Un groupe de réfugiés ukrainiens agresse les Gilets Jaunes à Antibes

par | 22 mars 2022 | 34 Commentaires 

Comme il le font depuis plus de trois ans, les Gilets Jaunes étaient pré­sents ce same­di au Rond-Point de Provence à Antibes. En fait un same­di sur deux, alter­na­ti­ve­ment à Antibes et Mougins. Tous ces ras­sem­ble­ments paci­fiques et plu­tôt bon enfant, se font dans le res­pect de la loi et béné­fi­cient de l’au­to­ri­sa­tion des auto­ri­tés publiques. 

Pour la première fois depuis 3 ans, ces Gilets Jaunes ont fait l’objet d’une agression

Une per­sonne d’une qua­ran­taine d’an­née est venue à l’en­contre des mani­fes­tants et s’est offus­quée vio­lem­ment du conte­nu du tract distribué :

Nice-Matin - 17 mars 2022 - Propagande de guerre

Ce tract n’a pour­tant rien de répré­hen­sible et ne fait que reprendre des faits recon­nus par toute per­sonne un tant soit peu hon­nête. Les médias sub­ven­tion­nés et Bien Pensants comme BFMTV ou Le Figaro, ont dif­fu­sé des repor­tages sur les milices nazies en Ukraine. Nice Provence Info a dénon­cé à plu­sieurs reprises le rôle de ces milices nau­séa­bondes finan­cées par l’État ukrai­nien, for­mées et équi­pées par l’OTAN.

On se demande bien pour­quoi Macron se per­met d’a­van­cer à Poutine qu’il ne les connaît pas. Macron prend-il Poutine pour un imbé­cile ? Il est vrai que le « nar­ra­tif » offi­ciel sur la guerre en Ukraine met d’un côté les Gentils [les Ukrainiens démo­crates et agres­sés] et de l’autre les Méchants [les Russes agres­seurs menés par un tyran, Poutine]. Ce « nar­ra­tif » offi­ciel est encom­bré par ces milices ultra-vio­lentes qui font un peu désordre. Le Monde lui-même dénonce cette pos­ture hypocrite :

Ne pas voir, ne rien dire par Pierre RimbertUn oubli entache le sou­tien qu’apportent depuis 2014 les grands médias occi­den­taux aux diri­geants ukrai­niens dans leur face-à-face avec Moscou : la pro­mo­tion par Kiev de poli­tiques mémo­rielles révi­sion­nistes et l’indulgence des auto­ri­tés vis-à-vis des néo­na­zis qui s’affichent dans l’espace public.

Les Gilets Jaunes dénoncent donc dans ce tract cette nou­velle mani­pu­la­tion média­tique, après celle de « la pan­dé­mie que seule une vac­ci­na­tion glo­bale pou­vait éra­di­quer » (voir tract ci-des­sous dis­tri­bué le jour même). Oui, mais… Cette véri­té a déran­gé une per­sonne qui est venue le dire avec beau­coup d’a­ni­mo­si­té aux Gilets Jaunes pré­sents au Rond-Point de Provence à ce moment-là. Cette per­sonne d’une qua­ran­taine d’an­nées n’ad­met­tait pas que de tels tracts soient dis­tri­bués. Elle s’est pré­sen­tée comme fran­çaise de papier, la natio­na­li­té fran­çaise lui ayant été octroyée après 7 mois d’en­ga­ge­ment mili­taire en Afghanistan, dit-elle. Les Gilets Jaunes lui ont expli­qué qu’ils avaient le droit de s’ex­pri­mer de la sorte. Mais cette per­sonne niait les faits. De même qu’elle niait l’exis­tence d’une tren­taine de labo­ra­toires bac­té­rio­lo­giques secrets, admi­nis­trés par les Américains, sur le ter­ri­toire ukrai­nien. Le ton mon­tait peu à peu, puisque les faits sont les faits et qu’ils sont — de fait — têtus. Cette per­sonne a alors appe­lé plu­sieurs amis à sa res­cousse qui sont vite arri­vées sur place. L’un d’eux, d’une tren­taine d’an­nées, s’est éga­le­ment pré­sen­té comme un réfu­gié ukrai­nien. Celui-ci, se croyant en Ukraine, a pro­po­sé d’a­che­ter tous les tracts res­tants ! Imaginez la réac­tion des Gilets Jaunes face à cette pro­po­si­tion ! Ce deuxième per­son­nage appe­lait alors la police tan­dis que le pre­mier bous­cu­lait une mili­tante âgée de 80 ans, fidèle sou­tien des Gilets Jaunes et lui arra­chait ses tracts. Cette per­sonne envi­sage de por­ter plainte.

La police est vite arrivée sur place et a pris parti pour les agresseurs ukrainiens !

Les agents ont argué d’une direc­tive de la pré­fec­ture pour réqui­si­tion­ner tous les tracts en pré­ci­sant que toutes ces per­sonnes « tra­vaillaient en France dans l´“humanitaire¯ ». En dehors des règles de droit et pre­nant le par­ti des agres­seurs étran­gers, la pré­fec­ture tente de cen­su­rer la Vérité. Contacté au télé­phone le len­de­main, l’of­fi­cier de police judi­ciaire d’Antibes a pour­tant confir­mé que la mani­fes­ta­tion des Gilets Jaunes n’en­frei­gnait en aucune manière les règles de droit. Alors pour­quoi la pré­fec­ture a‑t-elle agi de la sorte ? Voilà l’é­tat de la France d’aujourd’hui.

Georges Gourdin

Analyse de cet inci­dent :
le dérou­lé de cet évé­ne­ment est le par­fait reflet de la dégra­da­tion de la situa­tion de la France d’au­jourd’­hui :
• atti­tude agres­sive et into­lé­rante de popu­la­tions étran­gères que nous accueillons et qui ne res­pectent en aucune manière notre culture et nos droits fon­da­men­taux !
• par­ti pris déli­bé­ré des auto­ri­tés en faveur de ces mino­ri­tés, et donc contre le Peuple de France, et donc contre ses droits fon­da­men­taux !
• cor­rup­tion ins­ti­tu­tion­na­li­sée,
• déter­mi­na­tion indé­fec­tible de quelques Français irré­duc­tibles (ici les Gilets Jaunes) à défendre envers et contre tout, sans moyens finan­ciers, la Vérité.


Notre illus­tra­tion à la une : rond-point de Provence à Antibes (image d’archives)

Recto du tract dis­tri­bué par les Gilets Jaunes à Antibes les same­dis 12 et 19 mars 2022 :

Tract mensonges criminels Covid - Ukraine

Les articles du même auteur

Georges Gourdin

34 Commentaires 

  1. En lisant de telles absur­di­tés, la réélec­tion de Macron ne fait, mal­heu­reu­se­ment, aucun doute.

    Répondre
    • IL N EXISTE PLUS AVEUGLE QUE CELUI QUI NE VEUT PAS VOIR

  2. Heureux de savoir qu’il existe encore des Gilets jaunes « visibles » en France ! (je veux dire qu’ils n’ont pas été « éli­mi­nés » par cette belle « dic­ta­ture douce »).
    Un peu moins heu­reux de voir qu’ils se mettent à faire de la géo­po­li­tique !
    Est-ce que ça veut dire : « faire feu de tout bois pour exis­ter ? » J’espère que non !
    L’origine des GJ était bien le far­deau éco­no­mique qui s’a­lour­dis­sait sur des épaules qui n’a­vaient plus la force de sup­por­ter une moyenne de pré­lè­ve­ments fis­caux d’en­vi­ron 40% ? (je syn­thé­tise!) ? Reprenez si je me trompe.
    Et aujourd’­hui on retrouve des « irré­duc­tibles » qui se cherchent des causes ?
    Allons un peu de digni­té ! Avec un car­bu­rant à 2 €, une infla­tion galo­pante, un pou­voir d’a­chat en berne, une insta­bi­li­té sécu­ri­taire (voir l’al­ter­ca­tion avec des « réfu­giés » sic!), une France ouverte à tous les vents, une com­mu­nau­té poli­tique véro­lée jus­qu’à la moelle et j’ar­rête là avant de deve­nir vul­gaire !
    La seule cible que vous trou­vez c’est Macron !
    Mais, élar­gis­sez que diable ! Macron n’est que le « point de cris­tal­li­sa­tion » d’une situa­tion qui ne date pas d’hier.
    C’est la classe poli­tique toute entière qui se fout de vous ! Quand je parle de classe poli­tique, c’est celle qui s’oc­troie le droit de déci­der à votre place, c’est celle du groupe (même mino­ri­taire, ça marche mieux) qui veut trans­for­mer « l’a­ve­nir » en le pré­pa­rant à sa sauce et j’en passe !
    Admettez , qu’au moins dans la Région Provence Alpes Côte d’Azur, la cou­leur et le sym­bole GJ a été reprise par tous les anars, mar­gi­naux et exclus divers qui se sont trou­vé une occupation !

    Posons nous les bonnes ques­tions !
    Est-ce que nous avons vou­lu cette « guerre /​opé­ra­tion spé­ciale » ?
    Qui l’a vou­lu ?
    Quelle est sa léga­li­té et sa légitimité ?

    En ce qui me concerne (et je ne suis pas le seul !) je n’ai pas vou­lu cette guerre !
    C’est bien notre Président et son gou­ver­ne­ment aux ordres ! Mais c’est bien plus, c’est les par­le­men­taires de toutes ces assem­blées deve­nues inutiles (séna­teurs, dépu­tés…) car per­sonne, per­sonne ne s’est éle­vé en disant :
    « Il fau­drait peut-être nous en par­ler avant de déci­der d’embarquer la France dans cette impasse ? »
    La léga­li­té n’est même pas acquise (article 35 de la constitution)
    La légi­ti­mi­té est loin d’être res­pec­tée : nous avons un chef des Armées qui ne connait même pas le ser­vice militaire !

    Donc Messieurs Dames des GJ, si vous vou­lez une cause, cher­chez le ren­ver­se­ment de ces loups !
    Arrêtez de vous lais­ser gui­der par vos émotions !

    Répondre
  3. Je n’en reviens pas de la conne­rie de mes sem­blables : ils se sont tous fait vac­ci­ner au signal et aujourd’­hui ils se mettent au garde-à-vous devant un chif­fon jaune et bleu, prêts à par­tir à la riflette au son du clai­ron… C’est dingue ! Ces connards qui ont eu peur d’une grippe n’ont pas peur de la Troisième guerre mondiale ! 

    Solidarité avec les gilets jaunes et si vous avez besoin d’un coup de main contre cette racaille d’u­krai­niens venus faire tapi­ner leurs putes voire leurs enfants sur la Promenade des Anglais, appelez-moi !

    La ville de Kherson était un haut lieu – selon un repor­tage d’Arte – de la pros­ti­tu­tion des mineurs.

    Respect à l’ar­mée russe, elle mérite la vic­toire ; je n’en connais pas beau­coup des armées qui essuient autant de pertes et qui conti­nuent à se battre avec bravoure.

    Répondre
    • Entièrement d’ac­cord avec Jean-Michel : une ana­lyse que j’ap­prouve à 100 % !

    • Parfaitement résu­mé !
      Aux cré­tins qui font sem­blant de ne pas voir le lien entre le début de la guerre en Ukraine, atti­sée depuis des années par les États-Unis et l’Otan, la hausse des prix (« nous devons en payer le prix » Biden) et le com­bat des GJ… com­ment dire, on ne peut plus rien faire pour vous, désolé 😁

  4. Mais qu’est-ce que ces gilets jaunes de Cannes-Antibes sont deve­nus ? De quoi se mêlent-ils ? Quel rap­port entre le conflit ukrai­nien et le com­bat d’origine ?
    Qu’ils dénoncent la scan­da­leuse poli­tique macro­nienne à l’in­té­rieur de nos fron­tière, les dépenses déme­su­rées pour le cabi­net McKinsey qui nous a confi­né, vac­ci­né, trai­té comme des parias, les taxes sur l’énergie, etc, etc, etc…
    Là ils seraient dans leur rôle et par­fai­te­ment cré­dibles. Au lieu de ça, ce grou­pus­cule local se lance dans un com­bat qui n’est plus en confor­mi­té avec l’esprit d’origine. Décevant.

    Répondre
  5. » Où étiez-vous, « vaillants » paci­fistes ? La « paix en Ukraine », c’é­tait quand les Ukrainiens pou­vaient en toute bonne conscience, durant huit années, mas­sa­crer la popu­la­tion civile du Donbass, muse­ler l’op­po­si­tion au régime « démo­cra­tique » issu d’un coup d’État, envoyer des esca­drons de la mort dans le sud et l’est du pays, à majo­ri­té rus­so­phone, amas­ser une arma­da sous direc­tion de l’Otan aux fron­tières des deux répu­bliques séces­sion­nistes, pro­mettre aux enfants de Lugansk et de Donetsk de moi­sir dans des caves pen­dant que les enfants de Kiev et de Lvov menaient une vie normale.
    Où étaient ces cou­ra­geux paci­fistes, maîtres de l’in­di­gna­tion sélec­tive ?
    Aujourd’hui, le Donbass est en passe d’être inté­gra­le­ment pro­té­gé par les milices popu­laires, avec le sou­tien de l’ar­mée de la Fédération de Russie. Cette der­nière a détruit des objec­tifs mili­taires stra­té­giques sur tout le ter­ri­toire ukrai­nien, en épar­gnant au maxi­mum la popu­la­tion civile — ce que n’a jamais fait le régime de Kiev, bom­bar­dant les écoles, les hôpi­taux, les mar­chés, les citernes d’eau, les cen­trales élec­triques… Et que dire du pogrom d’Odessa ?
    Aujourd’hui (ce matin), Kiev, cœur spi­ri­tuel de la Sainte Russie, est encer­clée par les troupes russes venues de Biélorussie. L’objectif devient poli­tique : déca­pi­ter et démi­li­ta­ri­ser le régime cri­mi­nel, bel­li­ciste et pro-amé­­ri­­cain ins­tal­lé depuis 2014. La tran­quilli­té des « paci­fiques » ukrai­niens en est trou­blée. Pardon d’in­ter­rompre leur repos. 14.000 morts dans l’est du pays, des citoyens ukrai­niens pour la plu­part. Le retour du réel dans la conscience ukrai­nienne, loin des fan­fa­ron­nades de la pro­pa­gande ultra­na­tio­na­liste et atlan­tiste.
    L’Occident et ses médias ser­viles affir­maient jus­qu’il y a peu que « Poutine ne connais­sant que la force »… Ah oui ? Le pré­sident de la Fédération de Russie tremble de peur, comme nous le consta­tons. Les gen­tils « paci­fistes » occi­den­taux appellent à la guerre « contre Poutine », occul­tant les menées guer­rières de l’Occident, dont l’Ukraine. Où est l’Otan aujourd’­hui ? Après avoir atti­sé la haine contre la Russie ? Après avoir divi­sé l’Europe, les Balkans et l’Ukraine ?
    Le seul dan­ger pour la paix et la sta­bi­li­té en Europe, c’est l’Otan.
    La Russie a pro­po­sé durant huit ans le res­pect de tous les accords signés par la par­tie ukrai­nienne elle-même. En vain. La Russie ne pou­vait prendre le risque du net­toyage eth­nique dans le Donbass et l’ins­tal­la­tion de bases de l’Otan sur son ter­ri­toire his­to­rique : est-ce que les États-Unis accep­te­raient des bases russes, chi­noises, nord-coréennes, ira­niennes au Mexique, à Cuba, au Venezuela ?
    Alors, « valeu­reux » paci­fistes, pour avoir vu le Donbass en 2015 et en 2017, le résul­tat de la poli­tique « paci­fique » de l’Otan et de ses laquais ukrai­niens, je vous demande ins­tam­ment de vous taire.
    Question de décence. »

    Répondre
    • Entièrement d’ac­cord, la menace que nous font peser l’OTAN et consorts est bien plus grave, en termes de sen­tences, que les reven­di­ca­tions de base (légi­times) des Gilets Jaunes ; je ne crois pas que le peuple ait envie d’al­ler au devant de cette guerre qui se pro­file, mais la pro­pa­gande est tel­le­ment efficace…

  6. Qui me dit que les pho­tos de sol­dats à croix gam­mée ne sont pas des sol­dats russes uti­li­sés pour nuire à l’Ukraine ?
    Qui me dit que la croix gam­mée sur le torse du jeune sol­dat n’est pas une svas­ti­ka bou­ta­naise ou indienne ?
    Allez, tout le monde sait que mon­sieur Poutine (se dit🖕en langue des signes !) est un paran­gon de ver­tu et de trans­pa­rence qui ne pense qu’au bon­heur de son peuple !

    Répondre
    • Réponse à PattyKlyn
      Oui, c’est vrai, dans cette socié­té du men­songe, les milices nazies sont des figu­rants qui tournent des séries télé­vi­sées dont le héros est Zelinsky.
      Et puis qui nous dit que les 15 000 morts du Donbass ne sont pas non plus des figu­rants ?
      On voit bien à quel point la VÉRITÉ vous fait peur et le men­songe vous convient mieux.

  7. Les Gilets Jaunes ont le cou­rage et le droit de faire cir­cu­ler une info que les media mains­tream et la com gou­ver­ne­men­tale occultent soi­gneu­se­ment.
    Les fameuses sanc­tions prises par la France et l’UE à la solde de l’OTAN et des USA auront des consé­quences tra­giques sur les popu­la­tions CIVILES euro­péennes et autres. Ce conflit entre pays frères enne­mis depuis plu­sieurs siècles ne nous concerne pas !
    Le psy­cho met­teur en scène Zelensky cherche à impli­quer de nom­breux pays dans son conflit en uti­li­sant sys­té­ma­ti­que­ment la Culpabilisation de leurs diri­geants et par­le­men­taires. CINÉMA 👎
    Qu’il nous foute la PAIX et qu’il règle son pro­blème avec la Russie. Et BASTA !

    Répondre
    • Et les black blocs des manifs, pas de pos­si­bi­li­té que ce soit des nazis ukrai­niens que les flics laissent faire ?
      Je fais peut être le rap­pro­che­ment à tort, c’est sim­ple­ment une ques­tion. Des gens payés pour mettre le bazar sans être inquiétés…

  8. pour infos, à pro­pos des soi-disant « milices » en Ukraine ^^ , sachant qu’il faut avoir vécu dans le contexte local pour VRAIMENT com­prendre de quoi il en retourne !!! 

    article avec quelques manques certes mais néan­moins fort utile !!! =
    http://alencontre.org/video/la-verite-sur-les-milices-ukrainiennes-dextreme-droite-la-russie-a-renforce-des-factions-dangereuses-de-larmee-de-zelensky.html

    je vous sens par ailleurs tel­le­ment.….… bizarres ^^

    Répondre
  9. Mais que fai­sait donc ce tract anti Ukrainien sur un rond point gilets jaune??? Ne serait-ce pas la pre­mière des ques­tions ? Qu’il soit jus­ti­fier ou non au regards des allé­ga­tions diverses sur les nazis ukrai­niens, il en demeure pas moins que le pro­blème va se poser sur le fait de savoir ou les gilets jaune devrons mani­fes­ter pour reven­di­quer ce qui étaient les bases de leurs reven­di­ca­tions pre­mières et non une prise de posi­tions issue de mul­tiples com­pli­ca­tions géo­po­li­tiques.??
    Car, fran­che­ment si demain la Chine attaque Taiwan, aurions la visite du beau-frère de Xi Jinping…

    Répondre
    • @PHyl
      Ce n’est pas un tract ant-ukrai­­niens ! Il est anti-cor­­rup­­tion, anti-OTAN, anti-Nazis, anti-crimes de guerre, anti-géno­­cides (14 000 ukrai­niens mas­sa­crés par la bande à Zelinsky) anti-labo­­ra­­toires de guerres bio­lo­giques pour­tant inter­dits par des conven­tions inter­na­tio­nales dont l’OTAN ET LES DEMOCRATES US SE MOQUENT.
      Ce tract concerne direc­te­ment l’é­co­no­mie fran­çaise, n’a­vez-vous pas consta­té une infla­tion galo­pante ? Cela ne fait que com­men­cer. Les Gilets Jaunes font de la Politique et cela inclut la poli­tique exté­rieure car nous ne vivons pas dans notre bocal France et comme cer­tains qui se contentent de regar­der BFM pro­pa­gande. je vous invite à avoir une ana­lyse plus fine et plus pro­fonde. En tout cas ces Gilets Jaunes ont le cou­rage de dire des Vérités INTERDITES !

    • Et s’ił s’a­gis­sait de faire com­prendre aux citoyens que Macron est un manipulateur…

    • @Liberté
      Donc si j’ai bien com­pris toutes les aug­men­ta­tions diverses et variées que l’on subit seraient du fait de l’Ukraine et de ces enfants de sal…ds, qui ne pen­se­raient qu’à nous niqu…r. Bref plus sim­pliste cela devient enfan­tin…
      Merci de votre éclai­rage partisan.…

  10. Vive L’Ukraine !
    Les col­la­bos de Poutine ne pas­se­ront pas en France !

    Répondre
    • IL N Y A PAS UN CONFLIT DANS LE MONDE LES ÉTATS-UNIS N’Y SONT PAS.
      SONT LES RUSSES : YOUGOSLAVIE KOSOVO IRAN IRAK YÉMEN ETC… ?

  11. Pourquoi vous êtes cons ?

    Répondre
    • Bah ont essaient de ce mettre a‑t‑on niveau et c’est vrai­ment pas facile.
      Petit mouton…

    • IL VAUT MIEUX PASSER POUR UN CON QUE DE L OUVRIR ET NE LAISSER AUCUN DOUTE

  12. Pourquoi vous relayez la pro­pa­gande de Poutine ?

    Répondre
    • c’est bien là la ques­tion !!
      quoique, per­so, je ne me la pose plus. ‑_-

    • Et pour­quoi relayer la pro­pa­gande anglo-saxonne dont nous sommes les valets ser­viles ? Le posi­tion­ne­ment des médias col­la­bos et des étrons comme Bernard Henry Levy devrait vous aler­ter un tant soit peu … Mais on a bien com­pris votre manque d’hon­nê­te­té Mr « Résistance », mais à quoi au juste ?

  13. Nous ne sommes ni pro Poutine ni pro Zelensky.
    Nous sommes juste pro PAIX et VÉRITÉ

    Répondre
    • En com­plé­ment des faits :
      Après avoir cal­mé les agres­seurs, une dis­cus­sion a sui­vi, com­pre­nant leurs dou­leurs d’une guerre, le tract ne visant que Macron et des milices néo-nazies.
      Leur expli­quant la pro­pa­gande de M. Macron à vou­loir entrer en guerre (répé­té 6 fois lors de son dis­cours du 16/​03/​2020 du 1er confi­ne­ment) .
      Rappelant un cer­tain Bandera de la Waffen ss das Reich (idole de la milice du bataillon d’Azov), qui à Oradour-sur-Glane en France en 1944 le 10 juin a enfer­mé et bru­lé vifs 643 femmes et enfants dans l’é­glise du vil­lage. https://www.oradour.org/recit-du-massacre.

      Macron attise la guerre en envoyant des armes au lieu de favo­ri­ser la paix, pour faire croire aux Français qu’il est le sau­veur afin de cacher le désastre éco­no­mique de son man­dat, un défi­cit de 1.3 le PIB fran­çais, ses cor­rup­tions, dont celle avec McKinsey (satel­lite US) pour un mil­liard €, pour ne pas être pour­sui­vi en justice. 

      Macron vient de faire arrê­ter l’a­vo­cat Aroujo-Recchia qui vient d’en­ga­ger une plainte visant son gou­ver­ne­ment pour dis­cri­mi­na­tion et coer­ci­tion sui­vant la charte de Biderman de la tor­ture psy­cho­lo­gique. Voila la démo­cra­tie à la sauce Macron !

      Le peuple ukrai­nien est encore deve­nu la chair à canon de l’État Profond mon­dia­liste US qui active les leviers pour divi­ser et appau­vrir les pays de l’Europe, dont la com­mis­sion euro­péenne (non élue par les peuples d’Europe) n’en est qu’un des satellites.

      Macron veut entrai­ner le peuple Français dans une guerre que nous ne vou­lons pas et dont nous serions la chair à canon si elle venait à éclater !

      La devise des francs-maçons dont Macron est le repré­sen­tant est : « ordo ab chaos », du chaos nait l’ordre « mon­dia­liste », façon cré­dit social à la gou­ver­nance chi­noise et du Forum Économique Mondial (Klaus Schwab dont le père était nazi).

  14. Heureusement que nous avons en région PACA des Gilets Jaunes qui ont une ana­lyse éclai­rée de la géo­po­li­tique, de l’in­gé­nie­rie sociale et de l’o­li­gar­chie apa­tride. Nous pour­rions nous poser la ques­tion de savoir si ce George Soros le traître juif, ven­deur de Juifs aux Nazis en Hongrie lors de la seconde guerre mon­diale, ne finance pas ces soi-disant bien­fai­teurs reca­sés dans « l’humanitaire ».
    Rien n’ar­rête la Vérité, RIEN !

    Répondre
    • Ces salo­pards de cré­tins jaunes qui relaient la pro­pa­gande du cri­mi­nel de Guerre Poutine, pour­quoi ça ne m’é­tonne même pas ?

    • Trop drôle

    • RESSISTANCE…res­siste a tout.
      C’est incroyable cette ligne de pen­see reprise des medias sub­ven­tionnes sans pour autant s’in­for­mer sur le web, l’his­to­rique apres la 2e guerre mon­diale.
      RESSISTANCE doit etre sur­ement PLATISTE…🤭🤣🤣

    • Gilet jaune et ana­lyse éclai­rée ???
      C’est un fantasme…

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

six + quatre =