Avec Estrosi, vous allez voir ce que vous allez voir

par | 6 août 2022 | 1 com­men­taire

Après « Avec Mélenchon, vous allez voir ce que vous allez voir » (publié le 25 juin 2022), voi­ci :
Avec Estrosi, vous allez voir ce que vous allez voir.

La presse sub­ven­tion­née reporte com­plai­sam­ment l’in­ter­ven­tion du maire de Nice pour net­toyer le port de la ville des squats d’im­mi­grés clan­des­tins qui se sont ins­tal­lés ici depuis des années. Il y avait même la télé ! Starring Estrosi !

Christian Estrosi se décharge toute honte bue sur « le gou­ver­ne­ment ». L’immigration clan­des­tine incon­trô­lée ? c’est bien la faute au gou­ver­ne­ment. Le Grand Replacement ? c’est la faute à l’État, s’é­chine t‑il à faire entendre. 

Oui, mais…

Christian Estrosi sou­tient ardem­ment tous les gou­ver­ne­ments depuis plus de 20 ans, d’a­bord Chirac, puis Sarkozy et sans ver­gogne Macron. Il fut plu­sieurs fois ministre. Il a alors par­ti­ci­pé au plus haut niveau de l’État à la mise en œuvre d’une poli­tique débri­dée d’im­mi­gra­tion. Pourquoi n’a t‑il rien dit alors ? Au contraire l’ob­ses­sion du maire de Nice était de « faire bar­rage au Front National », au point de s’al­lier avec la gauche lors des élec­tions régio­nales de 2015, ce qui lui a assu­ré la pré­si­dence de la Région Provence Alpes Côte d’Azur. Qu’a t‑il fait alors pour mettre fin à ces flux clan­des­tins ? Non seule­ment il n’a rien fait, mais il les a encou­ra­gés en sub­ven­tion­nant des asso­cia­tions immigrationnistes.

Philippe Vardon, conseiller muni­ci­pal et métro­po­li­tain, conseiller régio­nal, ne laisse pas pas­ser une aus­si belle occa­sion pour rap­pe­ler au maire de Nice dans un communiqué :

[Communiqué du 3 août 2022]

Le 12 juin 2019, j’a­ler­tais déjà, à tra­vers une vidéo, sur la pré­sence du cam­pe­ment sau­vage de migrants au Port, et sur les nui­sances liées pour l’en­semble du sec­teur. En août 2020, j’ap­puyais avec une nou­velle vidéo démon­trant à la fois la péren­ni­té de l’ins­tal­la­tion et l’i­nac­tion des pou­voirs publics.
[ … ]
Plus lar­ge­ment, comme je l’é­cri­vais la semaine pas­sée au ministre de l’Intérieur, lui deman­dant de ren­for­cer les contrôles à la fron­tière, c’est bien l’en­semble de la poli­tique migra­toire qui est à revoir. Et Christian Estrosi sou­tient le gou­ver­ne­ment qui en est responsable.

Bref, nous dit le maire : Si ça conti­nue — ce que j’en­cou­rage — , il faut que ça cesse — ce que j’annonce —.

Trop fort le maire de Nice !

Massimo Luce

Les articles du même auteur

Massimo Luce

1 commentaire

  1. Allié des dif­fé­rents gou­ver­ne­ments pré­cé­dents, Christian Estrosi n’a jamais dit mot à ce sujet. Tout cela n’est que mise en scène média­tique, comme beau­coup de poli­tiques : se faire voir aux came­ras, se don­ner de l’importance.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

vingt trois − treize =