On est trop nombreux, urbi et orbi : l’automobile

26 sep­tembre 2021 | 3 Commentaires 

La surpopulation mondiale a des répercussions inéluctables sur notre vie quotidienne. L’automobile accompagne cette surpopulation galopante

Il y a plus de 40 000 000 d’au­to­mo­biles en France, autant que d’ins­crits sur les listes élec­to­rales. Les centres-villes, les par­kings dégorgent de ces véhi­cules de toutes cylin­drées. Polluante par le nombre, l’au­to­mo­bile indi­vi­duelle est deve­nue la bête noire de la moder­ni­té. La popu­laire voi­ture et son conduc­teur, ont des relents nau­séa­bonds, elle pue. Elle doit aller à la casse.

Seulement voi­là, com­ment faire renon­cer au fumeur de clopes en die­sel(1) l’ob­jet de sa liber­té, sa bagnole ?

Certes, tout est fait pour le décou­ra­ger. Pour se garer, il paye. Pour cir­cu­ler, péage. Pour imma­tri­cu­ler, taxé. Le prix du car­bu­rant flambe. Le radar prend sa part. Le contrôle tech­nique éli­mine les tacots. Malgré tous ces bâtons dans les roues, pour quelques euros et un cré­dit, n’im­porte quel qui­dam peut se pro­cu­rer d’oc­ca­sion son volant. Pour s’en­gouf­frer dans les bou­chons et occu­per indû­ment un are de macadam.

Embouteillage péage autoroute

Embouteillage monstre pour payer son écot aux péages d’autoroute

La solu­tion, pour l’o­li­gar­chie mon­dia­liste, ce sera quoi qu’il en coûte la voi­ture élec­trique.

Le Grand Remplacement automobile est En Marche, forcée.

Sous cou­vert du seul bien­fait éco­lo­gique, la fée élec­tri­ci­té doit rem­pla­cer le pot d’é­chap­pe­ment nau­séeux. Sauf miracle de la science, l’au­to­mo­bile élec­trique est un non-sens.
• On ne sait pas faire de l’élec­tri­ci­té verte en grande quan­ti­té, pas grave.
• On ne sait pas sto­cker l’élec­tri­ci­té en quan­ti­té, pas grave.
L’objectif n’a rien d’é­co­lo­gique, le but c’est de réduire jus­qu’à sup­pri­mer le véhi­cule particulier.

Il faut moti­ver le gogo. Les indus­triels s’in­gé­nient à faire gober aux ingé­nus que l’au­to à pile sera moins chère que l’an­cienne auto à com­bus­tible. L’État dis­tri­bue, quoi qu’il en coûte comme c’est deve­nu son habi­tude, les aides à cette tran­si­tion et sur­tout cache comme il peut l’ex­plo­sion du prix de l’élec­tri­ci­té à venir. Quand on sera tous pas­sés dans le camp du tout élec­trique, il suf­fi­ra d’un clic de sou­ris pour que Bercy aug­mente uni­la­té­ra­le­ment le Kw/​h. Assurant ain­si la tran­si­tion de la TIPP. La pompe à essence dans votre comp­teur Linky (lire Comment Linky va per­mettre de taxer la recharge des voi­tures élec­triques).

Nul doute que rapi­de­ment, l’au­to élec­trique revien­dra infi­ni­ment plus chère que notre bonne vieille 2CV. Sauf pour une élite rou­lant en Tesla à 50 000 euros, le com­mun des mor­tels devra se résoudre à aller occa­sion­nel­le­ment cher­cher son véhi­cule propre au dis­tri­bu­teur du quar­tier, façon Vélolib.

Voiture électrique

Entièrement auto­ma­tique, il suf­fi­ra de pré­sen­ter son pass-véhi­cu­laire et d’an­non­cer voca­le­ment sa destination

C’est ain­si, fini la voi­ture indi­vi­duelle où on lais­sait ses affaires dans la boîte à gants.

Automobile customisée - Tunning

Les kékés à voi­ture cus­to­mi­sée devront se conten­ter d’une Zoe banalisée

Tous mou­tons.

Étrangement, la sur­po­pu­la­tion et ses consé­quences éco­lo­giques désas­treuses, ne fait par­tie d’au­cun pro­gramme élec­to­ral. Le sujet est tabou. La mon­dia­li­sa­tion a besoin d’esclaves.

Prochains épi­sodes de « On est trop nom­breux » :
• La nour­ri­ture indus­trielle.
• La sur­po­pu­la­tion car­cé­rale.
• Les 500 000 élus de la République…

Michel Lebon

(1) Selon l’ex­pres­sion même du bran­leur Benjamin Griveaux, ancien porte-parole du gouvernement


[NDLR] Sur le même thème, ne man­quez pas de lire dans nos colonnes : « Faites un geste pour la pla­nète, dis­tri­buez des capotes ! » du 11 août 2017

3 Commentaires 

  1. SI VOUS PRENEZ TOUTE LA ¨POPULATION MONDIALE VOUS METTEZ LES GENS COTE A COTE ILS OCCUPERONT LE DELTA DU RHÔNE ARLES /​FOS SUR MER /​LE GRAU DU ROI
    REGARDEZ CE QUI RESTE AUTOUR
    QUEL MENSONGE
    DE PLUS ON JETTE 51 TONNES DE BOUFFE PAR JOUR
    LA TERRE PEUT PRODUIRE POUR 12 MILLIARD DE PERSONNES
    QUEL EGOISME A HAUT NIVEAU

    Répondre
    • C’est juste.
      Vous pré­co­ni­sez quoi, qu’on soit tous réduits dans un tri­angle et ali­men­tés par de la bouffe indus­trielle ?
      C’est en bonne voie, on s’en­tasse dans des « grands ensembles », nour­ris par des pou­lets éle­vés en bat­te­ries, puis moissonnés.

    • Réponse à Ricauret :
      C’est quoi cette image ridi­cule d’une huma­ni­té entière qui tien­drait dans le del­ta du Rhône ?
      Ça prouve quoi ?
      Vous avan­cez que la Terre pour­rait pro­duire pour 12 mil­liards de per­sonnes (en bouf­fant de la merde, en buvant une eau impure et en res­pi­rant un air pol­lué). Pourquoi 12 mil­liards ? Pourquoi pas 20 ? 20 mil­liards, ça tien­drait dans la Corse.

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

2 + 3 =