Drame de l’Ariège : toute l’horreur de la France moderne

28 jan­vier 2024 | 2 Commentaires 

La mort d’Alexandra Sonac et de sa fille est emblématique de la France moderne.

La France pro­fonde voit bien dans ce drame ter­rible tous les mal­heurs qui la frappent :
• Mort de la France labo­rieuse
• Échec de la poli­tique agri­cole euro­péenne
• Immigration mas­sive, délin­quante et impu­nie
• Sentiment d’impuissance

Mort de la France laborieuse

Les Français ne demandent qu’à vivre digne­ment de leur tra­vail. C’était déjà la reven­di­ca­tion des Gilets Jaunes, sau­va­ge­ment répri­més par la police poli­tique du Pouvoir. Cette France labo­rieuse est mépri­sée par nos diri­geants. Les Français n’ou­blient pas l’expression de Benjamin Griveaux le bran­leur(1), ancien secré­taire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, à pro­pos des Gilets Jaunes qu’il a qua­li­fiés de « fumeurs de clopes qui roulent au die­sel » [source]. Ces pay­sans, ces arti­sans, ces petits patrons, l’é­lite n’en veut pas parce-qu’ils n’entrent pas dans le modèle mon­dia­liste concoc­té dans les offi­cines opaques du Pouvoir. Macron s’emploie avec sa clique à faire dis­pa­raître tous ces emmer­deurs, selon sa propre expres­sion. Il ne s’en cache même pas :

Chacun remar­que­ra la superbe avec laquelle Macron annonce qu’il faut détruire ce qui le gêne avec la pas­si­vi­té cou­pable des appa­rat­chiks qui l’entourent.

Le pro­blème, c’est que ces « Gaulois réfrac­taires » — tou­jours selon la propre expres­sion du chef de l’État — réfrac­taires à son modèle mon­dia­liste, se lèvent tôt pour aller bos­ser et font tour­ner le pays : les bou­lan­gers, les méca­ni­ciens, les plom­biers, les maçons, les infir­mières, les coif­feurs et bien sûr les paysans.

L’oligarchie a trou­vé la parade : la mon­dia­li­sa­tion.
Elle importe, avec l’as­sen­ti­ment des syn­di­cats com­plices, de la main d’œuvre bon mar­ché et docile, et puis tant pis si elle est mal for­mée et si elle génère une forte crois­sance de la vio­lence, du moment qu’elle génère la crois­sance des pro­fits. Alors que les agri­cul­teurs de plu­sieurs pays euro­péens crient leur déses­poir, l’Europe de Bruxelles ouvre grand ses portes aux pro­duits agri­coles du Chili(2). Rien à cirer ! Dans le modèle de l’o­li­gar­chie, tous ces emmer­deurs doivent mou­rir. Certes c’est dif­fi­cile, comme le sou­lève Macron, mais il a bien l’in­ten­tion d’y par­ve­nir de mul­tiples façons.

Alexandra Sonac et sa fille sont mortes parce-qu’elles ne vou­laient pas mou­rir. Il eût été bien plus dis­cret qu’elle se sui­ci­dât dans l’in­dif­fé­rence géné­rale comme tant de pay­san. Mais pas elle ! Alexandra Sonac est morte en Résistance, au combat !

Échec de la politique agricole européenne

Les pay­sans fran­çais subissent lour­de­ment les dérives libre-échan­gistes (c’est bien le cas de le dire) de l’Europe de Bruxelles. Certes les euro­tech­no­crates arguent que l’a­gri­cul­ture fran­çaise reçoit la part la plus éle­vée des sub­ven­tions euro­péennes à l’agriculture.

Europe - Subventions agricoles

Oui, mais :
• pour quel résul­tat ?
• la France verse à Bruxelles plus d’argent qu’elle n’en reçoit.

Europe - montant versé par chaque Etat membre Europe - montant perçu par chaque Etat membre

Europe - Bénéficiaires et contributeurs nets

L’argent des contri­buables ali­mente les caisses de Bruxelles qui le redis­tri­bue aux grands céréa­liers fran­çais afin d’en­trer dans le modèle mon­dia­li­sé concoc­té à Washington et Bruxelles. Ces grands céréa­liers ver­rouillent la FNSEA(3) et musèlent par suite les pay­sans qui ne veulent pas de ce modèle exten­sif et mortifère.

Immigration massive, délinquante et impunie

Ce n’est pas tout ! L’horreur de ce drame est exa­cer­bée par les cir­cons­tances de la mort d’Alexandra Sonac et de sa fille. Celles-ci sont mortes écra­sées par une voi­ture pilo­tée à grande vitesse par des délin­quants tra­fi­quants de ciga­rettes entre Andorre et la France.
Ce n’est pas fini. L’horreur est aggra­vée lors­qu’on apprend que les conduc­teurs de ce bolide sont des immi­grés clan­des­tins délin­quants qui auraient dû être expul­sés : ils étaient tous deux sou­mis à une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) depuis deux ans.
L’horreur monte encore d’un cran quand on apprend que ces délin­quants pilo­taient une puis­sante BMW de 70 000 euros que la famille Sonac n’au­rait jamais pu se payer après toute une vie de labeur.Émoticône colère
Ces délin­quants tiennent le haut du pavé car ils trichent. Ils trichent sur tout. Comble de cette hor­reur : le véhi­cule n’é­tait pas assu­ré !
Dans cette France moderne, ce sont les tri­cheurs qui gagnent… et qui tuent.

Sentiment d’impuissance

Tout ceci est insup­por­table ! Alors com­ment s’en sor­tir ? Le mou­ve­ment des Gilets Jaunes n’est pas allé jus­qu’au bout. C’est com­pli­qué car le Système a tout ver­rouillé : tous les par­tis poli­tiques pré­sents à l’Assemblée natio­nale, les syn­di­cats, bien sûr les médias.
Tous les dépu­tés avaient obser­vé une minute de silence pour la mort du petit délin­quant Nahel(4) qui n’a­vait pas res­pec­té un contrôle de police. Mais pas d’hom­mage pour Alexandra Sonac et sa fille :

Comment s’en sor­tir ? Voilà la ques­tion qui nous taraude. Notre extinc­tion, orches­trée par nos élites, est-elle iné­luc­table ? Beaucoup de Français se résignent à leur fin. Pas les pay­sans en lutte. Pas les Gilets Jaunes. Pas tant de Résistants dans tous les domaines. Pas nous. Nous ne nous rési­gnons pas non plus.
Et si une France doit dis­pa­raître, c’est celle des cor­rom­pus et des jouis­seurs. Encore faut-il être conscients de la situa­tion, être éveillés. C’est là notre voca­tion : l’é­veil des consciences.

Georges Gourdin

Bonus 1 :

Nice antipass - 7 août 2021 - Éveillé

Nice – Manifestation anti-passe du 7 août 2021


Bonus 2 :

Le séna­teur éco­lo­giste Yannick Jadot se réveille et dénonce la res­pon­sa­bi­li­té de la FNSEA dans la mort de l’a­gri­cul­ture à taille humaine.

Q

Griveaux empor­té par la divul­ga­tion d’une sex­tape [source TF1 Info]

Q

Alors que les agri­cul­teurs mani­festent dans toute la France pour défendre le simple droit de vivre de son tra­vail, l’Europe (et la France) ouvre grand ses portes aux com­merces avec le Chili (suite)

Q

Lire dans nos colonnes deux articles datés d’hier :
Paysans des Alpes Maritimes : bien trop gen­tils
Les pay­sans sont mal ou pas défendus

2 Commentaires 

  1. Un hom­mage à la famille Sonac, vic­time des mon­dia­listes per­vers et des voyous contre­ban­diers.
    Les mon­dia­listes sont « entrés en guerre » contre le peuple fran­çais pour reprendre les pro­pos de Macro, six fois en mars 2020 lors de son allo­cu­tion
    C’est bien l’a­gen­da 2030 qui est à l’o­ri­gine de toutes ses attaques, au NOM de l’é­co­lo­gie, il ne faut plus de vaches, de diver­si­tés agri­coles qui sont l’Âme de la France, le ter­roir, la gas­tro­no­mie, les cou­tumes que les mon­dia­listes veulent éta­ti­ser.
    Après les agri­cul­teurs, ce sera toutes les petites PME, les petits com­merces, et les par­ti­cu­liers car à Bruxelles, la CEE a déci­dé qu’il y avait trop de petites entre­prises en France.
    Honneur aux agri­cul­teurs réfrac­taires à l’esclavage,

    la FNSEA est ven­du aux mon­dia­listes, son pré­sident est un affai­riste de l’a­groa­li­men­taire indus­triel, il n’y a rien à attendre de ce syndicat 

    Dans la vie rien ne sert de cou­rir pour aller nul part, dire NON aux per­ver­sions c’est œuvrer pour digni­té humaine

    Répondre
  2. TOUS POURRIS. TOUS CORROMPUS.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *