C’est dit : l’OTAN veut la guerre avec la Russie

par | 15 novembre 2022 | 7 Commentaires 

Dès le len­de­main de l’en­trée en guerre de la Russie en Ukraine, lire par exemple :
Ukraine : les véri­tés qui dérangent du 13 mars 2022,
Nice Provence Info s’ef­force d’é­clai­rer ses lec­teurs sur la gigan­tesque opé­ra­tion de mani­pu­la­tion qui a pour objec­tif une guerre entre l’OTAN et la Russie. Nous écri­vions notam­ment : « L’Ukraine était deve­nue le labo­ra­toire de ce que l’oligarchie pré­pare pour le monde. On com­prend pour­quoi elle veut abattre Poutine et la puis­sance russe qui s’y oppose. »
Assommés par une véri­table pro­pa­gande de guerre, les Français avaient du mal à com­prendre que l’ins­ti­ga­teur de cette guerre, ce sont les États-Unis. Nos « alliés » dans l’OTAN nous décla­re­raient la guerre ? Cela dépasse l’en­ten­de­ment, mais c’est bien ce qu’il convient d’entendre.

Volodymyr Zelenskyy - Jens Stoltenberg

Volodymyr Zelenskyy et Jens Stoltenberg.

Si l’on voit où nous en sommes après 10 mois de conflit :
• Une guerre fra­tri­cide se déroule en Europe qui fait des cen­taines de mil­liers de morts ain­si que des dégâts très lourds aux infra­struc­tures.
• L’Europe est en réces­sion bru­tale.
• Le prix de l’éner­gie ne cesse de grim­per au point que l’on se demande com­ment se chauf­fer cet hiver.
• Du reste tous les prix aug­mentent, et
• nous subis­sons des défauts d’ap­pro­vi­sion­ne­ment sur plu­sieurs pro­duits ali­men­taires.
• Nos armées sont dépouillées.
Tandis que les États-Unis nous vendent au prix fort leur gaz sale (gaz de schistes), qu’il faut liqué­fier avant de le trans­por­ter sur des métha­niers qui sont de véri­tables bombes flot­tantes. Les États-Unis ali­mentent à dis­tance un conflit entre peuples euro­péens, comme ils l’ont du reste tou­jours fait.

S’il res­tait encore quelques esprits naïfs pour croire que l’OTAN nous pro­tège et aspire à la paix, le secré­taire géné­ral de l’OTAN, Jens Stoltenberg, nous dit qu’il ne veut pas de la paix : « La seule façon d’obtenir un résul­tat accep­table est qu’ils [les Ukrainiens] aient la force sur le champ de bataille. Nous sou­tien­drons donc l’Ukraine aus­si long­temps qu’il le fau­dra » (décla­ra­tion faite lors d’une récente confé­rence de presse tenue hier, le 14 novembre aux Pays-Bas [source]).

Les États-Unis ont tout à gagner à alimenter cette guerre intra-européenne aussi longtemps qu’il le faudra

Pourquoi y met­traient-ils fin ? Ça va bien pour eux. La guerre en Ukraine ? Un bon inves­tis­se­ment, ain­si que l’a­vance le géné­ral Jack Keane. Les morts, les bles­sés, les écoles, les ponts, les hôpi­taux détruits, les infra­struc­tures rasées, tous ces mas­sacres, tous ces mal­heurs, toute cette casse, c’est bon pour le busi­ness amé­ri­cain. Alors qu’on se le dise : « La solu­tion au conflit, c’est la guerre ». Il faut vrai­ment un esprit par­ti­cu­liè­re­ment dia­bo­lique pour tenir de tels pro­pos sidé­rants. Espérons au moins qu’ils réveillent les esprits les plus assoupis.

Jusqu’au ira la France dans cette escalade suicidaire pour l’Europe ?

Georges Gourdin

Source :

7 Commentaires 

  1. Il y a des va‑t’en-guerre sur LCI, una­ni­mi­té de pla­teau.
    Merci d’être bien moins d’accord.
    A vous lire, encore.

    Répondre
  2. Comment vou­­lez-vous que les peuples euro­péens réagissent sous les men­songes dia­bo­liques d’une pro­pa­gande orches­trée par les USA et dif­fu­sée par les médias subventionnés.

    Répondre
  3. Je n’y connais pas grand chose en stra­té­gie de guerre mais un point me fait poser une ques­tion. On dit depuis plu­sieurs mois que la cen­trale de Zaporijjia est deve­nue base mili­taire russe. Quel serait donc l’in­té­rêt des Russes de bom­bar­der cette cen­trale, comme cela a été annon­cé ce matin (preuves ?) puisque ce sont eux qui l’oc­cupent ? Le clown Zelensky va pro­ba­ble­ment annon­cer dans la fou­lée que c’est la faute de Poutine.

    Répondre
  4. Quand on a un tas d’or­dures pour diri­ger l’Europe pour­rie, on ne peut pas s’at­tendre à autre chose de bon pour les citoyens.

    Répondre
  5. Les choses ont évo­lué depuis cet article : plu­sieurs gros bon­nets des USA dont quelques mili­taires ont dit : « Stop ! » Et le Pentagone via le sénile Biden n’ac­cuse plus les Russes…
    Cherchez les sources sur Internet vous-même.

    Répondre
  6. Nos « zélites » veulent la guerre, alors on raconte n’im­porte quoi pour atta­quer la Russie !

    Répondre
  7. On apprend aujourd’­hui qu’un mis­sile d’o­ri­gine incon­nue est tom­bé sur la Pologne, fai­sant deux vic­times. La Pologne étant membre de l’Otan, on peut légi­ti­me­ment se poser la ques­tion : si le mis­sile est russe, l’Otan doit-elle décla­rer la guerre à la Russie puis­qu’elle a été atta­quée ?
    Et si le mis­sile était ukrai­nien comme c’est pro­bable (même Biden ne croit pas à l’hy­po­thèse russe !). L’Otan décla­re­ra t‑elle la guerre à l’Ukraine ?
    Du bou­lot en pers­pec­tive au G20 !!!!

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *