Boutcha : « Ils » nous refont le coup de Timișoara, en bien pire !

par | 7 avril 2022 | 4 Commentaires 

N’oublions pas le mensonge médiatique de Timișoara :

Affaire du faux char­nier de Timișoara, un fias­co média­tique (plus ici).

Le Monde Diplomatique écri­vait en mars 1990 à pro­pos du faux char­nier de Timișoara : « Le faux “scoop du siècle” dif­fu­sé par la télé­vi­sion ita­lienne le 5 février fera pro­ba­ble­ment date dans l’histoire des médias. »
Le jour­na­liste Ignocia Ramonet se posait alors la ques­tion : « Les images du faux char­nier de Timișoara, en par­ti­cu­lier, ont bou­le­ver­sé l’opinion, vic­time de gros­sières mani­pu­la­tions. Comment celles-ci sont-elles pos­sibles dans une démo­cra­tie qui se défi­nit aus­si comme une « socié­té de com­mu­ni­ca­tion » ?

C’était il y a plus de 30 ans ! De nos jours non seule­ment cela est pos­sible, mais c’est deve­nu la règle : les médias, entiè­re­ment contrô­lés par l’o­li­gar­chie — tout en étant sub­ven­tion­nés par les fonds publics — ne sont plus que les outils de celle-ci pour façon­ner l’o­pi­nion.
Depuis Timișoara, les mani­pu­la­tions s’en­chaînent pour jus­ti­fier des guerres :
• les trois (3) tours du Word Trade Center de New York s’ef­fondrent sous le choc de deux (2) avions, sans même par­ler du Pentagone,
• les armes de des­truc­tion mas­sive de Saddam Hussein,
• les attaques chi­miques de Bachar El Assad,
• et bien sûr plus près de nous la guerre de Macron contre une pan­dé­mie qui n’existe pas.

La presse n’informe plus, elle manipule

À pré­sent la guerre contre la Russie a rem­pla­cé l’o­bli­ga­tion vac­ci­nale et le pas­se­port numé­rique. Cela reviendra.

Nice-Matin - 5 avril 2022 - Mensonge Ukraine

Nice Matin rem­plit son rôle de relais de la Police de la Pensée. Le matraque média­tique est intense et omni­pré­sent : presses régio­nale et natio­nale, toutes les radios et les chaînes de télévision.Figaro Botcha - 4 avril 2022

Impossible d’échapper à ce bombardement intensif

Mais la pre­mière ques­tion qu’un enfant de 12 ans se pose : à qui pro­fitent ces crimes ? quel serait le but des Russes de mas­sa­crer la popu­la­tion — notam­ment les sym­pa­thi­sants pro-russes — juste avant de quit­ter la ville ?

Nous nous sommes donc ren­sei­gnés, sans pour autant s’af­fi­cher « pro Poutine » comme il nous sera repro­ché, car s’in­for­mer, c’est à pré­sent être pro-russe. C’est deve­nu un gros mot. Comme s’in­for­mer sur la pan­dé­mie et les vac­cins, c’é­tait être complotiste.

Voici ce que nous avons trou­vé qui nous paraît suf­fi­sam­ment sérieux pour le pré­sen­ter à nos lecteurs :

Des enquêtes très docu­men­tées sont dis­po­nibles sur la Toile :
Un false flag huma­ni­taire
VÉRITÉ contre PROPAGANDE : Le mas­sacre de Boutcha a‑t-il été com­mis par les forces armées ukrai­niennes ? Plusieurs faits trou­blants semblent le démon­trer… 
Fake news : après le mas­sacre de Timisoara en Roumanie, celui de Boutcha en Ukraine ? 
Rapport sur l’Opération Z au 3 avril 2022
Le dépu­té ukrai­nien Ilya Kiva accuse les ser­vices secrets ukrai­niens et bri­tan­niques de la mise en scène à Boutcha.

Il revient à cha­cun de se ren­sei­gner et de faire sa propre opi­nion en dehors de la pres­sion média­tique et de la « Bien Pensance ». Nous avons l’in­time convic­tion que l’o­li­gar­chie, capable de mon­ter les pires bobards pour étendre — ou conser­ver — son pou­voir, a orga­ni­sé une nou­velle manipulation.

Elle l’a fait avec Timișoara, pourquoi ne le ferait-elle pas pour Boutcha ?

Oui mais…

Milices ukrainiennes Safari

Écusson arbo­ré par les milices Safari à l’œuvre à Boutcha

à Boutcha les milices ukrai­niennes Safari ont froi­de­ment pro­cé­dé à un net­toyage idéo­lo­gique par­mi la popu­la­tion civile, comme le bataillon Azov le fait dans le Donbass depuis 2014, fai­sant plus de 15 000 morts. Comble : les médias aux ordres de l’o­li­gar­chie tentent, tous à l’u­nis­son, d’at­tri­buer cette opé­ra­tion hor­rible à l’ar­mée russe, qui la dément caté­go­ri­que­ment car cela n’a aucun sens pour elle.

