Vaccins inefficaces ? Des éléments qui le confirment

20 juin 2021 | 6 Commentaires 

Nice Provence Info ne cesse de mettre en garde contre la précipitation à se faire vacciner pour se prémunir du coronavirus

Les argu­ments invo­qués sont divers, le plus per­ti­nent étant le carac­tère expé­ri­men­tal, jusqu’en 2023, des vac­cins que l’on nous injecte. Rappelons une fois encore que l’autorisation de mise sur le mar­ché d’un vac­cin ne peut être déli­vrée, selon l’Agence euro­péenne des médi­ca­ments (EMA) et de l’Agence natio­nale de sécu­ri­té du médi­ca­ment (ANSM), qu’à l’issue des trois phases d’essais cli­niques sur l’homme si ces der­nières sont concluantes. Or, la phase 3 n’est tou­jours pas ache­vée. Ce qui fait des actuels vac­ci­nés des cobayes (lire Covid : oui, les vac­cins sont expé­ri­men­taux ! du 19 mars 2021).

Récemment, le groupe phar­ma­ceu­tique qui pro­duit le très contro­ver­sé vac­cin AstraZeneca a dû recon­naître dans un com­mu­ni­qué que « l’essai n’a pas atteint le but prin­ci­pal de pré­ve­nir les cas de Covid-19 symp­to­ma­tique après expo­si­tion ». En clair : son trai­te­ment contre le coro­na­vi­rus serait inef­fi­cace sur les per­sonnes expo­sées au virus. Ce résul­tat tombe après une étude réa­li­sée sur 1 121 per­sonnes ayant toutes plus de 18 ans. Celles-ci, non préa­la­ble­ment vac­ci­nées, ont été confron­tées à des per­sonnes conta­mi­nées pen­dant les huit jours pré­cé­dant l’injection. Le résul­tat est sans appel : la réduc­tion du risque de déve­lop­per un Covid-19 avec symp­tômes ne serait que de 33 % ! Qu’en pensent ceux qui se sont pré­ci­pi­té tête bais­sée vers les vac­ci­no­drômes ? Cependant, nous dit-on, des essais se pour­sui­vraient avec des patients n’ayant pas été expo­sés au virus… Il y aurait encore des cou­ra­geux, ou des inconscients.

Quand on songe que cer­tains pays, notam­ment anglo-saxons, ont misé sur ce vac­cin, on s’interroge sur le suc­cès de l’immunité col­lec­tive recher­chée. D’aucun n’hésitent pas à éta­blir un lien entre l’usage de l’AstraZeneca et l’augmentation des conta­mi­na­tions outre-Manche consta­tée depuis quelques semaines. En effet, alors qu’il affi­chait zéro cas le mois der­nier, le Royaume-Uni a vu les conta­mi­na­tions repar­tir à la hausse. En une semaine, il y aurait eu ain­si une aug­men­ta­tion de 65 % des cas. Des chiffres qui inquiètent sérieu­se­ment les Britanniques lar­ge­ment vac­ci­nés (77 % de la popu­la­tion avec deux doses) avec ce produit.

En conclu­sion, il appa­raît de plus en plus pré­ci­sé­ment que le vac­cin AstraZeneca serait moins pro­tec­teur que les autres vac­cins… dont on ne sait pas grand-chose d’ailleurs faute de recul suf­fi­sant. Petite conso­la­tion quand-même pour le groupe phar­ma­ceu­tique AstraZeneca : son vac­cin res­te­rait effi­cace à 90 % pour se pré­mu­nir d’une hos­pi­ta­li­sa­tions due au variant Delta (un mutant du variant indien).

Une lueur d’espoir bien déri­soire dans le contexte d’une pan­dé­mie ne fai­sant que rebon­dir au gré des variants qui se suc­cèdent les uns aux autres. Car ce virus grip­pal est voué à nous pour­rir la vie, sai­son après sai­son, à l’instar de ses pré­dé­ces­seurs depuis la nuit des temps, vu qu’il est insen­sible aux vac­cins au-delà de huit mois (au mieux). N’aurait-il pas été plus judi­cieux d’investir dans la recherche de thé­ra­pies effi­caces pour pas­ser l’obstacle de la conta­mi­na­tion à moindre dégâts ? Certainement pas pour les labo­ra­toires qui voient plus de ren­ta­bi­li­té à vendre des cen­taines de mil­lions de doses vac­ci­nales deux fois par an (lire La mar­tin­gale de Bill Gates dévoi­lée du 19 avril 2021) plu­tôt qu’une molé­cule à usage des seuls malades. Rien qu’en France, deux fois deux vac­cins pour 50 mil­lions de per­sonnes contre une boîte de médi­ca­ment pour 500 000 malades… Le choix est vite fait.

Charles ANDRÉ

« L’important n’est pas de convaincre mais de don­ner à réflé­chir. »


Bonus de la rédac­tion : quand Nice Matin assu­rait déses­pé­ré­ment la pro­mo­tion du vac­cin AstraZeneca…Nice-Matin - 26 février 2021 - Chance vaccin

6 Commentaires 

  1. éééh oui, nous sommes les cobayes de ce sys­tème per­ver­ti et les gens conti­nuent à croire aux piquouses miracle.

    Répondre
  2. Les méde­cins actuel­le­ment parlent de pro­to­coles à res­pec­ter avec la covid 19 et imposent les tests et les vac­ci­na­tions quand ils le peuvent.
    Ce qu’ils ne savent pas c’est que, quand ils par­ti­ront dans des trains pour une des­ti­na­tion incon­nue, ceux qui les feront mon­ter diront qu’ils ne font que res­pec­ter le pro­to­cole, ils seront cer­tai­ne­ment ras­su­rés de l’apprendre.

    Répondre
  3. Remercions les lob­bies phar­ma­ceu­tiques, labo­ra­toires, Bill Gates et nos gou­ver­ne­ments de nous impo­ser leur dic­ta­ture pour un nou­veau monde. La science-fic­­tion est a nos portes.

    Répondre
  4. NICE MATIN tu auras une chance devant le tri­bu­nal du Peuple ! La chance d’une puni­tion à vie et avec de sévères amendes pour le patron et tous les com­plices ! Nous sommes finis avec des biens de la nature, vous êtes finis avec de la m… (mot de 5 lettres) républicaine.

    Répondre
    • Tout ça sent la mer.. e depuis le début.. L’empressement des gou­ver­nants à pseu­do vac­ci­ner est plus que sus­pect.. Les trai­te­ments existent. L’acharnement contre Raoult en est une preuve..

      Les mou­tons lobo­to­mi­sés, machines à consommer…

    • Et le Lancet qui a ouvert les abat­toirs avec leurs faux articles

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

 + 30 = 40