Y a t‑il un vote immigré ?

par | 13 avril 2022 | 9 Commentaires 

Une étude inté­res­sante réa­li­sée par « La Croix », nous montre que 69 % d’é­lec­teurs musul­mans ont voté Jean-Luc Mélenchon (son­dage Ifop).

Si on se réfère à l’é­lec­tion de 2017, ceux-ci n’é­taient « que » 37 %. Cela repré­sente une aug­men­ta­tion de 86,5 % ! On com­prend pour­quoi le lea­der de la France soi-disant insou­mise insiste tant sur les bien­faits de l’im­mi­gra­tion et fus­tige avec sa verve har­gneuse les cri­tiques envers l’Islam.

Ceci dit, le dépu­té mar­seillais a bien joué, et sa tac­tique aurait pu fonc­tion­ner et le faire arri­ver au second tour. Pourquoi donc ?

Parce que Jean-Luc Mélenchon est un vieux poli­ti­card. Il connaît les ficelles du métier. Si Marine Le Pen a choi­si d’axer sa cam­pagne sur le pou­voir d’a­chat, délais­sé par les autres can­di­dats, le tri­bun qui s’af­fiche à gauche lui, a choi­si d’al­ler pui­ser dans un réser­voir de plus en plus rem­pli : les musul­mans. En les flat­tant, en les défen­dant, en leur mon­trant ce qu’ils ris­quaient si Zemmour pas­sait (vous pen­sez bien, un Juif au Pouvoir…). Le risque de se voir remi­ser en sous-fran­çais, de devoir aban­don­ner leurs pré­noms tra­di­tion­nels, de se voir stig­ma­ti­ser et assi­mi­lés à la délin­quance (quelle erreur 😁), cela les a moti­vés. Alors, les musul­mans se sont mobi­li­sés, car eux aus­si ont des réseaux, des comi­tés, des asso­cia­tions… Et pour qui ont-ils voté ? Certainement pas pour Macron qui les ignore, pas pour Pécresse, qui a fait sem­blant de leur faire des reproches… Il res­tait Mélenchon, celui qui se veut le pour­fen­deur de l’is­la­mo­pho­bie, et qui n’est pas un ami d’Israël. Et le vote de la com­mu­nau­té musul­mane en faveur de celui qui les caresse dans le sens du poil est pas­sé de 37 à 69%, presque le double en 5 ans.

Et ça a marché

Le can­di­dat « φ » fait trois fois mieux que le can­di­dat « Z » et dans les ban­lieues, il s’oc­troie sou­vent la pre­mière place avec des scores flir­tant avec les 50%. Heureusement, la cam­pagne s’est arrê­tée là… on aurait pu le retrou­ver au second tour assez facilement.Présidentielle 2022 - Seine-Saint-Denis

Que tirer de ce triste constat ?

La popu­la­tion immi­grée, et en par­ti­cu­lier musul­mane, ne fait qu’aug­men­ter en nombre. Si Macron repasse, le nombre d’é­lec­teurs sous le signe du crois­sant devien­dra majo­ri­taire… Les can­di­dats « natio­naux » seront dépas­sés, les héri­tiers de Mélenchon aus­si, pro­ba­ble­ment. Et la pré­dic­tion de Gérard Collomb(1) devien­dra réalité !

Patrice LEMAÎTRE

(1) Gérard Collomb, ancien ministre de l’Intérieur, décla­rait en 2018 à pro­pos de l’in­sé­cu­ri­té et de l’immigration : « D’ici à cinq ans, la situa­tion pour­rait deve­nir irré­ver­sible » [source].

Les articles du même auteur

Patrice Lemaître

9 Commentaires 

  1. Le Collectif contre l’Islamophobie en France vous vous sou­ve­nez ? Dont il y a eu des expul­sions d’imams appe­lant au jihad inci­tant à la haine des Juifs ou à la vio­lence envers les femmes. Dissoute en rai­son de ses liens avec l’islamisme, l’association est réap­pa­rue sous le label Collectif contre l’islamophobie en Europe. Elle vient à nou­veau de faire par­ler d’elle en dif­fu­sant sur les réseaux sociaux un appel par une affiche à voter Jean-Luc Mélenchon. Sur la pho­to d’une affiche il est indi­qué : « 81,1% des adhé­rents fran­çais du CCIE son­dés pensent voter pour Jean-Luc Mélenchon », le texte qui l’accompagne cible direc­te­ment l’électeur poten­tiel par un « Et vous ?– Ce constat rejoint éga­le­ment le fait que Jean-Luc Mélenchon soit reven­di­qué comme un « butin de guerre » par Houria Bouteldja, l’ex-porte-parole du PIR, « Parti des indi­gènes de la République et celui de à l’occasion de laquelle Marwan Muhammad, ancien diri­geant du CCIF, avait fait hur­ler « Allah Akbar » à la foule à proxi­mi­té du Bataclan ! Là nous dépas­sons les idées du culte musul­man normalisé.

    Répondre
  2. Il faut accep­ter la véri­té des faits : Mélenchon, son fonds de com­merce, c’est la défense de l’immigration —point barre — c’est là le réser­voir de ses votes par rejet vis­cé­ral du RN, s’il veut avoir encore quelques dépu­tés et une place pour ses idées (???), son cal­cul a été très bon, en pro­fes­sion­nel de la poli­tique, il aura une bonne retraite pour les 5–10 ans pro­chaines avec ses sbires qui défendent des concepts dont on a vu les résul­tats au 20e siècle,
    Mais la France dans tout ça, où va-t-elle ? Il n’y a pas d’union pos­sible dans ce pays. Le ciment social est trop fra­gile, il ne pour­ra pas tenir indé­fi­ni­ment car les inté­rêts sont trop divergents !

    Répondre
  3. Mélenchon s’est trom­pé, la vraie éco­lo­gie dont il se pro­clame, ce n’est pas plus d’im­mi­grés en France qui doit deve­nir une nation créole, mais que chaque peuple vive dans son cli­mat, ses tra­di­tions, ses ori­gines, sa terre nour­ri­cière, sa famille, car c’est le cli­mat qui est à l’o­ri­gine de la bio­di­ver­si­té des humains.

    Répondre
    • Exact à 100% ; exit le mon­dia­lisme, le trans­hu­ma­nisme, le déra­ci­ne­ment, la grande réini­tia­li­sa­tion… S’il existe NEUF races dans l’es­pèce humaine, ce n’est pas un hasard, c’est parce que, pen­dant des cen­taines de mil­liers d’an­nées, l’ho­mo sapiens s’est répan­du sur de nom­breuses régions et son déter­mi­nisme anthro­po­lo­gique s’est des­si­né tout seul. N’en déplaise aux idéo­logues éga­li­ta­ristes, un Blanc ne vaut pas un Noir, un Jaune ne vaut pas un Blanc, un Juif ne vaut pas un Chrétien, un Musulman ne vaut pas un Juif, etc… Tous dif­fé­rents et spé­ci­fiques, c’est comme cela que marche le Monde, pas comme le vou­draient un George Soros, un Klaus Schwab, un Joe Biden ou un Emmanuel Macron. IL EST IMPÉRIEUX D« EMPÊCHER LE NOUVEL ORDRE MONDIAL DE PRENDRE RACINE.

  4. Vous vous faites des films à par­tir de son­dages bidon­nés !
    « Musulmans », ce n’est pas une ori­gine eth­nique.
    Il fau­drait savoir faire la dif­fé­rence entre les arabes et les noirs. Et aus­si ceux qui sont musul­mans et ceux qui ne le sont pas.
    En bref, vous avez vous même bouf­fé la pro­pa­gande fran­çaise qui parle d’un islam homo­gène qui n’existe que dans vos têtes. Dans la réa­li­té des faits, beau­coup de gens d’origine magh­ré­bine ne sup­portent pas les sub­sa­ha­riens et inversement.

    Répondre
    • Réponse à Adel
      Les Français musul­mans ne vote­ront pas pour Macron, la marion­nette per­verse mise en place par Rothschild, et disent : Tout sauf Macron !

  5. Mélanchon le franc-maçon et ami de Macron aurait-il béné­fi­cié des machines ? La véri­té nous la sau­rons un jour ! En atten­dant virons cette pour­ri­ture de Macron. Le Pen c’est le RIC et la pro­por­tion­nelle, entre autres. En atten­dant de reprendre notre totale sou­ve­rai­ne­té, c’est la moins pire dans cette raclure de ripoublique !

    Répondre
    • C’est faux, Mohamed ! Les musul­mans fran­çais vote­ront Macron. Ils le disent haut et fort. Allez faire un tour dans le 93 ou les quar­tiers nord de Marseille et posez-leur la ques­tion. Vous ver­rez que la consigne est : « Tout sauf Marine Le Pen ».

  6. Mais vous ergo­tez sur des chiffres com­plè­te­ment bidon­nés !
    Tous ces poli­to­logues auto­pro­cla­més ne font que dis­cu­tailler sur des chiffres tra­fi­qués. Pire : ils confortent ain­si l’ar­naque de la démo­cra­tie dite repré­sen­ta­tive qui peut ain­si se per­pé­tuer.
    Ce qui serait plus per­ti­nent serait de dénon­cer cette fraude élec­to­rale inhé­rente au mode de scru­tin.
    La fraude com­mence par le condi­tion­ne­ment média­tique, elle se pro­longe par des son­dages bidon­nés, puis par la sima­grée des 500 signa­tures, puis par les tri­che­ries sur les bud­gets de cam­pagne, puis par les mani­pu­la­tions des pro­cu­ra­tions, et enfin par les bidouilles des ordi­na­teurs du minis­tère de l’Intérieur.
    Alors vous ima­gi­nez bien ce que peuvent valoir les résul­tats affi­chés par le minis­tère de la Tricherie.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

+ deux = neuf