L’OMS place tous ses espoirs dans l’Omicron

30 novembre 2021 | 4 Commentaires 

Le nou­veau variant B.1.1.529 du coro­na­vi­rus, alias Omicron, pré­sente un risque très éle­vé au niveau mon­dial a mis en garde l’OMS, tout en sou­li­gnant les nom­breuses incer­ti­tudes qui entourent encore sa dan­ge­ro­si­té et sa transmissibilité.

À l’o­ri­gine fut le SRAS-CoV‑2, renom­mé Covid-19. Vite ava­rié, il s’est vu décli­né en une mul­ti­tude de décli­nai­sons. Ces « variants » se sont vus affu­blés de noms de lettres grecques. Pour les catas­trophes, oura­gans, cyclones, les noms fémi­nins comme Katrina sont déjà pris, il fal­lait bien trou­ver autre chose de moins gen­ré. On ne pour­rait conce­voir le variant Marlène, ima­gi­nez la réac­tion de Schiappa !Alphabet grec

Qui se sou­vient du deuxième, troi­sième… variant ? On en est déjà au dixième Covid, tou­jours plus méchant, plus conta­gieux, plus mena­çant. Petit mémoire :
• les variants Gamma et Alpha n’ont plus été détec­tés en France depuis le 14 sep­tembre 2021, et le Béta depuis la mi-août. En revanche le variant Delta per­siste dans l’Hexagone et repré­sente 99,9 % des cas. Pour lors, c’est notre cham­pion
• le variant Eta reste pour l’ins­tant confi­né, puisque celui-ci a été décou­vert dans plu­sieurs pays du globe dès le mois de décembre 2020 ; ce n’est qu’à par­tir du 17 mars 2021 qu’il a été clas­sé comme variant à suivre
• le variant Iota est appa­ru aux États-Unis dès le mois de novembre 2020 ; tou­te­fois, l’OMS n’a déci­dé de le clas­ser comme variant à suivre que le 24 mars 2021
Kappa : lui aus­si est un variant indien ; néan­moins, il reste bien moins impor­tant que Delta ; le variant Kappa a été détec­té en octobre 2020 avant d’être réper­to­rié le 4 avril 2021.
• le variant Lambda, qui se vou­lait donc « nor­mal », a fait son appa­ri­tion au Pérou ; il a ensuite été détec­té dans neuf pays dont la France ; tou­te­fois, « Aucun impact de san­té publique n’est démon­tré à ce jour », affir­mait fin juin Santé Publique France.

Bienvenue au petit dernier sud-africain, Omicron

Il y a bien 50 nuances de gris, on aura bien autant de nuances de variants.
Il reste encore assez de lettres dans l’al­pha­bet grec qui en compte 24 pour aller jus­qu’en 2024.
Attention cepen­dant, cer­taines lettres sont déjà prises. π , 3,14159… est inva­riable, donc inuti­li­sable. φ, ou FI, est déjà pris par l’a­va­riée France insou­mise. Quant au Ψ, Psi, ces gens du Nouvel Ordre Mondial devraient bien consulter.

Après on pas­se­ra à l’al­pha­bet cyrillique :

Alphabet cyrillique

Liste des pro­chains variants pour les années trente

« Tant que ça marche, je joue ». La mar­tin­gale fonc­tionne pour asser­vir la pla­nète entière à toutes ces res­tric­tions de liber­té : confi­ne­ments, couvre-feu et sur­tout le paSS pré­ten­du sani­taire pour tra­cer, filer, inter­dire, contraindre les masses. Nos chers gou­ver­nants s’y emploient.Omicron - Macron

Michel Lebon

4 Commentaires 

  1. Il parait que le pro­chain s’appellera 

    Omékilsonkon .…

    Ce n’est pas de moi !

    Répondre
    • Fosset, vous m’a­vez fait rire !
      Par les temps qui courent, c’est une den­rée rare !!

  2. Tout cela n’est qu’une paro­die de l’é­van­gile de Jean, je suis le pre­mier et le der­nier, le com­men­ce­ment et la fin, l’al­pha et l’oméga.

    Répondre
  3. Pas peur de leur virus tout droit sor­ti du labo P4 finan­cé et inau­gu­ré par la France et Yves Lévy, le mari de la Buzyn qui a clas­sé la chlo­ro comme véné­neux… et oui le monde est petit…
    Par contre leur poli­tique nazie, fas­ciste, tota­li­taire com­mence (euphé­misme) à me révol­ter…
    On va en bouf­fer du variant jus­qu’à 2023 mini­mum…
    Au nom de notre san­té, ils vont nous buter… dépor­ta­tions, rafles, inter­ne­ments, empri­son­ne­ments et éli­mi­na­tions, voi­là ce qui attend l’op­po­sant, ils gagnent sur tous les fronts, se débar­rassent des sans-dents réfrac­taires non vio­lents tout en rédui­sant la popu­la­tion mon­diale comme dic­té sur les Georgia Guidestones, c’est mieux que le loto, ils gagnent à tous les coups et nous on les regarde nous géno­ci­der, nous inter­ner, nous pri­ver de liber­té, nor­mal, ça passe… et vite ma dose… Omicron, bouh j’ai peur… du jamais vu ! 3 doses en 1 an, ça tilte pas là haut ? Ça va mal finir et ils font tout pour…

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

soixante neuf − soixante un =