Macron : acculé ou fin stratège ?

Certains de nos lec­teurs, que nous savons pers­pi­caces, auraient ten­dance à répondre : les deux, mon colonel !

Pour ma part, je répon­drais plu­tôt : ni l’un ni l’autre. Je pense qu’il suit, imper­tur­bable (avec une constance qui sus­cite mon admi­ra­tion) le cahier des charges qui lui a été sou­mis bien avant sa pre­mière inves­ti­ture en tant que Président de la République fran­çaise et qu’il s’y tient depuis sans faux pas, et d’une manière exem­plaire, tout au moins du point de vue de ceux qui le guident, à savoir la des­truc­tion sys­té­ma­tique de notre pays et la dis­pa­ri­tion de ses habi­tants par tous moyens(1).

Soumis par qui ? Guidé par qui ? Je sup­pose : par l’État pro­fond état­su­nien, par la CIA, par les caciques de Davos, le FMI, l’OMS, l’Otan, von der La Hyène, par les Illuminati, voire par le diable.

Pierre Cassen, déjà plus fin obser­va­teur que la plu­part des com­men­ta­teurs, fait une bonne ana­lyse quand il dit qu’il ne faut sur­tout pas sous-esti­mer les talents de mani­pu­la­tion de Macron(2) ; mais, à mon avis, Pierre Cassen fait juste une petite erreur sur le degré de per­ver­si­té de Macron qui est encore supé­rieur à ce qu’il décrit, d’une part, et d’autre part, sur le degré d’intelligence machia­vé­lique de ceux qui le mani­pulent pour qu’il nous manipule.

On peut imaginer ceci :

Il fait repré­sen­ter son par­ti par la gour­dasse Hayer pour qu’elle fasse le score minable pré­vu depuis le début et il fait élire son dau­phin (et à tra­vers lui celui de Davos), Bardella, puis il orga­nise de nou­velles élec­tions légis­la­tives pour pou­voir conti­nuer à régner en coha­bi­ta­tion avec le nou­veau chou­chou du Système, l’homme élu par une bonne par­tie du peuple fran­çais mais aus­si… par l’Ordre mon­dial, quitte à modi­fier l’article 6 de la Constitution pour lui per­mettre d’exercer un troi­sième man­dat avec l’aval du futur Premier ministre Bardella et la cau­tion des voix de ses par­ti­sans (ber­nés), à savoir 7 763 665 voix.

Ce garçon est tout indiqué pour complaire aux desiderata du Système représenté en France par Macron

Juste un exemple concer­nant l’attitude à adop­ter à pro­pos de la guerre en Ukraine :
« Le 22 mars sur France Info, Jordan Bardella décla­rait sou­te­nir “l’u­ti­li­sa­tion des béné­fices des avoirs russes pour finan­cer l’ef­fort de guerre en Ukraine” et même avoir por­té la mesure “auprès du chef de l’État, qui y était d’ailleurs réti­cent, lors de la réunion des chefs de par­ti le jeu­di 7 mars à l’Élysée”. Pourtant, un mois plus tôt, l’é­lu RN ne votait pas en sa faveur lorsque le Parlement euro­péen a été appe­lé à se pro­non­cer sur la « néces­si­té d’un sou­tien sans faille de l’Union à l’Ukraine ».
« À Strasbourg, Jordan Bardella s’est abs­te­nu lors du vote de cette réso­lu­tion, aux côtés d’autres membres de son groupe Identité et Démocratie (ID), selon le pro­cès-ver­bal du 29 février. Dans ce texte, adop­té avec 451 voix, les euro­dé­pu­tés ont réaf­fir­mé « l’urgence de mettre en place un régime juri­dique solide per­met­tant de confis­quer et d’utiliser les avoirs d’État russes gelés par l’UE pour recons­truire l’Ukraine et indem­ni­ser les vic­times de la guerre”».
« Le même jour, une autre réso­lu­tion a été votée pour “sou­te­nir les pri­son­niers poli­tiques et la socié­té civile oppri­mée en Russie”, dans le sillage de la mort d’Alexeï Navalny dans une colo­nie péni­ten­tiaire. Cette fois, Jordan Bardella a voté pour, selon le pro­cès-ver­bal(3).» (Paru sur TF1 Info le 2 juin 2024, Caroline Quévrain)

Vous enten­dez bien : « C’est une pro­po­si­tion que je sou­tiens et que j’ai pré­ci­sé­ment por­tée devant le Chef de l’État. J’ai cru com­prendre que le Président de la République y était réti­cent. »
Bardella encore plus aven­tu­reux que Macron sur ce dossier.

Les Français peuvent-ils faire confiance à quelqu’un qui dit tout et le contraire de tout selon les besoins du moment ?
Et ceci est d’autant plus grave qu’il s’agit de la vie de nos enfants qui pour­raient être envoyés à la bou­che­rie pour une cause qui ne nous concerne en rien, qui n’a d’autre but que de satis­faire les inté­rêts de l’Otan, des États-Unis et d’un fonds de pen­sion, BlackRock, qui a déjà ache­té une grande par­tie des terres ukrainiennes.

Voulez-vous faire mourir vos enfants pour un fonds de pension américain ?

Que des Français puissent accep­ter cette igno­mi­nie me révulse.
Le phi­lo­sophe Bruno Latour disait : « Le contraste entre le calme avec lequel nous conti­nuons à vivre tran­quille­ment et ce qui nous arrive est ver­ti­gi­neux »,
et Bernanos écri­vait, à la fin de la Première Guerre mon­diale : « La guerre m’a lais­sé ahu­ri, comme tout le monde, de l’im­mense dis­pro­por­tion entre l’é­nor­mi­té du sacri­fice et la misère de I’idéologie pro­po­sée par la presse et les gou­ver­ne­ments. Et puis encore, notre espé­rance était malade, ain­si qu’un organe sur­me­né. La reli­gion du Progrès pour laquelle on nous avait poli­ment priés de mou­rir, est en effet une gigan­tesque escro­que­rie à l’es­pé­rance !… »

Que dirons-nous au len­de­main de celle que Macron et ses aco­lytes (dont les « oppo­si­tions » contrô­lées, comme le RN) veulent faire écla­ter ? Restera-t-il même quel­qu’un pour en parler ?

Bombe atomique Hiroshima

Hiroshima 1945

Pierre-Émile Blairon

Lire dans nos colonnes :
Macron fait le job du 10 sep­tembre 2019
Macron fait le job (2) du 3 octobre 2019
Macron fait le job (3) du 14 octobre 2019

Q

Bardella rejoint en cela le très « gaul­liste » maire de Villeneuve-Loubert, Lionnel Luca. Lire : Le maire de Villeneuve-Loubet prend sa part dans la fabrique du men­songe du 31 mai 2024

Q

Pierre-Émile Blairon est l’au­teur d’un cer­tain nombre de livres liés à l’Histoire, notam­ment de la Provence, de Nostradamus à Giono et à la fin du Cycle :

Pierre-Émile Blairon - Empire mensonge

Pierre-Émile Blairon - Iceberg

Guillaume Faye

Pierre-Émile Blairon - Chronique fin cycle - Enfers parodisiaques

Pierre-Émile Blairon - La roue et le sablier - Bagages pour franchir le gué

Pierre-Émile Blairon - Le messager des dieux

Pierre-Émile Blairon - Livre Tradition primordiale

Les articles du même auteur

Pierre-Émile Blairon

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse e‑mail ne sera pas publiée. Les champs obli­ga­toires sont indi­qués avec *

Je sou­haite être notifié(e) par mes­sa­ge­rie des nou­veaux com­men­taires publiés sur cet article.