Éric recadre son ami Michel

19 octobre 2021 | 3 Commentaires 

Le débat orga­ni­sé à l’i­ni­tia­tive de Front Populaire ce 4 octobre 2021 au Palais des Congrès, Porte Maillot à Paris, entre Michel Onfray et Éric Zemmour, fut de très haute tenue tout au long de ses 2 heures. Les pro­ta­go­nistes se connaissent bien et, on peut le voir, s’ap­pré­cient.
Ce der­nier n’a pas raté l’oc­ca­sion qui se pré­sen­tait de rele­ver la posi­tion très ambigüe de Michel Onfray sur l’is­lam et l’a très cour­toi­se­ment « reca­dré » à deux reprises en deux minutes. À l’ins­tar d’une bonne par­tie de la gauche, Onfray est tel­le­ment anti-chré­tien qu’il en devient pro-islam. Ses ten­ta­tives de pré­sen­ter la reli­gion d’Allah comme com­pa­tible avec les valeurs de la République sont détruites par un Éric Zemmour incol­lable sur le sujet.
Michel Onfray n’a tou­jours pas renié son viru­lent pam­phlet contre le chris­tia­nisme(1). Il se réfère notam­ment à la scène où Jésus chasse les mar­chands du Temple alors que c’est pré­ci­sé­ment cet épi­sode qui démontre que Jésus condamne les dérives mer­can­tiles de la reli­gion hébraïque et qui lui vau­dra sa condam­na­tion par les juifs. Onfray se ridi­cu­lise lors­qu’il a recours au « Point Godwin »(2) pour déni­grer la reli­gion catho­lique car… Hitler était catho­lique ! C’est un peu regret­table de sa part.


(1)
Michel Onfray - Traité athéologie

(2) « Point Godwin » ou « Loi de Godwin » du nom de son inven­teur Mike Godwin, et qui s’énonce ain­si : « Plus une dis­cus­sion en ligne dure long­temps, plus la pro­ba­bi­li­té d’y trou­ver une com­pa­rai­son impli­quant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1 ».

[NDLR] Éric Zemmour com­pare iro­ni­que­ment Michel Onfray à Louis Veuillot.
Fils d’un ton­ne­lier, et toute sa vie demeu­ré fidèle à ses ori­gines popu­laires, Louis Veuillot a été en France le véri­table fon­da­teur du jour­na­lisme catho­lique, auquel il contri­bua à don­ner son goût durable pour la polé­mique [source].
Très habille­ment Onfray lui rétorque que Veuillot était prud­hom­mien. Un petit aper­çu du niveau de culture des deux débateurs.

3 Commentaires 

  1. Mais, c’est quoi un phi­lo­sophe ? Assez des éti­quettes et de tous ces intel­los qui, la bouche en c(oeur) vous confient avec une osten­ta­tion mal cachée qu’ils sont philosophes…

    Répondre
  2. Onfray est pro­ba­ble­ment l’une des figures de gauche (du moins qui se pré­tendent telles) les plus ouvertes. Et pour­tant il ne par­vient pas à se libé­rer de ce qui ancre quel­qu’un à gauche : LA HAINE DE SOI.
    Onfray ne s’aime pas. Il n’a pas d’en­fant, pas d’es­poir. Il consi­dère que notre civi­li­sa­tion est morte et que tout est fou­tu (sauf l’is­lam). Il fait par­tie de ceux qui sablent le cham­pagne sur le pont du Titanic lors du nau­frage (c’est lui qui le dit).
    Pourtant plu­sieurs cen­taines de per­sonnes ont sur­vé­cu au nau­frage du Titanic.
    Alors ? Vous sablez le cham­pagne ou vous vous jetez à la baille ?
    Tout est là.

    Répondre
    • Fine et remar­quable obser­va­tion des contra­dic­tions et lacunes d’Onfray ! Je ne le classe pas d’ailleurs — quoi qu’en disent média et com­men­ta­teurs publics — dans la pro­fes­sion des phi­lo­sophes : il n’en a pas la dimension…

      Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *