Macron – Estrosi : qui se ressemble, s’assemble

7 octobre 2021 | 1 com­men­taire

Nous écri­vions ces der­niers jours à pro­pos du décès de Bernard Tapie (lire : Bernard Tapie, le boni­men­teur, n’est pas mon héros du 4 octobre 2021) :

Qui se ressemble, s’assemble

Nous ne pou­vions mieux dire lorsque l’on jette un œil sur la célé­bra­tion des obsèques de Nanard la Fripouille :

Ne vou­lant pas res­ter en dehors des pro­jec­teurs média­tiques, c’est pré­ci­sé­ment ce moment-là que Christian Estrosi a choi­si pour confir­mer son allé­geance à Emmanuel Macron au cours d’un entre­tien des plus confus et du plus pur jus poli­ti­cien enfu­meur, bien que le maire de Nice n’ait pas fré­quen­té les bancs de l’ENA, loin s’en faut, mais de ce côté-là il convient de lui recon­naître son talent :

Estrosi ose dire que c’est « par hon­nê­te­té intel­lec­tuelle » [sic] et parce-qu’il est « gaul­liste » [re-sic] qu’il fut suc­ces­si­ve­ment chi­ra­quien (il oublie de dire lepe­niste, mais pas­sons !), sar­ko­ziste et à pré­sent macro­niste. Alors que Macron repré­sente l’an­ti-de Gaulle abso­lu.

On vous l’a­vait bien dit : Qui se res­semble s’assemble.

Estrosi-Macron

Massimo Luce

1 commentaire

  1. J’espère que les élec­teurs niçois s’en sou­vien­dront lors des pro­chaines municipales !!!

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

 − 6 = 4