À court de muni­tions dans l’est du pays où l’ar­mée ukrai­nienne est vain­cue, l’o­li­gar­chie fait feu de ses vieilles car­touches média­tiques, comme elle l’a fait jus­qu’à pré­sent. Mais ses muni­tions sont écu­lées et péri­mées. Il est fort pro­bable que cette fois-ci l’o­pé­ra­tion fera long feu car peu à peu les esprits s’éveillent.

Georges Gourdin

Postface :
Informations inter­dites par la police média­tique :
• le com­man­dant du tris­te­ment célèbre Bataillon Azov a été fait pri­son­nier à Mariopol [source],
• les mili­taires ukrai­niens se rendent à l’ar­mée russe par mil­liers [source],
• des mil­liers d’Allemands sou­tiennent l’in­ter­ven­tion de l’ar­mée russe en Ukraine [source],
• la France a enga­gé ses sol­dats de la Légion Étrangère pour appuyer les milices nazies à Mariopol et ceux-ci ont per­du la vie dans un com­bat clan­des­tin peu glo­rieux [source].

4 Commentaires 

  1. Un mort est un mort, mais il y a parait-il une hié­rar­chie dans la mort.
    Mort dans un bom­bar­de­ment, c’est nor­mal. Mort dans une une gare alors que l’on essayait de s’en­fuir, c’est bien plus grave. Mort avec les mains liées dans le dos, c’est atroce. Un juif mort vaut deux morts non juifs. Un enfant mort vaut deux adultes morts, etc., etc..
    Qui pour­ra me faire la hié­rar­chie des plus belles morts aux plus atroces avec des valeurs comme des points de 1 à 100. J’aimerais savoir com­bien sera comp­ta­bi­li­sé ma mort…

    Répondre
  2. C’est l’his­toire d’un verre a moi­tié plein et a moi­tié vide…
    Selon celui qui se croit déte­nir la véri­té sur le conte­nu res­tant, pré­tend savoir la véri­té sur le conte­nu dis­pa­ru.
    Ne pas prendre par­tie est la solu­tion de sim­pli­ci­té trop rela­tive dans un monde ou en l’es­pace d’un bref éclair, la mort prend la place a sa soeur, la vie.
    Alors, ce mot tant appré­cié et mani­pu­lé qu’est l’Oligarchie, tant décrié depuis que la guerre fait rage ne déses­pé­rait pas les magnats qui les côtoyaient et fes­toyaient avec eux. Mais il est vrai c’é­tait… Avant.
    Alors d’a­près vous se serait la faute a ces oli­garques que les sacs noirs s’empilent sur les routes dévas­tés par les bombes et tou­jours d’a­près vous, ces mêmes bombes auraient été tirées par les auto­ri­tés du pays atta­qué ?
    Si c’est cela la ré-infor­­ma­­tion, alors excu­sez moi de ne plus y par­ti­ci­pé et, de mes mots je res­te­rais tou­jours pro­prié­taire et ne lais­se­rais jamais autrui dire que ce que je pense ne serait-être dans les lignes des bien pen­sants..
    Juste pour conclure, c’est moi qui tiens le Verre.……

    Répondre
  3. L’horreur abso­lue à la puis­sance 3 :
    1) Massacre de civils inno­cents sur un seul pré­texte fana­tique et imbé­cile : un être qui se dit humain est donc capable de tuer de sang froid des cen­taines de per­sonnes inno­centes.
    2) Ignominie du men­songe : ce mas­sacre a été per­pé­tré sous faux dra­peau dans le seul but de dis­cré­di­ter les Russes. Les Américains ne fonc­tionnent qu’ain­si. Des popu­la­tions sont mas­sa­crées dans le seul but de déclen­cher une réac­tion de haine envers leur enne­mi et déclen­cher une guerre.
    3) La presse occi­den­tale à l’u­nis­son dif­fuse mas­si­ve­ment ce men­songe sans la moindre rete­nue. Cette presse se dis­cré­dite à tout jamais.
    Dans quel monde ignoble vivons nous ! Qui pour­ra y mettre fin ?

    Répondre
    • L’homme est capable du pire comme du meilleur, mais c’est dans le pire qu’il est le meilleur !
      Lors du der­nier mas­sacre, est-ce que les cri­mi­nels ont été condam­nés ? Comme on volé 38 mil­liards, on ne paye qu’1 mil­liard de péna­li­té.
      Cherchez l’er­reur. Mais cela semble, dans tous les cas aux yeux de la majo­ri­té, normal.

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

− neuf = un