Ma semaine d’observation de l’info (10 octobre 2021)

10 octobre 2021 | Aucun com­men­taire

Dimanche 3 octobre 2021

Première nou­velle à tom­ber ce matin : Bernard Tapie est mort !
Je ne vais pas me lan­cer dans une rubrique nécro­lo­gique, ce n’est pas l’es­prit de Nice Provence Info, et puis… tous les jour­naux, écrits ou télé­vi­sés vont en faire leurs choux gras, inutile de les copier.
À tous ceux qui font par­tie des « admi­ra­teurs » de Bernard Tapie, qui encensent son esprit de créa­ti­vi­té, d’am­bi­tion éco­no­mique, je tiens quand même à rap­pe­ler plu­sieurs choses. Il s’est fait connaître, à défaut de deve­nir une grande vedette yéyé avec sa chan­son­nette, par le rachat d’en­tre­prises en dif­fi­cul­té, qu’il a la répu­ta­tion d’a­voir « sau­vées ». Rappelons quand même que chez Manufrance, Terraillon, Testut, Wonder… le coup d’es­brouffe n’est pas allé loin. Le redres­se­ment de ces marques n’a duré que le temps de quelques juteux béné­fices, obte­nus en grande par­tie par le licen­cie­ment d’une grande par­tie du per­son­nel, cau­sant des détresses sociales que l’on a un peu trop vite oubliées, avec des vagues de sui­cides assez impor­tantes. D’ailleurs… où sont elles aujourd’­hui ces marques « sau­vées » par le dieu Tapie ?
Mais cela lui a per­mis de com­men­cer à consti­tuer sa petite for­tune per­son­nelle, jus­qu’à Adidas qui lui cau­se­ra un peu plus de soucis…
Il s’est essayé à tout, mais peu de choses ont vrai­ment fonc­tion­né une fois hors des champs des camé­ras des médias dont il fut le chou­chou des années durant. Il faut dire qu’a­vec lui, un club de bridge se trans­for­mait aus­si­tôt en tri­pot pour le poker menteur.
Il s’es­saya au sport, l’OM et Marseille l’i­do­lâtrent. Une coupe d’Europe gagnée, oui, mais une sus­pi­cion de tru­cage de match res­te­ra présente.
Une vic­toire sur la tra­ver­sée de l’Atlantique, oui, mais le Phocéa n’é­tait pas net fiscalement.
Et je ne parle pas de l’ar­naque au rachat du châ­teau de Bokassa !
Un minis­tère sous Mitterrand, il fit par­tie des 40 voleurs d’Ali Baba, et dut démissionner…
Tapie c’é­tait ça. Des gros coups média­tiques, bien menés, mais la plu­part du temps d’une façon sinon mal­hon­nête, vrai­ment bor­der­line comme on dit aujourd’hui.
Il aura mar­qué la fin du siècle comme un des der­niers repré­sen­tants de ce capi­ta­lisme à la papa, englou­ti aujourd’­hui par la mondialisation.
Son der­nier com­bat contre le can­cer fut sans doute le plus glo­rieux, mais il ne mérite pas un hom­mage natio­nal pour autant.
Les Marseillais réclament que l’on bap­tise le stade vélo­drome à son nom, mais mon ami Michel me sug­gère qu’il vau­drait mieux rebap­ti­ser les Baumettes…Prison Baumettes

Lundi 4 octobre 2021

Le bou­lan­ger ne jurait que par les croissants !
La tra­di­tion, au Palais de l’Élysée, est se faire four­nir le pain par le bou­lan­ger élu « Meilleure baguette de Paris » de l’année.
L’édition 2021, a consa­cré un cer­tain Makram Akrout, d’o­ri­gine tuni­sienne, arri­vé clan­des­ti­ne­ment en France. Se débrouillant pour obte­nir des papiers, il a fini par se lan­cer dans la bou­lange, jus­qu’à finir hono­ré du titre cité plus haut. Jusque là tout va presque bien. Mais sur les réseaux sociaux, rien ne s’ef­face jamais. Et quelques inter­nautes un peu curieux, ont eu l’i­dée d’al­ler regar­der la page Facebook du bou­lan­ger. Et là, stu­peur, ils y ont trou­vé quelques sen­tences aux forts relents isla­mistes qu’ils ont publiées à leur tour, embar­ras­sant l’Élysée :
« Nous avons pleu­ré pour Charlie Hebdo et pour Notre-Dame mais du côté de la France, ils ne pleurent pas ces chiens lorsqu’on se moque du maître de la créa­tion, Allah »
« La France encou­rage et pro­page la déca­dence dans nos pays pour pro­té­ger ses inté­rêts colo­nia­listes et nous pousse à nous éloi­gner de la reli­gion et des valeurs isla­miques »
« L’Élysée n’a pas pris contact avec ce mon­sieur » a fina­le­ment annon­cé le Palais, jugeant qu’on ne pou­vait pas décem­ment choi­sir un bou­lan­ger qui pré­fé­rait le crois­sant à la baguette.

Baguettes Croissants

Mardi 5 octobre 2021

Va t‑on se lais­ser gri­gno­ter encore longtemps ?
Dans la bonne ville de Strasbourg, chaque semaine la com­mu­nau­té LGBTQetc. a pris l’ha­bi­tude de se réunir dans un bar de la ville. Jusque là, rien de trop cho­quant. Là où cela le devient, c’est que, lors de ces soi­rées « pri­va­ti­sées », les per­sonnes hété­ro­sexuelles, soit envi­ron 97% de la popu­la­tion, ont l’in­ter­dic­tion de d’ac­cé­der à l’é­ta­blis­se­ment choisi.
Le prin­cipe de ces « khmers roses et arc-en-ciel », c’est d’in­ves­tir des bars ou cafés qu’ils qua­li­fient « d’hé­té­ro­nor­més », afin de, comme le pré­co­ni­se­rait une Sandrine Rousseau, « décons­truire le genre » du lieu habi­tuel­le­ment fré­quen­té par des gens comme vous et moi. La page Instagram de la « queer zone » explique qu’il faut mettre en place le plus pos­sible de tels site de façon « sau­vage et inat­ten­due ».
Une démarche à la « tali­ban » pour impo­ser une phi­lo­so­phie queer plus que dis­cu­table, une vision into­lé­rante et dis­cri­mi­na­toire de la socié­té.
Le har­cè­le­ment de « l’hé­té­ro­nor­ma­ti­vi­té » ne peut-il pas être dénon­cé d’une manière offi­cielle comme les autres har­cè­le­ments ? Faudra t‑il encore long­temps céder la place à la force et la sau­va­ge­rie de ces des­truc­teurs de société ?Paris passages piétons LGBT

Mercredi 6 octobre 2021

Le rap­port Sauvé, sur les abus sexuels dans l’en­tou­rage de l’Église de France a été publié hier, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’a­git d’un sacré pavé dans le maré­cage clé­ri­cal qui vient d’être lancé.
Le rap­port fait en effet état de 216 000 vic­times adultes ayant subi des vio­lences ou agres­sions sexuelles durant leur mino­ri­té par des reli­gieux catho­liques en France depuis 1950. Ce nombre grimpe à 330 000 si on ajoute les agres­seurs laïcs tra­vaillant dans des ins­ti­tu­tions de l’Église catholique.
Ces actes ont été com­mis par un nombre com­pris entre 2 900 et 3 200 hommes (prêtres ou reli­gieux). Des chiffres prompts à don­ner le tour­nis et à faire poser les justes ques­tions sur cet hor­rible état de fait.
Depuis de nom­breuses années, il est récur­rent d’a­voir à faire à ce genre d’acte, et une par­tie d’entre eux a été ren­due publique, sans que des véri­tables sanc­tions, ou même de déci­sions de la part de la hié­rar­chie n’aient jamais été prises. La culpa­bi­li­té du Vatican est ain­si mon­trée du doigt de la plus forte manière. Combien de cas étouf­fés, de prêtres sim­ple­ment dépla­cés, de vic­times sou­doyées pour leur silence ?
Certes, tous les prêtres ne sont pas à mettre dans le même vilain sac, heu­reu­se­ment. Mais com­bien, s’ils ne sont pas cou­pables, se sont mon­trés complices ?
216 000 vic­times de la part de 3 000 cou­pables, cela fait 72 en moyenne par prêtre. Un chiffre énorme, qui fait de ceux-ci de véri­tables vio­leurs en série, et non pas des cou­pables occasionnels.
Une autre don­née inté­res­sante : 80% des vic­times sont des gar­çons, ce qui montre quand même une énorme pro­por­tion d’ho­mo­sexuels par­mi les prêtres cou­pables, un indice qui devrait faire réflé­chir ceux qui pensent que le mariage de ceux-ci pour­rait atté­nuer les actes.…
On attend main­te­nant avec impa­tience l’é­tude sur le même sujet concer­nant la vio­lence sur enfants dans les écoles cora­niques, dans les clubs de sports, et sur­tout dans l’Éducation natio­nale, où les pédo­philes ont été dépla­cés de com­mune en com­mune pen­dant des années.Pédophilie

Jeudi 7 octobre 2021

J’en avais déjà par­lé en son temps, mais les diri­geants non cor­rom­pus qui luttent contre la dic­ta­ture mon­diale du Coronacircus sont tout sim­ple­ment assas­si­nés les uns après les autres :
Si cer­tains d’entre vous se demandent encore com­ment il est pos­sible que moins de 10 pays sur terre ne soient pas concer­nés par le coro­na virus, voi­ci la réponse :
Amadou Gon Coulibaly, 1er ministre de Côte d’Ivoire fut assas­si­né le 8 juillet 2020
Ambrose Dlamini, 1er ministre du Swaziland fut assas­si­né le 13 décembre 2020
Hamed Bakayoko, 1er ministre de Côte d’Ivoire fut assas­si­né le 10 mars 2021
John Magufuli, Président de Tanzanie fut assas­si­né le 17 mars 2021
Jovenel Moïse, Président d’Haïti fut assas­si­né le 7 juillet 2021.
Ajoutez à ceux-ci celui du Burundi, et la ten­ta­tive d’at­ten­tat (par des Français) contre celui de MadagascarDirigeants africains assassinés

