Ma semaine d’observation de l’info (25 décembre 2021)

par | 25 décembre 2021 | 5 Commentaires 

Dimanche 19 décembre 2021

L’Autriche, à la pointe de la répres­sion en Europe.
Avec une dis­cré­tion de vio­lette, en cati­mi­ni, le gou­ver­ne­ment autri­chien a ter­mi­né le modèle actuel pour l’ap­pli­ca­tion de l’o­bli­ga­tion de vac­ci­na­tion pré­vue. Il s’a­git plus exac­te­ment d’une modi­fi­ca­tion cor­res­pon­dante de la loi sur l’exé­cu­tion admi­nis­tra­tive. Pour nos lec­teurs ger­ma­no­phones, c’est ici.
Le texte de la loi a déjà été adop­té par la com­mis­sion par­le­men­taire dési­gnée et n’a été approu­vé que par l’ÖVP, le SPÖ, les Verts et le NEOS. Seul le FPÖ s’y est opposé.
Il concer­ne­ra toute per­sonne qui refuse de se faire vac­ci­ner contre le coro­na­vi­rus mal­gré une amende main­te­nant fixée à 2 000€ (elle était aupa­ra­vant de 7 200€). Mais ce qui est nou­veau, c’est que chaque infrac­tion est à nou­veau punie de 2 000 € comme pour les infrac­tions à la limi­ta­tion de vitesse. Toute per­sonne qui refu­se­ra de se faire vac­ci­ner et éga­le­ment de payer les amendes pour­ra être pla­cée en garde à vue.
Comme pour les amendes, la durée pour­ra s’a­jou­ter en cas de réci­dive, et, de quatre mois, la durée maxi­male pas­se­ra désor­mais à un an !
Comble du cynisme, le Trésor Public ne paie­ra pas les frais inhé­rents : l’in­té­res­sé devra donc sup­por­ter lui-même les frais encou­rus pen­dant cette période.
En dic­ta­ture autri­chienne covi­diste, les pédo­philes et les ter­ro­ristes sont nour­ris, logés et blan­chis mais les per­sonnes oppo­sées à la vac­ci­na­tion (qui n’ont com­mis aucun crime) devront payer leur propre incarcération…Ein Volk - Ein Reich - Ein Fuhrer

Lundi 20 décembre 2021

La gauche et la liber­té d’ex­pres­sion sont tou­jours aus­si distants.
Ça se passe same­di der­nier, à Sciences Po Grenoble. Un ensei­gnant, Klaus Kinzler, reçoit à son domi­cile un arrê­té de sus­pen­sion signé par la direc­trice de l’établissement, Sabine Saurugger.
Que lui reproche t‑on ? Et bien d’a­voir tout sim­ple­ment « dif­fa­mé l’é­cole », rien de moins.
Il faut reprendre l’af­faire à son début. Au mois de mars, Klaus Kinzler et l’un de ses col­lègues voyaient leurs noms pla­car­dés sur les murs de l’établissement, et des étu­diants mili­tants dévoi­laient sur les réseaux sociaux l’identité des deux ensei­gnants, en les accu­sant d’is­la­mo­pho­bie. La polé­mique devient vite natio­nale, et l’emprise idéo­lo­gique de la culture « woke » sur la direc­tion de Sciences Po Pa est dénon­cée par le pro­fes­seur. Les menaces pleuvent, le pro­fes­seur doit deman­der une pro­tec­tion poli­cière, la direc­tion de l’IEP (Institut d’Études Politiques) ne bronche pas. Kinzler s’in­surge : « L’IEP me pré­sente aujourd’hui comme le véri­table fos­soyeur de l’école pour avoir osé m’insurger contre l’islamisme, le ter­ro­risme et le rôle de la femme dans l’islam ! », et il ajoute : « Sur les 70 ensei­gnants-cher­cheurs de l’école, vous en avez 25 qui sont des extré­mistes. Ce sont eux qui tirent les ficelles. La majo­ri­té silen­cieuse se couche. Cette école est malade, il faut tout faire pour libé­rer l’IEP de ces mili­tants qui tra­vaillent par l’intimidation, la dif­fa­ma­tion et la culture de l’annulation. »
Ce sont ces réflexions qui lui valent aujourd’­hui une suspension.
Dans la fou­lée, le pro­fes­seur Kinzler a reçu pres­qu’im­mé­dia­te­ment le sou­tien de Laurent Wauquiez, pré­sident de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui a déci­dé aus­si­tôt de sus­pendre tous les finan­ce­ments publics ver­sés à l’établissement universitaire.
C’est une des pre­mières véri­tables réac­tions à l’emprise de cette culture « woke », sou­hai­tons qu’elle fasse rapi­de­ment des émules…Sciences Po Grenoble

Mardi 21 décembre 2021

Les « com­plo­tistes » en par­laient il y a plus d’un an, sous l’œil gogue­nard des spé­cia­listes de la dés­in­for­ma­tion et des fake-news, qui voyaient en eux des lec­teurs d’Orwell sans esprit de dis­tinc­tion aucun.
Et pour­tant, et pour­tant… une socié­té sué­doise, Dsruptive, pro­pose de sto­cker les don­nées du pass sani­taire dans une puce sous la peau !
Il s’a­gi­rait d’un implant, de la taille d’un grain de riz, pou­vant conte­nir des don­nées, dont, entre autres, celles du pass sani­taire qui devien­dra vite vac­ci­nal. On n’ar­rête pas le pro­grès, vous n’au­rez plus besoin de sor­tir votre télé­phone à la porte de votre res­tau­rant pré­fé­ré ou avant de prendre l’avion.
La tech­no­lo­gie uti­li­sée est la même que celle qui vous per­met de payer « sans contact » avec votre carte ban­caire. La puce sera implan­tée dans votre bras, ou entre votre pouce et votre index. On ne sait pas, en revanche, com­ment les don­nées vous concer­nant seront intro­duites dans la puce. À l’in­su de votre plein gré selon la for­mule ? Et quelles don­nées pour­ront y être intro­duites ? Uniquement celles du pass vac­ci­nal ? C’est juré ? Les « com­plo­tistes » ont encore de beaux jours devant eux…DSruptive

Mercredi 22 décembre 2021

Un son­dage de l’Institut Elabe assure que « 43 % des Français estiment que les deman­deurs d’emploi sont res­pon­sables de leur situa­tion ». Un édi­to­ria­liste constate de son côté que beau­coup de jeunes seraient « inem­ployables ». Les réac­tions ne manquent pas.
Les chô­meurs n’ont pas la cote auprès des Français, qui estiment en très grand nombre que leur situa­tion sur le mar­ché du tra­vail leur incombe en grande par­tie. Ceci n’est pas nou­veau. Et il est cer­tain que le sys­tème d’in­dem­ni­sa­tion exis­tant en France per­met toute sorte d’ex­tra­po­la­tion sur son uti­li­sa­tion, sans que des sta­tis­tiques exactes soient publiées. On a tous enten­du dire que cer­tains pré­fèrent tou­cher le chô­mage que d’al­ler tra­vailler, c’est une ren­gaine qui ne date pas d’au­jourd’­hui, et qui n’est pas près de s’éteindre.
Mais cette fois, on ajoute un peu de sel aux cri­tiques, sous la plume de l’é­di­to­ria­liste Fred Hermel sur RMC. Il apporte son regard de « boo­mer » sur le chô­mage des jeunes en par­ti­cu­lier, qu’il estime pour beau­coup être « inem­ployables ».
Parmi les reproches, celui de ne pas savoir se lever à 7 ou 8 heures du matin pour aller au tra­vail, ou de ne pas savoir arri­ver à l’heure au tra­vail. « Ce sont aus­si des gens qui n’ont jamais vu leurs parents tra­vailler […] qui ne savent pas s’ha­biller, […] être propres, ni rem­plir une petite feuille – je parle même pas d’un CV – il y a des gens qui ne savent rien faire ».
Lourd constat qui n’a pas man­qué de faire réagir, sur­tout à gauche, du côté de LFI ou de cer­tains journalistes…Je suis chômeur - j-aime ça

Jeudi 23 décembre 2021

« Nous n’avons pas voca­tion à ser­vir de mar­che­pied aux can­di­dats en recherche d’un souffle, ni à inter­ve­nir dans la pri­maire sau­vage actuelle entre Marine Le Pen et Éric Zemmour ». C’est par ces mots que Valérie Pécresse, can­di­date LR à l’é­lec­tion pré­si­den­tielle, entend refu­ser d’a­vance le débat avec ces deux can­di­dats, à la suite jus­te­ment d’une demande de Marine Le Pen de débattre avec la macron-com­pa­tible pré­si­dente de la région Île de France.
La can­di­date du RN et l’é­di­to­ria­liste semblent pei­ner à trou­ver leurs 500 signa­tures qui leur per­met­traient d’ac­cé­der au pre­mier tour. Mais si on regarde de plus près, les scores (dans les son­dages !) de ces deux can­di­dats, on s’a­per­çoit que si l’un des deux manque, la majo­ri­té de ses voix irait pro­ba­ble­ment se repor­ter sur le second, et l’as­su­re­rait d’une pré­sence au second tour, devant Mme Pécresse. Que vont donc faire les par­tis du Système (LR, LREM…) ? Éliminer ou qua­li­fier les deux ?
Cette règle a été ins­tau­rée pour l’é­lec­tion pré­si­den­tielle de 1958, la pre­mière de la Ve République :
Chaque pré­ten­dant doit recueillir 500 signa­tures de maires, séna­teurs, dépu­tés, ou conseillers dépar­te­men­taux et régio­naux, conseillers de Paris et de la métro­pole de Lyon, pré­si­dents du conseil exé­cu­tif de Corse et de Martinique ou encore les pré­si­dents de la Polynésie fran­çaise et du gou­ver­ne­ment de la Nouvelle-Calédonie, soit envi­ron 42 000 élus.
En 1962, le nombre de par­rai­nages néces­saire est rame­né à 100, mais en 1976, après l’é­lec­tion de Giscard, son ministre de l’Intérieur le fixe­ra de nou­veau à 500 à cause du nombre trop impor­tant de candidats.
Enfin, c’est Hollande qui impo­se­ra la trans­pa­rence des par­rai­nages, ce qui empê­che­ra cer­tains « par­rains » de choi­sir des can­di­dats jugés que l’on aura préa­la­ble­ment dia­bo­li­sés. Suivez mon regard.
Le sys­tème des 500 par­rai­nages fait l’objet de débats récur­rents. Il lui est notam­ment reproché :
• son échec à empê­cher la mul­ti­pli­ca­tion des can­di­da­tures, mal­gré la réforme de 1976 (le nombre de can­di­dats s’est éle­vé à 16 en 2002)
• son inca­pa­ci­té à faire une place à des can­di­dats popu­laires mais hors système
• son carac­tère ana­chro­nique voire archaïque depuis l’instauration de l’élection du pré­sident de la République au suf­frage uni­ver­sel direct
• le risque de voir cer­tains élus mar­chan­der leur sou­tien (mise aux enchères par exemple)
• les pres­sions par­fois fortes exer­cées sur les maires des plus petites communes
• la pré­fé­rence appor­tée aux can­di­dats de par­tis « bien ins­tal­lés » béné­fi­ciant d’un fort réseau d’élus.
Il est d’ailleurs amu­sant de voir que des par­tis « impor­tants » par leurs résul­tats élec­to­raux, comme le RN, peinent à trou­ver leurs par­rai­nages, alors que Lutte ouvrière ou le NPA n’ont aucune dif­fi­cul­té à le faire…
La solu­tion pour­rait pas­ser par un par­rai­nage « citoyen », cou­plé au par­rai­nage d’é­lus dont le nombre pour­rait ain­si être dimi­nué de façon un peu plus… démocratique !Parrainage élection présidentielle

Vendredi 24 décembre 2021

Florian Philippot, le lea­der des « Patriotes » a adres­sé hier un cour­rier à Éric Zemmour, Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle, François Asselineau et Jean Luc Mélenchon, pour les invi­ter à une immense mani­fes­ta­tion popu­laire le same­di 8 jan­vier 2022.
Cette « union sacrée » qu’il appelle de ses vœux, concerne aus­si les méde­cins et soi­gnants résis­tants, les artistes résis­tants, le monde éco­no­mique per­cu­té par toutes ces mesures covi­distes plus folles les unes que les autres, les étu­diants, les parents d’élèves, les retrai­tés, les juristes et avo­cats résistants.
Il est en effet des moments où il faut savoir mettre l’essentiel devant et lais­ser dans le tiroir les que­relles secondaires.
Puisse t‑il être entendu !Les Patriotes - Manifestation

Samedi 25 décembre 2021

Le maga­zine Marianne nous apprend que de « faux élec­teurs » ont été recen­sés sur les registres élec­to­raux à Toulon lors des élec­tions régio­nales et dépar­te­men­tales de juin 2021.
À cette occa­sion, on a fait voter des gens qui pour­tant n’ont pas mis les pieds dans les bureaux de vote. 72 signa­tures inco­hé­rentes ont ain­si été rele­vées au sein du bureau de vote No 37. L’un des « faux » élec­teurs pré­sen­tait même quatre signa­tures dif­fé­rentes ! Tant qu’à faire.
Renaud Muselier (ex-LR) s’est empres­sé d’af­fir­mer « ne pas être au cou­rant de cette affaire », alors que le séna­teur Michel Bonnus (LR) et le maire de Toulon Hubert Falco (ex-LR) ont pré­fé­ré ne pas communiquer.
Le bureau de vote était pré­si­dé par un conseiller muni­ci­pal d’Hubert Falco, mais aucun membre de l’op­po­si­tion n’é­tait présent !
Il est à noter que ce n’est pas la pre­mière fois que des irré­gu­la­ri­tés sont remar­quées dans la bonne ville de Toulon.Fraude électorale

Bonne semaine à tous, et à dimanche prochain…
Patrice LEMAÎTRE

5 Commentaires 

  1. L’histoire du prof Caccomo ne vous est pas très bien connue de toute évi­dence : bran­­chez-vous sur une per­sonne qui se fait appe­ler Manuella Kant pour voir ! Attention, elle n’est pas tou­jours très bien embou­chée, c’est une véri­table Pierrette Louÿs, et elle en est fière…

    Répondre
  2. Et si on se fai­sait une petite lec­ture en creux ? Le pos­tu­lat est le sui­vant : les 100 % n’existent pas ou rare­ment dans toutes les études sérieuses, son­dages, pré­vi­sions et autres. Il y aura tou­jours, quel que soit le sujet, une part, même très faible, de « cas par­ti­cu­liers » qui ne per­mettent pas d’a­bou­tir à un 100 % clair et net dans une quel­conque ten­ta­tive de recen­se­ment. Il faut donc se repo­ser la ques­tion, alors que les poli­tiques et les mul­tiples inter­ven­tions télé­vi­sées nous font croire que le pass sani­taire ou vac­ci­nal et les mesures qui les accom­pagnent seraient des­ti­nés à for­cer les non-vac­­ci­­nés à le faire. Je gage que l’ob­jec­tif réel est celui de for­cer les vac­ci­nés à accep­ter les futures doses.
    Reprenons ! Il y a en France et dans le monde des per­sonnes, des groupes, qui pour toutes les rai­sons qui les regardent (reli­gieuses, idéo­lo­giques…) ne font et ne feront jamais de vac­ci­na­tion. Pour la France, il suf­fit de regar­der les chiffres des vac­ci­na­tions obli­ga­toires (oui ! oui ! les 10 vac­cins du pro­gramme Macron comme par hasard). Jusqu’à pré­sent, cela n’empêchait pas la socié­té de tour­ner et on n’en a pas fait des parias. En outre, il n’est pas inter­dit à une per­sonne qui serait atteinte d’une mala­die trans­mis­sible et mor­telle (comme le VIH, la VHC et tant d’autres) d’al­ler au ciné­ma ou au res­tau­rant ! Et sur­tout, jus­qu’à pré­sent, elle n’é­tait pas obli­gée d’é­ta­ler son dos­sier médi­cal à la vue de tous. Alors pour­quoi tant d’ins­tance pour le Covid (pour rap­pel non mor­tel pour une grande majo­ri­té de per­sonnes de moins de 60 ans (pour faire large)). Simplement pour que toutes ces per­sonnes qui se sont lais­sé ber­ner par un sys­tème uni­que­ment basé sur le pro­fit finan­cier, retournent régu­liè­re­ment au « comp­toir ». On désigne les 5 mil­lions de non-vac­­ci­­nés du doigt pour mieux pié­ger les 50 mil­lions de vac­ci­nés et leur inter­dire de se rebel­ler s’ils prennent conscience à la 3ème, à la qua­trième dose et à celles qui vont suivre qu’ils sont vic­times d’une énorme arnaque.
    Le piège se referme pour 50 mil­lions de per­sonnes en France. Celui qui a trois doses fera d’au­tant plus faci­le­ment la qua­trième qu’il ne vou­dra pas tout perdre pour une injec­tion de plus et ça sera encore plus facile pour la cin­quième déjà annon­cée, etc. J’ose le « etc ». Les pays occi­den­taux (appe­lés « Avancés ») sont les plus vac­ci­nés au monde alors qu’une grande part de la popu­la­tion mon­diale n’a pas encore eu une 1ère dose. Je pro­pose que nous soyons en mesure de faire un geste huma­ni­taire en ayant la pos­si­bi­li­té de don­ner notre dose à une per­sonne qui n’en a pas encore eue. Demandons au gou­ver­ne­ment la pos­si­bi­li­té d’of­frir nos doses et tombe l’ar­gu­ment des variants qui vien­draient d’ailleurs. Ça c’est un geste ! Preums !

