Les arbres de Christian Estrosi sont plus malins que les autres

14 octobre 2021 | 2 Commentaires 

Notre maire de Nice fait tant de choses, pro­nonce tant de décla­ra­tions, qu’il ne sait plus très bien ce qu’il dit. Du reste il ne sait plus très bien où il habite (lire Estrosi change à nou­veau d’âne du 8 octobre 2021).

Le Collectif Citoyen 06 a rele­vé une série de men­songes gros­siers du maire béton­neur qui se prend pour une plante verte.

Massimo Luce

Communiqué

Les arbres de Christian Estrosi sont plus malins que les autres

Collectif Citoyen 06

Le 24 sep­tembre 2021, lors de sa confé­rence de presse « Cap vers une tran­si­tion verte ! », Christian Estrosi a annon­cé que « 280 000 arbres seraient plan­tés d’i­ci 2026, per­met­tant de cap­ter 7 000 tonnes de CO2 par an ».

Pourquoi c’est un mensonge ?

• Il faut envi­ron 187 hec­tares dis­po­nibles pour plan­ter 280 000 arbres !
Où va-t-il les trou­ver, alors que la béto­ni­sa­tion et l’ar­ti­fi­cia­li­sa­tion des terres ont recou­vert la com­mune de Nice et la basse Plaine du Var ?

• Un hec­tare d’arbres séquestre en moyenne 6 tonnes de CO2 par an (Label Bas Carbone du Ministère de l’Écologie).

• 187 hec­tares repré­sentent donc 1 100 tonnes de CO2 séques­trées par an, soit 6 fois moins que les 7 000 tonnes de CO, annon­cées par le maire de Nice.

• Enfin, ces 1 100 tonnes séques­trées ne repré­sen­te­ront que 0,15% de son enga­ge­ment de bais­ser de 55% ses émis­sions de gaz à effet de serre entre 2018 et 2030.

Collectif Citoyen 06

Collectif Citoyen 06

2 Commentaires 

  1. Cela fait des années que je vois les arbres des ave­nues vivre 6 à 8 mois de séche­resse sans une goutte d’eau , défo­liés , morts , une catas­trophe ! Puisque per­sonne dans le big sys­tème de la métro­pole , sec­teur jar­din n’est capable de résoudre ce pro­blème , pour­quoi plan­ter d’autres arbres ? Pipeau , pipeau , pipeau .

    Répondre
  2. Le kif maro­cain que Laura TENOUDJI donne à fumer à son mari Mohamed ESTROSI peut entrai­ner en cas d’a­bus des délires comme un excès de CO2

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *