Mauvais copieur !

par | 31 mai 2022 | 3 Commentaires 

Qui de Carrefour ou de Bricomarché a copié l’autre ?

Parking clientèle Carrefour

Parking clientèle Bricomarché

Dans les deux cas, j’ai inter­pel­lé — très poli­ment — le res­pon­sable du maga­sin, pour — tou­jours très aima­ble­ment — signa­ler qu’il conve­nait d’é­crire non pas « leurs achats », mais « ses achats ». Incompréhension dans les deux cas : quoi ? « leurs », « ses » ? C’est quoi la différence ? Emoji étonnement

J’avais l’im­pres­sion de par­ler latin. Mais bien­tôt s’ex­pri­mer en fran­çais avec la maî­trise de sa gram­maire fera de vous un latiniste.

L’école pro­meut l’i­déo­lo­gie trans­genre. Nous l’a­vons vu :

On ne dis­tingue déjà plus le genre. À pré­sent on ne dis­tingue pas non plus le nombre.

Massimo Luce

3 Commentaires 

  1. Les élites, les vraies, se sont éva­po­rées ou, en tout cas, se sont ter­rées dans leurs chry­sa­lides peut-être en atten­dant des jours meilleurs. À pré­sent, c’est l’o­chlo­cra­tie (syno­nyme de plou­to­cra­tie) qui donne le la. Solécismes, dis-ortho­­gra­­phie, impro­prié­tés, glis­se­ments séman­tiques, angli­cismes, tout est bon pour sac­ca­ger l’une des plus anciennes et belles langues du monde. Qui parle comme ça ? Les élites acul­tu­rées, celles-la mêmes qui nous gou­vernent en étant à la botte du mul­ti­cul­tu­ra­lisme mon­dia­liste prô­né par le Nouvel Ordre mon­dial, alias les EU, celles qui ont don­né un blanc-seing aux fos­soyeurs de la France, j’ai nom­mé les Bobos de toute nature, les relayeurs de mino­ri­tés puant de leur supé­rio­ri­té, les rem­pla­cistes et les sup­pres­sistes de tous bords etc. Adieu la morale chré­tienne et le patrio­tisme. Bonjour la merde !

    Répondre
  2. Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire : l’oligarchie mon­dia­liste cherche à décul­tu­rer les popu­la­tions occi­den­tales pour mieux les domi­ner. Où mieux qu’à l’école peut-elle agir pour atteindre son objectif ?

    Répondre
  3. L’école pro­meut des incultes, et c’est vou­lu, puisque nous n’a­vons pas de culture.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée.

quatre-vingts un − soixante-dix trois =