Christian Estrosi, va-t-en-guerre

par | 30 novembre 2023 | 7 Commentaires 

Christian Estrosi a annon­cé qu’il pro­jè­te­ra aux élus métro­po­li­tains de Nice – Côte d’Azur à l’is­sue du conseil qu’ils tiennent aujourd’­hui, jeu­di 30 novembre 2023, le « film » qui montre les attaques du 7 octobre com­man­di­tées par le Hamas contre Israël, a appris BFM Nice Côte d’Azur, confir­mant une infor­ma­tion de Nice-Matin [source].

Ainsi donc le pré­sident de la métro­pole Nice – Côte d’Azur emboite le pas — caden­cé — de l’Assemblé natio­nale qui avait « mon­tré l’exemple ». Comme cette sinistre assem­blée l’a­vait déjà fait avec sa cala­mi­teuse minute de silence en hom­mage au petit délin­quant Nahel. On le sait : le maire de Nice aspire à jouer dans la cour des grands.

Cette démarche par­ti­cipe à une volon­té d’in­fluen­cer les « élus », puis­qu’on les appelle ain­si, de la Nation, petits et grands. Mais les dits « élus » ne sont pas assez infor­més par ailleurs ? Pourquoi CE film et pas un autre ? Pourquoi pas ces vidéos qui montrent des sol­dats israé­liens abattre deux enfants pales­ti­niens dans la ville de Jénine, en Cisjordanie occu­pée, lors de la trêve(1). La machine de pro­pa­gande qui s’est mobi­li­sée pour le gen­til Zelensky contre le méchant Poutine, modi­fie son tir et nous montre les gen­tils Israéliens contre les méchants Palestiniens. La méthode est la même.

Nice - Drapeau Ukraine
L’Hôtel de ville de Nice a fait par­tie des mai­ries col­la­bos qui ont pavoi­sé le dra­peau ukrainien.

Monsieur Estrosi, pour­quoi igno­rez vous que des atro­ci­tés se pro­duisent des deux côtés ?

Christian Estrosi menace

Il y aurait donc une violence légitime, et une violence condamnable ?

Monsieur Estrosi, comme les élus de la Nation, comme du reste toute la presse sub­ven­tion­née, ne s’in­ter­rogent pas sur la faci­li­té avec laquelle les com­man­dos du Hamas ont pu fran­chir les bar­rières hau­te­ment sécu­ri­sées qui cernent la bande de Gaza. Nice Provence Info s’est pen­ché sur cette ques­tion :
Est-il pos­sible que ni le Mossad, ni la CIA, ni Tsahal n’aient eu la moindre infor­ma­tion sur la gigan­tesque opé­ra­tion mon­tée par le Hamas ?(2).

Alors que toute per­sonne un tant soit peu res­pon­sable, devrait s’ef­for­cer de « faire la part des choses », « cal­mer le jeu », « prendre du recul », le maire de Nice nous dit qui sont les gen­tils et qui sont les méchants(3). Estrosi prend sa part dans le cli­vage orches­tré par les bel­li­cistes. Il souffle sur les braises pour atti­ser l’in­cen­die que d’au­cuns espèrent. Nous sommes donc tous som­més de choi­sir un camp, les gen­tils ou les méchants, sachant que même ceux qui refusent cette injonc­tion cli­vante sont alors éti­que­tés « anti­sé­mites »(4).Monsieur Estrosi n’a pas le temps de lire Nice Provence Info, car nous écri­vions quelques jours après l’at­taque du Hamas :

Tout ceci est bien com­pli­qué. Émoticône étonnement
Un bon conseil : ne soyez pas dupes ! Ne tom­bez pas dans le pan­neau !
Courage, fuyez cette nou­velle machi­na­tion dia­bo­lique
(5).

Estrosi croit qu’il va s’en sor­tir en construi­sant des mos­quées à Nice, pour faire croire aux musul­mans qu’il est leur ami afin qu’ils conti­nuent de voter pour lui.

Estrosi BoubakeurDalil Boubakeur, alors rec­teur de la mos­quée de Paris et pré­sident d’hon­neur du Conseil fran­çais
du culte musul­man, apporte son sou­tien à Christian Estrosi lors des élec­tions régio­nales de 2015.

Estrosi fait de la poli­tique, c’est-à-dire qu’il pense avant tout à sa carrière.

Massimo Luce


Post-scrip­tum :
Monsieur Estrosi retient un film pour jouer de son influence sur les élus de la métro­pole niçoise. Est-ce bien le rôle de ces conseils métro­po­li­tains (comme du reste pour l’Assemblée natio­nale) ? Pourquoi pas alors un film sur ses exploits moto­cy­listes ? Ou pour Kawasaki, ou encore pour Pfizer qui paie­raient pour cela ? Ou bien même un film comique pour assu­rer une pré­sence aux débats préalables ?

Q

Des sol­dats israé­liens ont abat­tu deux enfants pales­ti­niens dans la ville de Jénine, en Cisjordanie occu­pée, lors de la trêve (la vidéo ici, si vous avez du courage).

Q

Quatrième ques­tion :
Est-il pos­sible que ni le Mossad, ni la CIA, ni Tsahal n’aient eu la moindre infor­ma­tion sur la gigan­tesque opé­ra­tion mon­tée par le Hamas ? dans notre article de Pierre Blairon Le 11 sep­tembre d’Israël du 18 octobre 2023.

Q

Le mot « sémite » est récent. Il fut créé au XIXe siècle par le lin­guiste alle­mand Schlözel pour dési­gner tous les peuples qui par­laient une langue qui avait la même source : l’hé­breu, l’a­ra­méen et l’a­rabe. Anti-sémite veut donc tout aus­si bien dire « anti-arabe » que « anti-juif pales­ti­nien ».
Selon universalis.fr, le terme « sémites » a été appli­qué à tous les peuples par­lant ou ayant par­lé des langues sémi­tiques.
Ce qui est par­ti­cu­liè­re­ment cocasse puis­qu’une par­tie impor­tante des Israéliens pro­vient d’Europe cen­trale (les juifs ashe­ké­nazes) et ne sont donc pas sémites comme leurs core­li­gion­naires juifs pales­ti­niens et les musul­mans pales­ti­niens.
« Antisémites » vou­drait donc plu­tôt dire, éty­mo­lo­gi­que­ment par­lant, anti-palestinien !

Q
Le di-able, c’est celui qui di-vise
Le mot diable vient du grec dia­bo­los (διάβολος), celui qui divise. On retrouve le pré­fixe di‑, ou dia‑, notam­ment dans di-viser, dia-mètre, dia-gonale, dia-lyse.

Les articles du même auteur

Massimo Luce

7 Commentaires 

  1. L’Etat d’Israël a été fon­dé par le ter­ro­risme sio­niste voir : 

    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Pour-memoire-22-juillet-1946-les-terroristes-juifs-font-exploser-l-hotel-King-David-73977.html

    et cela n’a plus ces­sé. Trois quart de siècle de heurts entre israë­liens et pales­ti­niens, avec une occu­pa­tion des ter­ri­toires colo­ni­sés jus­qu’au mor­cel­le­ment. On ne voit pas où pour­rait exis­ter un état pales­ti­nien sauf à éva­cuer les colons et reve­nir aux fron­tières dédiées par l’ONU. Mensonges et pro­pa­gande de guerre écrasent la véri­té. Nous sommes priés, som­més, de défi­ler en sou­tien de l” enti­té sio­niste par un Estrosi qui file­ra à la rup­ture du jeûne de l” Aïd ! on n’en fait jamais trop pour gar­der sa place à la man­geoire. A force de lécher autant de culs il a la langue char­gée ! Bientôt l’al­lu­mage des lumières d’Hanouka ! en Palestine aus­si grâce au phos­phore blanc, faut c’qu’il faut ! sou­tien à l’im­mi­gra­tion-inva­sion isla­mique ici, écra­se­ment des arabes chez eux là-bas. Applaudissez les artistes !

    Répondre
  2. Demandez vous avec quelles voix Estrosi se fait élire à Nice ???

    Répondre
  3. On condamne le Hamas, mais on par­donne à Nahel et aux assas­sins de Thomas.… La France n’a plus d’Honneur, d’Honnêteté, ni de Grandeur. Dire que nous étions la cin­quième grande puis­sance dans les années 60–70, AAA début 2000 et ce n’est pas le maire de Nice, ni tous ses com­parses, qui va redo­rer le bla­son de notre pays, de notre région.

    Répondre
  4. Avec les satel­lites on peut lire une plaque miné­ra­lo­gique et là, per­sonne n’a rien vu venir.
    Et oui il y a du gaz dans le golfe face à Gaza et les Américains avec ISRAËL vont tout faire pour le récu­pé­rer.
    Ils ont oublié que de l’autre côté on n’emporte rien, abso­lu­ment rien quand on passe à la pèse.

    Répondre
  5. Estrosi ferait mieux de pro­je­ter un film por­no.
    C’est ce qui convien­drait le mieux à toute cette clique perverse.

    Répondre
    • Estrosi veut mon­trer un film de pro­pa­gande, qui oublie les 75 années de domi­na­tion des Israéliens sur les terres arabes (Golan et Palestine (Sinaï res­ti­tué à l” Égypte)), et le mitraillage par les héli­co­ptères tsa­ha­liens du « ras­sem­ble­ment fes­tif » devant le mur. Pure pro­pa­gande sioniste !

      Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *