Ma semaine d’observation de l’info (13 novembre 2022)

par | 13 novembre 2022 | 2 Commentaires 

Dimanche 6 novembre 2022

Le wee­kend, c’est tra­di­tion­nel­le­ment le jour des manifs en tous genres.
Hier, c’é­taient des motards qui mani­fes­taient à Paris au len­de­main de la pre­mière réunion au minis­tère des Transports pour mettre en place un contrôle tech­nique impo­sé par une déci­sion du Conseil d’État et concer­nant les deux-roues.
Ce contrôle tech­nique pour les deux-roues (des 50 cm3 aux grosses cylin­drées) a été réins­tau­ré par le Conseil d’État dans un arrê­té du 31 octobre, et ne fait pas que des heu­reux, loin de là.
La mesure contro­ver­sée est une obli­ga­tion euro­péenne dont l’ap­pli­ca­tion était pré­vue début 2023, avant son annu­la­tion par le gou­ver­ne­ment, annu­la­tion elle-même annu­lée donc, par le Conseil d’État !
Les pro­tes­ta­taires en ont éga­le­ment pro­fi­té pour répé­ter leur ferme oppo­si­tion à l’ins­tau­ra­tion du sta­tion­ne­ment payant dans la capi­tale, ins­tau­ré par la muni­ci­pa­li­té d’Anne Hidalgo à par­tir de sep­tembre, déci­sion qui avait déjà sus­ci­té plu­sieurs mobilisations.Manif motard Paris - 5 novembre 2022

Lundi 7 novembre 2022

On ne perd jamais une occa­sion en France de condam­ner tout ce qui touche au nazisme, et à plus forte rai­son, à stig­ma­ti­ser à vie un éven­tuel sen­ti­ment de com­pré­hen­sion (sans par­ler d’ex­cuse) envers le régime alle­mand en vigueur entre 1933 et 1945. Des lois strictes et res­tric­tives ont été votées en France pour inter­dire toute recherche his­to­rique por­tant sur cer­tains domaines de l’his­toire sous pré­texte de révi­sion­nisme. Toute per­sonne sus­pec­tée d’un moindre soup­çon de com­pas­sion fut vouée aux gémo­nies, voire plus, qu’on se rap­pelle les attaques, y com­pris phy­siques contre le Pr Faurisson. Les moindres allu­sions sont inter­dites sous peine de condam­na­tion, et je ne parle pas des traits d’hu­mour, même très lourds (n’est ce pas Jean-Marie?)… En France, le nazisme, c’est le mal abso­lu qu’il faut com­battre à tout prix, rien ni per­sonne ne pour­ra s’y oppo­ser.
Et pour­tant…
… un pays vient de pré­sen­ter le 4 novembre un pro­jet de réso­lu­tion rela­tif à la « lutte contre la glo­ri­fi­ca­tion du nazisme, du néo­na­zisme et d’autres pra­tiques qui contri­buent à ali­men­ter les formes contem­po­raines de racisme, de dis­cri­mi­na­tion raciale, de xéno­pho­bie et de l’intolérance qui y est asso­ciée ». Rien que ça.
On aurait pu ima­gi­ner que les Fabius, Bruel, Klarsfeld, Macron et com­pa­gnie allaient se réjouir et applau­dir des deux mains ce pro­jet.
Et bien non. La France, a voté contre, tout comme les USAet la Grande Bretagne.
La rai­son ? Le pays à l’o­ri­gine de ce pro­jet, c’est la Russie de Poutine.
Autrement dit, en France, on en est là : quelle que soit une déci­sion prise par la Russie, on sera contre. Il suf­fi­rait que la Russie déclare qu’il faut lut­ter contre le réchauf­fe­ment cli­ma­tique pour qu’aus­si­tôt nos valets de trèfle disent le contraire.
La France n’est donc pas oppo­sée à la glo­ri­fi­ca­tion du nazisme, etc, etc… sur­tout en Ukraine, le régime de Kiev, qui glo­ri­fie le nazisme, s’est trou­vé de nou­veaux alliés puisque 52 pays, dont la France donc, ont voté contre.
Le pays de Zelensky pour­ra donc conti­nuer à encou­ra­ger ses troupes se bat­tant sous pavillon à croix gam­mée.
Mais que Macron et ses sbires ne viennent plus jouer les vierges effa­rou­chées lors­qu’un dépu­té, soit-il de son camp, fera un salut nazi à l’Assemblée !Ukronazis

Mardi 8 novembre 2022

Un nou­veau rap­port de la Commission des finances, rédi­gé par la dépu­tée LR, membre de la Commission, Véronique Louwagie, note que le minis­tère de la Santé aurait débour­sé des dizaines de mil­lions d’eu­ros auprès de 6 cabi­nets de conseil, McKinsey en tête entre 2020 et 2022 pour la ges­tion de la crise du Covid-19.
Les pres­ta­tions com­man­dées por­taient essen­tiel­le­ment sur les sys­tèmes d’in­for­ma­tion, la modé­li­sa­tion, la logis­tique et l’accompagnement stra­té­gique.
Les cinq autres cabi­nets qui se sont par­ta­gé cette somme sont Accenture, Citwell Consulting, CGI France et Urbilog.
Un tableau montre le détail des 33 pres­ta­tions payées sur la période allant de mars 2021 à mai 2022 pour un total de 17,431 mil­lions d’eu­ros. On y lit par exemple que McKinsey s’est fait rému­né­rer 3 pres­ta­tions pour envi­ron 6,7 mil­lions d’eu­ros entre mars et août 2021 pour la mise en place de la poli­tique de vac­ci­na­tion.
La deuxième socié­té qui a engran­gé le plus d’argent public est Accenture pour 19 pres­ta­tions et 5,3 mil­lions d’eu­ros. L’intitulé des pres­ta­tions accom­plies détaille notam­ment des mis­sions d’ac­com­pa­gne­ment « dans la mise en place du “pass sani­taire” ».
Le recours qua­si sys­té­ma­tique à ces cabi­nets de conseil révèle t‑il une perte de savoir-faire de l’État ou une poro­si­té entre ces socié­tés et le per­son­nel poli­tique ?
Ces socié­tés étant presque toutes étran­gères, cela pose t‑il un pro­blème de sécu­ri­té des don­nées confi­den­tielles ?
Il serait inté­res­sant d’a­voir une réponse de la part de l’exécutif…

Mercredi 9 novembre 2022

Ce n’est une sur­prise pour per­sonne, la France connaît une « frac­ture sani­taire ».
L’association UFC-Que Choisir déplore notam­ment une raré­fac­tion des méde­cins géné­ra­listes, des pédiatres, des gyné­co­logues et des oph­tal­mo­logues dans plu­sieurs régions. Et ce chiffre est en constante aug­men­ta­tion.
Le constat du « déplo­rable accès géo­gra­phique et finan­cier aux soins en France » est sans appel. « Un quart des femmes et un quart des enfants vivent res­pec­ti­ve­ment dans un désert médi­cal gyné­co­lo­gique et un désert médi­cal pédia­trique », déplore l’as­so­cia­tion. Elle qua­li­fie de « désert médi­cal » les zones où la den­si­té médi­cale est « au moins 60 % infé­rieure à la moyenne natio­nale ».
Une des solu­tions pré­co­ni­sées serait de régu­ler l’ins­tal­la­tion des pra­ti­ciens, par exemple de ne plus per­mettre aux méde­cins de s’ins­tal­ler en zones sur­cô­tées « à l’ex­cep­tion du sec­teur 1 (tarif de la Sécurité sociale) quand la situa­tion l’exige », de fer­mer l’ac­cès au sec­teur 2 (à hono­raires libres) et de mettre un terme aux dépas­se­ments d’ho­no­raires. Pour cela, il fau­drait que le légis­la­teur sup­prime les aides publiques aux méde­cins ne res­pec­tant pas le tarif de la Sécurité sociale. Mais le vou­dra t‑il ?Désert sanitaire

Jeudi 10 novembre 2022

Kevin Cormillot était un mili­tant du RN, sou­cieux des pauvres et des mal­heu­reux d’a­près ceux qui l’ont connu. Kevin vient de décé­der, à 26 ans, des suites d’un can­cer. Les hom­mages sont bien sûr nom­breux au sein du RN. Mais ce qui retient l’at­ten­tion aujourd’­hui, ce sont les com­men­taires hai­neux de Allan Brunon, le col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire du dépu­té LFI Gabriel Amard (le gendre de Jean-Luc Mélenchon). Dans un tweet plus qu’in­dé­cent, ce clo­porte d’ex­trême gauche a osé décla­rer : « Il retrou­ve­ra en enfer ses idoles. Les Léon Gaultier, les Pierre Bousquet, et les autres Waffen SS, fon­da­teurs du FN ».
Les com­men­taires sont nom­breux à la suite de cette décla­ra­tion, comme celui de Gilles-William Goldnadel : « Ainsi aucun Insoumis n’aura émis le moindre son sur l’immondice de l’attaché par­le­men­taire du gendre de Mélenchon se réjouis­sant de la mort du jeune Kevin Cormillot et lui sou­hai­tant l’enfer des Waffen SS . L’extrême gauche nau­séa­bonde ne sent pas bon. » On ne peut pas s’of­fus­quer de tout, et les mani­pu­la­tions poli­tiques ne s’a­dressent qu’à un seul camp, c’est bien connu chez LFI.Tweet Allan Brunon - Kevin Cormillot

Vendredi 11 novembre 2022

Une note des ser­vices de l’État a poin­té mi-octobre la « mul­ti­pli­ca­tion » des atteintes à la laï­ci­té. Celle-ci com­plé­tait une alerte déjà émise fin août, qui accu­sait la « mou­vance isla­miste » de remettre en cause le prin­cipe de laï­ci­té à l’é­cole.
Le 9 novembre, c’est le minis­tère de l’Éducation natio­nale qui fait état de 720 signa­le­ments en octobre pour des atteintes à la laï­ci­té, un chiffre qui a plus que dou­blé par rap­port à sep­tembre, où 313 inci­dents avaient été comp­ta­bi­li­sés.
Pour bien com­prendre l’im­por­tance que revêt cette aug­men­ta­tion, il faut savoir que ces chiffres étaient aupa­ra­vant com­mu­ni­qués chaque tri­mestre. Mais doré­na­vant, leur publi­ca­tion est pas­sée à un rythme men­suel. Au total, 627 inci­dents avaient été rele­vés au pre­mier tri­mestre 2022 (de décembre à mars) et 904 au deuxième tri­mestre (d’avril à juillet 2021).
Pap Ndiaye a ten­té de don­ner « trois expli­ca­tions » à cette forte hausse :
• la vira­li­té des vidéos publiées sur TikTok : c’est là que des jeunes filles expliquent com­ment cacher leur voile sous un fou­lard, com­ment camou­fler leur robe isla­miste, ou com­ment tenir tête et contes­ter les remarques que l’on peut leur faire à l’in­té­rieur de leur éta­blis­se­ment sco­laire.
• l’an­ni­ver­saire de l’assassinat de Samuel Paty, le pro­fes­seur d’his­toire-géo­gra­phie déca­pi­té par un musul­man le 16 octobre 2020 et qui semble tou­jours ser­vir de réfé­rence pour les plus radi­ca­li­sés.
• le fait que l’on encou­rage très for­te­ment les chefs d’établissement à faire remon­ter tous les signa­le­ments. Autrement dit, on parle aujourd’­hui de ce que dont on s’in­ter­di­sait de par­ler aupa­ra­vant. Ce que le ministre appelle « mettre la pous­sière sous le tapis ».
C’est une bonne chose, si « l’é­ta­blis­se­ment » se décide à agir enfin. Mais qu’il le fasse à visage décou­vert, en dési­gnant clai­re­ment les res­pon­sables. Les com­men­taires dans la presse écrite ou télé­vi­sée, ne citent jamais l’is­lam, sous enten­dant que les autres reli­gions pour­raient prendre leur part dans ces atteintes à la laï­ci­té. Mais pou­vions-nous en attendre moins de leur part ?Laïcité Islamisation Ècole

Samedi 12 novembre 2022

Le cirque Ocean Viking s’est donc bien pro­duit hier dans le port de Toulon.
Les 234 migrants qu’il conte­nait ont été débar­qués et emme­nés du côté d’Hyères sur la pres­qu’île de Giens. Nice Provence Info a déjà com­men­té cet évé­ne­ment, mais il reste quelques petits points à pré­ci­ser pour bien com­prendre…
L’ONG SOS Méditerranée est finan­cée pour une bonne part par… vos impôts ! Si l’on en croit le rap­port finan­cier de l’as­so­cia­tion pour 2021, 11 % de ses res­sources soit un mil­lion d’euros au total sur 10 mil­lions de reve­nus viennent de col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales fran­çaises. Parmi celles-ci :

• 200 000 euros viennent du dépar­te­ment de Loire-Atlantique pré­si­dé par Michel Ménard (PS)
• 105 000 euros de la région Bretagne pré­si­dée par Loïg Chesnais-Girard (ex-PS)
• 103 500 euros du dépar­te­ment de la Haute-Garonne pré­si­dé par Georges Méric (PS)
• 90 000 euros par la ville de Paris admi­nis­trée par Anne Hidalgo (PS)
• 30 000 euros par la région Occitanie pré­si­dée par Carole Delga (PS-PRG). Subvention votée à l’é­poque par Aurélien Pradié, conseiller régio­nal LR, ancien porte parole de Valérie Pécresse, et can­di­dat à la pré­si­dence de son par­ti.
L’association est éga­le­ment finan­cée par des entre­prises, comme Agnès B ou les labo­ra­toires BioMérieux, et par des fon­da­tions comme la Fondation de France ou le CCFD Terre soli­daire.

SOS Méditerranée - Aurélien Pradié - Valérie Pécresse

Bonne semaine à tous, et à dimanche pro­chain…
Patrice LEMAÎTRE

Les articles du même auteur

Patrice Lemaître

2 Commentaires 

  1. Actuellement il y a une révo­lu­tion atmo­sphé­rique, c’est-à-dire que des vibra­tions, des ondes d’une fré­quence éle­vées agissent dans notre micro­cosme, des enti­tés qui vam­pi­ri­saient les êtres humains depuis de nom­breux éons ne vont plus pou­voir se main­te­nir dans l’é­tat où ils sont actuel­le­ment.
    Les chem­trails (épan­dages aériens) ont dif­fé­rents objec­tifs dont celui de contre­car­rer ce rayon­ne­ment.
    La vac­ci­na­tion Covid avec puces et acti­va­tion 5G don­ne­ra la pos­si­bi­li­té de décon­nec­ter l’être humain et ces enti­tés pren­dront pos­ses­sion des corps. Ce qui est en par­faite adé­qua­tion avec l’Apocalypse, il y eu une guerre dans le ciel avec Michel et le Dragon et leur place ne fut plus trou­vée dans le ciel.

    Répondre
    • Jean Claude,

      … Et leur chef met les bou­chées doubles « sachant qu’il a peu de temps » comme le dit le texte.
      On ne peut rien com­prendre à ce qui se passe dans le monde si on ne lit pas la Révélation (Apocalypse). « Révélation » pour révé­ler le des­sein d’un Dieu qui n’ac­cepte plus pour long­temps ce qui se passe pour nous (qui n’a­vons rien deman­dé de tout ça !). Vivement l’a­vè­ne­ment d’un vrai gou­ver­ne­ment : vous avez tous « anno­né », peut-être sans rien com­prendre, « … que ton Royaume vienne… ».
      Eh bien voi­là, ça y est on y est : oui, c’é­tait vrai, et c’est en train de se pas­ser devant vous : quand on vous montre la lune, ne regar­dez pas le doigt ! Il faut se posi­tion­ner (vous connais­sez la para­bole du « blé et de l’i­vraie »)… À vous de voir !
      À bon entendeur…

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *