Ma semaine d’observation de l’info (2 janvier 2022)

par | 2 jan­vier 2022 | Aucun com­men­taire

Dimanche 26 décembre 2021

En ce moment, les témoi­gnages gênants se mul­ti­plient de la part de méde­cins d’ha­bi­tude dis­crets, et ceci, même sur les chaînes « auto­ri­sées » par le Système.
Dernier en date, Jean-Michel Claverie, pro­fes­seur de méde­cine de l’Université Aix-Marseille et direc­teur de l’institut de Microbiologie de la Méditerranée et du labo­ra­toire Information Génomique et Structurale, a pro­vo­qué un malaise en direct sur la chaîne macro­niste BFMTV en décla­rant que « la mau­vaise nou­velle c’est que le vac­cin ne marche pas et ne marche pas du tout. Il n’empêchait pas la trans­mis­sion déjà sur le variant Delta mais alors avec Omicron, il n’empêche pas la trans­mis­sion avec les vac­ci­nés et sur­tout les études montrent main­te­nant que la 3e dose n’est effi­cace que pen­dant 3 mois. »
Selon lui, le vac­cin n’est plus une arme et cette notion de troi­sième dose que l’on veut for­cer est un petit peu illu­soire.
Ce qui n’est pas sans rap­pe­ler l’a­ver­tis­se­ment de Tedros Adhanom Ghebreyesus, patron de l’OMS le 22 décembre : « Aucun pays ne pour­ra se sor­tir de la pan­dé­mie à coups de doses de rap­pel et les rap­pels ne sont pas un feu vert pour célé­brer comme on l’a­vait pré­vu ».Omicron

Lundi 27 décembre 2021

Psychodrame autour de l’embarquement et du débar­que­ment d’une ministre… évé­ne­ments sans impor­tance sur le fond, mais qui dans sa forme, confirme tout le bien que l’on peut pen­ser des véri­fi­ca­teurs auto­pro­cla­més offi­ciels style « Le Monde » ou « Libération ». Explications.
Une ministre, Amélie de Montchalin, décide d’al­ler pas­ser les fêtes dans sa famille en Savoie, en pre­nant un avion pour Genève. Consciencieuse, elle demande à son cabi­net de s’en­qué­rir auprès des auto­ri­tés hel­vètes des for­ma­li­tés sani­taires pour voya­ger et pas­ser en tran­sit par l’aé­ro­port de Genève. Apparemment, on lui répon­dit que le passe sani­taire, que bien évi­dem­ment elle pos­sède, suf­fi­sait, et qu’au­cun test PCR n’é­tait exi­gible.
La ministre embarque donc dans l’a­vion…
La suite, c’est un pilote de ligne, Jacques Clostermann, croyant que la ministre n’é­tait pas vac­ci­née, qui la raconte dans un tweet : la ministre est débar­quée de l’a­vion et retourne à l’aé­ro­port faire un test anti­gé­nique.
L’histoire aurait pu s’ar­rê­ter là, mais c’é­tait sans comp­ter sans Libération et ses sbires « véri­fi­ca­teurs » ! Ceux-ci, sans recher­cher la véri­té, sont allés direc­te­ment cher­cher là d’où ils reçoivent leurs ordres, au minis­tère concer­né, plu­tôt qu’au­près des per­sonnes concer­nées. Et comme la ver­sion du minis­tère contre­di­sait celle du pilote, c’é­tait for­cé­ment le pilote qui men­tait. Ce qui pose vrai­ment la ques­tion sur la déon­to­lo­gie du « fact-che­cking ».
Manque de chance, au bout du compte, c’est la ministre elle-même qui a recon­nu être res­sor­tie de l’a­vion pour aller faire un test : « Je me suis pré­sen­tée à la porte d’embarquement, où l’on m’a indi­qué qu’il me fal­lait un test. J’ai dit que je n’en avais pas. Le chef d’escale m’a indi­qué que je pou­vais quand même mon­ter. Quelques minutes plus tard, le chef de bord m’a effec­ti­ve­ment deman­dé un test. Je suis donc des­cen­due de l’avion, avant que l’embarquement ne soit ter­mi­né, pour aller faire un test. »
Pan sur le bec aurait dit un autre « canard ».

Libération Votez Macron 6-7 mai 2017

Nice Provence Info aime bien cette une de Libération qui en dit long avec quelques mots seulement

Mardi 28 décembre 2021

Chateaubriant, petite ville de Loire Atlantique, fut le théâtre de ce qui pour­rait bien deve­nir notre quo­ti­dien dans peu de temps.
La ville pos­sède un ciné­ma « L’émeraude », dont le gérant vient d’an­non­cer la fer­me­ture suite à deux contrôles des forces de l’ordre en l’espace de 10 jours, venues véri­fier la vali­di­té des passes sani­taires des sala­riés et du public, et ceci par­fois même en pleine séance. D’après les témoi­gnages, « les gen­darmes for­te­ment armés ont for­cé l’arrêt des pro­jec­tions et le ral­lu­mage des lumières en pleine séance pour le contrôle des passes sani­taires. Et ce mal­gré la pré­sence d’un jeune public. »
Scène sur­réa­liste, rap­pe­lant étran­ge­ment les des­centes de police pen­dant l’oc­cu­pa­tion durant la der­nière guerre. Malheureusement, cela ne pour­rait être qu’un début.Cinéma Émeraude Chateaubriant

Mercredi 29 décembre 2021

Connaissez-vous les « Sleeping Giants » ? Ils sont appa­rus au len­de­main de l’élection de Donald Trump, dans une sorte de mou­ve­ment de ven­geance, avec le but de rui­ner les sites d’information qui avaient concou­ru à l’é­lec­tion du pré­sident amé­ri­cain. Le site Breitbart par exemple, ouver­te­ment trum­piste, avait tout sim­ple­ment été mena­cé d’être éjec­té du groupe de carte ban­caire Mastercard, par les « Sleeping Giants » et… George Soros.
Ils y ont réus­si au-delà de leurs espé­rances, et il n’est pas exa­gé­ré de qua­li­fier aujourd’­hui les « Sleeping Giants » de véri­table milice pri­vée de contrôle de la pen­sée sur l’internet.
En France, si leur action est moins effi­cace, elle n’en est pas moins très active. Leurs cibles les plus récentes furent « Valeurs actuelles », « CNews », « Boulevard Voltaire » ou encore « RT », qui, selon leur numé­ro deux Nandini Jammi, une femme d’o­ri­gine indienne, mérite d’être inter­dits pour une seule et simple rai­son : ces médias selon elle, ont en com­mun d’être « finan­cés par des supré­ma­cistes blancs », pro­dui­sant des écrits signés « par des supré­ma­cistes blancs » de sorte « qu’ils ne sont tout sim­ple­ment pas des médias ». Valeurs actuelles, CNews, Boulevard Voltaire, RT, etc. ne sont pas des médias, et appar­tiennent au Ku Klux Klan, c’est bien connu.
Les consé­quences de leurs attaques ? Le renon­ce­ment de grandes marques à appor­ter de la publi­ci­té dans ces revues, et comme cha­cun sait, les res­sources publi­ci­taires pour la presse, c’est essen­tiel.
« Valeurs actuelles » et « CNews » ont por­té plainte contre ces pra­tiques illé­gales en juin 2021, mais rien n’a abou­ti… Un dépu­té LREM, Florent Bachelier, a vai­ne­ment ten­té de faire pas­ser une loi pro­hi­bant les actions des Sleeping Giants tant contre la liber­té d’expression que la libre entre­prise, mais rien n’a abou­ti !
Aujourd’hui, un col­lec­tif contre ces méthodes vient de se for­mer. Il a comme objec­tif de se lever contre la cen­sure et de consti­tuer une arma­da pour mettre un terme aux agis­se­ments des Sleeping Giants. Comment ? En lan­çant des contre-feux aux ini­tia­tives visant à sup­pri­mer les publi­ci­tés de cer­tains annon­ceurs, en leur écri­vant notam­ment des posts pour les convaincre qu’ils ont beau­coup à perdre en déré­fé­ren­çant le média atta­qué (perte d’audience, etc.).
Ce groupe « Les Corsaires » peut en effet consti­tuer un for­mi­dable contre­poids aux « Sleeping Giants », et cha­cun d’entre vous peut y contri­buer. Il vous suf­fit d’al­ler visi­ter leur site : https://corsairesdefrance.com/Les Corsaires