Ces 6 résis­tants à Big Pharma sont tous décé­dés dans des condi­tions obs­cures entre juillet 2020 et juillet 2021. Ils ont tous pour point com­mun d’a­voir ten­té de res­ter sou­ve­rains en leur Royaume en dénon­çant la Plandémie, en refu­sant les cam­pagnes de vac­ci­na­tion, en s’op­po­sant aux confi­ne­ments et à la fer­me­ture des com­merces… adden­dum. Quand on sait que d’a­près une étude du jour­nal euro­péen d’é­pi­dé­mio­lo­gie, les pays avec un pour­cen­tage plus éle­vé de popu­la­tion entiè­re­ment vac­ci­née ont des cas de Covid-19 plus éle­vés pour un mil­lion de personnes !

Vendredi 8 octobre 2021

Vers un Polexit ? La Pologne se déci­de­ra t‑elle à quit­ter l’UE ?
C’est ce que l’on pour­rait croire après que son tri­bu­nal consti­tu­tion­nel a jugé cer­tains articles des trai­tés euro­péens incom­pa­tibles avec la Constitution du pays.
Bien enten­du, ceci est inad­mis­sible pour les pontes euro­péens, puisque :
• Le droit de l’UE prime le droit natio­nal, y com­pris les dis­po­si­tions constitutionnelles.
• Tous les arrêts de la Cour lient toutes les auto­ri­tés des États membres.
La Pologne, et ce n’est pas la pre­mière fois, joue avec le feu en égra­ti­gnant le sym­bole d’une har­mo­nie euro­péenne dans l’ad­ver­si­té, et cela pour­rait pro­vo­quer « une rup­ture » avec l’Union euro­péenne, qui n’a pas tar­dé à mon­trer les dents. La France, pas en reste a immé­dia­te­ment réagi par l’in­ter­mé­diaire de Clément Beaune, secré­taire d’é­tat aux affaires européennes.
La Pologne aggrave d’ailleurs son cas, en joi­gnant sa voix à celles de 11 autres pays, par­mi les­quels la Grèce, l’Autriche et la Hongrie pour deman­der à l’UE de finan­cer des bar­rières anti-migrants. La Pologne, comme la Lituanie, ont com­men­cé à construire des clô­tures de bar­be­lés sur une par­tie de leur fron­tière avec la Biélorussie. La Hongrie avait, quant à elle, éri­gé ce type de bar­rière à la fron­tière avec la Serbie lors de la crise migra­toire de 2015.
Le jour­nal Le Monde , sub­ven­tion­né par la Fondation Bill et Melinda Gates comme cha­cun le sait à pré­sent, a recours à la bonne vieille ficelle du Point Godwin pour dis­cré­di­ter ces pays qui rejettent les dik­tats de Bruxelles :

Le Monde - Europe bruxelles - Nazisme

Grotesque ! Une cari­ca­ture qui fait honte à son créateur

Samedi 9 octobre 2021

Un pas de plus vers la « décons­truc­tion » à la Rousseau.. L’Assemblée natio­nale a adop­té à l’unanimité ce mar­di 5 octobre dans la soi­rée une pro­po­si­tion de loi LREM réaf­fir­mant l’interdiction des pseu­do « thé­ra­pies de conver­sion », ces pra­tiques qui visent à impo­ser l’hétérosexualité aux per­sonnes les­biennes, gays, bi et trans, et ain­si de suite.
Sous cou­vert de lut­ter contre des thé­ra­pies sur les­quelles on jette faci­le­ment le qua­li­fi­ca­tif de « sec­taire », cette loi n’a d’autre ambi­tion que de lais­ser se pro­pa­ger le poi­son de la pro­pa­gande LGBT dès le plus jeune âge, la cir­cu­laire Blanquer aux écoles à ce sujet ne lais­sant aucun doute. Celle-ci demande en effet à l’ins­ti­tu­tion de répondre aux demandes de chan­ge­ment de pré­noms, mais aus­si aux normes ves­ti­men­taires et l’usage de lieux d’intimité, comme les toi­lettes, ves­tiaires et chambres d’internat : le minis­tère tente de fixer un cadre pour que rec­teurs, ins­pec­teurs, direc­teurs d’école, chefs d’établissements ou encore ensei­gnants puissent répondre à ces ques­tions sur le terrain.
En Hongrie, Orban s’est jus­te­ment éle­vé contre ce genre de pro­pa­gande… mais Macron n’est pas Orban !Viktor Orban

Bonne semaine à tous, et à dimanche pro­chain…
Patrice LEMAÎTRE

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

89 −  = 80