Les journalistes et Zemmour

21 novembre 2021 | 3 Commentaires 

Le 17 novembre, le jour­nal « Libération » publie un article inti­tu­lé « Stop aux menaces de l’extrême droite visant les jour­na­listes »
Dans celui-ci, il dénonce pêle-mêle les menaces de mort, appels au viol, insultes, cybe­rhar­cè­le­ment sur les réseaux sociaux, inter­dic­tions de cou­vrir des évé­ne­ments poli­tiques, inti­mi­da­tions lors des mani­fes­ta­tions… que subi­raient exclu­si­ve­ment les jour­na­listes de gauche ce qui repré­sente un peu plus de 74 % de la pro­fes­sion selon un son­dage publié par la revue « Médias » il y a déjà quelques temps.

Pour les faits, le quo­ti­dien de la gauche « bobo » cite une vidéo où l’on voit des per­sonnes tirer sur des cibles repré­sen­tant des por­traits des­si­nés et affu­blés d’un visuel de tir. Parmi eux, Jean-Luc Mélenchon, Daniele Obono, d’autres moins connus et UN jour­na­liste du Média Taha Bouhafs.
Autre fait rap­por­té : l’in­ter­dic­tion de cer­tains « jour­na­listes » à UN mee­ting d’Éric Zemmour. Il faut dire que les ser­vants du jour­nal Sud-Ouest, puisque c’est de lui qu’il s’a­git, s’é­taient mon­trés plus qu’im­par­tiaux dans un article pré­cé­dent, ce qui dans cette pro­fes­sion n’est pas un gage de qua­li­té. On se sou­vient de tous les jour­na­leux qui sui­vaient les mee­tings de Le Pen uni­que­ment pour y tra­quer la « petite phrase » qui leur aurait assu­ré une éphé­mère semaine de gloire, citée par l’en­semble de la meute journalistique.

Il n’y a d’ailleurs qu’à voir com­ment se com­portent ces jour­naux soi-disant indé­pen­dants mais tou­jours très bien sub­ven­tion­nés (lire leur pédi­grée sur l’ex­cellent site indé­pen­dant de l’Observatoire du Journalisme).

L’article de Libération a été reco­pié pra­ti­que­ment « mot pour mot », dans de nom­breuses autres publi­ca­tions, un peu comme si, après le signal du maître, les col­lègues ser­viles s’empressaient de dif­fu­ser la bonne parole au plus grand nombre. C’est vrai pour Le Monde, Télérama, Challenges, L’Obs, La Tribune, Les Échos, Résistance, Le Média… comme vous pou­vez le voir sur cette recherche :Recherche Google - Stop menaces extrême droite
Bref, beau­coup de bruit pour peu de choses, sur­tout que les menaces ne sont jamais iden­ti­fiées, même si des plaintes ont été déposées.

Autre affaire cette semaine, la menace de déca­pi­ta­tion de Christine Kelly. La jour­na­liste de CNews, a annon­cé sur Twitter jeu­di soir avoir reçu de graves menaces de mort dans sa boîte mail : « Le cou­pe­ret tom­be­ra imman­qua­ble­ment sur votre tête bien faite ». La guillo­tine média­tique est en marche . L’auteur cou­ra­geux déclare vou­loir conduire la jour­na­liste « manu mili­ta­ri à l’échafaud média­tique » et indique encore que sa tête « tom­be­ra comme une ardoise un soir d’orage ».

La jour­na­liste vedette de la chaîne de Bolloré ne s’est pas lais­sée démon­ter, comme le montre ce Tweet en réponse :

Une affaire du même genre émane des menaces faites par Jean-Christophe Lagarde, patron de l’UDI, par­ti asso­cié de LR. Invité de L’interview poli­tique sur le pla­teau de Franceinfo ce jour, le dépu­té de la 5e cir­cons­crip­tion de Seine-Saint-Denis était inter­ro­gé sur la pré­sence d’Eric Zemmour et sur sa façon de se dire « gaul­liste ». Les pro­pos ont visi­ble­ment for­te­ment aga­cé le Monsieur, qui décla­ra : « Se foutre du monde au point de dire “Je suis un RPR”… Mais Monsieur Zemmour, si Monsieur Pasqua était là, il te file­rait une balle dans la tête ».

On admire au pas­sage le cou­rage de se ser­vir de feu Pasqua pour exé­cu­ter la sen­tence. Comme s’il n’y avait que lui chez les gaul­listes offi­ciels et paten­tés pour régler les affaires de cette manière !
L’émission a ensuite été inter­rom­pue pour un repor­tage, pen­dant lequel on lui a pro­ba­ble­ment deman­dé de reti­rer ou d’é­dul­co­rer sa menace. En effet au retour, la balle était deve­nue « une beigne ». Quand on pense que la plai­san­te­rie de Zemmour avec un fusil à la main, est pas­sée en boucle sur toutes les chaînes de télé­vi­sion, on voit immé­dia­te­ment la dif­fé­rence de trai­te­ment de l’in­for­ma­tion avec le com­men­taire de la chaîne France Info :France Info - Jean-Christophe Lagarde balle tête Éric Zemmour

Ce que Libération et ses col­lègues n’ou­blie­ront pro­ba­ble­ment pas de vous expli­quer dans son édi­tion de demain [NDLR : lun­di 21 novembre 2021].

Patrice LEMAÎTRE

3 Commentaires 

  1. Salut à tous.
    Je suis un papy artiste inven­teur de 76 ans. Je ven­dais mes « Aluchromies » Boulevard St Michel en 68, j’étais sur les bar­ri­cades. J’habitais là. Le jour­nal Libé était quel­que­chose à l‘époque. Depuis quelques années, c’est deve­nu une grosse merde. Les syn­di­cats aus­si, mème chose. Ils font par­tie du décor démo­cra­tique.
    Je n’ai jamais voté de ma vie. Mais pour Zemmour, je suis près à le faire.
    Patric Dupré

    Répondre
  2. Que les Français arrêtent d’a­che­ter ces tor­chons qui sont à la solde des ripoux qui nous gouvernent !!!

    Répondre
  3. Vous le savez bien : à un con de quelque bord qu il soit, si vous lui cou­pez les oreilles, ce ne sera quand même pas un che­val de course

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

deux + huit =