    Répondre
    • @Mandrake,
      salut, je vais te poser une colle… un dilemne insur­mon­table…
      Comment faire pour que les piquou­sés acceptent de faire une 3e dose parce que la thé­ra­pie génique expé­ri­men­tale dite « vac­cin » serait inef­fi­cace tan­dis qu’il faut convaincre les non piquou­sés de faire leur 1e injec­tion car le « vac­cin » serait effi­cace…
      Perso, j’y vois les limites de leurs men­songes et de leur per­ver­sion nar­cis­sique…
      Je pense que vous vous trom­pez sur le fait que Big Pharma et Cie est de for­cer les « piquou­sés » à leurs futures doses… Car par ex sur le site covitracker.fr, j’ai remar­qué qu’au début de la plan­dé­mie, était affi­ché un objec­tif d’im­mu­ni­té col­lec­tive de 70%, objec­tif atteint… sauf que main­te­nant l’ob­jec­tif est d’at­teindre un taux de vac­ci­na­tion de 100%.
      Pour Big Pharma, l’ob­jec­tif est de piquer tout ce qui bouge, tous les êtres humains et même les ani­maux de cette terre puisque le Covid serait une zoo­nose… de toute façon avec une vali­di­té de 3 mois le pass nazi­taire a voca­tion a dis­pa­raitre et faire mon­ter la grogne car 4 doses/​an d’une thé­ra­pie génique expé­ri­men­tale pour conti­nuer d’a­voir des loi­sirs, je trouve ça fort de café et tout « piquou­sé » est un futur « non vac­ci­né »…
      Et avec les récal­ci­trants, les oppo­sants, on en vient à un volet du Grand Reset qui pré­voie ni + ni – que l’emprisonnement et ou l’é­li­mi­na­tion des oppo­sants, ce n’est ni une blague ni du com­plo­tisme… Quand on voit qu’en Autriche par ex ils vont impo­ser la piquouse obli­ga­toire et que le gueux qui la refuse se ver­ra amen­der à hau­teur de plu­sieurs mil­liers d »€ et que s’il ne peut pas payer, le gueux se ver­ra empri­son­né, ça + les camps Covid, l’ob­jec­tif est clair, rui­ner, inter­ner, empri­son­ner, éli­mi­ner… Toute res­sem­blance avec une période sombre sous occu­pa­tion nazie est for­tuite et indé­pen­dante de ma volonté…

      En France c’est la Buzyn qui a ins­tau­ré une vac­ci­na­tion à 11 valences pour les nou­veaux nés lors­qu’elle était ministre de la Santé avant de décla­rer la chlo­ro véné­neuse et se faire para­chu­ter à l’OMS en Suisse afin d’es­qui­ver toute pour­suite et de jouir de l’im­mu­ni­té diplo­ma­tique… On passe sur son mari qui a inau­gu­ré un labo P4 à Wuhan, de pures coïn­ci­dences… Aucun conflit d’in­té­rêts, ces gens là sont la bon­té et la bien­veillance incarnées…

      Désolé mais le chiffre de 5 mil­lions de « non vax » est faux, nous sommes au bas mot 16,5 mil­lions de « non vax », véri­fiable sur covitracker.fr/vaccintracker

      A les écou­ter (mer­dias mains­tream) le « boos­ter » serait mira­cu­leux, effi­cace et béné­fique… MDR en Israël, ils en sont à la 4e dose…
      MDR c’est pas vitemadose.fr, c’est vitemonoverdose.fr
      Non mais sérieux qui peut encore don­ner du cré­dit, écou­ter, acquiés­cer et col­la­bo­rer avec ce genre de fou­taises ??? A part des traites, des men­teurs, des per­vers, des cri­mi­nels, etc…

    • @truc2nazi
      J’adhère pour une grande part à l’o­ri­gine de la colère qui trans­pa­raît dans tes textes.
      Peut-être, me semble t’il, sachant que les émo­tions brouillent le rai­son­ne­ment, qu’il fau­drait : dans l’i­dée que les mesures mises en place ne seraient là que pour faci­li­ter les « rap­pels », reprendre cal­me­ment.
      Primo don­ner du cré­dit à l’exa­men de covid­tra­cker. Ce qui peut être aisé­ment fait car ils semblent neutres depuis le début et n’ont aucune rai­son de tra­fi­quer les don­nées ou leurs pré­sen­ta­tions, ils n’ont rien à vendre et n’ont pas encore été ache­tés.
      Secundo faire un peu de logique. Si le but affi­ché est de vac­ci­ner 100% et que la durée de vali­di­té d’une injec­tion génique est éva­luée accep­table sans trop d’a­gi­ta­tion (de la part des mou­tons), à 3 mois (il semble que ce soit par­ti pour !), il y aura mathé­ma­ti­que­ment tou­jours des cobayes en fin de vali­di­té donc jamais 100%
      La Logique laisse pen­ser que l’ob­jec­tif de vac­ci­ner 100% est un écran de fumée cachant la réa­li­té de la péren­ni­sa­tion des injec­tions. C’est ce qui est recher­ché par le « big far­ma ». Un clas­sique de la mise en place de la rente. Créer le besoin et ali­men­ter le pro­cess.
      En ce qui concerne les réfrac­taires, ils sont agi­tés comme un hochet par le Pouvoir (ils s’en servent pour pas­ser autre chose ! Comme inter­ne­ment psy­chia­trique par décret et d’autres) alors que les diri­geants savent déjà qu’il y en aura tou­jours. Eux, ce qu’ils veulent, c’est impo­ser le sys­tème du décret et il n’y a plus de contre-pou­­voir. Ils passent ce qu’ils veulent quand ils veulent !
      En outre dans l’é­tat de déli­te­ment dans lequel se trouve le pays, les moyens ne seront jamais suf­fi­sants pour les com­battre.
      Certes, il y aura des « cap­tures » pour com­bien qui vont s’en sor­tir ?
      Vous voyez ! L’équation est tou­jours la même : bénéfice/​risque.
      J’ai choi­si, je rentre en résis­tance :
      temps 1 : je passe et pas­se­rai sous les radars, ils n’ont pas de radars effi­caces, le temps de pré­pa­ra­tion du temps 2 : la meilleure défense c’est l’attaque !

  3. L’Autriche et sa poli­tique sani­taire… à ger­ber… celà va arri­ver en France aus­si, donc, amendes exhor­bi­tantes, inter­ne­ment et empri­son­ne­ment à nos frais (mdr, com­ment rui­ner le misé­reux gueux ?) etc… Ils ont com­men­cé par nous tor­tu­rer psy­cho­lo­gi­que­ment, la suite logique est la tor­ture phy­sique…
    Qu’est ce que vous croyez ? Je le sais et le dis haut et fort : ils veulent et vont empri­son­ner et éli­mi­ner les oppo­sants en + de nous rui­ner, nous dépos­sé­der et spo­lier, etc. À vomir, c’est illé­gal, ils n’ont pas le droit de faire pres­sion pour impo­ser un trai­te­ment, expé­ri­men­tal de sur­croît.
    Je suis sidé­ré de les voir appli­quer leur plan ignoble sans ren­con­trer de frein.
    Vraiment vivre en Europe est un cau­che­mar, je m’at­tends au pire, comme ça je ne serai pas sur­pris de ce qui va se pas­ser… et qui res­sem­ble­ra de + en + au régime sous occu­pa­tion nazie… 

    Science Po Grenoble me rap­pelle le cas Jean-Louis Caccomo qui s’é­tait fait inter­né en psy pour avoir dénon­cé les mal­ver­sa­tions au sein de son uni­ver­si­té, inter­né à la demande du direc­teur, com­pli­ci­té des psy, pré­fet, etc. Il a échap­pé aux élec­tro­chocs de peu… Ces gens qui tirent ce genre de ficelles, capables de faire inter­ner n’im­porte quelle per­sonne qui aurait le mal­heur de témoi­gner ont lit­té­ra­le­ment un pou­voir de qua­si vie ou de mort… Franc-maçon­­ne­­rie en fond de tableau, éton­nant non ? Dégoutant oui !

    La puce sous la peau, la thé­ra­pie génique expé­ri­men­tale dite « vac­cin » obli­ga­toire, camps Covid, empri­son­ne­ment et ou éli­mi­na­tion des oppo­sants, fin de la pro­prié­té indi­vi­duelle, I.A. et robo­ti­sa­tion omni­pré­sente, iden­ti­té numé­rique, chem­trails, Brigitte serait un homme, chaos et loi mar­tiale, pénu­ries et infla­tion, etc., etc., ne sont que des théo­ries du com­plot bien sûr… Inversion accu­sa­toire, dia­bo­li­sa­tion, calom­nie, mépris et déni de la véri­té pour que le mou­geon ne se réveille pas et ça fonc­tionne à 70%, incroyable… 

    Chouette on va avoir du rab… (démo­cra­tie, suf­frage uni­ver­sel, quin­quen­nat en plus)
    Les élec­tions de 2022 n’au­ront peut-être pas lieu, le pou­dré n’en a pas fini de détruire nos liber­tés fon­da­men­tales et de vio­ler les articles de lois, la consti­tu­tion, la décla­ra­tion des droits de l’Homme, le code de Nuremberg, ser­ment d’Hippocrate, etc., atten­tion à ce qu’il fera en fin de man­dat qui pour­rait le rendre inéli­gible tel­le­ment c’est hor­rible, per­vers, mal­sain et mal­veillant (à l’i­mage du couple Micron/​Trogneux en somme… ).

    Parlez ou osez remettre en ques­tion les atten­tats du World Trade Center par exemple et vous serez trai­té de ter­ro­riste…
    Dénoncez le lob­by juif et vous serez trai­té d’antisémite…
    Dites la véri­té avec preuve à l’ap­pui en argu­men­tant sur la plan­dé­mie et serez trai­té de com­plo­tiste…
    Témoignez de ce que vous vivez, de votre his­toire, de votre vécu et serez trai­té de schi­zo­phrène…
    En gros il y en a pour tous les goûts et toutes les cou­leurs, quoi que vous fas­siez et ce, même à rai­son, ils ont le der­nier mot qui peut vous envoyer au choix, soit en hôpi­tal psy­chia­trique, soit en pri­son, soit à la morgue, et bonus nou­velle solu­tion, les camps Covid… C’est beau de vivre en pays dit « civi­li­sé »… Elle est pas belle la vie ???

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.