Estrosi lave plus vert que vert !

27 sep­tembre 2021 | 2 Commentaires 

Un col­lec­tif d’as­so­cia­tions niçoises (notam­ment Alternatiba 06, ATTAC 06, Citoyens pour le Climat Nice, Collectif Citoyen 06, Greenpeace GL Nice) dénonce la nou­velle embrouille du maire de Nice qui orga­nise à Nice le « Transition Forum », lors des « Nice Transition Forum » car it is « Time con co-ope­rate » (en anglais pour faire plus moderne encore) alors que Nice est clas­sé 99e sur 100 pour la qua­li­té de l’air que l’on y res­pire (lire Nice, la ville où il ne fait pas bon res­pi­rer).

Avion pollution

Communiqué

NON AU GREENWASHING* DU TRANSITION FORUM DE NICE !

* Le green­wa­shing (éco­blan­chi­ment en fran­çais) est un pro­cé­dé de mar­ke­ting uti­li­sé dans le but de se don­ner une image éco­lo­gique trom­peuse. La plu­part du temps, les dépenses concernent davan­tage la publi­ci­té et la com­mu­ni­ca­tion que de réelles actions en faveur de l’en­vi­ron­ne­ment et du déve­lop­pe­ment durable.

Christian Estrosi, le maire de Nice et pré­sident de la métro­pole Nice Côte d’Azur, coor­ga­nise un Transition Forum Nice les 30 sep­tembre et 1er octobre 2021, au Palais de la Méditerranée et à la Villa Masséna, avec le sou­tien du média éco­no­mique La Tribune et de l’organisation ‘’Transition Forum’’. Y par­ti­ci­pe­ront Bruno Le Maire ministre de l’économie, Anne Hidalgo maire de Paris, Corinne Le Quéré pré­si­dente du Haut Conseil pour le Climat, des dépu­tés euro­péens, des maires, Rob Hopkins ini­tia­teur du mou­ve­ment des villes en tran­si­tion, des experts et diri­geants d’entreprises.

Nous dénonçons avec force cet événement greenwashing ! Pourquoi ?

- Parce que cette opé­ra­tion mar­ke­ting, orches­trée à grand ren­fort de médias, cherche à faire croire que Nice et la Métropole NCA sont éco­lo­giques, alors qu’elles ne le sont pas ! On n’est pas éco­lo­gique deux jours par an, juste quand les médias sont pré­sents. L’écologie est un effort sin­cère et ambi­tieux de tous les jours : l’inverse du faux-semblant.

- Parce que la métro­pole Nice Côte d’Azur n’a jamais tenu ses enga­ge­ments de résul­tats ni ses pro­messes d’actions cli­ma­tiques : ses émis­sions de gaz à effet de serre n’ont pas dimi­nué mal­gré ses plans cli­mat (depuis 2012), sa pol­lu­tion atmo­sphé­rique tue pré­ma­tu­ré­ment chaque année 500 Niçois-es, les terres agri­coles niçoises sont détruites au pro­fit de la béto­ni­sa­tion, 26.000 pas­soires éner­gé­tiques ne sont tou­jours pas réno­vées, ses dépen­dances ali­men­taire (98%) et éner­gé­tique (90%) sont tou­jours cri­tiques, etc.

- Pire, Christian Estrosi décide et sou­tient sans cesse de nou­veaux pro­jets qui aggravent son très mau­vais bilan cli­ma­tique : l’agrandissement de l’aéroport de Nice (+50% pas­sa­gers et +20.000 vols/​an), la béto­ni­sa­tion de 3 mil­lions de m2 de terres arables dans la Plaine du Var, le trans­fert du MIN, le sub­ven­tion­ne­ment du Grand Prix de France F1 (12 mil­lions € en 6 ans), le déve­lop­pe­ment du sur­tou­risme et du tou­risme d’affaires (x 4), etc. d’autant que notre ter­ri­toire est par­ti­cu­liè­re­ment mena­cé comme alerte le rap­port du GREC Sud.

- Pour résoudre la catas­trophe cli­ma­tique, les solu­tions sont tout à fait connues, il suf­fit de les mettre en œuvre ! Nous avons juste besoin de cou­rage poli­tique, plus que d’innovation tech­no­lo­gique ou de réseaux d’affaires !

Nous demandons à Christian Estrosi :

- D’ouvrir les débats de ce Transition Forum Nice à la socié­té civile et aux citoyens-nes alors qu’ils en sont exclus, et non de débattre entre top-déci­deurs, dont les 2 prin­ci­paux par­te­naires offi­ciels sont Total et Crédit Agricole, socié­tés tou­jours majo­ri­tai­re­ment inves­ties dans les éner­gies fossiles.

- De renon­cer à ses pro­jets locaux cli­ma­ti­cides : reti­rer son sou­tien au pro­jet d’extension de l’aéroport de Nice (T2.3), pro­cla­mer un mora­toire sur l’urbanisation de la Plaine du Var, stop­per l’expansion du sur­tou­risme etc.

- De res­pec­ter la loi : mise en place de la ZFE (zone à faibles émis­sions), trans­for­ma­tion de la flotte de bus, garan­tie d’un air sain (loi Laure), déve­lop­pe­ment de part modale vélo, plan de réno­va­tion ther­mique des bâti­ments etc.

- De diver­si­fier l’économie locale, au-delà du sur­tou­risme, du BTP et du ter­tiaire, par l’implantation d’une authen­tique agroé­co­lo­gie locale, par un plan volon­ta­riste de réno­va­tion éner­gé­tique, par l’introduction d’une indus­trie bas-car­bone, toutes acti­vi­tés pour­voyeuses d’emplois verts et locaux.

- De remettre enfin en ques­tion le modèle de crois­sance per­pé­tuelle, dont tous les experts-es consi­dèrent qu’il est une impasse extrê­me­ment dan­ge­reuse et inte­nable, tant au plan éco­no­mique qu’environnemental.

Les Niçois-es veulent une tran­si­tion éco­lo­gique sin­cère et effi­cace, tour­née vers un ave­nir sain et sou­te­nable, et non du green­wa­shing trom­peur, hypo­crite et manipulatoire.

Signataires : Alternatiba 06, ATTAC 06, Citoyens pour le Climat Nice, Collectif Citoyen 06, Greenpeace GL Nice, des citoyens-nes et Niçois-es…

Transition Forum Nice 2021 - Partenaires

2 Commentaires 

  1. Ce texte est son meilleur allié pour ancrer encore davan­tage son emprise sur Nice et son agglo­mé­ra­tion. La ten­dance de fond de l’é­co­lo­gie poli­tique est aujourd’­hui la voie royale de la sujé­tion et de la divi­sion des citoyens au pro­fit des 0,1% les plus riches, et ne pas tout lui céder tout de suite est gage de cré­di­bi­li­té quand les men­songes seront éta­lés au grand jour.

    Répondre
  2. Sur les 3 voies du pont de La Manda qui per­met d’ac­cé­der à la Z.I. de Carros, une a été trans­for­mée en piste cyclable. Au bout de quelques jours, il a fal­lu sup­pri­mer cette réa­li­sa­tion en rai­son des embou­teillages monstres qu’elle avait créés. Même chose bd. de la Madeleine à Nice. Il a fal­lu de nuit grat­ter et repeindre à la va-vite la chaus­sée. La fac­ture de ces opé­ra­tions n’a pas été publiée. La pol­lu­tion de l’air de cen­taines de voi­tures en bou­chon remonte même au 7° étage des immeubles riverains.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

 + 63 = 70