Nice Matin sait ce qui doit être professé à l’université

26 octobre 2022 | 1 com­men­taire

Nice Matin ne sup­porte pas que Philippe Guillemant par­ti­cipe à un col­loque qui s’est tenu à l’u­ni­ver­si­té de Nice-Valrose autour du thème « Sciences et boud­dhisme, choi­sis­sons nous notre des­tin ? » Le relais local de la Police de la Pensée a lan­cé une salve d’une rare vio­lence contre la pré­sence de Philippe Guillemant à ce cycle de confé­rences : « Principal reproche, l’in­vi­ta­tion de Philippe Guillemant ». Le ton est don­né. « Physicien au CNRS, mais dont les théo­ries sur le temps, les rela­tions entre conscience et OVNIs n’ont rien à voir avec son tra­vail dans cet orga­nisme public » C’est donc Nice Matin qui en décide et qui pour­suit : « En revanche il [Philippe Guillemant] uti­lise son sta­tut pour don­ner des confé­rences et mili­ter contre ce qu’il appelle le “scien­tisme, une reli­gion fon­dée sur l’i­dée que seule la méthode scien­ti­fique per­met d’ac­cé­der à la véri­té.”» Le plus beau est à venir : « Surtout, c’est un acteur cen­tral de Réinfocovid, col­lec­tif anti­vax fon­dé pen­dant la pan­dé­mie par Louis Fouché. »

La Chasse aux Sorcières dans toute sa splendeur

Oui le Dr Louis Fouché, et bien d’autres scien­ti­fiques (nous pen­sons bien enten­du au Pr Christian Perronne), ont dénon­cé le com­plot sani­taire qui visait à nous impo­ser un pas­se­port numé­rique. Ce com­plot est actuel­le­ment déman­te­lé au sein même des ins­tances euro­péennes. Mais Nice Matin a un train de retard et n’a pas encore sai­si que « l’es­poir change de camp et le com­bat change d’âme ».Chasse sorcières

Cette pos­ture de Nice Matin a fait réagir Philippe Guillemant qui publie sur sa page VK :

Philippe Guillemant
Le 23 oct. à 21:47
Cet étrange jour­nal qui prend ses lec­teurs niçois pour des demeu­rés… consi­dé­rant que les dits lec­teurs vont sans aucun doute admettre que , bien évi­dem­ment :
- les méde­cines dites « alter­na­tives » ou « éner­gé­tiques » sont du bidon,
- les ovnis n’existent que dans l’i­ma­gi­na­tion de far­fe­lus tels que votre ser­vi­teur,
- on n’a jamais cher­ché à nous « tra­cer » via la vac­ci­na­tion (aucune autre appli­ca­tion que pure­ment sani­taire n’ayant été envi­sa­gée, vu que nous vivons dans un monde de gen­tilles per­sonnes),
- une mis­sion gou­ver­ne­men­tale aurait la com­pé­tence pour dénon­cer des dérives sec­taires, et dans le même temps :
- le scien­tisme ne pose­rait aucun pro­blème de dérive sec­taire (ben voyons… et la clique de Davos, c’est quoi ?)
- Louis Fouché serait un vice-ami­ral de la dés­in­for­ma­tion (en plus d’un com­plo­tiste d’extrême droite),
- on peut sans sou­ci confondre anti-vax et anti-pass, c’est un rac­cour­ci tout à fait accep­table… on va dire pour un trou­peau,
- et j’en passe… (vous en trou­ve­rez un paquet, de ces coquilles 🙂 )
Heureusement, l’u­ni­ver­si­té de Nice n’a pas gobé ces débi­li­tés, pro­ba­ble­ment sou­cieuse de redo­rer la cré­di­bi­li­té d’une ins­ti­tu­tion qui a déjà été for­cée à accep­ter l’hu­mi­lia­tion de ne pas savoir com­ment faire res­pec­ter (en période de covi­disme) la liber­té de pen­ser et de s’ex­pri­mer(1). Pour les scien­tistes, fran­che­ment, on dirait que c’est la fin (une bonne nou­velle de plus). Ils nous auront tout fait. J’ai failli les qua­li­fier de cré­tins au lieu de demeu­rés. Le mot m’a même échap­pé, suite à la lec­ture de cet article. Mais après un cer­tain recul, je me rends compte qu’il nous rend (et qu’ils nous rendent) fina­le­ment un immense service…

Afin de bien cer­ner les enjeux de cette passe d’armes, nos lec­teurs se repor­te­ront à notre article Et si le Covid était un « bon » virus ? du 14 décembre 2021.

(1) NDLR : ici aus­si pour bien com­prendre les pro­pos de Philippe Guillemant, nos lec­teurs se repor­te­ront à notre article du 1er juin 2019 : L’université de Nice s’enfonce dans l’ignorance

1 commentaire

  1. Nice Matin qui ose par­ler des anti­vax sec­taires, c’est une blague ? Mais le monde n’a jamais été aus­si sec­taire ! Surtout du côté des médias et des poli­tiques, avec la pen­sée unique de ces gens.

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *