Enfin une étude complète sur l’immigration de masse

6 sep­tembre 2021 | 4 Commentaires 

Nous écri­vions le 20 novembre 2020 (Ma semaine d’ob­ser­va­tion du 8 novembre 2020) : Pendant les atten­tats, l’im­mi­gra­tion conti­nue. On peut ajou­ter : Pendant la pan­dé­mie, l’im­mi­gra­tion continue.

C’est que l’immigration de masse est un objectif commun à tous nos dirigeants depuis au moins 30 ans

De temps à autre ces der­niers passent un moment déli­cat à lar­moyer lors de céré­mo­nies expia­toires, par exemple lors­qu’on égorge un ensei­gnant ou un chré­tien dans son église (lire La minute de silence, c’est le silence des agneaux qu’on égorge du 4 novembre 2020).

Philippe Vardon , conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion à Nice, a mené une ana­lyse com­plète sur le sujet qu’il a éta­blie à par­tir de don­nées publiées par France Stratégie (ins­ti­tu­tion auto­nome pla­cée auprès du Premier ministre). Cette étude est sans appel et démontre un véri­table chan­ge­ment de popu­la­tion à Nice. En 1968, ce sont 7% des moins de 18 ans qui était d’o­ri­gine extra-euro­péenne. En 2017, ce chiffre est mon­té à 30%.

Posons nous cette question : POURQUOI tous nos dirigeants ont-ils imposé dans la douleur ce changement de population ?

Encore récem­ment, en pleine crise sani­taire, le Président Macron nous impose des mil­liers d’im­mi­grants afghans, 92% d’hommes (dont cer­tains furent vite démas­qués comme des com­bat­tants tali­bans) au pré­texte de sau­ver des femmes de la bar­ba­rie islamiste.

[source : https://philippevardon.fr/]

4 Commentaires 

  1. L’écologie c’est que les espèces ani­males ou humaines vivent dans leur envi­ron­ne­ment cli­ma­tique, cultu­rel, reli­gieux, au milieu de la terre de leurs ancêtres, de leur famille et de leurs cou­sins, de leur mode d’ha­bi­tat et de leur mode ali­men­taire.
    Pourquoi cette volon­té de dépla­cer des popu­la­tions hors de leur pays ? C’est une action tota­le­ment anti-éco­lo­gique.
    De même il est cri­mi­nel de don­ner à un enfant une natio­na­li­té dif­fé­rente de ses parents. Cet argu­ment éco­lo­gique n’a jamais été reven­di­qué par nos poli­tiques de droite. Soyons éco­lo­giques, nom de Dieu !

    Répondre
  2. Les mêmes qui nous imposent le vac­cin et le pas­se­port numé­rique sont ceux qui nous imposent une immi­gra­tion mas­sive. Bizarre, non ?
    Il ne faut donc pas se battre contre l’im­mi­gra­tion de masse ou le vac­cin mais contre ceux qui nous les imposent. Tous nos diri­geants, tous, sont inca­pables de dési­gner le véri­table adver­saire.
    Voilà pour­quoi le RN (comme dans cette étude par ailleurs très per­ti­nente), Zemmour et autre Ciotti se trompent de com­bat. Ils mettent une rus­tine sur une vieille chambre à air alors qu’il fau­drait la chan­ger. Ils ne veulent pas ou ne peuvent pas aller au fond des choses.

    Répondre
    • Le dépla­cé du grand rem­pla­ce­ment n’est pas obli­gé de se faire vac­ci­ner par un pseu­­do-pro­­duit, ou ses enfants ne le sont pas, comme le sont obli­ga­toi­re­ment les nôtres

    • RN et Zemmour même objec­tif : ser­vir le Nouvel Ordre Mondial !

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

61 +  = 69