Chaises musicales à Matignon, qui tire la couverture médiatique ?

par | 13 jan­vier 2024 | 5 Commentaires 

Sous les pro­jec­teurs média­tiques una­nimes, c’est l’Algérienne Rachida Dati. Elle suc­cède dans la conti­nui­té ara­besque à la liba­naise Rima Abdul-Malak : cous­cous ou tabou­lé, c’est kif-kif-bour­ri­cot. Dans la Macronie où, selon son pré­sident, « il n’y a pas de culture fran­çaise », peu importe qui en est le/​la ministre(1). D’autant que la nou­velle minis­trelle n’a pas sa langue queue dans la bouche. Elle sau­ra s’in­ves­tir dans sa nou­velle mis­sion cul turelle.

L’ensemble de tous les médias s’a­gite sur ce jeu de chaises musi­cales. Ciotti la vire des Républicains, elle doit en être toute cham­bou­lée. De CNews à BFM, en pas­sant par tous les pla­teaux, On ne parle plus que de ça.

Pendant ce temps, En Même Temps, dis­cre­tos, en lou­ce­dé, dans l’ombre, le lob­by LGBT place ses ministres ni vu ni connu, j’t’embrouille.

Macron, le plus gen­ré décons­truit des Présidents de la 5e, intrô­nise Gaby Attal de Couriss dont on fait soi­gneu­se­ment remar­quer qu’il sera, à l’âge chris­tique, le plus jeune Premier ministre de l’Histoire de France.

Qui s’a­ven­tu­re­rait à faire remar­quer, sans être taxé d’ho­mo­pho­bie, qu’il sera sur­tout le pre­mier Premier ministre à l’ho­mo­sexua­li­té assu­mée pac­sé avec un autre homme, le beau Sébastien Séjourné. Ils sont sépa­rés depuis, dit-on, mais cela ne nous regarde pas.

• Et ce n’est pas fini. Qui s’a­ven­tu­re­rait à faire remar­quer, sans être taxé d’ho­mo­pho­bie, qu’à son tour, le jeune pre­mier Premier Ministre, pas ran­cu­nier, a intro­duit, si j’ose dire, son ex-mignon à séjour­ner avec lui à l’Hôtel de Matignon. Sébastien Séjourné, l’é­lu de son cœur est élu par la grâce Ministre de l’Europe et des Affaires qui nous sont étran­gères. Cette ques­tion me taraude la nouille : dans la hié­rar­chie répu­bli­caine, le Ministre de l’Europe est-il au-des­sus du Président de la République ?

Dakar Times - Premier ministre gay

C’est d’Afrique que nous par­viennent les seules ana­lyses sur la prise du Pouvoir en France par les homo­sexuels (lire la suite ici).

Gaby à l’en­fance com­pli­quée, né de PMA, s’est décla­ré favo­rable à la Gestation Pour Autrui (GPA). Après la vali­da­tion de l’a­dop­tion par des couples homo­sexuels, il ne reste plus que l’é­tape GPA à fran­chir. On en n’est pas loin.
N’en dou­tons pas, le nou­veau couple Gaby/​Sébastien sau­ra s’of­frir un ventre, léga­le­ment, pour assu­rer la des­cen­dance que la France répu­bli­caine attend.

Arrêtons ici cette diver­sion ! Le lob­by LGBT doit conti­nuer son entrisme dans toutes les strates de la socié­té woke. Revenons à nos mou­tons média­tiques, les sucettes à Dati. Elle a man­gé quoi à la can­tine, Rachida aujourd’hui ?

Michel Lebon

Les articles du même auteur

Michel Lebon

Q

Rachida Dati rem­plit les cri­tères requis pour être ministre : elle est mise en exa­men pour « cor­rup­tion pas­sive », « tra­fic d’in­fluence pas­sif » et « recel d’a­bus de pou­voir » dans l’en­quête sur ses pres­ta­tions de conseil auprès de l’ex-PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn.Rachida Dati - Mise en examen

[Source : Médias Presse Info]

5 Commentaires 

  1. « Ça roucoule »

    Qui n’a­vance pas rou­coule, c’est bien connu

    Répondre
  2. L’article du Dakar Times est révé­la­teur de l’a­ma­teu­risme d’Emmanuel Macron. Il relève que, compte tenu du très fort rejet de l’ho­mo­sexua­li­té en Afrique (nombre de pays afri­cains conti­nuent à cri­mi­na­li­ser les rela­tions homo­sexuelles), il est pro­bable que le nou­veau pre­mier ministre ne sera pas le bien­ve­nu dans la plu­part des pays afri­cains. Ou s’il s’obs­tine à venir quand même, il aura droit à des condi­tions d’ac­cueil plus ou moins humi­liantes…
    D’accord, me direz-vous, mais il n’est pas obli­ga­toire que le pre­mier ministre se déplace à l’é­tran­ger, c’est même assez rare.
    Bien sûr, c’est plu­tôt au ministre des Affaires étran­gères de se dépla­cer… Mais là, et l’au­teur de l’ar­ticle ne l’a pas rele­vé, on touche le fond puisque ce ministre-là est aus­si un homo­sexuel déclaré !

    Avec une telle igno­rance de l’Afrique, pas éton­nant que Macron y col­lec­tionne camou­flets et échecs reten­tis­sants depuis six ans !

    Répondre
    • Réponse à Nox :
      Mais Macron n’est pas un ama­teur.
      Il faut ima­gi­ner qu’il est dans un autre para­digme. Il par­vient à faire croire qu’il est l »élu des Français. En réa­li­té il est l’é­lu de l’o­li­gar­chie qui a les moyens de faire élire qui elle décide.
      Macron est tout à fait sûr de lui et n’a pas du tout l’im­pres­sion qu’il fait fausse route en Afrique. Il a même nom­mé un ambas­sa­deur dont la mis­sion est de pro­mou­voir l’ho­mo­sexua­li­té en En Afrique (Jean-Marc Berthon, ambas­sa­deur fran­çais pour les droits des per­sonnes homo­sexuelles, bisexuelles et trans­genres, devait se rendre à Yaoundé à la fin de juin 2023). Macron fait ce que veut l’o­li­gar­chie : cas­ser ce conti­nent où les tra­di­tions sont encore vivantes.
      Macron EMMERDE les Africains, réfrac­taires aux vac­cins qui tuent, tout comme il EMMERDE les Français, Gaulois réfrac­taires.
      Il se fout de leur gueule comme il se fout de notre gueule, et il en JOUIT.
      Il est fon­da­men­ta­le­ment PERVERS.

      Répondre
  3. En Provence on dit des gens qui retournent leur veste qu’ils sont des « sans figure » ou des « faux culs »
    Le seul qui a de la pres­tance et qui nous sor­ti­rait de l’EUROPE qui nous muselle est — je l’a­voue — M. ASSELINEAU avec un gou­ver­ne­ment sans cor­rom­pus à tous les étages.

    Répondre
    • D’accord, tout à fait, avec vous.
      Il est, par contre, très, très dom­mage que, pour quelques diver­gences très mar­gi­nales et ponc­tuelles, nous ne voyons pas d’en­tente franche et cor­diale entre l’UPR, les Patriotes, Debout la France… pour s’u­nir dans une vraie oppo­si­tion aux pou­voirs, euro­péen et français

      Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *