Variant Omicron : entre fiction et réalité

2 décembre 2021 | 1 com­men­taire

Le scé­na­rio catas­trophe que les diri­geants de la pla­nète nous concocte est déjà écrit et fut même pro­duit plu­sieurs fois au cinéma.

Le but de ces films est de faire peur

Cette fois-ci, c’est du grand spec­tacle, « gran­deur nature » : les figu­rants sont des mil­lions, même si l’on ne demande pas trop leur avis. En outre c’est eux qui paient ! Les pro­duc­teurs sont très habiles.

Le scé­na­rio du nou­veau remake dépeint l’ar­ri­vée impromp­tue du « Variant Omicron » alors même que les potions injec­tées par mil­liards ne l’a­vaient pas pré­vu dans les deux doses pré­cé­dentes. Ni même la troi­sième dose en cours de déploie­ment. C’est la panique géné­rale ! Il faut « Maintenir la peur à tout prix » pen­dant tout le film. Les fabri­cants de ces potions magiques annoncent qu’ils vont pro­duire une nou­velle potion en moins de 100 jours, tout aus­si mys­té­rieuse que les trois pre­mières, qui sera capable de lut­ter contre cette nou­velle menace. Un record ! Mais en atten­dant fébri­le­ment cette qua­trième dose, qui arri­ve­ra trop tard puisque le « Variant Omicron » aura dis­pa­ru, com­bien de mil­lions de morts ? Panique ! Faut-il conti­nuer à injec­ter la troi­sième dose alors qu’on sait qu’elle ne sert à rien ? Oui, disent les fabri­cants car il faut écou­ler les stocks. Panique ! Et s’il le faut, on ligo­te­ra les gens comme en Autriche pour les injec­ter. Le film devient insup­por­table. Au pic de cette insup­por­table ten­sion, les gen­tils Résistants s’or­ga­nisent et par­viennent à éveiller leurs conci­toyens qui peu à peu se révoltent. Dans le même temps des dis­sen­sions naissent par­mi des méchants. Martino Blachieri se ral­lie à la Résistance en dévoi­lant que tous les chiffres qu’on lui fai­sait annon­cer étaient tru­qués, tan­dis que Jean-François Le Défraîchi, le gou­rou du Prince de la Mort, recon­naît lui même que les piqûres ne servent à rien. Ouf ! Il était temps que tout ceci se ter­mine, car…

… tous ces films se terminent bien !

Happy end
Massimo Luce

1 commentaire

  1. Si on ne fait rien et qu’on reste pas­sif, on l’au­ra pro­fond…
    Si on bouge et qu’on se révolte à cause du chaos qu’ils sèment, on l’au­ra pro­fond…
    [ … ]
    Prochaines phases de leur plan dia­bo­lique : chaos puis loi mar­tiale, puis fin de la pro­prié­té indi­vi­duelle.
    2022 sera épique mais pas dans le bon sens du terme, pré­pa­rez vous, réserves de nour­ri­ture et armes…

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

quatre-vingts un −  = soixante-dix un