Jeudi 30 décembre 2021

On conti­nue dans le mépris ?
Le sinistre de la Santé, Olivier Véran, vient en effet de clas­si­fier les non vac­ci­nés en trois caté­go­ries. Pour don­ner une petite idée, voi­ci de quoi il en retourne.
• Première caté­go­rie : les per­sonnes décon­nec­tées, « loin de tout, loin de l’in­for­ma­tion, loin du sys­tème de soin » qu’il faut aller « cher­cher », avec « du porte à porte, en fai­sant appel aux méde­cins, aux phar­ma­ciens », etc… En bref, les par­faits abru­tis cou­pés du monde, éter­nels assis­tés, capables de rien et para­sites de la socié­té.
• Deuxième caté­go­rie : « C’est un mag­ma de gens qui se sont petit à petit enkys­tés dans une forme de contes­ta­tion pou­vant prendre par­fois des allures pas loin d’une sorte de délire, consi­dé­rant qu’on leur veut du mal ». Une seconde caté­go­rie d’a­bru­tis, déli­rants, n’ar­ri­vant pas à com­prendre que le gou­ver­ne­ment n’en veut qu’à leur bien. « Des gens qui, hos­pi­ta­li­sés, refusent les soins qu’on leur donne, qui s’ar­rachent le masque à oxy­gène… » On a des sta­tis­tiques sur le nombre de ces der­niers ?
• Troisième caté­go­rie : ceux qui sont plus ou mois indif­fé­rents, qui ne sentent pas la menace, qui n’ont pas le temps de se faire vac­ci­ner. Bref ceux qui ne regardent pas BFMTV, qui ne lisent pas « Nice Matin » ou n’é­coutent pas France Inter, encore une bro­chette d’a­bru­tis.
Une fois tout ce fiel déver­sé sur les « non-vac­ci­nés », il me vient quand même une ques­tion à poser à M. Véran : dans quelle(s) catégorie(s) place t‑il le Pr Montagnier, Le Pr Raoult, et les autres lan­ceurs d’alerte ?Benêt

Vendredi 31 décembre 2021

Première lueur d’es­poir sur la pla­nète, et elle nous vient… d’Israël, ce qui peut être consi­dé­ré comme une bonne chose, puis­qu’on sait que c’est un pays qu’il est depuis long­temps inter­dit de contre­dire.
On sait que ce petit pays est à la pointe de la vac­ci­na­tion, tout le monde ou presque a sa troi­sième dose et le départ a été don­né pour la qua­trième. Seulement il y a un os.
Les auto­ri­tés israé­liennes tardent en effet à don­ner l’ul­time feu vert au lan­ce­ment de la cam­pagne d’in­jec­tion d’une qua­trième dose de vac­cin anti-Covid puisque l’im­mu­ni­té liée à la troi­sième dose dimi­nue avec le temps, et que la conta­gio­si­té du variant Omicron du Covid, com­bi­née aux anti­corps déve­lop­pés par les indi­vi­dus infec­tés, aug­men­te­rait consi­dé­ra­ble­ment le niveau d’im­mu­ni­té de l’en­semble de la popu­la­tion.
Autrement dit, lais­sons les gens se conta­mi­ner au nou­veau variant qui n’est pas dan­ge­reux, l’im­mu­ni­té obte­nue sera plus effi­cace qu’une qua­trième dose de vac­cin !
Que n’a t‑on pas appli­qué ce prin­cipe dès le début ?Plage Israël - Vaccination obligatoire

Samedi 1er janvier 2021

Je m’a­per­çois que j’ai beau­coup par­lé de la Covid durant ces der­niers jours de l’an­née. Aujourd’hui je me contente de vous sou­hai­ter mes meilleurs vœux pour 2022, plein de bon­heur, de san­té et de joies, à com­men­cer sans Omicron, et à finir sans Macron !Libérons la France

Bonne semaine à tous, et à dimanche prochain…
Patrice LEMAÎTRE

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

cin­quante deux − cin­quante un =