men­taire, le foot m’in­té­resse peu, ou pas…

Équipe France Foot - Euro 2022

Mercredi 30 juin 2021

Les soi­gnants vont-ils être obli­gés de se faire vac­ci­ner ? C’est, semble t‑il, vers quoi on s’a­che­mine quand on entend les décla­ra­tions de Véran et consorts. Le gou­ver­ne­ment envi­sage en effet une vac­ci­na­tion obli­ga­toire pour les soi­gnants si moins de 80 % de ceux-ci ont reçu une dose d’ici à sep­tembre selon un cour­rier consul­té mar­di 29 juin par l’Agence France-Presse (AFP).
Par ailleurs, suite à la demande des méde­cins géné­ra­listes de dis­po­ser de la liste de leurs patients vac­ci­nés, le ministre a assu­ré que la CNIL allait rendre jeu­di un avis favo­rable. « Ils l’auront, je vous le dis, moi je le sou­haite ardem­ment, je demande à la CNIL de me lais­ser la pos­si­bi­li­té d’envoyer aux méde­cins géné­ra­listes la liste de leurs patients qui ont été vac­ci­nés de manière à ce qu’ils puissent mobi­li­ser ceux qui ne l’ont pas été. »
La vac­ci­na­tion obli­ga­toire pour tous approche donc à grand pas… Il est temps de rap­pe­ler à nos diri­geants qu’il existe un texte datant de 1947, connu sous le nom de « Code de Nuremberg », éta­bli lors du pro­cès des méde­cins nazis accu­sés d’a­voir effec­tué des expé­riences sur des êtres humains. Ce texte rati­fié est tou­jours en vigueur, en voi­ci le pre­mier article :

Le consen­te­ment volon­taire du sujet humain est abso­lu­ment essen­tiel. Cela veut dire que la per­sonne concer­née doit avoir la capa­ci­té légale de consen­tir ; qu’elle doit être pla­cée en situa­tion d’exercer un libre pou­voir de choix, sans inter­ven­tion de quelque élé­ment de force, de fraude, de contrainte, de super­che­rie, de dupe­rie ou d’autres formes sour­noises de contrainte ou de coer­ci­tion ; et qu’elle doit avoir une connais­sance et une com­pré­hen­sion suf­fi­santes de ce que cela implique, de façon à lui per­mettre de prendre une déci­sion éclai­rée. Ce der­nier point demande que, avant d’accepter une déci­sion posi­tive par le sujet d’expérience, il lui soit fait connaître : la nature, la durée, et le but de l’expérience ; les méthodes et moyens par les­quels elle sera conduite ; tous les désa­gré­ments et risques qui peuvent être rai­son­na­ble­ment envi­sa­gés ; et les consé­quences pour sa san­té ou sa per­sonne, qui pour­raient pos­si­ble­ment adve­nir du fait de sa par­ti­ci­pa­tion à l’expérience. L’obligation et la res­pon­sa­bi­li­té d’apprécier la qua­li­té du consen­te­ment incombent à chaque per­sonne qui prend l’initiative de, dirige ou tra­vaille à l’expérience. Il s’agit d’une obli­ga­tion et d’une res­pon­sa­bi­li­té per­son­nelles qui ne peuvent pas être délé­guées impunément.

Si on ne bran­dit pas ce texte, les ner­vis de la vac­ci­na­tion vont s’en don­ner à cœur joie, comme Emmanuel Lechypre, l’é­di­to­ria­liste éco­no­mique fran­çais offi­ciant sur BFM TV, BFM Business, RMC et RMC Story…, qui a décla­ré sans ver­gogne aucune :
« On vous vac­ci­ne­ra de force, je vous ferai emme­ner par 2 poli­ciers au centre de vac­ci­na­tion. Faut aller les cher­cher avec les dents et avec les menottes s’il le faut ». Ce sinistre indi­vi­du dit mal­heu­reu­se­ment tout haut ce que Macron et sa clique pensent tout bas…

Jeudi 1er juillet 2021

Lundi der­nier, Éric Zemmour a annon­cé que son édi­teur Albin Michel ne publie­rait pas son pro­chain livre pré­vu pour la ren­trée, évo­quant bizar­re­ment la proxi­mi­té des élec­tions pré­si­den­tielles et le contexte poli­tique qui l’ac­com­pagne.
Le chro­ni­queur a publié chez l’é­di­teur quatre ou cinq livres dont « Le sui­cide fran­çais » qui s’est quand même ven­du à plus de 500 000 exem­plaires !
En réac­tion, et par soli­da­ri­té, Philippe de Villiers, édi­té éga­le­ment par la même mai­son a décla­ré : « J’apprends que le contrat d’é­di­tion d’Éric Zemmour a été rom­pu pour son nou­vel essai. Ayant le même édi­teur que lui, je suis stu­pé­fait qu’un auteur d’une telle qua­li­té soit cen­su­ré. Par soli­da­ri­té avec Éric Zemmour, j’ai déci­dé de quit­ter Albin Michel pour mon pro­chain livre. »
Une lourde perte finan­cière en vue pour la mai­son d’édition…

