Aéroport de Nice : le grotesque enfumage (suite)

8 novembre 2021 | 3 Commentaires 

Le 17 jan­vier 2020, nous dénon­cions le « gro­tesque enfu­mage » de la direc­tion de l’aé­ro­port de Nice qui avan­çait, toute honte bue, que l’ob­jec­tif de l’aé­ro­port était « zéro émis­sion car­bone ». Surprenant pour un aéroport !
La lec­ture du com­mu­ni­qué nous appre­nait que cet objec­tif ne tenait pas compte du tra­fic aérien. Trop fort ! C’est un peu comme si on mesu­rait l’im­pact car­bone des routes sans tenir compte des véhicules.
L’aéroport de Nice per­siste à s’af­fi­cher comme exem­plaire en matière d’é­mis­sion de CO2 :

Aéroport Nice - Neutralité carbone

Capture d’é­cran datée de ce jour

Si vous ne com­pre­nez pas le mot « green­wa­shing », autre­ment dit « laver plus vert », eh bien c’est exac­te­ment ça : jouer sur les mots ou même sur la légis­la­tion pour s’é­ri­ger en exemple éco­lo­gique. Toutes les grandes com­pa­gnies éner­gé­tiques, très pol­luantes, le font.
Greenwashing

Alors que l’aé­ro­port de Nice est à l’o­ri­gine de plu­sieurs cen­taines de morts par an à cause de sa pol­lu­tion atmo­sphé­rique (lire Nice, la ville où il ne fait pas bon res­pi­rer du 5 juillet 2021), sa direc­tion per­siste dans une dupe­rie que l’on peut qua­li­fier de criminelle.

Ceci agace pro­fon­dé­ment de nom­breux Niçois, par­mi les­quels Collectif Citoyen 06, qui annonce dans un com­mu­ni­qué du 8 novembre 2021, avoir sai­si le Procureur de la République pour pra­tique com­mer­ciale douteuse :

L’aéroport de Nice, à grands ren­forts de com­mu­ni­ca­tion et de publi­ci­té, pré­tend qu’il est « neutre en car­bone ». Pourquoi ceci est un men­songe ? :
• l’aé­ro­port de Nice NE comp­ta­bi­lise QUE ses émis­sions directes : bâti­ments, engins sur piste, etc.) soit 1 050 tonnes de CO2 par an
• l’aé­ro­port de Nice NE comp­ta­bi­lise PAS ses émis­sions indi­rectes (avions qui décollent et atter­rissent) soit 123 000 tonnes de CO2 par an (source DGAC Direction Générale Aviation Civile).
• la pré­ten­due neu­tra­li­té car­bone annon­cée par l’aé­ro­port de Nice NE porte donc QUE sur 0,85% de ses émis­sions de CO2,
Au regard de l’Article L132‑2 du Code de la consom­ma­tion du 25 août 2020, cette pra­tique com­mer­ciale trom­peuse – à visée envi­ron­ne­men­tale – est condam­nable. Le Collectif Citoyen 06 sai­sit le Procureur de la République de Nice.
Collectif Citoyen 06

Tout est mensonge à présent

et finit par deve­nir insupportable

Massimo Luce


Bonus :Coca-Cola greenwashing

3 Commentaires 

  1. Se foutre de la gueule du monde pour mieux la contraindre et aus­si la taxer

    Répondre
  2. L’homme est fait de car­bone, comme tout être vivant, le car­bone c’est la vie, car sans car­bone pas de végé­taux, pas de nour­ri­ture, pas de vie sur terre.
    Arrêtons de faire du gré­ta­nisme (cré­ti­nisme de Gréta)

    Répondre
  3. Et la vignette Crit’Air obli­ga­toire à Nice 🤣🤣🙄 ??? Sera t elle bonne pour les avions aussi ?
    https://www.certificat-air.gouv.fr/

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *