Valérie Pécresse : « Je suis contre, mais je vote pour »

par | 19 jan­vier 2022 | 4 Commentaires 

Interrogée ce lun­di 17 jan­vier 2022 par Sonia Mabrouk sur Europe 1, Valérie Pécresse, can­di­date à la Présidence de la République, nous a mon­tré qu’elle n’a aucune vision poli­tique sur le passe vac­ci­nal, et donc sur les liber­tés fon­da­men­tales des Français :

[source de la vidéo]

Sonia Mabrouk : « Vous ne répon­dez pas sur le passe vac­ci­nal. »
[ … ]
Valérie Pécresse : « Mais là, le passe vac­ci­nal aujourd’­hui, il va entrer en vigueur, il ne sera même plus utile. »
Sonia Mabrouk : « Mais alors pour­quoi avez vous pous­sé vos troupes à le voter ? »
Valérie Pécresse : « Parce-que nous sommes en res­pon­sa­bi­li­té et que moi je ne bloque pas la ges­tion de la crise par le gouvernement. »

Trop forte, Valérie Pécresse !

Ni pour ni contre, bien au contraire !

Voilà, les Français peuvent comp­ter sur elle pour NE PAS savoir où aller. Ou plu­tôt si ! Dans le sens du vent…

Georges Gourdin

Les articles du même auteur

Georges Gourdin

4 Commentaires 

  1. Pécresse l’op­por­tu­niste, Pécresse la girouette, Pécresse l’ar­ri­viste, Pécresse à la fois sar­ko­siste, jupéiste et fillon­niste. Et ça se dit de la droite qui peut redres­ser la France dans toutes ses fai­blesses !!!
    Honteuse star­lette de caba­ret. Coucouche panier.

    Répondre
  2. Et sur Europe 1, elle a fus­ti­gé Jean-Paul Huchon, son pré­dé­ces­seur socia­liste à la tête de la Région fran­ci­lienne, qui « avait géné­ra­li­sé l’écriture inclu­sive dans les docu­ments admi­nis­tra­tifs ». Elle dit y être très oppo­sée et pro­met de l’interdire si elle est élue Présidente. Qui pour la croire ? Elle a tou­jours pris des posi­tions contraires à celles défen­dues devant ses élec­teurs !
    Elle a sou­te­nu en per­ma­nence le lob­by LGBTQI+ et chan­gé maintes fois de posi­tion sur le « mariage » homo. Son conseil régio­nal d’Ile-de-France domi­né par les élus de sa droite molle a voté, en 2017, une sub­ven­tion de 35 000 euros à l’association Genre et Ville qui s’intéresse essen­tiel­le­ment aux ques­tions « de normes, de genre, d’âge, d’origine sociale et cultu­relle, d’identité, et d’orientation sexuelle » et qui uti­lise exclu­si­ve­ment l’écriture inclu­sive et en fait acti­ve­ment l’apologie ! Toujours le cul entre deux chaises la Pécresse. La même année, elle a accor­dé une autre sub­ven­tion de 25 000 euros à SOS Racisme pour une cam­pagne de tes­tings. Et puis une sub­ven­tion de 15 000 euros à l’association Les Dorine, pour lut­ter contre la radi­ca­li­sa­tion, mais qui lutte sur­tout pour la PMA et la GPA. Enfin, tou­jours en 2017, une sub­ven­tion de 25 000 euro à l’Inter-associative LGBT, par­ti­cu­liè­re­ment enga­gée dans la lutte pour la léga­li­sa­tion de la GPA.
    Voilà qui est Valérie Pécresse. Celle qui dit être oppo­sée aux lubies de la gauche isla­­mo-homo-fémi­­niste en folie mais agit tou­jours de manière à ne pas lui prê­ter le flanc.

    Répondre
  3. Pécresse ambi­tionne de diri­ger une nation, mais elle porte osten­si­ble­ment un masque pour se pro­té­ger de l’Omicron qui ne fait de mal à per­sonne.
    Ridicule ! Pas cré­dible pour deux sous !

    Répondre
  4. UN POUR TOUS TOUS POURRIS ! Allez voter avec le contrôle des machines Dominion : cham­pion du monde de la fraude élec­to­rale. Attali, le mage de cani­veaux, en sait quelque chose : il a mis une bonne petite pute, dixit Alain Minc, à l’Élysée avec peut-être Jean-Michel T. Où est Jean-Michel ????? Bande de minables, vos heures sont comptées !

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

vingt trois − vingt un =