Le toupet inouï du gouvernement israélien

par | 8 jan­vier 2024 | 8 Commentaires 

Des pan­neaux publi­ci­taires impli­quant le Président Emmanuel Macron ont été lar­ge­ment pla­car­dés depuis fin novembre 2023 dans les prin­ci­pales villes d’Israël :

Traduction : « Président Macron que feriez-vous si Jean-Michel était pris en otage par le Hamas ? »

Beaucoup de Français ont déco­dé cette invec­tive car cela fait plu­sieurs mois que l”« affaire Jean-Michel Trogneux » enva­hit les réseaux sociaux indé­pen­dants. Le dos­sier est sor­ti par Faits & Documents en décembre 2022. Il est rocam­bo­lesque à la pre­mière lec­ture, et on pour­rait ne pas y prê­ter atten­tion s’il n’é­tait par­fai­te­ment étayé et docu­men­té(1).

Ce dos­sier est trai­té par le site de réin­for­ma­tion Géopolitique Profonde et car­tonne sur la Toile :

Géopolitique profonde - Jean-Michel Trogneux

14 500 per­sonnes ont écou­té cette émis­sion pen­dant plus d’une heure. Le Tweet ci-des­sus publié en novembre 2023 a été vu 266 200 fois. Motus en France sur toutes les chaînes sub­ven­tion­nées alors que notre pré­sident est la risée de la pla­nète entière.

Pour Israël, pas de doute :
Jean-Michel compte bien dans la vie d’Emmanuel Macron et
décide d’en faire un slo­gan pour une cam­pagne publi­ci­taire massive. 

Il fal­lait oser le faire : alors que l’af­faire « Jean-Michel Trogneux » reste un sujet tabou dans toutes les rédac­tions fran­çaises Bien Pensantes, Israël déballe l’af­faire et met les pieds dans le plat. Après Israël, qui d’autre à pré­sent ? Poutine ? Ou Biden ? Ou Trump qui a un dos­sier com­plet sur cette affaire ? Ou encore Abdelmadjid Tebboune, le pré­sident algé­rien qui en sait long ?

Quelle est la réaction d’Emmanuel Macron face à cette mise en cause ? Rien !

Brigitte Macron s’é­tait aventuré‑e dans une plainte pour dif­fa­ma­tion. Las ! La Justice avait annu­lé cette pro­cé­dure(2).

Voilà où en est la France aujourd’­hui : ridi­cu­li­sée de par le monde, par des gou­ver­ne­ments a prio­ri « alliés », et que font nos dirigeants ?

Ils font le dos rond, pen­sant que cela se tas­se­ra !Dos rondToute la France fait le dos rond et écrase : Emmanuel Macron et Jean-Michel Trogneux, mais toute la classe poli­tique, tous les médias. Tous complices !

Q

Chacun doit se faire sa propre opi­nion sur le sujet, mais en se don­nant la peine de consul­ter cet impor­tant dos­sier (télé­char­ge­ment ici).

Q

Paris (AFP) – Le tri­bu­nal judi­ciaire de Paris a annu­lé mer­cre­di une pro­cé­dure inten­tée par la Première dame Brigitte Macron, qui avait assi­gné en février 2022 deux femmes ayant pro­pa­gé sur Internet de fausses nou­velles pré­ten­dant qu’elle était une femme trans­genre.​[source]

8 Commentaires 

  1. Pédoland est la seule pro­vince pauvre de l’Europe qui a un « pré­sident » qui se fait sodo­mi­ser par ça… cette chose !!!!!!

    Répondre
    • À vrai dire, je pense qu’il y en a « quelques autres » en UE, notam­ment vers la Belgique et la Hollande, et peut-être même l” Espagne.

      Répondre
  2. Très bien qu’à l’é­tran­ger on remette à sa place la tafiotte qui nous sert de pré­sident et qui se prend pour Jupiter.

    Répondre
  3. N’oublions quand même pas que c’est NATACHA REY, qui a fait la 1ère enquête, très docu­men­tée, et reprise par Faits & Documents.
    Voir aus­si le tra­vail d’un généa­lo­giste http://pressibus.free.fr/gen/trogneux/index.html

    Répondre
  4. Israël SAIT !
    Parlons peut-être de Régine Choukroun !
    Croisée dans l’entourage de Pierre Bergé, l’in­ter­prète de La Grande Zoa fut au com­men­ce­ment du par­cours de deux per­son­na­li­tés aus­si sul­fu­reuses que cen­trales en Macronie : Jean-Marc Borello et Michèle Marchand.
    Cette der­nière est une « pro­tec­trice » deve­nue gênante.
    En révé­lant le rôle de Michèle Marchand dans l’étouffement d’un scan­dale de pédo­phi­lie impli­quant le fils de Marc Ladreit de Lacharrière, la bio­gra­phie non auto­ri­sée de Michèle Marchand par Jean-Michel Décugis, Pauline Guéna et Marc Leplongeon parue chez Grasset en octobre 2018, a fait l’effet d’une bombe en rai­son de la place cen­trale occu­pée par « Mimi » dans le contrôle de l’image du couple pré­si­den­tiel en géné­ral et de « Brigitte » en par­ti­cu­lier.
    « Mimi », « Brigitte » et Marc Ladreit de Lacharrière : le chaî­non man­quant de l’affaire Fillon ? Quand, en décembre 2021, L’Obs publie son enquête, Michèle Marchand a été mise en exa­men dans l’affaire Takieddine pour « subor­na­tion de témoin ». Le mois pré­cé­dent, des retrans­crip­tions d’écoutes télé­pho­niques entre « Brigitte » et « Mimi » ont fui­té dans Mediapart (3 novembre 2021).
    C’est dans ce contexte que le couple pré­si­den­tiel affirme, à cinq mois de l’élection pré­si­den­tielle de 2022, avoir pris ses dis­tances avec Michèle Marchand.
    Mais « Mimi » est coriace. Le lièvre fut levé en sep­tembre 2023 par le fil Telegram. L’affaire Jean-Michel Trogneux et par apar.tv, le site ani­mé par le scé­na­riste Aurélien Poirson-Atlan (connu sous le pseu­do­nyme de Zoé Sagan). Reprenant une fuite ano­nyme sur Twitter, les deux publièrent simul­ta­né­ment le nom du chi­rur­gien qui avait opé­ré Brigitte Macron à l’Hôpital amé­ri­cain de Paris à Neuilly-sur-Seine en juillet 2019 : Patrick Bui Quy Minh.
    La réponse est en par­tie don­née, nichée au cœur d’une longue enquête sur Michèle Marchand (L’Entremetteuse de la République, L’Obs, 23 décembre 2021), met­tant en lumière que l’article de Closer pour­sui­vi par « Brigitte » était en fait une « boule puante » lan­cée à l’é­poque où le couple pré­si­den­tiel ten­tait de prendre ses dis­tances avec la papesse de la presse people, deve­nue radio­ac­tive depuis la sor­tie, neuf mois plus tôt, de la bio­gra­phie non-auto­­ri­­sée Mimi (Grasset, octobre 2018).
    À l’é­poque, explique L’Obs, cette « enquête sur son sul­fu­reux pas­sé […] achève de convaincre l’Élysée d’instaurer une dis­tance avec leur « pro­tec­trice ». Fini les réunions du jeu­di dans l’aile Madame. Adieu le rêve de Mimi qui pro­je­tait de vendre Bestimage et de se faire embau­cher par l’Élysée. […] Quelques semaines plus tard, une boule puante éclate dans Closer : Brigitte a été repé­rée à l’entrée de l’Hôpital amé­ri­cain de Paris. Elle aurait subi une opé­ra­tion de chi­rur­gie esthé­tique sous anes­thé­sie géné­rale.
    Furieuse, la pre­mière dame fait condam­ner pour la pre­mière fois le maga­zine.
    Pour com­prendre, il faut se pen­cher sur la per­son­na­li­té de ce chi­rur­gien d’origine viet­na­mienne, né Quy Minh, Patrick
    Bui, frère de la sty­liste Barbara Bui, cofon­da­trice de la griffe du même nom ain­si que de Kabuki en asso­cia­tion avec William Halimi. Ancien pré­sident de la Société fran­çaise des chi­rur­giens esthé­tiques plas­ti­ciens (SOFCEP), membre de l’International Society of Aesthetic Plastic Surgery (ISAPS), pro­mu au grade d’officier de la Légion d’honneur le 14 juillet 2023, Patrick Bui a acquis depuis 25 ans une renom­mée mon­diale dans la « mor­pho­lo­gie faciale », les « modi­fi­ca­tions volu­mé­triques » de par sa spé­cia­li­té : « la fémi­ni­sa­tion du sque­lette facial dans le cadre du trans­sexua­lisme » comme l’indique sa vidéo de pré­sen­ta­tion sur le site/​annuaire Chirurgie Esthétique France.
    Les ser­vices de Patrick Bui sont ain­si recon­nus et recom­man­dés inter­na­tio­na­le­ment pour par­faire les opé­ra­tions de « chi­rur­gie de réat­tri­bu­tion sexuelle d’homme vers femme ». C’est à ce titre qu’il a par exemple par­ti­ci­pé au « dos­sier spé­cial trans­genre » du maga­zine Team Surgery pour abor­der sa spé­cia­li­té : « fémi­ni­ser le visage ».

    Répondre
  5. J’imagine « le géné­ral » et Yvonne qui assistent à cette déchéance de notre pays !

    Répondre
    • Hélas, bien vu !

      Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *