Ma semaine d’observation de l’info (22 mai 2022)

par | 22 mai 2022 | 1 com­men­taire

Dimanche 15 mai 2022

L’Ukraine a rem­por­té le concours de l’Eurovision. Et tous ceux qui diront que le clas­se­ment a été arran­gé, tra­fi­qué, tru­qué ne sont que des com­plo­tistes aigris.
D’ailleurs, les spé­cia­listes nous annoncent d’ores et déjà que l’Ukraine va gagner la pro­chaine coupe du monde de foot au Qatar, le Tour de France et le concours de Miss univers !

Lundi 16 mai 2022

Élisabeth Borne nom­mée pre­mier ministre. Je refuse l’ap­pel­la­tion « pre­mière ministre » que je trouve inadap­tée, non pas par sexisme pri­maire, mais par res­pect de la langue fran­çaise qui ne doit pas être un « objet » modi­fiable à la guise de tout le monde et n’im­porte qui. Il est à noter d’ailleurs, à ce pro­pos, que la pre­mière femme à avoir été appe­lée, dans notre pays, à diri­ger le gou­ver­ne­ment avait pré­fé­ré s’en tenir à la forme mas­cu­line, seule à même de mar­quer, à ses yeux, le degré d’élévation de cette charge.Élisabeth Borne - Didier Lallement

Changement dans la conti­nui­té ou conti­nui­té dans le chan­ge­ment, c’est selon… Macron vire un peu plus à gauche avec une poly­tech­ni­cienne (donc clas­sée X) vraie habi­tuée des cabi­nets socia­listes. Toute la presse de demain vous dévoi­le­ra sa bio­gra­phie mieux que je ne peux le faire en ces quelques lignes.

Biographie Élisabeth Borne (1)
Biographie Élisabeth Borne (2)

Un seul détail, que vous n’en­ten­drez pas à la TV, c’est la modi­fi­ca­tion de sa page Wikipedia. Son père y était jus­qu’à aujourd’­hui pré­sen­té comme russe, à par­tir d’au­jourd’­hui, il est deve­nu polo­nais. Non mais…
Je me conten­te­rai donc seule­ment de rap­pe­ler que les 15 000 soi­gnants sus­pen­dus sans salaire, la taxa­tion de l’huile de palme qui péna­lise des mil­liers de petits res­tau­ra­teurs, et la fer­me­ture de la cen­trale de Fessenheim, qui a pous­sé à rou­vrir des cen­trales au char­bon et la réforme de l’as­su­rance chô­mage… c’est une par­tie du bilan d’Elisabeth Borne.

Mardi 17 mai 2022

On avait beau­coup remar­qué dans la région l’ab­sence de Macron dans la val­lée de la Roya immé­dia­te­ment après la tem­pête Alex. Le chef de l’État avait mis une semaine pour se rendre dans nos val­lées dévas­tées en octobre 2020, alors qu’il avait immé­dia­te­ment cou­ru (deux jours après) à Beyrouth après la catas­trophe de l’ex­plo­sion du 4 août 2020. Cela n’é­tait pas pas­sé inaper­çu et reste encore en tra­vers de la gorge de nom­breux Français de notre dépar­te­ment.
Peut-on par­ler de réci­dive ? Emmanuel Macron a com­men­cé son nou­veau man­dat dans la nuit de ven­dre­di à same­di, à minuit. Son pre­mier dépla­ce­ment a eu lieu dimanche à Abou Dhabi, pour rendre hom­mage au cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyane. C’est donc bien le pre­mier de son second man­dat. Certaines bonnes âmes rétor­que­ront qu’il s’é­tait ren­du à Berlin le le 9 mai auprès du chan­ce­lier alle­mand Olaf Scholz. Certes, il était déjà réélu, mais pas encore réin­ves­ti, c’é­tait donc bien encore son pre­mier mandat…Emmanuel Macron - Abou Dhabi - Mai 2022

Mercredi 18 mai 2022

Que se passe t‑il à Marioupol ? Depuis lun­di, des cen­taines de sol­dats ukrai­niens, dont beau­coup du fameux régi­ment Azov, sont sor­tis de l’u­sine d’Azovstal où ils se ter­raient depuis des semaines. Avec la cen­sure qui règne en France, les médias ont beau jeu de répé­ter à lon­gueur d’an­tenne que ces sol­dats sont « éva­cués », il s’a­git bien d’une red­di­tion face à l’ar­mée russe, ce que l’Europe refuse de recon­naître et même tout sim­ple­ment d’en pro­non­cer le nom.
En fait, Kiev empê­chait jus­qu’à pré­sent que ses sol­dats soient exfil­trés. Poutine avait de son côté pro­po­sé une trêve « à tout moment » assu­rant que la vie de tous les mili­taires ukrai­niens et autres com­bat­tants étaient garan­tie s’ils dépo­saient les armes.
Toujours est-il que ce soir, ce sont presque mille sol­dats qui se sont ren­dus aux forces russes. Ceux-ci ont été faits pri­son­niers et éva­cués vers les zones contrô­lées par la Russie en Ukraine. Des mer­ce­naires de l’OTAN auraient été arrê­tés lors de ces opé­ra­tions selon diverses sources, notam­ment le géné­ral amé­ri­cain Eric Olson (au second plan dans le cli­ché ci-des­sous), le lieu­te­nant-colo­nel bri­tan­nique John Bailey et quatre ins­truc­teurs de l’OTAN.

Quoi qu’il en soit, Volodymyr Zelensky assu­rait que l’Ukraine « a besoin de ses héros vivants », tan­dis que Hanna Malyar, la vice ministre ukrai­nienne de la Défense envi­sa­geait déjà un « échange de pri­son­niers ». On voit donc aisé­ment qui ment dans cet épi­sode !
Il s’agit d’une nou­velle étape déter­mi­nante dans le conflit, car l’u­sine d’Azovstahl était le der­nier bas­tion de l’armée ukrai­nienne dans la région de Marioupol. Des mili­taires ukrai­niens sont à la limite de la muti­ne­rie et publient des vidéos (voir par exemple ici) dans les­quelles ils affirment ne plus vou­loir obéir aux ordres de Kiev : « Notre artille­rie et notre avia­tion ne fonc­tionnent pas, notre com­man­de­ment nous a aban­don­nés, ils n’é­va­cuent même pas les bles­sés, ne ramassent pas les morts et ne nous four­nissent pas de muni­tions. »

Jeudi 19 mai 2022

Remous dans la pis­cine de Grenoble : le maire y a en effet publié un arrê­té muni­ci­pal auto­ri­sant le vête­ment com­mu­nau­ta­riste qu’est le bur­ki­ni.
L’histoire n’est pas vrai­ment nou­velle puisque c’est en 2004 que la sty­liste aus­tra­lienne Aheda Zanetti l’a « inven­té ». Mais c’est en 2016, à Marseille puis à Cannes que cette tenue de bain com­men­ce­ra à faire par­ler d’elle. Le 15 août de la même année, il fut même à l’o­ri­gine d’une bagarre sur une plage de Corse !
Depuis, c’est par petites touches que le vête­ment tente de s’im­po­ser à la vue des Français qui n’en veulent pas à près de 75 %. Mais c’est comp­ter sans la volon­té des régi­ments isla­mo-gau­chistes dont fait par­tie Éric Piolle, le maire de Grenoble.
Sa déci­sion fait en tous cas par­ler d’elle, c’est réus­si de ce côté-là. Maintenant il est impor­tant de voir quelles seront les réac­tions offi­cielles. Va t‑on sus­pendre cet arrê­té et inter­dire le bur­ki­ni ? Ou bien une fois de plus satis­faire les troupes mélen­cho­nistes, et se sou­mettre un peu plus à l’Islam ?Burkini Piscines

Vendredi 20 mai 2022

Présentation ce soir du nou­veau gou­ver­ne­ment Macron, diri­gé par Élisabeth Borne. Pour ceux qui sou­hai­taient véri­ta­ble­ment du chan­ge­ment c’est raté !Emmanuel Macron - Élisabeth Borne

En effet, par­mi les 28 membres du gou­ver­ne­ment, seuls 6 n’ont jamais eu de res­pon­sa­bi­li­tés poli­tiques : Pap Ndiaye (Éducation natio­nale), Sylvie Retailleau (Enseignement supé­rieur et Recherche), Rima Abdul-Malak (Culture), Amélie Oudéa-Castéra (Sports), Isabelle Rome (Égalité hommes-femmes), et Charlotte Caubel (Enfance).
Les 22 autres ont déjà eu des res­pon­sa­bi­li­tés poli­tiques, même si 7 d’entre eux n’ont jamais occu­pé de poste de ministre.
Quatre minis­tères réga­liens gardent leur titu­laire : Le Maire à l’Économie, Darmanin à l’Intérieur, Dupond-Moretti à la Justice, et Beaune à l’Europe.
Les 11 autres ne font que chan­ger de minis­tère, jeu de chaises musi­cales qui fait qu’un char­gé de l’Agriculture peut se retrou­ver char­gé des Sports, ou une char­gée de la Santé arri­ver à l’Outremer… ah la poly­va­lence des ministres !Chaise musicale
On ne peut donc pas vrai­ment par­ler de chan­ge­ment pour un minis­tère qui, en plus, risque de ne pas exis­ter au-delà des élec­tions légis­la­tives de la mi-juin.
Macron n’a tenu aucun compte du résul­tat des der­nières élec­tions. Une majo­ri­té de Français s’est abs­te­nue, ou a voté contre lui, ou a voté par défaut. Il fau­dra donc s’at­tendre à des mois dif­fi­ciles après les élec­tions. Les syn­di­cats se mobi­lisent déjà, les Gilets Jaunes sont dans les star­ting-blocks, les motards en selle… Qu’espérer de la future Assemblée ? Puisque Marine Le Pen a déjà accep­té de ne pas y jouer de rôle impor­tant, mais seule­ment de gérer sa poi­gnée de futurs élus obte­nus avec une troi­sième place, fau­dra t‑il comp­ter sur Mélenchon et son alliance ban­cale pour virer Macron ?

Samedi 21 mai 2022

Parmi les nou­veaux entrants, un a déjà fait beau­coup jaser : Pap Ndiaye. Le nou­veau ministre de l’Éducation traîne der­rière lui une belle répu­ta­tion.
Monsieur Pap Ndaye, ministre de l’Éducation (encore un peu) Nationale. Voilà un nor­ma­lien, agré­gé certes, mais un anti-fran­çais qui ani­mait il n’y a pas long­temps des réunions inter­dites aux blancs. Une rapide bio­gra­phie nous en apprend un peu plus sur celui qui sera, à coup sûr le chef de la décons­truc­tion… du peu qu’il reste à décons­truire :
Docteur en his­toire, pro­fes­seur à Sciences Po et déco­ré de la Légion d’hon­neur (jan­vier 2022), Pap Ndiaye est né le 25 octobre 1965 de père séné­ga­lais et de mère fran­çaise. Frère de la Prix Goncourt Marie Ndiaye (« Trois femmes puis­santes », en 2009), il est quant à lui spé­cia­liste de l’histoire sociale des États-Unis et des mino­ri­tés. Diplômé de l’université de Virginie, il a ensei­gné aux États-Unis dans les années 1990.
En France, ses tra­vaux portent sur l’histoire et la socio­lo­gie des popu­la­tions noires. Il s’est d’ailleurs fait connaître du grand public en publiant en 2008 « La Condition noire, essai sur une mino­ri­té fran­çaise », son ouvrage de réfé­rence.
En 2004, il co-fonde le Capdiv (Cercle d’Action pour la Promotion de la diver­si­té) puis intègre comme vice-pré­sident du conseil scien­ti­fique, le Conseil repré­sen­ta­tif des asso­cia­tions noires de France (Cran).
Du 26 mars au 21 juillet 2019, il est conseiller scien­ti­fique de l’exposition « Le modèle noir de Géricault à Matisse » au musée d’Orsay.
Le 11 février 2021, Emmanuel Macron le nomme direc­teur de l’Établissement public du Palais de la Porte Dorée (qui héberge le Musée natio­nal fran­çais de l’his­toire de l’im­mi­gra­tion).
Pap Ndiaye a éga­le­ment par­ti­ci­pé au livre « Le Racisme en images : décons­truire ensemble » de l’his­to­rien Pascal Blanchard, paru en octobre 2021.
Aujourd’hui Ministre de l’Éducation Nationale, Pap Ndiaye pour­suit ses recherches pour une publi­ca­tion rela­tive à une his­toire mon­diale des droits civiques au 20e siècle, en envi­sa­geant cette ques­tion dans une pers­pec­tive trans­na­tio­nale.
La rédac­tion de Nice Provence Info informe que Pap Ndiaye, n’a aucun lien de paren­té avec Sibeth Ndiaye la regret­tée porte parole du gouvernement.Sibeth Ndaye 14 juillet 2019

Bonne semaine à tous, et à dimanche pro­chain…
Patrice LEMAÎTRE

Les articles du même auteur

Patrice Lemaître

1 commentaire

  1. Ce Macron est un fou dan­ge­reux mais c’est bien sûr tout à fait volon­tai­re­ment qu’il a fait nom­mer par Borne un ministre de l’Éducation natio­nale noir, indi­gé­niste voire racia­liste (on ver­ra), en tout cas anti-Blancs. Cela pro­met des heures bien sombres à nos sco­laires, col­lé­giens et lycéens. Très vrai­sem­bla­ble­ment pire encore que sous Belkacem. Décidément, notre pauvre école n’en finit pas de subir les affres de la pen­sée rem­pla­ciste voire sup­pres­siste au bon­heur des mino­ri­tés (qui le sont de moins en moins) afri­caines. Encore cinq ans de des­cente aux enfers. L’EN s’en relèvera-t-elle ?

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

quatre-vingts neuf −  = quatre-vingts deux