Quand Nice-Matin vient au secours du Rassemblement National

2 mai 2022 | 1 com­men­taire

L’acronyme PQR est utilisé pour désigner la Presse Quotidienne Régionale

Les pages poli­tiques y sont en bonne place, c’est même à ça qu’on la recon­naît. Xavier Niel, magnat de la presse, pro­prié­taire de Nice-Matin et acces­soi­re­ment de « Le Monde », y fait la pluie et le beau temps et pas que dans la météo et la rubrique des chiens écra­sés (lire Xavier Niel, seul maître à bord de Nice Matin du 1er mars 2020).

Tempête dans un verre d’eau dans le micro­cosme poli­tique de Cagnes-sur-Mer. Ce ven­dre­di 29 mai, trois élus du Rassemblement National ont ren­dez-vous avec une jeune jour­na­liste de Nice-Matin. Ils lui exposent leurs rai­sons de quit­ter le par­ti de Madame Le Pen. La jour­na­liste leur pré­cise que l’ar­ticle ne paraî­tra que le lun­di 2 mai. En effet, le voi­ci en page entière, c’est dire l’im­por­tance de l’an­nonce : Nice Matin - 2 mai 2022 - RN Cagnes-sur-MerÉtrangement, un droit de réponse appa­raît en com­plé­ment de la décla­ra­tion des élus. Le droit de réponse de M. Masson n’est pas contes­table. Toutefois, il est sur­pre­nant que cette tri­bune lui ait été don­née sur la même page, avant même la paru­tion de l’ar­ticle qui était pré­vue ce lun­di. Nice-Matin l’a donc pré­ve­nu préa­la­ble­ment, lui per­met­tant à chaud de s’im­mis­cer dans cet article. Bénéficie-t-il d’une atten­tion particulière ?

Explication :

Dans sa pré-publi­ca­tion en ligne sur son site inter­net, Nice-Matin court-cir­cuite la décla­ra­tion des élus qui annoncent leur départ du RN. Mettant ain­si ce der­nier dans une posi­tion difficile.

Nice Matin - 30 avril 2022 - RN Cagnes-sur-Mer

Alice David Publié le 30/​04/​2022 à 18:15, mis à jour le 30/​04/​2022 à 23:00

Quel est alors ce double-jeu de Nice-Matin ? On com­prend que son cham­pion macro­niste a besoin, dans les tri­an­gu­laires des légis­la­tives à venir, de main­te­nir l’é­qui­libre entre ses oppo­si­tions. D’un côté le RN de Marine Le Pen, de l’autre l’u­nion des gauches de Mélenchon. Qualifié à l’en­vi de par­ti d’ex­trême-droite, Nice-Matin vient donc au secours du RN quand ce der­nier est en dif­fi­cul­té.
Quand c’est l’in­verse, on change de tac­tique. Un com­men­ta­teur avi­sé de Facebook déclare par ailleurs :
« Bizarrement l’an­ti-lepé­nisme jour­na­lis­tique s’est trans­for­mé en anti-mélen­cho­nisme en quelques jours ! Le dan­ger aurait-il chan­gé de camp ? »

Puisque c’est la ver­sion inter­net de ce jour­nal mani­pu­la­teur d’o­pi­nion qui fait foi, je lui sug­gère d’ar­rê­ter ses rota­tives pour une dif­fu­sion papier anti-éco­lo­gique. De toute façon cette feuille de chou locale ne s’a­chète plus et ne tient que par des sub­ven­tions de l’État.

Cette PQR nous offre des pépites. Quand la presse se prend les pieds dans le tapis. Acte man­qué ou la une de ce jour­nal soi­gneu­se­ment présentée ?
Presse Océan - Vieilles ordures macronistes

Dans PQR il ya PQ, le papier jour­nal cou­pé en quatre que l’on retrouve dans la cabane au fond du jardin.

Marcel Vandenberghe

1 commentaire

  1. Personnellement, je trouve que Nice Matin est plu­tôt Estrosi com­pa­tible de ten­dance macro­niste. Or dans le dépar­te­ment des AM la Droite a fait presque jeu égal avec Macron

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

qua­rante huit −  = qua­rante deux