Éric Zemmour - Suicide français Philippe de Villiers - Jour après

Vendredi 2 juillet 2021

Ouest France : le 3 avril, cin­quante-quatre per­sonnes ont reçu du sérum phy­sio­lo­gique à la place d’une dose de vac­cin Pzifer/​BioNTech en région pari­sienne. Ces patients ont été pré­ve­nus par les res­pon­sables du centre de vac­ci­na­tion de Châtillon (Hauts-de-Seine).
Courrier picard : à Saint-Omer, 49 per­sonnes vac­ci­nées par erreur avec du sérum phy­sio­lo­gique.
Le Parisien : les 180 per­sonnes pas­sées le 15 avril par le centre de vac­ci­na­tion de Deauville (Calvados) ont désor­mais toutes été rap­pe­lées… Et pour cause, au moins six d’entre elles, venues rece­voir leur pre­mière dose de vac­cin Pfizer, se sont vu ino­cu­ler un simple sérum phy­sio­lo­gique.
Le Parisien : à Neuilly-sur-Marne une patiente, qui a reçu sa dose le 14 mai au centre de vac­ci­na­tion, doit effec­tuer une prise de sang mer­cre­di pro­chain pour véri­fier qu’elle a bien été vac­ci­née et pas reçu seule­ment du sérum phy­sio­lo­gique. Ces pré­cau­tions concernent 56 per­sonnes selon le centre muni­ci­pal.
LyonMag : près de Lyon, à Miribel : sept per­sonnes vac­ci­nées avec du sérum phy­sio­lo­gique.
Ouest France : cette patiente du Morbihan a reçu du sérum phy­sio­lo­gique au lieu du vac­cin anti-Covid.
Je dis ça, je dis rien… Aurait-on consti­tué des lots de faux vac­cins rem­plis de sérum phi, des­ti­nés aux people ou aux politiques ?oops

Samedi 3 juillet 2021

Dans un texte adop­té par l’Assemblée du Conseil de l’Europe, le 27 jan­vier 2021 (en 5e séance), on peut lire les para­graphes sui­vants :
7.3 pour ce qui est de garan­tir un niveau éle­vé d’acceptation des vac­cins :
7.3.1 de s’as­su­rer que les citoyens et citoyennes sont infor­més que la vac­ci­na­tion n’est pas obli­ga­toire et que per­sonne ne subit de pres­sions poli­tiques, sociales ou autres pour se faire vac­ci­ner, s’il ou elle ne sou­haite pas le faire per­son­nel­le­ment ;Vaccination
7.3.2 de veiller à ce que per­sonne ne soit vic­time de dis­cri­mi­na­tion pour ne pas avoir été vac­ci­né, en rai­son de risques poten­tiels pour la san­té ou pour ne pas vou­loir se faire vacciner.

Vous pou­vez lire ce texte dans son inté­gra­li­té ici.

Bonne semaine à tous, et à dimanche pro­chain…
Patrice LEMAÎTRE

1 commentaire

  1. Revenons sur l’o­bli­ga­tion vac­ci­nale, notam­ment dans un pre­mier temps (il ne faut pas dou­ter qu’il y en ait d’autres), pour les per­son­nels médi­caux et para­mé­di­caux. Sujet fort de la pro­pa­gande d’État de ces der­niers jours : sujet cen­tral des mains­tream et dif­fu­sion (jus­qu’à 30 fois par jour et par chaine TV sous influence) de « clips » qui n’ont rien à envier à ce qui a été fait dans d’autres temps qua­li­fiés de sombres de notre his­toire.
    Je dis ça, je dis rien !
    Mais… quid de ces per­son­nels « cibles » et de leurs état de san­té qui d’a­près nombre d’é­tudes ont été et sont tou­jours très tou­chés par ce virus (sources Covid en pre­mière place des mala­dies noso­co­miales).
    Et quid des mesures qui indiquent qu’on ne peut être vac­ci­né si on a eu le virus, avant quelques mois (le nombre de ces der­niers varie à l’en­vie, de 4 à 6 et même 8). Ma sœur infir­mière dans un ser­vice d’ur­gence a été tou­chée début 2021 et n’a pas l’au­to­ri­sa­tion de se faire vac­ci­ner !
    Faut-il cher­cher là le manque d’en­goue­ment tant décrié et le pla­fon­ne­ment du nombre de vaccinations ?

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

32 − 29 =