Ma semaine d’observation de l’info (3 octobre 2021)

2 octobre 2021 | 1 com­men­taire

Dimanche 26 septembre 2021

Une com­pagne pour Cédric Herrou a débar­qué mar­di der­nier dans la Roya. Il s’agit d’Amal, une marion­nette de 3,50 mètres de haut repré­sen­tant une petite fille syrienne. N’imaginons pas des idées bizarres chez le chantre du « les autres avant les nôtres », non, cette marion­nette a été ima­gi­née et conçue par la com­pa­gnie Handspring Puppet, fon­dée en 1981 et basée au Cap en Afrique du Sud.
Elle repré­sente une fillette de neuf ans, et sera trim­bal­lée sur envi­ron 8 000 km depuis la fron­tière tur­co-syrienne jus­qu’au Royaume Uni, en pas­sant par la Roya ! Passage obli­gé des « migrants » vers Outre-Manche.Amal - Poupée géante

Lundi 27 septembre 2021

Zineb El Rhazoui, ou sim­ple­ment Zineb comme nom de plume, est une écri­vaine, jour­na­liste et mili­tante des droits de l’homme fran­co-maro­caine. En 2013, elle fut embau­chée à Charlie Hebdo, en tant que spé­cia­liste des reli­gions. Elle échap­pe­ra par chance, puis­qu’elle était en vacances, à l’at­ten­tat musul­man contre le jour­nal le 7 jan­vier 2015. Le mer­cre­di sui­vant, elle contri­bue­ra à ce qu’on a appe­lé « le numé­ro des sur­vi­vants » pour lequel elle rece­vra plu­sieurs menaces de mort de la part de ses core­li­gion­naires.
Aujourd’hui, avec le pro­cès des atten­tats, Zineb reprend la plume et dresse la liste des cou­pables de l’at­ten­tat de Charlie Hebdo.
À lire avec atten­tion !
On com­mence par le prin­ci­pal :
« Je pense au CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France, NDLR), dont l’existence est une insulte pour nous les par­ties civiles de ce pro­cès, car ce col­lec­tif milite à grands frais contre un “délit” qui n’en est pas en droit fran­çais : l’imposture intel­lec­tuelle nom­mée “isla­mo­pho­bie”.
Alors même que mes col­lègues de Charlie ont jus­te­ment été tués pour leur sup­po­sée isla­mo­pho­bie ! Le CCIF conti­nue imper­tur­ba­ble­ment 5 ans après à dis­tri­buer des accu­sa­tions d »“isla­mo­pho­bie”, met­tant impu­né­ment des cibles dans le dos de ceux qui cri­tiquent l’islam. Le CCIF est une fabrique à racisme qui pro­meut divi­sion et sec­ta­risme, qui n’a jamais œuvré pour le bien com­mun de tous les Français, mais qui s’emploie uni­que­ment à arra­cher des pri­vi­lèges iden­ti­taires pour sa petite cha­pelle com­mu­nau­taire. »
Puis le menu fre­tin :
« Je pense aus­si à Rokhaya Diallo qui, au len­de­main de l’incendie au cock­tail Molotov contre les locaux de Charlie en 2011, a signé une péti­tion mini­mi­sant cette agres­sion et accu­sant le jour­nal de racisme.
Je pense à Edwy Plenel qui, le 17 jan­vier 2015, a fait une confé­rence avec Tariq Ramadan, assu­rant qu’ils n’avaient “aucun désac­cord sur le fond”.
Je pense à Danièle Obono à qui le sang de mes amis et les éclats de cer­velle sur le pla­fond de la salle de rédac­tion n’ont pas réus­si à arra­cher une larme, tant sa com­plai­sance envers les bour­reaux est grande.
Je pense aus­si à Virginie Despentes qui a mis sa plume dis­tin­guée au ser­vice de deux ignobles tueurs (et, par exten­sion, la richis­sime machine de guerre inter­na­tio­nale qui les a armés) sous pré­texte qu’ils seraient “morts debout” à cause du “déses­poir”.
Je pense à tous les jour­na­listes qui avaient osé écrire quelques semaines ou quelques mois avant la tue­rie que la pro­tec­tion poli­cière de Charb était indue et qu’elle coû­tait cher au contri­buable, sans que l’honnêteté, ou peut-être tout sim­ple­ment l’intelligence, ne leur souffle une seconde que c’est bien l’islamisme qui plombe le bud­get public, et non un des­si­na­teur jovial et enga­gé. »
Et elle conclut ain­si son réqui­si­toire : « Tout ceux-là n’ont certes pas de sang sur les mains, mais ils en ont sur la conscience. Honte à eux de nous avoir tra­his. Je ne leur par­don­ne­rai jamais, car entre eux et moi, il y a le sang des inno­cents ».
Non mais…Zineb

Mardi 28 septembre 2021

Ainsi donc, le gou­ver­ne­ment décide de réduire for­te­ment les visas aux pays du Maghreb, qui selon la France traînent des pieds pour récu­pé­rer leurs res­sor­tis­sants expul­sés.
Gabriel Attal a qua­li­fié cette déci­sion de dras­tique et inédite, ren­due néces­saire par le fait que ces pays n’ac­ceptent pas de reprendre des res­sor­tis­sants que la France ne sou­haite pas gar­der.
Personne n’est dupe, tout le monde sait bien que ces mesures n’ont de sens qu’é­lec­to­ra­le­ment, et qu’à l’ap­proche de la pré­si­den­tielle, le thème de l’im­mi­gra­tion que Zemmour a remis sur la table après son qua­si aban­don par le RN, sera de nou­veau au centre des pro­messes à ne pas tenir.
La preuve, ceux qui, hier, étaient au Pouvoir et ne vou­laient pas en entendre par­ler (pas plus que sur d’autres thèmes d’ailleurs – on ne va tout de même pas deman­der son avis au peuple-), s’empressent de pro­po­ser, s’ils sont élus, un réfé­ren­dum sur l’im­mi­gra­tion. Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti se sont tous décla­rés favo­rables à ce ques­tion­ne­ment du Peuple. On sait com­ment Les Républicains depuis Sarkozy et le réfé­ren­dum sur l’Europe sont res­pec­tueux de ce genre de chose… Certains même, y vont de la sur­en­chère en pro­po­sant des quo­tas, ou la « prio­ri­té natio­nale »…
Bref, la cam­pagne est bien lancée.Expulsion Maghrébins

Mercredi 29 septembre 2021

Je vous par­lais la semaine der­nière de l’aug­men­ta­tion du tarif de l’élec­tri­ci­té, mais cette semaine, c’est le gaz qui voit son prix s’en­vo­ler !
+10% en juillet, +5% en août, +8,7% en sep­tembre, +12,6% en octobre, soit une aug­men­ta­tion de 41,15% en quatre mois.
Cette évo­lu­tion résulte de la hausse, his­to­rique, des prix du gaz sur le mar­ché mon­dial qui se réper­cute sur les coûts d’approvisionnement du four­nis­seur de gaz Engie… Les cours du gaz sont à des niveaux très éle­vés en Europe en rai­son de divers fac­teurs : sto­ckages bas, forte demande du gaz natu­rel liqué­fié (GNL) en Asie et inca­pa­ci­té de la Norvège et de la Russie d’augmenter leurs livrai­sons.
Ceci, ajou­té aux hausses de l’élec­tri­ci­té qui se mul­ti­plient éga­le­ment en 2021, fait que les ménages, sur­tout modestes voient leur fac­ture éner­gie s’en­vo­ler dans leur bud­get fami­lial. Ce que le chèque éner­gie sau­pou­dré par le gou­ver­ne­ment ne suf­fi­ra cer­tai­ne­ment pas à allé­ger, sur­tout que les car­bu­rants voient la courbe de leurs prix suivre une tra­jec­toire mon­tante régu­lière, avant même l’hy­po­thèse d’une vic­toire éco­lo­giste à l’é­lec­tion pré­si­den­tielle.
Qu’en pensent les Gilets Jaunes ?Gilets Jaunes 2018 - Augmentation prix carburants

Jeudi 30 septembre 2021

Les effets de manche, et les coups d’es­brouffe vont deve­nir de plus en plus fré­quents au cours des mois à venir. Macron affirme vou­loir com­battre les « com­plo­tistes » et la… dés­in­for­ma­tion ! Rien de moins. Cocasse, non ? Si autre­fois le fait de dou­ter, ou de com­battre la pen­sée offi­cielle vous cata­lo­guait sys­té­ma­ti­que­ment au rang de « fas­ciste », ce mot n’a plus aujourd’­hui aucune valeur, tel­le­ment il a été gal­vau­dé. Je suis d’ailleurs à peu près cer­tain que dans la jeu­nesse actuelle, peu sont capables d’ex­pli­quer exac­te­ment d’où il vient ! (lire Les médias contre la démo­cra­tie du 12 novembre 2016).
Il a donc fal­lu inven­ter autre chose, et c’est le « com­plo­tisme ». C’est à dire la volon­té d’im­pu­ter à quel­qu’un de « caché », que l’on ne nomme pas, des actes, déci­sions pris par le gou­ver­ne­ment. La crise de la Covid en ayant don­né un échan­tillon assez impres­sion­nant.
Vous dou­tez de la réa­li­té des chiffres des morts par la Covid ?
Vous pen­sez que le vac­cin a d’autres buts que pré­ve­nir la conta­gion ?
Vous pen­sez que l’in­ter­dic­tion de la chlo­ro­quine n’est pas une mesure de salut public ?
Vous pen­sez que le passe-sani­taire est un outil de sur­veillance de la popu­la­tion ?
Vous êtes un dan­ge­reux com­plo­tiste. D’ailleurs un com­plo­tiste ne peut être que dan­ge­reux.
Notre pré­sident va donc s’y atta­quer, d’une main de fer, d’au­tant que les plus per­méables aux idées com­plo­tistes sont les gens de condi­tions défa­vo­ri­sées, ceux qu’il exècre le plus.
Pourtant.… en mars 2020, n’af­fir­mait-il pas que l’hy­po­thèse d’une créa­tion en labo­ra­toire du virus du Covid-19, décou­lait d’un pro­fond anal­pha­bé­tisme ? Alors que cette hypo­thèse aujourd’­hui est loin d’être consi­dé­rée comme stu­pide ?
Lui-même avait dénon­cé une « mani­pu­la­tion » du mou­ve­ment des Gilets Jaunes et de l’af­faire Benalla par des « puis­sances étran­gères », situées un peu plus à l’est, sui­vez mon regard.
La même Russie qui, selon Mme Schiappa, finan­çait les cas­seurs et les vio­lences urbaines dans Paris.
En décembre 2018, la macro­nie jurait que le site des « Gilets Jaunes » avait été créé peu après l’é­lec­tion d’Emmanuel Macron par des Américains par­ti­sans de Steve Bannon.
Et on ne par­le­ra pas, la place me man­que­rait, de toutes les asser­tions gra­tuites, fausses et stu­pides autour du port du masque inutile, de la fin immi­nente de la pan­dé­mie, de l’im­pos­si­bi­li­té du virus de muter, après avoir juré que jamais il ne quit­te­rait Wuhan.
Alors, M. le Président, si vous vou­lez vrai­ment lut­ter contre la dés­in­for­ma­tion et le com­plo­tisme, com­men­cez par le faire dans votre entou­rage.
Lire aus­si : Quand l’exé­cu­tif ment : ces « fake news » mar­quantes de la Macronie Je pense complotiste

Vendredi 1er octobre 2021

Macron a reçu de nou­veaux ordres de la part de ceux qui l’emploient : pro­lon­ger le pass dit « sani­taire » autant que pos­sible, il faut tenir la popu­la­tion.
En effet, le porte-parole du gou­ver­ne­ment, Gabriel Attal, a fait savoir mer­cre­di à la sor­tie du Conseil des ministres que l’exé­cu­tif allait dépo­ser un texte au Parlement per­met­tant de pro­lon­ger le recours au pass sani­taire au-delà du 15 sep­tembre et ce jus­qu’à la fin juillet 2022. Pas plus, on vous le jure, comme on l’a­vait juré pour la CSG ou le CRDS… les pro­messes n’en­gagent.… vieil air connu !
Ajoutons à cela la volon­té de remettre en vigueur le vote par cor­res­pon­dance. Une pro­po­si­tion de loi avait été faite en ce sens par le Sénat, et le sujet revient sur la table ces jours-ci de la part cette fois des dépu­tés socia­listes.
Mais alors ? Sans le pass… impos­si­bi­li­té d’al­ler voter sauf à payer les 45 € pour un test PCR ? Retour au suf­frage cen­si­taire ? Ou dou­ble­ment de l’abs­ten­tion déjà énorme ?
Ce que nous annon­cions depuis des semaines se réa­lise donc bien en effet. Ajouter à cela l’o­bli­ga­tion pour les ados de pré­sen­ter depuis hier à leur tour un passe pour leurs acti­vi­tés spor­tives. Ainsi, s’ils veulent conti­nuer à jouer au foot, il fau­dra qu’ils convainquent leurs parents de les faire vac­ci­ner. Le chan­tage conti­nue de plus belle. Et l’Assurance mala­die qui « pré­co­nise » avec insis­tance une troi­sième dose…
Ajoutons à cela la décla­ra­tion de la dépu­tée et porte parole LREM, Anne Genetet : « Le pass sani­taire (…) a démon­tré son effi­ca­ci­té. Il pour­rait ren­trer dans le droit com­mun, comme le car­net de vac­ci­na­tion pour les enfants ou le per­mis de conduire, comme un outil qu’on doit avoir sous la main, en cas de besoin. »
Vous avez bien tout com­pris cette fois ?Passeport sanitaire appli

Samedi 2 octobre 2021

Un exemple à suivre en Italie : Domenico Lucano, ancien maire de la com­mune de Riace en Calabre (illus­tra­tion ci-des­sous) a été condam­né en pre­mière ins­tance le 30 sep­tembre à une peine de 13 ans et deux mois de pri­son, pour (entre autres) l’aide et l’en­cou­ra­ge­ment à l’immigration illé­gale.
Domenico Lucano, ancien maire de la com­mune de Riace (Calabre), était notam­ment accu­sé d’a­voir orga­ni­sé des mariages de conve­nance afin d’ai­der des femmes débou­tées du droit d’a­sile à res­ter en Italie. Il avait éga­le­ment tri­ché sur les appels d’offres pour attri­buer la ges­tion des ordures de son vil­lage de 1 800 habi­tants à des coopé­ra­tives liées aux immi­grés.
Alors qu’en France pour des délits simi­laires, on décore un Cédric Herrou et on dis­sout les asso­cia­tions qui luttent contre ce genre de délit, nous ne pou­vons que nous féli­ci­ter avec la Ligue et Mattéo Salvini de la réac­tion du gou­ver­ne­ment italien.Domenico Lucano - maire Riace Calabre

Bonne semaine à tous, et à dimanche pro­chain…
Patrice LEMAÎTRE

1 commentaire

  1. si je ne peux voter nor­ma­le­ment je dit AUX ARMES CITOYENS FORMEZ VOS BATAILLONS QU UN SANG IMPUR nous vole nos droits

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *