Renaud Muselier n’est pas en reste dans l’embrouille

23 novembre 2021 | 6 Commentaires 

Renaud Muselier, pré­sident de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, avait don­né le ton dans cette inter­view don­née à France Info le mar­di 16 novembre 2021. Son aco­lyte, Christian Estrosi, son pré­dé­ces­seur à son poste, se devait de lui emboi­ter le pas dans la pro­mo­tion de la vac­ci­na­tion obli­ga­toire pour tous (lire Christian Estrosi recon­naît que les « vac­cins » ne pro­tègent que 4 à 5 mois du 21 novembre 2021).

Mais pour Renaud Muselier, le rôle qu’il s’at­tri­bue — ou qu’on lui impose — de VRP de Big Pharma est plus gênant car il est méde­cin et bafoue éhon­té­ment le ser­ment d’Hippocrate qu’il a pour­tant pro­non­cé solen­nel­le­ment : « Primum non nocere », « En pre­mier, ne pas nuire ». Muselier ne peut plus igno­rer à pré­sent ce que nous dénon­çons depuis des mois, que le vac­cin n’est pas un vac­cin et qu’il ne pro­tège de rien du tout :
Covid-19 : est-il nor­mal qu’il y ait désor­mais plus de vac­ci­nés que de non-vac­ci­nés à l’hô­pi­tal ? (Le Figaro du mer­cre­di 17 novembre 2021),
• « Les vac­cins pro­tègent assez peu contre l’infection et la trans­mis­sion » par le pro­fes­seur Delfraissy, pré­sident du conseil scien­ti­fique, au micro de France Inter, (tou­jours le 17 novembre),
• les témoi­gnages sur les effets secon­daires indé­si­rables — pou­vant cau­ser la mort — de cette injec­tion auto­ri­taire affluent de toute part mal­gré l’o­mer­ta du corps médi­cal et de la presse sub­ven­tion­née,
et sur­tout, comble de l’embrouille :
Muselier a été lui-même conta­mi­né après une double vaccination !

Muselier n’a cure de tout cela et s’enfonce tête baissée dans le mensonge et l’ignominie

Il pro­page ouver­te­ment l’an­goisse et la culpa­bi­li­sa­tion allant jus­qu’à dire que les non-vac­ci­nés allaient mou­rir (alors que ce sont plu­tôt les vac­ci­nés qui meurent) et qu’ils étaient des bombes virales poten­tielles (alors que tout le monde recon­naît que les vac­ci­nés sont moins bien pro­té­gés puis­qu’on les retrouve plus nom­breux par­mi les per­sonnes contaminées).

Écoutez ce numé­ro de pantomime :

Renaud Muselier fait honte à son sacerdoce médical, honte à sa responsabilité politique, honte à notre Région

Georges Gourdin

6 Commentaires 

  1. Monsieur Muselier a pro­té­gé Didier Raoult, ce qui a gêné l’in­dus­trie phar­ma­ceu­tique sou­hai­tant la dis­pa­ri­tion de la qui­nine sous toutes ses formes. Fin poli­ti­cien, il lâche du lest au gou­ver­ne­ment ce qui le met quand même mal à l’aise. D’abord ne pas nuire, il ne doit pas oublier ce pré­cepte car avoir été méde­cin n’im­plique pas de tou­jours l’être.

    Répondre
  2. N’importe quoi ! Il dit qu’il a été vac­ci­né deux fois, il a été conta­mi­né quand même et pré­co­nise que tout le monde devrait rece­voir la troi­sième dose. Je pense il est vrai­ment atteint, il délire.

    Répondre
  3. La France atteint 3000 mil­liards de dettes du défi­cit de rou­le­ment des bud­gets des gou­ver­ne­ments en place. Et il faut ajou­ter les 3500 mil­liards de dettes hors bilan. Cela nous amène a 6500 mil­liards de dettes pour la France. On nous indique 2023 la date où la France atteint ce niveau là. Ce n’est pas vrai ! Il s’a­git en fait de 2022.
    L’élection pré­si­den­tielle arrive beau­coup trop tôt !
    Car dès 2022, la France va perdre sa nota­tion auprès des centres d’es­ti­ma­tion des dettes des pays. Et elle pas­se­ra de AA à BB.
    La France ne pour­ra plus emprun­ter à des taux aus­si bas. Elle sera blo­quée finan­ciè­re­ment !
    La seule solu­tion pour obte­nir de l’argent pour payer son train de vie fas­tueux est l’aug­men­ta­tion des impôts à un niveau jamais vu en France depuis la Libération.
    En 1789, si les Francais ont pété les plombs et ont détruit le sys­tème régnant sur la France, c’est qu’ils avaient juste la vie à perdre.
    Aujourd’hui, nous sommes arri­vés au même stade.
    Toute per­sonne vivant avec moins de 2000 euros par mois, vu la mon­tée en flèche de tous les prix, ne fait que sur­vivre pas vivre.
    Aujourd’hui ces hommes poli­tiques font les coqs alors qu’ils ont rui­né la France en fai­sant n’im­porte quoi !
    Demain n’a jamais été aus­si proche d’au­jourd’­hui. Ils auront leurs jambes à leur cou car la popu­la­tion sera encore plus impo­sée et appau­vrie.
    Vous aurez une révo­lu­tion aus­si ter­rible qu’en 1789.
    Provoquez la révo­lu­tion en France, vous aurez la révo­lu­tion de par­tout en Europe.
    Car petite est la terre en 2022. Aucun pays ne sera assez grand et puis­sant pour recueillir ces inca­pables qui pren­dront la poudre d’es­cam­pette pour échap­per à la fureur du peuple français.

    Répondre
  4. Le der­nier gaul­liste est mort en 1970… ou alors pour­quoi ne pas s’ap­pe­ler drey­fu­sards, bou­lan­gistes ou (on l’a oublié, celui-là) poujadiste ?

    Répondre
  5. Duo de clowns avec Xavier Bertrand, puisque Muselier lui a assu­ré son sou­tien dans la course à la pré­si­den­tielle, que le baron du nord a refu­sé. Prétextant la posi­tion de Ciotti que les autres semblent suivre, Muselier a déci­dé ce matin de quit­ter LR (comme Estrosi, comme Bertrand, comme Pécresse en leur temps). Il en a eu besoin pour être élu à la tête de la région, il revien­dra quand la gamelle sera vide.
    Triste spec­tacle que ces gaul­listes his­to­riques nous infligent.

    Répondre
    • … « gaul­listes historiques » ? ?

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

− un = un