La guerre du Niger n’aura pas lieu

par | 13 août 2023 | 5 Commentaires 

Au len­de­main du coup d’État du 26 juillet 2023 au Niger qui a ren­ver­sé le pré­sident élu, Mohamed Bazoum, Macron a condam­né « avec la plus grande fer­me­té » un coup d’Etat « dan­ge­reux » pour la région.

« Ce coup d’État est par­fai­te­ment illé­gi­time et pro­fon­dé­ment dan­ge­reux pour les Nigériens, pour le Niger, et pour toute la région. C’est pour­quoi nous appe­lons à la libé­ra­tion du pré­sident Bazoum et à la res­tau­ra­tion de l’ordre consti­tu­tion­nel. Ou encore : « Quiconque s’at­ta­que­rait aux res­sor­tis­sants, à l’ar­mée, aux diplo­mates et aux emprises fran­çaises ver­rait la France répli­quer de manière immé­diate et intrai­table. » Plus loin : « La France sou­tient par ailleurs toutes les ini­tia­tives régio­nales visant à la res­tau­ra­tion de l’ordre consti­tu­tion­nel et au retour du pré­sident élu Mohamed Bazoum. »

Avec Macron, vous allez voir ce que vous allez voir(1)

Mais Macron n’en­tre­prend rien sans ses amis amé­ri­cains qui ont des inté­rêts impor­tants au Niger(2) et ceux-ci envi­sagent de s’ap­puyer sur une struc­ture alliée, la CEDEAO pour lan­cer une opé­ra­tion mili­taire franco-africaine.

Niger : la CEDEAO ordonne le déploie­ment de sa force d’in­ter­ven­tion pour res­tau­rer l’ordre consti­tu­tion­nel [source BFMTV du 10 août 2023].

Mais tout le monde n’est pas d’ac­cord. Les réunions se suc­cèdent, les com­mu­ni­qués aus­si, mais de moins en moins bel­li­queux. Voici le der­nier en date :

Communiqué CEDEAO - 10 août 2023

In fine ce qui pré­oc­cupe les repon­sables de la CEDEAO, c’est l’é­tat de san­té de leur col­lègue Mohamed Bazoum. Et c’est tout ! Mais on les com­prend. Au rythme où vont les choses en Afrique, le sort réser­vé à Mohamed Bazoum pour­rait très bien leur arri­ver demain à cha­cun d’eux. Ça craint quand même. Au moins qu’on leur laisse le temps de se réfu­gier dans l’une de leurs vil­lé­gia­tures par­se­mées de par le monde et réser­vées à cela.

La guerre du Niger n’aura pas lieu

Du moins pas dans l’immédiat.

La CEDEAO a hési­té à envoyer une armée contre tout un Peuple entiè­re­ment acquis aux nou­veaux diri­geants de leur pays.

Qu’aurait pu faire une armée, aus­si per­for­mante soit-elle ? C’est trop tard. Macron n’a rien vu venir(3).

En Afrique l’Histoire a déjà bas­cu­lé. Et elle est en train de bas­cu­ler sur toute la pla­nète(4).

Georges Gourdin

[Notre illus­tra­tion à la une : cré­dit État-major des armées]

Les articles du même auteur

Georges Gourdin

5 Commentaires 

  1. L’europe veut affa­mer et tuer le Peuple du Niger en sup­pri­mant les aides dont la livrai­son d’a­li­ments et de médi­ca­ments. On voit que l’eu­rope renoue avec le colo­nia­lisme et l’esclavagisme.

    Répondre
  2. Macron a le culot (son ADN) de par­ler de coup d’État au Niger ? Lui qui a été élu par un coup d’État média­tique, et poli­tique (éli­mi­na­tion de Fillon) et par « arran­ge­ment » frau­du­leux (machines à voter). Bref, un coup d’État « démo­cra­tique », sans besoin des mili­taires. C’est qu’i­ci on n’est pas des sau­vages, aurait dit Popek ! 😀

    Répondre
  3. La France, sa beau­té, son savoir-faire, a per­du tout ton éclat au fur et à mesure des poli­tiques dévas­ta­trices des poli­ti­ciens de gauche qui se sont suc­cé­dé et là on en est au point de non retour.
    La France n’existe plus car elle a sui­vi les dik­tats onu­sien et euro­péen, sans comp­ter le défi migra­toire qu’elle n’a pas la volon­té d’ar­rê­ter. Je pleure ma France.

    Répondre
    • Pas que de « la gauche », mais des pseu­­do-pré­­si­­dents « Sarko », « Moullande », et le pire, le dénom­mé « Micron ». Ces 3 là ont tué notre pays !

      Répondre
      • Exact ! J’incluais Sarko car pour moi il a été un des pre­miers para­chu­tés par les USA.
        Moullande gauche molle mais dévas­ta­trice et Micron ni droite ni gauche, mais le mal incarné !!

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *