L’Arc de Triomphe victime de la Cancel culture

15 sep­tembre 2021 | 3 Commentaires 

À l’ins­tar de ces vols sup­pri­més sans coup férir sur les pan­neaux d’aé­ro­port, l’Arc de Triomphe est sup­pri­mé de notre mémoire

Faut-il pré­sen­ter l’a­ven­ture de cette arche per­due, empa­que­tée comme un vul­gaire colis, voi­lée par un fou­lard, dont la décence m’in­ter­dit d’illus­trer ce sacri­lège par une pho­to. Visite gui­dée pour ce qui était la pas­sion d’une nation :

Haut lieu du tou­risme sis Place de l’Étoile, chaque soir à 18h30, la Flamme du sou­ve­nir est ravi­vée. En ren­dant hom­mage au « Soldat incon­nu », on rend hom­mage à ceux qui ont ser­vi la France, qui ont bâti et défen­du la Nation, qui en ont payé le prix du sang.

Au-delà des réac­tions una­nimes des Français heur­tés par cette cré­ti­ne­rie artis­tique, enfin d’art comp­tant pour rien, si ce n’est 14 000 000 d’eu­ros !

Cette bâche n’est pas qu’une « œuvre d’art », elle s’ins­crit dans le droit fil de la Cancel culture, lit­té­ra­le­ment « culture de l’ef­fa­ce­ment » (lire Pub : pro­pa­gande et culture « woke » du 27 mai 2021).

On abat les sta­tues. Ici Galliéni, mais aus­si Napoléon, Colbert, Christophe Colomb, là Winston Churchill, le géné­ral Lee…
Statue Galliéni - Déboulonnons - Cancel culture - Woke

On brûle les livres, façon auto­da­fé Fahrenheit 451. Astérix le trop Gaulois, Lucky Luke le trop gen­ré, Tintin le raciste, au bûché.

Gomme

La France grande remplacée est vendue à la découpe à l’oligarchie mondialiste. Après Macron, en effet, il n’y aura plus de culture française.

Michel Lebon

3 Commentaires 

  1. Cette culture de l’ef­fa­ce­ment ou du rem­pla­ce­ment ce n’est ni plus ni moins que du néga­tion­nisme dou­blé de nihi­lisme de l’Histoire. Ces pro­gres­sistes malades du cer­veau devraient être ban­nis de toute com­mu­ni­ca­tion publique tant ils puent la haine et la conne­rie. L’urgence de l’ur­gence ? REVENIR AU PATRIOTISME FRANÇAIS.

    Répondre
  2. La guillo­tine pour toute cette crasse hai­neuse et raciste !

    Répondre
    • NE VOUS ABAISSEZ PAS A LEUR NIVEAU TRÈS TRÈS BAS VOUS VALEZ BIEN MIEUX QUE CETTE CRASSE

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

55 −  = 52